Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
The Bad Batch
note moyenne
2,3
430 notes dont 42 critiques
0% (0 critique)
14% (6 critiques)
17% (7 critiques)
40% (17 critiques)
12% (5 critiques)
17% (7 critiques)
Votre avis sur The Bad Batch ?

42 critiques spectateurs

Frederic S
Frederic S

Suivre son activité 549 abonnés Lire ses 939 critiques

4,0
Publiée le 24/09/2017
Dans un futur pas si éloigné, les autorités américaines se débarrassent de leurs délinquants en les bannissant dans le désert près de la frontière texane. Une gigantesque prison à ciel ouvert devenue une société de marginaux où lorsqu'on ne dévore pas les plus faibles pour survivre, on vénère une sorte de gourou des paradis artificiels qui s'est autoproclamé "Le Rêve" désespéré de ceux qu'on a préféré oublier en leur proposant un havre d'illusions... "The Bad Batch" a de sévères arguments pour vous laisser lui aussi à la marge du méga-trip qu'il délivre. Trop long, avec une fâcheuse tendance à s'éparpiller ou encore agaçant lorsqu'il prend les allures de gigantesque clip, cette deuxième réalisation de Ana Lily Amirpour ("A Girl Walks Home Alone at Night") n'emportera sûrement pas l'adhésion de la majorité, surtout ceux qui s'attendaient à un pur survival dans un monde post-apocalyptique "MadMaxien". Si le contexte est bel et bien là, ce n'est pas pour nous raconter la survie de son héroïne, Arlen, mais son errance existentielle dans un désert où la sauvagerie humaine se camoufle sous toutes ses formes les plus abjectes. C'est d'ailleurs par une des plus horribles d'entre elles que le film débute et Arlen (Suki Waterhouse) n'en sortira pas complètement indemne. Après ces premières minutes au faux-airs de début de survival, le film abandonne ce registre pour partir dans une direction complètement différente. En fait, ce sera un peu toujours comme ça, "The Bad Batch" ne s'inscrira jamais dans un genre particulier, il en usera seulement les artifices afin de trouver et développer son propre ton, ce qui le rendra, dans un certain sens, constamment imprévisible quant aux thématiques sur lesquelles il choisira de s'arrêter pour construire le parcours initiatique d'Arlen et ce, malgré un fil conducteur en apparence classique (tout ce qui entoure la petite fille). À la fois profondément féministe (à la force de caractère de l'héroïne s'oppose la régression totale de la place de la femme dans ce monde dégénéré où elles servent de nourriture, à fouiller dans les ordures ou de mères-pondeuses) et critique de la marginalisation de ceux dont nos sociétés actuelles ne veulent plus (ne comprennent plus ?) lorsque la majorité est manipulée par le "Comfort" de vivre dans un bonheur illusoire, "The Bad Match" est aussi romantique (si, si !) lorsqu'il nous propose une relecture de "La Belle et La Bête" dans ce contexte complètement barge en faisant naître des sentiments pudiques entre Arlen et Miami Man (Jason Momoa), un colosse qui grignote trois ou quatre bras d'humains par jour. La séquence de la tempête de sable où les deux personnages échangeront des regards timides résume à elle toute seule la force du lien indicible qui les unit. Soulignons aussi la prestation assez dingue d'un Jim Carrey méconnaissable dans le rôle d'un ermite, une sorte de messie pour Arlen et Miami Man les guidant plus ou moins consciemment sur le chemin de leur destinée. Et, à l'inverse mais tout aussi excellent, Keanu Reeves (avec une moustache et un look improbables) incarne, lui, avec une certaine délectation, ce gourou "Le Rêve " qui n'en a bien sûr que le nom... Enfin, et ce n'est pas la moindre de ces qualités, "The Bad Batch" est formellement superbe ! Avec un sens du cadre incontestable, Ana Lily Amirpour nous en met plein les yeux avec des séquences qui risquent d'imprimer nos rétines pendant un bon moment (le trip dans le désert, waouh !). Évidemment, cette recherche permanente de belles images (et elle les trouve très souvent) ira de pair avec le risque de donner à "The Bad Batch" ces airs de long clip dont on parlait plus haut -d'autant plus que le film est sublimé par une BO exceptionnelle- mais la fascination que ces choix esthétiques exercent sur nous est, elle, bien réelle et supplante ce qui aurait pu tourner simplement à l'exercice de style. D'ailleurs, tous ces choix s'accordent parfaitement avec le sens donné à la quête d'Arlen et des dangers ou mauvais choix qui l'entourent. "The Bad Batch" ne plaira pas à tout le monde, c'est certain, mais si vous trouvez les clés pour entrer dans le chouette trip qu'il propose, le jeu en vaudra plus que la chandelle...
Trash Batch
Trash Batch

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 10 critiques

3,0
Publiée le 25/08/2017
Ana Lily Amirpour nous présente un univers intéressant mais trop peu développé, tout comme ses personnages. Le film est néanmoins visuellement agréable à regarder et la BO est sympa.
Guillaume M.
Guillaume M.

