Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Bizarre
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Bizarre" et de son tournage !

Genèse du projet

Tout est parti d'un lieu à Brooklyn. Un bar, le Bizarre. Créé par Jean Stéphane Sauvaire, cet endroit a inspiré Etienne Faure pour son quatrième long métrage, qui a eu envie d'y raconter une histoire.

Financement participatif

Bizarre est le quatrième long métrage du réalisateur Etienne Faure. Il a été financé par un processus de crowdfunding sur le site touscoprod.

Berlinale 2015

Le film a été présenté au Festival international du film de Berlin 2015.

Tournage américain

Le tournage du film s'est entièrement déroulé à New York, en un mois seulement. Pour le réalisateur, Bizarre est le premier film qu'il tourne aux Etats-Unis après trois longs-métrages en France.

Un réalisateur polyvalent

Etienne Faure n'a pas seulement réalisé Bizarre. Il en a également signé le scénario, l'a produit et fait le montage. Enormément investi sur les films qu'il réalise, il a notamment monté il y a quelques années sa propre société de production, Eivissa Productions, avec Stéphane Gizard qui occupe ici le poste de directeur artistique sur le film.

Métaphore

Le Bizarre apparaît comme un personnage à part entière dans le film et le réalisateur a une métaphore en tête pour décrire le rapport de cet endroit avec New York : "Alors ce petit espace de liberté, de folie, de métissage, de créativité qu'est le Bizarre à Brooklyn c'est un peu comme le cinéma indépendant face à Hollywood. La fragilité... mais en même temps une incroyable force de créativité et d'énergie."

Métissage musical

Etienne Faure a souhaité donner à son film une couleur musicale extrêmement composite, semblable au métissage musical régnant à New York entre les bruits du métro, les voitures de police et la musique que l'on peut y entendre en fond sonore. Le Bizarre est à l'image de cette hétérogénéité sonore puisque l'on peut y entendre de la musique classique mais aussi de l'électro. Le metteur en scène souhaitait donc que son film soit un métissage musical autant caractéristique de New York que du Bizarre.

Le travail sur l'image

L'image du film a demandé une certaine technique, comme l'explique Etienne Faure qui a travaillé avec le chef opérateur Pavlé Savic : "Je lui ai demandé de balancer le pied de caméra par la fenêtre. ce jeune chef op est super doué. Beaucoup de focale au 85 MM ce qui n'est pas simple en caméra épaule. On a travaillé sur la construction des cadres avec une lumière naturelle."

Sensualité

Le réalisateur a voulu faire en sorte qu'une atmosphère pour le moins sensuelle se dégage de son film : "J'adore les corps. Il n'y a rien de plus excitant à filmer que ces peaux, ces visages, ces regards... ces corps fantasmés, sublimés, idolâtrés un temps et qui finissent tous ensuite à être bouffés par les vers. Mais en fait c'est très soft... j'aimais bien cette idée de "non consommation"."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Aladdin (2019)
  • John Wick Parabellum (2019)
  • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
  • Les Plus belles années d'une vie (2019)
  • Godzilla II Roi des Monstres (2019)
  • Sibyl (2018)
  • Douleur et gloire (2019)
  • Le Jeune Ahmed (2019)
  • Pokémon Détective Pikachu (2019)
  • Nous Finirons Ensemble (2018)
  • La Belle époque (2019)
  • The Dead Don't Die (2019)
  • Avengers: Endgame (2019)
  • X-Men : Dark Phoenix (2019)
  • Les Crevettes pailletées (2019)
  • Personal Shopper (2016)
  • La Voix du pardon (2018)
  • Séduis-moi si tu peux ! (2019)
  • Une part d'ombre (2018)
  • Rocketman (2019)
Back to Top