Mon AlloCiné
Le Labyrinthe : le remède mortel
note moyenne
4,0
2344 notes dont 247 critiques
25% (61 critiques)
29% (72 critiques)
22% (53 critiques)
9% (23 critiques)
9% (22 critiques)
6% (15 critiques)
Votre avis sur Le Labyrinthe : le remède mortel ?

247 critiques spectateurs

FredArrow

Suivre son activité 232 abonnés Lire ses 708 critiques

3,5Bien
Publiée le 07/02/2018

Ces dernières années, un virus mortel a décimé toutes les franchises SF adaptées de la littérature young adult. Certaines n'ont pas été touchées et nous ont quitté de mort naturelle ("Hunger Games"), d'autres ont été euthanasiées pour ne plus souffrir ("Divergente") mais la plupart ont été infectées à la naissance et leur propagation a pu être ainsi évitée ("The Giver", "Les Âmes Vagabondes", "La 5ème Vague", "Numéro Quatre" & co, paix à leurs âmes... ou damnation éternelle, c'est selon). La seule survivante de cette épidémie cinématographique est la saga "La Labyrinthe" dont le dernier volet débarque bien longtemps après le pic de contagion et c'est d'ailleurs peut-être une des seules qui méritaient d'en réchapper. On s'explique : bien sûr, comme toutes les autres et c'est sa principale faiblesse, ses enjeux, ici post-apocalyptiques, restent limités voire simplistes et ne prennent pas des risques énormes, une politique de polissage propre à tous ces films destinés avant tout à un public jeune mais les deux premiers "Labyrinthe" avaient pour eux de savoir jouer avec ses limites pour un résultat toujours honnête. D'abord, les deux films tout en étant logique narrativement étaient deux offres différentes (une donnée assez rare pour être soulignée) : l'un partait d'un pitch fantastique à mystère quand l'autre prenait la forme d'un roller-coaster embrassant totalement son côté post-apocalyptique et où même des infectés venaient pointer le bout de leurs nez pour grignoter de l'adolescent. Ensuite, les films ne sombraient pas dans le manichéisme lambda, ils offraient des intentions louables au camp ennemi, guérir l'humanité d'un terrible virus, mais les dotaient de méthodes aussi radicales que cruelles pour y arriver. Par ailleurs, comme dans toutes ces sagas, il y a avait bien sûr une donne sentimentale qui prit la forme d'un inévitable triangle amoureux dans le deuxième film mais, là encore, les "Labyrinthe" s'étaient encore differenciés en évitant la mièvrerie appuyée pour se servir avant tout du trio amoureux Thomas/Teresa/Brenda comme d'une variable en toile de fond aux rebondissements de l'intrigue. Enfin, et c'est encore le cas pour le dernier épisode, la franchise est le fruit d'une seule et même équipe avec toujours Wes Ball à la réalisation, le scénariste T. S. Nowlin à l'écriture, bien entendu le casting convaincant des jeunes héros et aussi des acteurs adultes (Patricia Clarkson, Giancarlo Esposito, Lili Taylor ou Alan Tudyk) peut-être moins connus que dans d'autres sagas mais qui ne donnent pas trop le sentiment d'être venus là pour uniquement cachetonner comme c'est trop souvent le cas. De fait, malgré des intentions premières évidemment commerciales, la saga "Le Labyrinthe" est sans doute la plus honnête du genre dans ses ambitions par sa capacité à ne jamais les trahir et offrir un spectacle qui tente de tirer le meilleur du formatage de ce type de production. Maintenant, il fallait que ce troisième et dernier volet tardif (à cause d'une blessure de Dylan O'Brien lors du tournage) parvienne à achever tout ça sur la même note de sympathie qu'on avait pu avoir pour ses deux grands frères... On avait donc laissé Thomas et ses collègues au sein de la résistance, Le Bras Droit. Après une attaque de leur camp par les forces de WICKED prévenues grâce à une Teresa à la mémoire rebootée