Mon AlloCiné
La Fille du train
note moyenne
3,4
3634 notes dont 308 critiques
7% (21 critiques)
22% (67 critiques)
39% (121 critiques)
22% (67 critiques)
7% (23 critiques)
3% (9 critiques)
Afficher toutes les critiques
Votre avis sur La Fille du train ?

121 critiques de 3 et 3,5 étoiles

benoitG80
benoitG80

Suivre son activité 910 abonnés Lire ses 1 343 critiques

3,5
Publiée le 09/11/2016
"La Fille du Train" en tant que thriller, réussit son pari dans le sens où on est de suite intrigué et presque fasciné par le portrait de ces trois femmes, énigmatiques et présentées indice par indice, tant au niveau temporel que spatial... En voulant ainsi à la fois perdre et guider le spectateur, l'accroche est donc bien là, mais c'est aussi l'atmosphère oppressante générée par le mal être que dégage chacun des personnages qui nous saisit... Qui est qui et pourquoi ? Le trouble est semé, et cette petite graine va prendre petit à petit ! L'alcoolisme, la peur de l'autre, l'obsession sont au programme pour insuffler une angoisse prenante qui s'ajoute et contribue au malaise et au suspens ambiants. Le rapprochement de ces trois êtres féminins est sans doute un peu tiré par les cheveux avec une légère part d'invraisemblance tout de même, mais le jeu des actrices en particulier Emily Blunt, est tellement convaincant que l'on est happé par le regard et l'attitude complexe de l'incroyable Rachel. La manipulation latente, puis effective et ensuite franchement discernable, sera en définitive la pierre angulaire de ce film qui est à ranger à coup sûr dans le registre du thriller psychologique ! Efficace dans son fonctionnement qui à tâtons, arrive à faire un sacré effet, cette réalisation de Tate Taylor est finalement une bonne surprise ou même des bonnes surprises qu'elle nous distille petit à petit et juste quand il faut...
tony-76
tony-76

Suivre son activité 583 abonnés Lire ses 1 390 critiques

3,5
Publiée le 08/11/2016
Gone Girl 2 ? D'après un best seller mondial, The Girl on the Train est une adaptation de Tate Taylor (La couleur des sentiments) qui a réussi à voir le jour sur grand écran. On peut saluer tout d'abord, l'audace du réalisateur qui s'est inspiré de chaque détail du livre que tout le monde voulait découvrir le film avec excitation ! C'est une histoire tellement riche, tellement complexe et tellement intrigante qu'on ne peut être séduit par le travail investit de Tate Taylor. Il a visiblement voulu nous livrer un thriller dans la trempe de Gone Girl de David Fincher mais Taylor n'est pas Fincher... Son Girl on the Train manque un peu d'intensité car certaines scènes sont un peu molles comme spoiler: le début par exemple. Mais vient heureusement, d'autres plus étonnantes, plus émouvantes ! Un rythme plutôt lent dans son ensemble mais peu importe de ce problème parce qu'on est fasciné par ce thriller sombre et efficace. Un récit qui traite d'une femme alcoolique qui spoiler: a assisté à un meurtre, mais qui n'arrive pas à se souvenir de la logique des événements à cause des trous noirs provoqués par sa consommation d'alcool... Cela est fort intéressant afin d'expliquer spoiler: l'amnésie des témoins/suspects. Taylor utilise de nombreux gros plans pour exprimer le regard, les expressions des personnages (qui certains sont caricaturaux). Il y a pas mal d'émotion ! Il fait place également à beaucoup de flash-backs, afin d'en apprendre un peu plus sur les relations de ces protagonistes par le passé. Par contre, l'introduction est un vrai foutoir, spoiler: des flash-backs ici et là mais la suite est mieux cernée, puisqu'on comprend les différents enjeux de ceux-ci. On assemble les pièces du puzzle ! Nous avons une distribution d'acteurs vraiment séduisante ! Emily Blunt est brillante à l'écran dans la peau de cette femme désespérée et alcoolique. L'actrice livre une performance nuancée et intense, elle nous avait déjà enchanté dans le film de science-fiction de Doug Liman qu'était Edge of Tomorrow et le thriller Sicario de Denis Villeneuve. Luke Evans (Dracula Untold), imprévisible, est aussi excellent dans le rôle du mari violent et passionné, tout comme Rebecca Ferguson (MI5), qui interprète une mère et une femme mystérieuse dont on arrive difficilement à connaître les véritables intentions. Et, Haley Bennett (découverte dans Hardcore Henry), sous les traits de la libertine Megan est épatante ! L'atmosphère lugubre règne au sein de ce récit mélancolique, avec une bande sonore qui ressemble fortement à Gone Girl, elle s'avère frissonnante ! Un peu de sexe et de violence au rendez-vous pour nous faire réagir face à l'histoire (pour ceux qui n'ont pas lu le livre). Vous l'aurez donc compris, La Fille du train est un thriller intéressant et maîtrisé qu'on encourage de le découvrir au cinéma. Le réalisateur n'est pas le maître Fincher qui ce dernier triomphe : à nous faire crier, à nous faire rire (par ironie), à nous faire espérer (un peu) et à nous mettre surtout mal à l'aise mais Tayte Taylor a fait de ce Girl on the Train une réalisation compétente. Et c'est déjà ça !
Shelby77
Shelby77