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 18 critiques

0,5
Publiée le 09/10/2017
2 heures de film pour 15min de scénario... Et dire que Jim Carrey avais condamné la soi disant violence de Kick Ass 2. BREF, NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS.
lolozouk
lolozouk

Suivre son activité Lire sa critique

1,0
Publiée le 24/09/2017
franchement c est nul ... avec les acteurs connus on pense que le film va decoller mais il ne decolle jamais ... l histoire de base est pourtant une bonne idee mais le film est ininteressant et surtout dénué de tout sens ... pour moi c est un navet !
DanielOceanAndCo
DanielOceanAndCo

Suivre son activité 322 abonnés Lire ses 3 581 critiques

0,5
Publiée le 13/03/2019
Dommage car c'est le genre de films que j'adorerais adorer mais tellement gâché par le désir d'expérimentations et d'aller à contre-courant qu'il en oublie de raconter quelque chose. Parce que oui, dans ce "Mad Max" qui rencontre Robert Rodriguez plombé par une vision auteuriste, je n'y ai vu aucune sincérité de la part de la réalisatrice Ana Lily Amirpour, me demandant même la plupart du temps quel était le sens de ce qu'elle voulait raconter. De plus, je suis le genre de spectateur qui aime vibrer pour les personnages mais là, ils était tous tellement antipathiques et mal utilisés que je n'ai jamais ressenti la moindre empathie pour eux, que ce soit les protagonistes Jason Momoa et Suki Waterhouse ou les seconds rôles incarnés par Jim Carrey ou Keanu Reeves où l'un est autant muet que l'autre parle pour débiter des poncifs mais le comble dans tout ça, c'est d'engager deux acteurs comme Giovanni Ribisi et Diego Luna et leur offrir des personnages qui n'ont aucune incidence sur l'intrigue qui inutilement longue. Bref, "The Bad Batch" fut deux heures de grand n'importe quoi cinématographique qui se complaît davantage dans l'épate que dans l'envie de raconter quelque chose!!
remy d.
remy d.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 494 critiques

2,5
Publiée le 14/08/2018
Un scénario un peu poussif. Un décor post-apocalyptique loin de ce que l'on peut faire de mieux. On ne cherche pas à nous faire connaitre les personnages ni même à ce qu'on les apprécie.
Eselce
Eselce

Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 4 037 critiques

2,0
Publiée le 23/10/2017
Peu d'intérêt : Peu de dialogues, un récit monocorde, beaucoup de temps morts et des personnages qui manquent gravement de substance. 2 heures tuées.
Malevolent Reviews
Malevolent Reviews

Suivre son activité 278 abonnés Lire ses 3 117 critiques

1,5
Publiée le 20/10/2017
Après A Girl Walks Home Alone at Night, Ana Lily Amirpour revient pour un film d'anticipation qui ne plaira pas à tout le monde. Construisant son scénario petit à petit autour d'un monde post-apo où vivent cannibales, paumés et riches fêtards, la réalisatrice peine à nous immerger dans ce film très trop contemplatif où les évènements restent mal amenés pour ne pas dire flous. Zéro tension dramatique, même lors de scènes violentes, zéro attachement aux personnages dont certains sont tout bonnement cartoonesques (Keanu Reeves le premier sous un épais maquillage). Le décor désertique et l'univers sans foi ni loi dépeints étaient pourtant propices à nous offrir un bordel déjanté mais, défiguré par un rythme mollasson et un scénario qui ne va pas très loin, The Bad Batch demeure indigeste, inutilement long, difficile à regarder et finalement peu recommandable. Reste la présence du charismatique Jason Momoa et d'un Jim Carrey dans un rôle muet souvent très drôle malgré ses quelques apparitions à l'écran.
Thibault F.
Thibault F.