à 100%, la petite bande décidait d'aller récupérer leur ami Minho désormais aux mains de leurs ennemis. "Le Remède Mortel" redémarre sur les chapeaux de roue six mois plus tard avec la tentative de sauvetage de l'ancien coureur par ses colocataires du Labyrinthe. Sans perdre de temps, le film s'inscrit dans la droite lignée de son prédécesseur en proposant son lot de séquences d'action et, comme la règle du dernier épisode d'une trilogie l'exige, en faisant des clins d'oeil au premiers piliers de la mythologie de la saga (coucou les Griffeurs, le Labyrinthe et le retour improbable d'un personnage qui fait plutôt plaisir tant l'acteur est bon !). Évidemment, le fin mot de toute cette histoire passera par une ultime confrontation entre les héros et les têtes pensantes de WICKED, ça ne se fera pas sans une certaine ironie car après avoir échappé à l'organisation, ils seront cette fois prêts à tout pour s'introduire en son sein. Entre-temps, comme ses aînés, le film prendra le temps de nous rattacher émotionnellement à tous ses nombreux personnages (on se rappelle assez vite pourquoi on les aimait bien et la dynamique de leur groupe fonctionne toujours parfaitement) ou de nous présenter des petits nouveaux (un Walton Goggins qui en impose) en faisant émerger un nouveau camp aussi capital qu'inattendu par ses agissements dans la dernière partie. Le triangle amoureux avec cette inconnue qu'est désormais Teresa sera une fois de plus une composante parfaitement justifiée pour faire progresser l'intrigue et réservera in fine le climax d'émotion le plus touchant de toute la franchise. De même, le film en profitera pour augmenter encore un peu plus les nuances chez la grande patronne/nemesis de WICKED au travers de dialogues avec son chef intransigeant de la sécurité trahissant la profonde blessure de son incapacité à trouver un antidote au virus Braise, jamais la frontière entre la perception du bien et du mal n'aura été aussi ténue qu'à l'approche de la conclusion de toute cette histoire. Le dernier acte sera d'ailleurs une des plus chouettes réussites du film (si l'on excepte un duel avec un des grands méchants qui a tendance à s'éterniser) en mettant en place un feu d'artifice final sous forme de guérilla urbaine impressionnante. Qui aurait pu prévoir que la saga se conclurait dans un contexte pareil alors qu'elle aura suivi paradoxalement un cheminement assez linéaire pour aboutir sur un inévitable renversement de régime typique de ce genre de récit ? Cela restera définitivement une des grandes forces des "Labyrinthe" d'avoir su garder cette impression de fraîcheur dans la trop souvente uniformité des adaptations de la littérature young adult. Bon, tout n'est cependant pas parfait. Il faudra bien entendu fermer les yeux sur de grosses facilités (plus que dans les deux précédents). On en vient très souvent à se demander si les plans de Thomas tiennent de l'art de la divination ou de la chance miraculeuse (ou si les membres de la sécurité de chez WICKED sont simplement un troupeau de chèvres pour se faire toujours avoir ainsi par une bande d'ados) tant la méticulosité avec laquelle ils se réalisent relève d'un pouvoir omniscient... Mais, dans le fond, peu importe, ne boudons pas notre plaisir, "Le Remède Mortel", dernier représentant d'un genre en perdition, réussit à conclure la saga "Le Labyrinthe" sur la même bonne note que les deux autres précédents films en répondant à toutes les questions laissées en suspens de la meilleure des manières. Et, rien que pour ça, cela valait vraiment le coup de se perdre dans les méandres de ce Labyrinthe...

benoitG80

Suivre son activité 988 abonnés Lire ses 1 216 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 14/02/2018

