Mon AlloCiné
Le Coeur régulier
note moyenne
3,1
189 notes dont 28 critiques
7% (2 critiques)
36% (10 critiques)
7% (2 critiques)
25% (7 critiques)
21% (6 critiques)
4% (1 critique)
Votre avis sur Le Coeur régulier ?

28 critiques spectateurs

alain-92

Suivre son activité 219 abonnés Lire ses 1 081 critiques

4,0Très bien
Publiée le 19/04/2016

Ce film peut enthousiasmer tout autant que déranger. Adapté du roman éponyme d’Olivier Adam, paru en 2010, la réalisatrice belge, Vanja d’Alcantara, met parfaitement en images "Le Japon, le parcours initiatique d'une femme, sa quête intérieure.... ". Dans le rôle de cette héroïne, Isabelle Carré est remarquable. L'actrice dégage une grande sensibilité, qui ne sera jamais écrasante, mais arrivera toutefois à toucher au plus profond. Concernant son actrice la réalisatrice commente : "C'est magnifique cette confiance qu'elle a eue en moi. Dans Le cœur régulier, tout repose sur elle." Le trouble ressenti est principalement dû à la force de son interprétation face à la fragilité de son personnage. L'écriture du scénario n'impose aucun dialogue superflu. La mise en scène multiplie les ellipses, pas toujours maîtrisées. La beauté des images, le talent de l'ensemble des comédiens, et le sujet qui met le spectateur face à l'absence et au silence, sont autant de points forts pour se réapproprier l'essentiel, "la conscience de l'éphémère". "Le film invite à faire ce voyage en évoquant la vie, la mort, le chemin initiatique vers une nouvelle forme de liberté, une ouverture, un éveil". Telle était la quête de la réalisatrice. "Le rapport intime au temps, au cadre, au silence, aux gestes, à la géographie, aux éléments...", chers Olivier Adam, trouvent, dans ce film, une belle résonance. La rencontre entre Masanobu Andoe et Isabelle Carré, est magnifiquement filmée. Isabelle Carré a déclaré : "Je ne sais pas ce qui s'est passé mais ce film a été libérateur, j'ai lâché beaucoup de mes peurs." Un film qui reste difficile de conseiller, mais qui pour ma part m'a bouleversé.

hpb

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 180 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/04/2016

Je n'avais aucune idée en allant voir ce film puisqu'à l'origine j'avais prévu 'Good Luck Algeria" … Et bien ce fut une excellent surprise. Certes le rythme est un peu lent mais l'intérêt réside dans les "non-dialogues" … toutes les émotions passent par le non-verbal ce qui devient rare dans le cinéma (surtout français). Excellente prestation de Isabelle Carré et de tous les acteurs japonais … en plus dois-je l'avouer j'ai une faible pour la culture japonaise , fort bien idéalisée dans ce film. Bref si vous voulez changer de la tendance actuelle "action-et-comique-a-tout-prix" alors allez voir ce film !

Daniel C.

Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 602 critiques

4,0Très bien
Publiée le 23/04/2016

Comment se vit le malaise d'être ? Alice est triste, grise. Elle a pourtant un travail important, un mari aimant, deux enfants, un garçon et une fille, une belle maison vaste et confortable, mais elle s'ennuie silencieusement. Le retour inattendu de son frère la met en joie. Le mal de vivre, il en porte les traces sur ses avant-bras, mais là, il se dit heureux. "Pour combien de temps ?" l'interroge dubitative sa soeur. La suite du film nous transporte au Japon, où Alice va tenter de comprendre ce qui est arrivé à son frère et à elle par voie de conséquence.Voyage initiatique, méditatif, qui va lui permettre de questionner le désir de mort et celui de vivre après et malgré la perte d'un être cher. Un très beau film avec cette chère Isabelle Carré, ici dans un rôle tout en silences et retenues. Une belle réussite.