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 064 critiques

3,5
Publiée le 13/04/2018
La Fille Du Train a une histoire captivante. Il raconte l'histoire d'une femme alcoolique qui semble morbide fascinée par les habitants d'une maison. Cette histoire est captivante jusqu'à la dernière minute. Malgré une introduction un peu longue qui, à défaut d’être parfaitement rythmée, prend au moins le temps d’installer ses personnages, La Fille du Train s’avère être un thriller plaisant et plutôt efficace. En venant aux performances, La Fille du train dispose d'une grande performance de Emily Blunt et un casting de soutien solide, Haley Bennett et Rebecca Ferguson sont très bien. Les personnages masculins ne sont pas vraiment à l'honneur et la psychologie de ces trois femmes est très bien amenée.
Ten S
Ten S

Suivre son activité 402 abonnés Lire ses 916 critiques

3,5
Publiée le 26/10/2016
Le voilà enfin ce nouveau "Gone Girl" ! Du moins, la campagne de promotion autour de ce film de Tate Taylor nous le présente ainsi, de la même manière que le best-seller de Paula Hawkins dont il est adapté était vendu comme le successeur du hit de Gillian Flynn. Même prestige d'origine littéraire donc, une distribution superbe dans les deux cas (ici, Emily Blunt, Haley Bennett, Rebecca Ferguson, Justin Theroux, Luke Evans, Édgar Ramírez, Laura Prepon, Allison Janney, Lisa Kudrow, que du beau monde !), un réalisateur dont le palmarès est encore certes très loin d'égaler un David Fincher mais qui part sur de bonnes bases ("La Couleur des Sentiments" ou "Get On Up") et surtout une intrigue de thriller d'un point de vue féminin prometteur -enfin, plus exactement, trois points de vue féminins- ayant l'ambition de faire voler en éclats le vernis de l'apparent bonheur de la vie de couple. Autant le dire, si la qualité est la même que le génial "Gone Girl", on signe tout de suite pour embarquer avec "La Fille du Train". Dépressive jusqu'à s'injecter de l'alcool en intraveineuse, Rachel prend le train qui l'amenait quotidiennement à son travail pour aller observer son ex-mari et sa maîtresse qui vivent sous le toit de son ancienne maison. Elle commence à faire une drôle de fixette sur un couple du voisinage les imaginant comme une sorte d'idéal amoureux. Seulement lorsqu'elle croit avoir assisté à un drame concernant ces derniers, la voilà obligée de sortir de sa sombre spirale et de mener sa propre enquête... Aaah, "La Fille du Train" passe à un microgramme de cheveu d'être le nouveau "Gone Girl", mais à un point que cela en devient terriblement frustrant. Des prestations bluffantes (Emily Blunt et Haley Bennett font un t.très grand numéro) au service d'une intrigue passionnante et tortueuse à souhait dont la mise en place atteint des sommets, c'est un véritable régal pour tout spectateur amateur de bons thrillers. Seulement là où un David Fincher aurait su tirer par le haut toutes ces qualités, la réalisation de Tate Taylor, elle, va parfois faire preuve d'un manque de subtilité jusqu'à carrément nous dévoiler (en partie) le principal twist du film à mi-parcours (en l'espace d'une scène beaucoup trop démonstrative, de trop nombreux indices nous mettent facilement sur la voie de la finalité de toute cette affaire). Heureusement, l'exécution et les modalités de celui-ci rattrapent les choses par leur ampleur et l'attachement qu'il s'est créé entre nous et tous ces personnages subtilement écrits mais il est impossible d'effacer ce sentiment qu'entre de meilleurs mains, "La Fille du Train" avait les vannes largement ouvertes pour devenir un classique du genre. Un très bon thriller clairement mais pas un de ces grands qui vous marquent un bon bout de temps. Et il s'en est fallu de peu.
Valérie V
Valérie V