« Le labyrinthe : le remède mortel » nous permet juste de remonter un peu le niveau, après un premier opus bien ficelé et prenant, puis un deuxième très décevant... Ce dernier des trois se laisse apprécier sans pour autant éviter toutes les facilités auxquelles on a toujours droit comme de bien entendu, dans ce style de réalisation... On pourrait s’amuser à faire un listing de tous les passages obligés, où l’on pourrait cocher ici toutes les cases ! Action, zombies, virus, remède, isolement des infectés, protection des plus riches, rebondissements classiques et attendus... Ce genre de scénario qui guide ce style de dystopie, sent forcément le déjà vu, et l’issue indéniable qui se profile aussi ! Ce qui sauve l’ensemble tient sans doute à la personnalité de ces jeunes héros, de toute la solidarité et de tout l’entrain qu’ils mettent en commun à se préserver et à sauver leurs compatriotes des griffes de ces chercheurs plus ou moins mal intentionnés ! Encore une fois, l’action surpasse le tout, et en tous cas dépasse encore une fois toutes les incohérences que l’on pourra relever ici et là, mais finalement la persuasion de cette équipe fonceuse et décidée permet au film de relativement fonctionner ! On passe un moment, juste un poil trop long, mais assez plaisant tout de même entre sauvetage in extremis, explosions nombreuses et diverses, et quelques moments de détresse sur la corde sensible... Le contraste des décors entre le beau côté de la ville illuminée et celui situé hors les remparts, est bien vu et fait le reste, jusqu’à un presque final explosif qui en met plein les yeux ! On reste donc toujours en empathie pour cette bande de jeunes durs à cuire, où Thomas/Dylan O’Brien restera coûte que coûte le chef de file, et c’est ce qui compte dans cette trilogie mêlée de SF et d’aventure de Wes Ball, pourtant bien plus prometteuse au départ !

Marc T.

Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 325 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 16/02/2018

Quel calvaire ces 2H20 ! Les scénaristes et les dialoguistes avaient piscine ? Tout est archi prévisible, c'est toujours dans le schéma des sauveteurs qui arrivent in extremis au bon moment pour empêcher les gentils de mourir. Les scènes ne sont pas crédibles en plus, ils sont toujours borderline mais s'en sortent toujours nickel, soit ils ont une protection anti-balles, soit les méchants sont de gros manchots. Quant aux dialogues, ils sont d'une niaiserie sans nom, ils parlent presque tous pour ne rien dire, une succession de banalités affligeantes. Et l'Oscar du Bisounours revient à la toute dernière partie, Spoiler: avec en prime la lecture d'une lettre de deux pages complètement gnangnan, un supplice, j'ai failli me pendre. Et la scène finale sur la plage, sérieusement ? Même Plus Belle La Vie sait faire mieux que ça. Bref, heureusement que quelques scènes d'action (certaines même plutôt bonnes) sont là pour nous sortir de notre torpeur sinon c'est la sieste assurée...