rollioni

Suivre son activité 217 abonnés Lire ses 1 600 critiques

4,5Excellent
Publiée le 30/03/2016

Quel beau film....un film qui nous propose de méditer sur la disparition d'un être cher....Une sœur (Isabelle Carré) va se rendre au japon, dans un lieu "magnifique", une falaise aux suicides, où les rites et les coutumes définissent les destins, celui de son frère entre autre.... Le film est très porteur d'émotion, d'une émotion sans lourdeur et presque innocente....Il y a peu de dialogues et un très grand souci esthétique et poétique.....Attention beaucoup de dialogues courts en anglais non sous titrés dans la salle où j'étais, et peu compréhensibles car dits par une française et un japonais....Il y a quelques personnages secondaires accrocheurs, des paysages (une famille, le vieil homme) et l'on a parfois l'impression de palper le temps.... C'est un film où l'on se recueille, où l'on médite, où l'on goute l'instant, bercé entre la profondeur des personnages (merveilleuse isabelle Carré) et la splendeur du Japon....fortement conseillé....

Martin R.

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 2 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 11/04/2016

Un film très moyen. Tout est en longueur, avec une quasi-absence de dialogues. Cette lenteur, qui aurait pu permettre à une certaine esthétique de s'épanouir et d'imprégner le film, rend au contraire le film d'un ennui mortel. On aurait presque envie de suivre le chemin escarpé de la falaise et se jeter dans la mer pour que le film se termine une bonne fois pour toute. Plusieurs spectateurs sont sortis de la salle avant la fin, et personnellement, je n'ai pas hésité à suivre ce mouvement.

SRSL

Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 434 critiques

3,5Bien
Publiée le 07/04/2016

Retrouver Isabelle Carré au cinéma est toujours un plaisir. Dans "Le Coeur Régulier", elle interprète une femme en deuil de son frère qui était tout pour elle. Elle décide de se rendre au Japon, précisément sur une île où il a fait la connaissance d'un homme, le surveillant des falaises dissuadant les potentiels suicidaires afin de le rencontrer et de comprendre ce que son frère y avait trouvé. Et elle fuit également son quotidien qui l'oppresse. Le film est très souvent muet mais heureusement qu'Isabelle Carré est une incroyable actrice qui arrive à nous faire passer d'innombrables émotions avec seulement un regard. Parfois, le rythme très lent et contemplatif peut nous faire perdre l'envie de suivre mais les images sont magnifiques. Les images de ces îles japonaises nous donnent envie d'y aller tellement c'est beau. J'ai adoré le premier et le dernier plan du film qui se font référence et résument très bien l'état d'esprit du personnage. Un bon film adapté du livre éponyme alliant les styles cinématographiques européen et japonais.

Maxence!

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 97 critiques

2,5Moyen
Publiée le 05/04/2016

L'idée est séduisante, on aimerait nous aussi avoir la révélation de cette écoute, de cet art de vivre qui fait que la vie d'Alice ne sera plus celle d'une morte. On reste sur sa faim, le mythe de l'Orient qui détient des sagesses que l'Occident ignore se perd un peu dans le deuil et la lenteur.

kristin75

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 48 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 30/03/2016

Découvert ce film en avant-première à Rennes avant-hier, le film est vraiment somptueux. Poétique, sensible, le film nous permet de découvrir une nouvelle facette du jeu d'Isabelle Carré. Un film sur une belle renaissance, qui nous interroge sur le sens de la vie, et nous donne envie de nous envoler pour le Japon à la découverte de ce personnage japonais qui sauve les gens et soigne les coeurs.

Ronan M.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/03/2016

très beau, très bien, la parole est rare et précieuse, la tension palpable, la puissance de l'humain aussi. Des acteurs magnifiques, une histoire vraie? J'ai déjà entendu parler de cet ancien flic qui empêche les gens de sauter... Isabelle Carré magnifique, elle négocie le virage de la maturité avec brio. Amateurs de films d'action ce film n'est pas pour vous! c'est très bien et un petit peu chiant...