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 10 critiques

3,5
Publiée le 01/11/2016
Beau film. Une histoire sombre. Un peu compliqué au debut mais ensuite on comprend mieux. J'ai beaucoup aimé l'actrice prinxipale. Très bien interprété.
Chris58640
Chris58640

Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 502 critiques

3,0
Publiée le 30/10/2016
Quand on connait le livre le Paula Hawkins et sa structure : changement de narratrice (donc de point de vue) à chaque chapitre, alternance du passé et du présent, on se dit que c’était une vraie gageure de retranscrire cela à l’écran sans que cela ne fasse un peu confus. En fait « La fille du train » est une adaptation très fidèle du livre et le scénario ne prend que quelques libertés, ces quelques libertés n’étant pas forcément toujours très pertinentes d’ailleurs. Le livre de Hawkins se déroule en plein été, sous une chaleur anglaise écrasante ce qui ajoute à l’atmosphère étouffante du thriller. Ici, on est à New York en automne, la photographie est grise, le temps est maussade de bout en bout, comme pour accentuer encore un peu plus le caractère dépressif de Rachel, sauf que ça n’était pas vraiment nécessaire. Le scénario fait de son mieux pour multiplier les fausses pistes, comme tout bon thriller qui se respecte. Evidemment cela n’a pas fonctionné sur moi mais j’imagine que pour quelqu’un qui ne connaitrait rien d’avance, on peut se poser plein de questions sur les raisons de la disparition inquiétante de Megan. Ce dont je peux juger en revanche, spoiler: c’est que le film donne une vision assez juste de ce qu’est un pervers narcissique. Je ne dirais pas de quel personnage il s’agit bien entendu mais la démonstration de sa psychologie, de son pouvoir de manipulation et de destruction est assez implacable et fait froid dans le dos. Peut-être un peu difficile à suivre dans son premier quart d’heure à cause de la complexité des liens qui lient les personnages ainsi que des nombreux flash back (pas toujours très bien amenés et parfois un peu trop courts pour qu’on comprenne bien les enjeux), le scénario se fluidifie rapidement pour culminer dans une scène finale violente et éprouvante, peut-être même un poil complaisante point de vue violence. « La fille du train », c’est aussi et surtout le portrait d’une femme à la dérive, minée par des problèmes d’alcool qui cherche désespérément à se raccrocher à quelque chose pour sortir la tête de l’eau. Elle ne cherche pas à reconquérir son ex, ni à trouver un nouveau job, elle se raccroche comme une bouée à la vie d’un couple qu’elle a bêtement idéalisé : elle regarde vers son passé perdu au lieu de regarder vers un avenir, quel qu’il soit. C’est là aussi une démonstration assez brutale mais réaliste de ce qu’est la dépression, quand on y réfléchi un peu. Le scénario ne manque donc pas de qualités, malgré parfois une certaine confusion et quelques facilités. « La fille du train » est réalisé par Tate Taylor qui s’emploie à faire de son mieux. La photographie automnale, même si on peut discuter de sa pertinence, est parfaitement entretenue de bout en bout. La musique est plutôt bien placée, pas entêtante, pas omniprésente même à la fin alors que l’action devient plus intense. Evidemment, si certains plans sont intéressants (utilisation d’arrière-plan inquiétant alors que le personnage au premier plan à le dos tourné), Tate Taylor ne fait pas preuve d’une créativité échevelée lorsqu’il s’agit de filmer des scènes d’ivresses, d’hallucinations ou de souvenirs confus : fondus au noir, utilisation du flou, etc… Que du très classique, mais on ne lui en tiendra pas trop rigueur, vu que cela fonctionne plutôt bien. Pour finir, le casting est assez pertinent et tout le monde, de Justin Theroux à Luke Evans pour les premiers rôles, d’Allison Jeannet à Lisa Kudrow pour les rôles plus anecdotiques. Mais je veux souligner deux choses. Dans le rôle de Megan, Haley Bennet est très bien mais un poil trop lisse à mon gout. Sa Megan manque d’aspérité et spoiler: elle n’a pas le côté vénéneux que son rôle aurait mérité. Megan, c’est une plante carnivore dans le roman, dans le film elle fait un peu plus « fleur sauvage » que « plante carnivore ». La vraie performance de « La fille du train » est évidemment pour Emily Blunt. Le rôle de Rachel est difficile, elle est enlaidie, pathétique et en souffrance pendant 90% du film, elle aurait pu rendre son personnage exaspérant à force de larmoyer. Mais Blunt lui donne une vraie profondeur qui la rend finalement attachante, alors que ce n’était pas du tout gagné d’avance. Très bon point pour elle et pour sa carrière. « La fille du train » est un thriller honnête et relativement efficace, fidèle à son livre éponyme et qui peut se targuer malgré ses faiblesses d’une certaine profondeur en matière de psychologie.
alice025
alice025