Auro75

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 9 critiques

4,5Excellent
Publiée le 07/02/2018

Ma critique Le Labyrinthe : Le Remède Mortel Je suis également une grande fan de cette saga depuis octobre 2016, j’ai enchainé les films et ai même réussi à me rendre à l’avant-première au Grand Rex où j’ai pu voir les acteurs. Ce moment était juste magique, avec une forte émotion déjà lors de cette rencontre, encore plus éprouvante psychologiquement et physiquement pour le visionnage du film mais ça valait le coup ! Le film qui a suivi la présentation par l’équipe : Wes Ball, Dylan O’Brien, Kaya Scodelario et Thomas Brodie-Sangster, était encore plus magique du fait qu’il était en VO mais aussi dans une salle pleine de fans en furie ! Si bien qu’à l’apparition de chacun des acteurs, ce fut l’apothéose dans la salle, Dylan O’Brien en tête bien entendu (merci Teen Wolf) ! Mais ce fut quand même très agréable car on sentait un genre de lien dans la salle. Enfin, bref, tout ça pour dire que c’était riche en émotions avant mais alors pendant le film et après ce dernier, j’étais partie dans un autre monde, et j’ai eu du mal à remettre les pieds sur Terre. Mon avis en bref : ce film est GENIAL ! Peut-être pas un chef d’œuvre en termes de cinéphile mais un chef d’œuvre pour une fan de cette saga qui a lu tous les livres y compris les prequels. Alors oui, les livres ne sont pas respectés à la lettre mais honnêtement, je vois ça comme une chance, c’est la possibilité d’avoir deux versions de l’histoire, on a deux fois la même chose et ce serait possible de s’en plaindre ? Moi, je ne peux pas. La Terre Brûlée n’était pas un excellent film certes mais je pense que cela est davantage dû à certains acteurs, je n’apprécie déjà pas beaucoup le personnage de Brenda dans les livres mais dans les films je l’apprécie probablement encore moins, la faute à Rosa Salazar peut-être, je ne saurais le dire. Mais le scénario m’attirait simplement moins, la fin laissant sur un cliffhanger n’arrangeant rien à cela. Dans tous les cas, Le Remède Mortel a su remonter le niveau à mon sens et élever cette saga avec un final absolument grandiose. Des choses changent et particulièrement vis-à-vis des personnages. On retrouve un max d’action, du fun, de l’adrénaline, une amitié extra forte et des larmes. La bande originale fait particulièrement bien avancer le film et le scénario est très bien ficelé à mon sens pour un film de 2h20 (merci Wes pour ce final en une partie unique et non deux). Ce que j’apprécie le plus dans cet opus, voire même dans les deux autres, c’est cette alchimie entre les trois héros : Thomas, Newt et Minho sont ce qu’on peut appeler « de véritables amis », presque comme une famille et on ressent cela plus particulièrement dans ce 3ème film. On les retrouve six mois après et on sent que Thomas et Newt sont très proches et n’ont pas perdu de vue leur objectif de sauver leur ami. On retrouve bel et bien un triangle amical qui est central à ce film et non une histoire d’amour à l’eau de rose comme l’on en croise aujourd’hui dans la majorité des teen movies. Le Labyrinthe a cette particularité propre qui m’a fait accroché à cette saga bien plus qu’à tout autre. L’amour niais et adolescent n’est pas un élément principal, c’est au contraire le seul et véritable objectif des héros : vaincre WICKED. En somme, l’histoire est très bien construite et garde les scènes principales des livres que l’on tenait impérativement à voir arriver... Spoiler: En outre, la mort de Newt : cet évènement est le plus important pour un fan de cette saga et surtout de Newt. J’attendais cette scène, je la voyais venir et me demandais comment Wes allait pouvoir tourner cela. Et il a plus que réussi. En effet, la balle dans la tête n’aurait pas été possible, le rating ne serait pas le même mais l’idée du couteau était la bonne même s’il manquait cette idée de volonté de Newt d’être tué par son ami. Il a tout de même réussi, même si la scène ressemble davantage à un accident, elle reste forte et une vraie délivrance pour Newt. Le gros plus dans le film est la possibilité aux autres persos de dire adieu à Newt. Les remerciements de Newt envers Minho sont poignants tout comme la remise du collier/lettre de Newt à Thomas. Mais le meilleur reste la présence de Minho, Frypan et même Gally (qui n’était même pas sensé revoir Newt du tout dans le livre) devant le corps de Newt. Minho tombant à genoux devant son corps m’a achevée je pense à la fin de cette scène. Je remercie Wes pour cela. Le seul bémol : ne pas voir le corps de Newt ramené