Attila de Blois

Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 2 728 critiques

4,0Très bien
Publiée le 24/03/2016

Il y a toujours des films dont on attend a priori pas grand chose mais qui réussissent à nous surprendre positivement. C'est le cas de "Coeur régulier" de Vanja d'Alcantara. Ce long métrage est une invitation au voyage, spirituel et physique, dans un Japon reculé. Si l'un des thèmes est bien le suicide,celui-ci ne constitue pas le coeur de l'intrigue. La réalisatrice s'intéresse plutôt à la reconstruction et la renaissance d'une personne, touchée par un drame, qui ne trouve plus de sens à sa vie. Le message est donc assez positif. La cinéaste aborde son sujet de manière très contemplative, en laissant la place à de nombreux silences. Cette approche, tout en subtilité, génère beaucoup d'émotions et de scènes intenses.La musique, discrète et magnifique, vient appuyer judicieusement ces passages. Quant à Isabelle Carré, elle apporte incontestablement une puissance dramatique à l'histoire et livre une prestation époustouflante. A voir.

Mephiless s.

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 697 critiques

4,0Très bien
Publiée le 02/07/2016

"Le coeur régulier" est un très beau film sur le deuil et sur la vie. Le scénario est très bon et le film nous offre des scènes belles, très sensorielles (lorsqu'Isabelle Carré et le japonais se caressent par exemple). Le film fait le choix d'avoir peu de dialogues, les plans, très travaillés parlent presque à la place des personnages. Les acteurs sont très bons, surtout Isabelle Carré qui par ses expressions délivre les émotions que ressent son personnage. Je vous le recommande!

dominique P.

Suivre son activité 150 abonnés Lire ses 1 397 critiques

4,0Très bien
Publiée le 05/04/2016

Ce film dramatique est très bien, on est émus, sensibilisés et touchés, c'est indéniable. C'est un film lent, tout en délicatesse et en retenue. Cependant, et c'est pourquoi je ne mets pas la note maximale, c'est que les protagonistes parlent à peine, tout passe par le regard et les émotions et à force cela finit par agacer un peu. Mais cela reste tout de même un très beau film.

Dom Domi

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 148 critiques

4,5Excellent
Publiée le 04/04/2016

Très beau film où il faut lire entre les lignes et les signes. Le lieu, au Japon, n'est pas choisi par hasard. Ce pays avait érigé, à une époque, le suicide, comme un art de mourir. Il reste encore aujourd'hui dans leurs moeurs les restes de cette " tradition ". Une femme française, va partir à la rencontre de son frère décédé à travers un lieu et un lien avec un gardien de la vie qui consacre la sienne à tenter de sauver les personnes prêtes à passer à l'acte... Ainsi cette femme va tenter de comprendre ce qui pousse ces individus et en même temps va se sauver de ce qui pourrait devenir sa propre tentation. Elle comprendra, grâce à cette rencontre que la vie est plus forte pour peu qu'on ne lui en demande pas trop. Inspirer et respirer est ce qui permet l'essentiel, être présent, avec un coeur qui bat. dom

Ombreiste D.

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 122 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 20/04/2016