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 819 critiques

1,0
Publiée le 05/10/2017
Le post-apocalyptique version Netflix. Brouillon, The Bad Batch rejoint la longue série des " produits cinématographiques à fort potentiel". Pourtant, tout ce qui touche Netflix, de près ou de loin, déçoit. Rare sont les exceptions ( A Murray Christmas OU Beast of no Nation). Bien trop maigre pour un acteur qui souhaite devenir un incontournable. Alors, qu'est ce qu'il peut bien faire défaut au film ? Indirectement, une promesse non tenue. Aux yeux des spectateurs, The Bad Batch devait s'inscrire dans une continuité à la grande saga Mad Max ; on y attendait, à juste titre, de la violence esthétisée, de la femelle en détresse dans un monde désertique où les denrées sont rares et la morale totalement inexistante. Alors, certes, dans les faits, quasiment tous les ingrédients sont présents. Mais c'est dans l’exécution que cela pêche cruellement. The Bad Batch est mise en scène par Ana Lily Amipour, une inconnue qui semble milité pour un féminisme violent ; un féminisme qui ne prône pas nécessairement une égalité entre les sexes. Pour jouer ce personnage fort, elle fait appel à Suki Waterhouse dont malheureusement, seule la plastique est mise en avant. On touche alors, le problème majeur du film : la trame souhaite raconter un récit dont la mise à l'image est différente. Je m'explique avec des exemples. On nous propose une vision apocalyptique à la Mad Max ; on se retrouve avec un sous-produit dont on trouve facilement les limites créatifs et financiers (certains plans font peine à voir). De l'autre, on tente de présenter une femme forte. C'est l'inverse. Puisque celle-ci, en plus de se faire charcuter, devient une icône sexualisée qui devient rapidement au service de son bourreau. Au niveau du casting, quelques ovnis comme Jim Carrey méconnaissable dans un petit rôle primordiale qui nous prouve une nouvelle fois son sens de la dramédie ou encore Keanu Reeves toujours entouré de jolies demoiselles. Pour résumer, The Bad Batch est insipide, sans intérêt et mou. Entre deux scènes écliptiques avec une BO dancefloor, le film ne sait guère raconter. On erre de situations en situations sans enjeux. Un ennui profond s'en dégage au bout de 30 mn. Or, la torture ne fait que commencer puisqu'il reste 2/3 du film.
7eme critique
7eme critique

Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 2 774 critiques

2,5
Publiée le 22/09/2017
Après l'original "Bone tomahawk" sorti récemment, voici la nouvelle fraîcheur sur le cannibalisme ! Il y a du style dans ce "The bad batch", ça pourrait presque être du Robert Rodriguez dans ce scénario de vengeance féminine, en tout cas dans sa première partie, mais en moins bourrin et en plus sombre. Ce qui démarre comme prometteur viendra pourtant à s'essouffler au bout de quarante minutes, dû à un rythme de plus en plus lent, et une accumulation de scènes loin d'être stimulantes (même si l'esthétique et la musique ne seront pas désagréables). Le film commencera donc à devenir long par moments, et ne sera qu'au final une romance certes originale, mais pas franchement entraînante. Quand on voit à quel point ce régime alimentaire développe la force physique tout au long de ces long-métrages sur le sujet, on va finir par s'y mettre...qui sait, l'heure du cannibalisme viendra peut-être une fois que les modes du véganisme et du sans gluten seront dépassées.
THE-CHECKER
THE-CHECKER

Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 676 critiques

0,5
Publiée le 06/08/2017
Du pur nawak (censure oblige) indé auto satisfait de la rebelle en carton qui a trop fréquenté les nightclubs de Californie en croyant appartenir à l'élite tout en consommant certaines substances tectoniques pour augmenter sa perception du réel! Du pur bullshit technopop arty à deux balles d'un nihilisme effroyable à fuir comme la peste!
Aaaarrrrrgh
Aaaarrrrrgh

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 152 critiques

3,5
Publiée le 30/07/2018
The Bad Batch est une œuvre cool: une géniale bande son au choix planante ou electrisante, de bons acteurs à contre emploi, une mise en scène très stylisé, un univers post-apo poisseuxou barré et une intrigue lente et sans intérêt. Du vent, mais du bon vent frais et revigorant.
Margot L.
Margot L.

Suivre son activité Lire sa critique

4,5
Publiée le 27/10/2017
un film incroyable ! un ovni, une ambiance, un fond ! un univers déjanté, du pur bonheur quand on se plonge dedans. ma seule question, et je semble etre la seule à me la poser ... spoiler: que deviennent les bébés de comfort ? plein de femmes enceintes mais pas un enfant ... un triste réalité semble se cacher sous ce misère
Hypertension
Hypertension

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 197 critiques

4,0
Publiée le 19/10/2017
Un OVNI venu tout droit de Netflix, c'est très étrange, c'est épatant, c'est inexplicablement beau, le film est beau. Première fois que j'apercevais l'actrice Suki Waterhouse, elle se débrouille très bien en manchot-cudjate. L'univers est très bien maitrisé sans en faire trop. Totalement ma came de film !
kibruk
kibruk

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 769 critiques

2,5
Publiée le 07/10/2017
La bande annonce est très alléchante, et le constat que l'on peut faire après la vision du film est le suivant : visuellement c'est superbe (décors et images), mais il manque un véritable scénario. Dommage, car il y avait probablement beaucoup mieux à faire tant le film dégage une identité qui lui est propre.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top