par Minho et les autres dans le berg à côté de Thomas à la fin. D’autant plus que c’est quelque chose de fort possible puisque Wes a lui-même confirmé que son corps a été ramené. Qui sait, peut-être dans les scènes coupées... Autre mort poignante, celle de Teresa. Honnêtement, je préfère sa mort dans le film que dans le livre. Elle se sacrifie également mais d’une autre manière. En portant Thomas à bout de bras et non en le poussant à temps pour se prendre un rocher à la place de ce dernier. Elle reprend vite conscience en réalisant que Thomas est le remède au virus et surtout le seul remède et finit par se souvenir qu’elle l’aime et qu’elle doit le protéger. Elle a fait ce qu’elle devait faire, ce qui en fait un des personnages les plus intéressants avec Newt selon moi. Ses choix sont durs mais toujours expliqués et rationnels. Cela ne change en rien ses sentiments pour ces jeunes garçons qui l’ont protégée dans le labyrinthe. La scène de leur baiser est particulièrement belle car elle se traduit plus par un moment de désespoir total où ils pensent ne pas s’en sortir et laissent enfin éclater leurs sentiments réciproques. Pas de moments amoureux dans la saga mais juste ce magnifique baiser très bien placé à la fin et que l’on attendait tous dans la salle. Ce qui rend cette scène de mort par la suite encore plus désagréable, c’est Thomas qui a le temps de voir la mort de la femme qu’il aime sous ses yeux juste après celle de son meilleur ami. Cela n’a rien d’étonnant qu’il s’évanouisse aussi vite après, la perte de sang mais ses émotions chamboulées aidant beaucoup. La scène de la mort de Teresa est vue très différemment, dans la salle, des gens ont rigolé lors de ce passage, ce que j’ai trouvé étonnamment déplacé. Ce moment est accentué, c’est normal, on est dans un blockbuster, et encore, je trouve que Kaya a très bien joué cette scène et n’en a pas fait trop. Après tout, sait-on vraiment comment on serait tombé nous-mêmes dans le vide à ce moment-là, non me semble-t-il il n’y a pas une façon précise de tomber dans le vide, donc on ne peut pas vraiment juger. Elle tombe, un point c’est tout. Wes gère le fondu assez vite donc ça passe très bien à mes yeux. La mort d’Ava n’était pas prévue non plus. Mais je la trouve très utile car elle renforce la haine de Janson envers Thomas en quelque sorte. Ava n’étant plus un obstacle entre lui et son Thomas protégé. Cependant, sa mort à lui est très bien trouvée, j’approuve entièrement ! La plus belle scène de ce film reste très certainement la fin avec la lettre de Newt, soit dit en passant écrite de la main de Thomas Brodie-Sangster lui-même (Newt) et remise à Dylan O’Brien pour sa première lecture au moment de la scène filmée. En somme, les larmes de Thomas sont réellement celle de l’acteur en lisant ces mots qui concluent 5 années de tournage et de rencontres exceptionnelles. Ce moment est ainsi rendu encore plus fort avec cette information. Les mots de Newt rendent le personnage ainsi que la fin de cette saga encore plus intenses et notamment la relation entre lui et Thomas. Newt savait qu’il allait mourir et avait préparé cela en amont tout en ne voulant pas inquiéter Thomas de sa maladie. Je trouve ça vraiment intense et une belle preuve d’amitié. Notamment les mots « dès que tu es entré dans le labyrinthe, j’ai su que je ne te quitterais plus » qui montrent l’attachement que Newt avait pour Thomas dès cet instant et sa volonté de rester auprès de lui pour ses derniers moments. Bref, cette lettre conclut parfaitement bien la saga de même que la stèle en l’honneur des morts avec les noms de Newt et Teresa ressortant plus que les autres. On finit sur une note positive mais teintée de beaucoup de négativité : le deuil de Thomas mais l’anéantissement de WICKED et la possibilité de guérir les non immunisés grâce au sang de Thomas. Personnellement, je considère la fin comme triste dans le sens où je me suis plus attachée aux personnages qu’à la victoire du Bras Droit contre WICKED et les morts de Newt et Teresa rendent cette victoire amère, ce qui doit être le cas pour Thomas également, je pense... En conclusion, je conseille fortement d’aller voir ce film, pour son action, ses rebondissements, sa morale, ses acteurs, sa BO et que l’on ait lu ou non les livres, si l’on peut faire la part des choses, il est tout à fait possible d’apprécier à sa juste valeur ce dénouement à mon sens. Je dis MERCI à Wes Ball et à James Dashner pour avoir fait vivre cette saga par deux fois et nous en avoir mis plein les yeux ! Pour ma part je retournerai le voir !

