Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Eva ne dort pas
Note moyenne
3,5
15 titres de presse
  • Les Fiches du Cinéma
  • aVoir-aLire.com
  • Critikat.com
  • Le Parisien
  • Libération
  • Marianne
  • Première
  • Sud Ouest
  • Télérama
  • Culturopoing.com
  • La Croix
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Monde
  • Studio Ciné Live

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

15 critiques presse

Les Fiches du Cinéma

par Gilles Tourman

Un film magnifique, aussi crépusculaire dans la forme que lumineux dans sa réflexion.

aVoir-aLire.com

par Alexandre Jourdain

Objet polymorphe angoissant, cocasse et virtuose, Eva ne dort pas plane parfois haut, très haut jusqu’à friser l’irrationalité. C’est justement tout ce qui en fait le piquant.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Critikat.com

par Ursula Michel

Face à cette pérégrination inimaginable Pablo Agüero choisit une voie anti-naturaliste, onirique et cauchemardesque.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Parisien

par Alain Grasset

Cette histoire folle est bien racontée par Pablo Agüero sous la forme d’un thriller romanesque.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Libération

par Luc Chessel

(...) nous voilà devant un film passionnant et apolitique. En cédant à la fascination historique, à la fidélité tendance croque-mort, on y jouit d’une belle galerie de portraits.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Marianne

par Grégoire Chertok

Pablo Aguero met en scène les moments forts de ces tribulations entrecoupées de magnifiques images d'archives.

Première

par Eric Vernay

Agüero construit un singulier polar historique à l’esthétique aussi minimaliste que racée: une succession de séquences-tableaux asphyxiantes, et néanmoins euphorisantes car pleines d’esprit, captées en clair-obscur. Ici, comme chez Rembrandt, la lueur émane de l’obscurité.

La critique complète est disponible sur le site Première

Sud Ouest

par Sophie Avon

Pablo Aguero déploie ce grand fantasme qu'est le corps sacré d'Eva grâce à un film crépusculaire, bâti comme une suite de chambres mortuaires, peuplé de personnages étranges, l'embaumeur, le militaire (Denis Lavant) conduisant le cercueil ailleurs, puis Aramburu, le dictateur de la junte au pouvoir, retenu captif par des insurgés…

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Télérama

par Pierre Murat

Le film est surprenant, exigeant, cherchant la vérité des êtres et de l'Histoire non dans les faits (c'est le but des documentaires) mais dans l'invention. L'imaginaire. On est, donc, une fois encore, dans l'opposition — légèrement forcée, mais éclairante — entre les frères Lumière et Georges Méliès.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Culturopoing.com

par Laura Tuffery

Le dispositif reste toujours fascinant, hypnotique, conduisant parfois "Eva ne dort pas" aux portes du fantastique. On se surprend alors à flotter telle une âme errante « avec » et « comme » Evita, figure de proue de la résistance à la mort, à la disparition et l’oubli.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

En opposition à ces archives, Pablo Agüero filme de manière théâtralisée, avec un grand souci esthétique, en de longs plans-séquences aux tonalités oniriques et angoissantes qui pourront, selon la sensibilité de chacun au sujet, subjuguer ou plonger dans le malaise.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Sur un scénario assez incroyable, la traversée, formellement réussie, d’un quart de siècle de vie politique argentine.

Le Nouvel Observateur

par La Rédaction

L’originalité de la démarche de Pablo Agüero n’est pas douteuse, qu’il traduit en images très travaillées et en plans souvent longs, sans réussir à maintenir jusqu’au bout la tension créée par la première séquence, la plus réussie. Des images d’archives relaient cette représentation très cérébrale de l’histoire, qui intrigue sans convaincre.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Monde

par Thomas Sotinel

Ironique et théâtral, il ne compense qu'en partie par son intelligence les limites matérielles de sa production.

Studio Ciné Live

par Thierry Chèze

(...) un talent certain pour le cinéma expérimental qui n'empêche pas (Pablo Agüero) de succomber au piège du huis clos théâtral soporifique.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top