Je ne savais pas quoi regarder au cinéma ces temps-ci. C'est en voyant la note d'un de mes éclaireurs que je me suis mis dans l'idée de voir Le cœur régulier réalisé par Vanja d'Alcantara qui est une illustre inconnue à mes yeux. Adapté du roman d'Olivier Adam ( Roman qui a fait partie de la deuxième sélection du Prix Goncourt en 2010), Le film parle de la relation entre le français et le japonais, pourquoi certains étrangers viennent au Japon pour revenir chez eux en disant qu'ils se sentent "différents". Ça m’intéressait beaucoup ce sujet-là donc j'étais plutôt motivé pour le voir. D'autant que par la même occasion il y a Jun Kunimura dans le film qui est un acteur que j'aime beaucoup pour avoir joué dans Audition de Takashi Miike et avoir prêté sa voix pour Le vent se lève d'Hayao Miyazaki. Malheureusement, le résultat final est tristement médiocre, je suis extrêmement déçu de ce que vient de faire Vanja d'Alcantara. Pour un film français qui a l'originalité de se dérouler dans un lieu plus exotique que Paris, il reste dans les clous du film français. Ça peut être du chipotage mais c'est pour moi le gros problème de cœur régulier: il n'y a rien de nouveau dans ce film "fait au Japon". Ne serait ce que par le scénario qui est l'histoire typique du personnage principal qui vit une sorte de dépression jusqu’au jour où un événement va le faire basculer. Donc il décide d’être en quête de se donner un nouveau souffle de vie. Le cœur régulier ne rajoute rien à l'édifice si ce n'est que le film se déroule dans la campagne japonaise. Si seulement il y avait un bon traitement, j'aurais été un peu plus clément mais pas tant que ça. c'est vrai que les falaises de Tojinbo sont connues aujourd’hui pour ses suicides et oui le personnage joué par Jun Kunimura existe réellement. J'admets que c'est intéressant de voir comment le Japon vit ça et pourquoi on devrait prendre exemple sur eux. Mais ça s’arrête là, Vanja d'Alcantara ce qui l’intéresse c'est le personnage d'Alice ainsi que sa vision. La réalisatrice na aucune envie de s’embrouiller sur ce domaine trop vaste donc elle fait le minimum syndical et je trouve ça très déprimant. Ce ne sera pas la réalisation qui va apporter plus de nuances. Pourtant on sent que Vanja d'Alcantara maitrise sa caméra. La réalisation est travaillée ainsi qu'aux plans qui sont très géométriques. Je ne parle même pas de l'image qui est magnifique surtout les plans des falaises de Tojinbo. Sauf que d'avoir une bonne mise en scène c'est une chose mais de dire quelque chose avec sa mise en scène en est une autre. C'est là où le bât blesse c'est que l'atmosphère du film est très neutre. Il se contente de suivre les codes des drames français en général c'est-à-dire une ambiance froide, calme et nette. Même dans cette catégorie-là, Le cœur régulier reste dans les sentiers battus et n'a aucune intention d'en ressortir ce qui est dommage. Pour conclure je dirais que Le cœur régulier n'est pas mauvais par ce qu'il n'a pas réussi à tenir ses intentions. Le problème c'est qu'il est totalement dispensable et inintéressant alors que son sujet aurait pu le rendre pertinent. Le cœur régulier est l'exemple du problème du cinéma français en ce moment. je ne dis pas qu'il ne faut pas faire des drames sociaux, mais ça ne veut pas dire de rester camper sur ces positions à refuser de faire du neuf ou de la fraîcheur. Pourtant en faisant un film qui se déroule au Japon, c'était l'occasion de faire du nouveau, donner une ambiance typique du pays qu'on ne voit pas habituellement sur nos écrans. Sauf que Vanja d'Alcantara reste dans ces standards soit par manque de compétence (que je doute fort) soit par manque d'envie (ce qui est plus probable). En tout cas, le cœur régulier est une grosse coquille vide. Une magnifique coquille certes mais une coquille vide.

velocio

Suivre son activité 248 abonnés Lire ses 1 807 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 09/04/2016

Il y a 2 mois, sortait "Ce sentiment de l'été", un film particulièrement ennuyeux sur le deuil. Il y a 10 jours est sorti "le cœur régulier", un film tout aussi soporifique sur le deuil. Dans le premier de ces films, un homme a perdu sa femme ; dans le second, c'est une femme dont le frère est mort. Mais, bon sang, comment ont fait le réalisateur du premier et la réalisatrice du second pour faire, sur un tel sujet, des films dans lesquels on ne ressent pas une once d'émotion. Rien, nada, que couic. "Le cœur régulier" est tiré du roman homonyme d'Olivier Adam dont on me dit qu'il est tellement mal dans sa peau qu'il a du mal à se supporter lui-même. N'empêche qu'il a également écrit, entre autres, "je vais bien, ne t'en fais pas", dont Philippe Lioret a tiré un film magnifique. Ce brave garçon avait aussi participé au scénario de "Welcome", autre très bon film du même Philippe Lioret. Mais peut-être, après tout, cette Vanjo d'Alcantara n'a-t-elle pas le talent de Philippe Lioret !

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top