Nicolas S.

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

0,5Nul
Publiée le 09/02/2018

Très mauvais et beaucoup d'incohérences dans ce troisième volet, compensé évidement par un trop plein d'action.

Trafalgar L.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 03/02/2018

Malgré de mauvais préjugés par des critiques dénuées de sens, très bon film. De l'action, du suspense, de la stratégie, un peu de romance, un peu d'humour et de bonnes musiques. Bref tout pour plaire. À voir et revoir.

Patrick R.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 18 critiques

0,5Nul
Publiée le 09/02/2018

si le debut du film démarre correctement, et encore, si on fait abstraction de certaines invraisemblances le reste est plus que négatif. comment donner le thème de science fiction à ce navet alors qu'il s'agit plus d'un mélodrame qui tombe dans le pathétique par certains moments avec des longueurs dont on se demande quand vont elles stopper. j'avais bien aimé les 2 premiers de cette trilogie mais ce dernier opus est plus que navrant.

Anto W.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 8 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/02/2018

Un très bon film. La saga méritait une fin plus proche du livre et c'est la fin que Wes Ball su lui donner. Un concentré d'action et de réfléxion sur le bien et le mal en 2h20, des acteurs au top, des moments d'émotions et l'humour aux bons moments, je dis oui! Vu en avant première en présence des acteurs, un moment inoubliable!

tequilus

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/02/2018

J'aurais pas put mettre une autre note que la meilleure. Ce film cloture merveilleusement bien la trilogie. Je suis ressortie boulversée, retournée, pensive et nostalgique que ce soit terminé. Quand j'y réfléchi le film n'aurait pas put mieux se terminer dans la mesure ou si personne n'était mort le film aurait été trop americain nunuch, avec la fameuse happy end où tout le monde est content mais le scénario tient pas du tout la route. Faire mourir un personnage principal comme Newt c'est osé et déchirant parce qu'on finit par s'attacher au personnage et on ne s'y attends tellement pas...Ce film m'a vraiment emu, j'ai pleuré commr j'avais longtemps plus pleuré devant un film. J'ai passé un super moment et c'est dans ce genre de moment où le film te touche au point d'y penser toujours 1 semaine après que tu te dis "franchement...le cinéma c'est top ! ". Et puis on peut quand même le dire c'est une merveilleuse leçon d'amitié.

N D.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/02/2018

Super scénario, les scènes s’enchaînent assez aisément avec toujours l’aprehenssion de la scène suivante une fin en apothéose avec de l’emotion car les personnages sont attachants et la qualité cinematrographique que meilleure au fil des volets , grand bravo

Bapt_Horus

Suivre son activité 5 abonnés Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 27/01/2018

Un troisième et dernier film qui vient clore majestueusement la trilogie de James Dashner adapté par Wes Ball pour le cinéma. J'ai pu découvrir ce film quelques jours avant son avant-première et j'en suis vraiment satisfait. Les choix qui ont été faits par le réalisateur lors du second opus permettent de répondre à beaucoup de questions et à terminer l'intrigue de cette histoire. Le livre est assez bien respecté puisque vous pourrez découvrir à travers ce film les principaux moments forts du livre. Si vous avez adoré les deux précédents films, vous ne serez pas déçu par celui-ci pour 2h20 d'action ininterrompue, de haine envers certains personnages Spoiler: (Teresa, Ava Paige, Janson) et de larmes... Je vous recommande d'aller le voir !

Emmanuel G.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 6 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 11/02/2018

Une nullitée sans nom. Il y a les films de tf1 qui sont déjà minables mais je ne pensais pas qu'on pouvait faire pire: et si avec cet épisode 3 on touche le fond. On est à -4000 au dessous de la bétise. De la viloence gratuite de mineurs, de la torture gratuite servant un scénario plus bas que possible. C'est un des pires films que j'ai jamais vu! Les acteurs sont pittoyables et on est dans de la lobotomisation pour abrutis. Pourquoi j'y suis allé: pour accompagner mes enfants et parceque j'avais vu à la télévision l'épisode 1 qui est assez bien fait. En bref, passez votre chemin: à éviter de toute urgence.