Suivre son activité 447 abonnés Lire ses 900 critiques

3,5
Publiée le 29/10/2016
Je n'ai pas lu le livre, mais j'ai beaucoup apprécié ce thriller assez froid et psychologique. Emily Blunt incarne le personnage principal, Rachel, alcoolique au passé trouble qui devient obsédée par une maison et son couple en passant devant chaque jour en train. Le jour où la femme de cette maison disparaît, elle va être mêlée aussi bien de loin que de près à cette affaire et va se mettre à enquêter de son côté. Trois femmes, trois destins liées. Le scénario et le montage sont bien ficelés, alternant les flashbacks et l'histoire présente afin que le puzzle se reconstitue petit à petit. Le rythme est lent, mais absolument pas dérangeant. Même si certains peuvent deviner la fin assez vite, on se plaît à suivre ce thriller, morceau par morceau, et à savoir où, pourquoi et comment ? . Globalement, l'histoire est intéressante, stressante et Emily Blunt joue remarquablement bien, ce qui donne un bon booster pour ce film.
CDRIX C.
CDRIX C.

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 222 critiques

3,5
Publiée le 29/10/2016
Dans la veine de l'Apparences de Zemeckis avec Harrison Ford (2000) ou le récent Gone Girl De David Fincher, ce thriller féminin est un jeu de fausses pistes et manipulations pesant, surtout fascinant. Ne vous fiez pas à la logique ou aux déductions hâtives car le meneur du jeu n'est pas celui, ou celle, ou ceux que l'on pense. La réalisation est soignée, les 3 actrices (Blunt/Bennett/Ferguson) méchamment secouées, perturbées et bouleversantes. Chacune de ces femmes est ravagée par un mal (ou un mâle) qui les dévore. Le réalisateur de La Couleur des Sentiments semblent effectivement assez doué pour les portraits de femmes enragées, résistantes.
Ufuk K
Ufuk K

Suivre son activité 151 abonnés Lire ses 693 critiques

3,5
Publiée le 30/10/2016
"la fille du train" étrillé par la critique est une bonne surprise pour moi.En effet malgré des longueurs et côté brouillon de la mise en scène, le suspense sous forme de puzzle est maintenue jusqu'au denounement avec une excellente emily blunt en rôle de sociopathe.
Sir Boris G.
Sir Boris G.