Laurentfromnice

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 83 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 09/02/2018

waou, un troisième volet plus qu'essoufflé ! La première scène d'action est bien, mais par contre, tout le reste est d'un ennui relativement incompréhensible. Il faut espérer qu'il n'y aura pas de suite car là, le filon est plus qu'épuisé. Le film est long et, on est libéré par le générique de fin, une fin qui se termine en eau de boudin.

Chris46

Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 809 critiques

3,5Bien
Publiée le 09/02/2018

" Le labyrinthe , le remède mortel " troisième et dernier volet de la trilogie " Le labyrinthe " . Ce 3e opus démarre après les événements du second film . Thomas ( Dylan O' Brien ) et les autres blocards partent pour sauver certains de leurs amis qui ont été enlever par WICKED . Ils vont devoir pénétrer dans la dernière ville qui n'a pas été atteint par le virus et qui est toujour debout contrôlée par WICKED la ou ils les retiennent prisonnier ... Ce 3e et dernier opus de la trilogie du " labyrinthe " est une bonne suite dans la continuité des deux premiers films qui conclu très bien cette sympathique trilogie entamer en 2014 . L'histoire est prenante avec Thomas et les autres blocards qui vont devoir pénétrer dans la Dernière Ville toujour en état qui n'a pas été contaminer par le virus contrôlée par Wicked pour sauver leurs amis qui sont retenus prisonniers . Et sa ne va pas être une mince affaire que de rentrer dans cette cité infranchissable grâce à une immense barricade qui entoure toute la Ville et qui empêche aux gens infecter de rentrer et qui est archi contrôler et inviolable . Thomas et les autres blocards vont tenter d'y pénétrer pour sauver leurs amis et sa va être explosif ce qui va donner lieu à son lot d'action , de suspense et de rebondissements . Le suspense est bien gérer . L'action est bien mener avec quelques séquences prenante et spectaculaire Spoiler: ( l'attaque du train , la grue qui soulève le bus , l'attaque finale dans la Ville ... ) . On pourrait reprocher au film quelques facilités scénaristiques Spoiler: ( Les gens de chez Wicked qui tirent comme des manches , Thomas et les autres qui sont bloquer dans une pièce ou ils doivent sauter par la fenêtre . Et comme par hasard il se retrouve dans la seule pièce où il y a une piscine en bas pour leur éviter une chute mortel ) et quelques trucs prévisibles Spoiler: ( quand Thomas et Theresa sont bloquer en haut de la tour en flamme on se doute bien que le vaisseau spatial va venir les récupérer . Je me suis d'ailleurs dit je suis sur que l'autre avec son vaisseau va venir les sauver . Sa a pas louper ) mais c'est minime . Le divertissement est au rendez vous et on passe un bon moment et c'est bien la le principal . Les décors qui donnent vie à cette univers post apocalyptique sont toujour aussi réussit surtout les décors de la Dernière Ville contrôlée par Wicked qui sont superbes . C'est gigantesque ville Futuriste avec ses design futuriste est magnifique . Et elle contraste énormément avec le reste de l'univers post apocalyptique en ruine . J'aime bien ce contraste ou l'on voit une magnifique cité futuriste entourer d'un monde apocalyptique en ruine . Les jeunes acteurs sont toujours bons et crédible dans leurs rôles respectifs nottament le jeune Dylan O 'Brien qui joue le rôle de Thomas . Bref un 3e opus sympathique et divertissant qui conclu très bien cette sympathique trilogie .

CLAIRE M.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 26 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 19/02/2018

Labyrinthe : Le remède mortel : Mortellement décevant ! Ho non mais l'acteur principal est juste fatiguant à regarder (Thomas). Monsieur qui se prend pour le super héros et qui s'en sort toujours... Franchement j'avais qu'une hâte que tout ça se termine parce que l'on a déjà deviné la fin. Rien d'exceptionnel...

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top