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 124 critiques

3,0
Publiée le 31/10/2016
Un film avec des qualités notamment sur l'idée de départ, l'intrigue et le dénouement dans les grandes lignes. Le point fort est celui-ci : exploiter le filon "comment mener une enquête quand on est amatrice et alcoolique avec des troubles de la mémoire". Après, beaucoup de choses compliquent et alourdissent le film en premier lieu de trop nombreux "flash back" dont on se demande franchement s'il n'y avait pas de moyens plus simples et accrocheurs d'introduire les éléments et infos qu'ils nous donnent. Un autre exemple : les portraits psychologiques qui se veulent trop complexes et servent davantage (et sûrement volontairement) à noyer le spectateur dans de nombreuses fausses pistes qu'à donner de la profondeur à l'intrigue. Au final, même s'il faut parfois supporter quelques longueurs, on est quand même récompensé par un dénouement surprenant très bien amené. Pas le film de l'année mais quand même l'occasion de passer un bon moment. Niveau acteur, c'est très bien fait, notamment Emily Blunt très convaincante
Anne-Laure L.
Anne-Laure L.

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 8 critiques

3,0
Publiée le 30/10/2016
Très bonne intrigue, très surprenante. Rythme un peu lent, l'histoire met du temps à démarrer mais cela dit les 3 actrices sont remarquables
L'AlsacienMarseillais
L'AlsacienMarseillais

Suivre son activité 343 abonnés Lire ses 1 134 critiques

3,5
Publiée le 02/11/2016
"La fille du train", adapté d'un best-seller, est un thriller labyrinthique efficace plaçant au centre Emily Blunt dans un rôle extrême escortée par deux autres actrices moins connues mais néanmoins performantes, Haley Bennett et Rebecca Ferguson. L'intrigue se construit progressivement, à travers un montage sous forme de puzzle, présentant le triangle féminin dans leur vie respective, et remédiant souvent au flash-back pour densifier et intensifier les relations entre les différents personnages. Sous des airs de "Gone Girl" du point de vue du mystère, on regrette un manque de fluidité dans la narration. En effet, le début est complexe à cause de ses nombreux va-et-viens et on prend donc un certain temps à rentrer dans le cœur de l'intrigue mais aussi à comprendre de quoi il en retourne ! De plus, la ressemblance physique entre Haley Bennett et Rebecca Ferguson, qui n'est pas laissé au hasard, porte à confusion. Cela dit, une fois le nœud de l'action mis en place, on prend un très grand plaisir à découvrir le fin mot de l'histoire. Le film nous trompe et nous mène sur des fausses pistes, mettant le personnage d'Emily Blunt en porte-à-faux, essentiellement réduite aux impulsions violentes à cause de son alcoolisme prononcé. La performance de l'actrice est de haut niveau car je ne me souviens pas avoir vu Emily Blunt dans ce genre de rôle ; désespérée et imprévisible. Les trois cadres des trois actrices sont distingués par une lumière et une façon de filmer distinctes, accentuant ainsi leur caractère et leur mode de vie opposés qui seront amenés à se rencontrer. Pour ce qui est du final, il n'est pas étonnant quand on regarde bien et on s'attend à quelque chose de plus étonnant mais la réalisation de Tate Taylor ("La couleur des sentiments") le rend haletant et angoissant. N'ayant pas lu le livre, je ne peux pas comparer mais j'ai la nette impression que la qualité du bouquin est bien retranscrite dans le film, qui fait passer un bon moment, à l'instar des plus grands thriller, mais qui se contentera de figurer dans la liste des prétendants...
Nina S
Nina S

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 60 critiques

3,5
Publiée le 02/11/2016
Malgré quelques longueurs dans les 10 premières minutes, de la narration un peu trop omniprésente...on est portés par cette enquête et on ne voit pas le temps passer, histoire originale et déroutante, je n'ai pas le livre avant je précise.... un bon film !
Le Bod's
Le Bod's

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 195 critiques

3,5
Publiée le 02/11/2016
Une intrigue qui multiple les fausses pistes, une mise en scène captivante et mystérieuse à souhait, un trio d'actrices formidable font de "La fille du train" un excellent thriller dans la douce lignée de "Gone Girl" pour ne citer que lui.
Laetitia D.
Laetitia D.

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

3,5
Publiée le 30/10/2016
Film tiré du roman du même nom, qui transpose assez bien les éléments de ce dernier. De très bons acteurs mais malheureusement l'intrigue tient en longueur et même à un moment cela devient monotone. De plus quelques moments difficiles à suivre car on fait un tour dans le passé, présent, repassé.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top