Mon Allociné
Saint Amour
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 3,5 34 titres de presse
  • VSD
  • Femme Actuelle
  • Le Journal du Dimanche
  • Sud Ouest
  • Culturebox - France Télévisions
  • Le Nouvel Observateur
  • Voici
  • Le Figaroscope
  • Ecran Large
  • Télérama
  • Le Parisien
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • aVoir-aLire.com
  • Direct Matin
  • L'Express
  • Le Dauphiné Libéré
  • Transfuge
  • Marianne
  • 20 Minutes
  • Ouest France
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Culturopoing.com
  • La Voix du Nord
  • Télé 7 Jours
  • Première
  • TF1 News
  • Critikat.com
  • Le Monde
  • Metro
  • Libération
  • La Croix
  • Cahiers du Cinéma

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

34 critiques presse

VSD

par Olivier Bousquet

Il souffle sur ce "Saint Amour" un grand vent de liberté. Celui qui rend les joues roses et pique au nez. Qui enivre aussi, sans pour autant filer la gueule de bois.

Femme Actuelle

par La Rédaction

Le film réussit à être à la fois drôle et émouvant. Les deux auteurs ont lâché un peu de leur causticité pour plus de tendresse. Et cela leur va bien,

Le Journal du Dimanche

par Danielle Attali

Certes, il fallait être un brin cinglé pour réunir les deux plus grands pochtrons du cinéma français sur la même affiche. Kervern et Delépine l’ont fait et bien fait. Finalement, on en reprendrait encore un peu pour la route.

Sud Ouest

par Sophie Avon

"Saint-Amour" n'est pas un film d'ivrogne ou une pochade de bons vivants. C'est au contraire, dans sa délicatesse, dans sa mélancolie et dans son humour, une comédie au cœur lourd qui se console avec la fiction. Et nous console au passage.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Culturebox - France Télévisions

par Pierre-Yves Grenu

Du Beaujolais au Bordelais, le film avance à son rythme, avec parfois des bouffées surréalistes. Le cinéma de Delépine et Kervern est un genre à part entière. Drôle et touchant, toujours à hauteur d'homme.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Peu importe si, par instants, le film de Delépine et Kervern sent vaguement le bouchon, leur cinéma a du cœur, des tripes et de la cuisse.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Voici

par La Rédaction

Depardieu et Poelvoorde, acteurs extrêmes, en père et fils spiritueux sur la route des vins, ça aurait pu ressembler à un gros film qui tache. Mais ce serait compter sans la poésie roots du duo Delépine-Kervern, l'énorme subtilité du menhir Depardieu, et la folie déroutante de Poelvoorde.

Le Figaroscope

par Nathalie Simon

Respectivement père et fils, les deux monstres du cinéma français se complètent à merveille dans ce road-movie décalé, épique et souvent désopilant. Focalisée sur cette distribution de choix, la mise en scène est complétée idéalement par Vincent Lacoste.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaroscope

Ecran Large

par Simon Riaux

Nouvelle odyssée intime et fantasque de Delépine et Kervern, "Saint Amour" ne révolutionne rien mais fait du bien par où il passe.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Télérama

par Jérémie Couston

Ode aux femmes et aux sorties de route, "Saint Amour prend", avec son dénouement, des airs de comédie à la Bertrand Blier.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Véritable et gouleyant road-movie sentimental, « Saint Amour », comme son nom l'indique, vendange surtout l'amour et la beauté des femmes. Depardieu y est singulièrement émouvant. On souhaite à ce film de faire du foin.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Positif

par Vincent Thabourey

L'anarchie des films précédents du duo Delépine-Kervern s'essouffle au profit d'une tendresse rocailleuse. Peut-être pas leur meilleur cru mais une très belle appellation !

Studio Ciné Live

par Éric Libiot

La nonchalance du film, voire sa lenteur, cadre parfaitement avec le souffle de poésie sereine que Delépine et Kervern déposent sur l'écran.

aVoir-aLire.com

par Niels Euler

(...) si Kervern et Delépine semblent avoir abandonné l’idée de travailler l’image (texture, éclairage, mise au point, tout est bâclé), le vent de liberté qu’ils transportent de film en film n’en finit pas de souffler, et balaye les quelques réserves rencontrées en chemin.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Direct Matin

par La Rédaction

L'alcool, les femmes, la relation père-fils sont les sujets du nouveau road movie des réalisateurs des cultes "Louise-Michel" (2008) et "Le Grand soir" (2012). Aussi libre que les films précédents, "Saint Amour" se distingue par une certaine tendresse.

L'Express

par Eric Libiot

"Saint Amour" est un cri d'amour très sain. Une déclaration enflammée pleine de poésie, de sourire et de pinard pour un pays aimant et aimable qui regorge de vies comme les autres, de gens sur canapé prêts à boire un coup, de tendresse pour un corps qui s'ouvre, de caresses qui se disent trop peu souvent.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Une traversée de la France dont le prétexte viticole débouche sur une virée poétique et cocasse le long de ces routes buissonnières pavées de toutes les libertés moralement et politiquement incorrectes chères au duo Delépine - Kervern.

Transfuge

par Maud Antigna

Avec leur dérision habituelle, les deux cinéastes réalisent une belle sortie de route grâce à un casting grandiose guidé par deux monstres sacrés qui savent si bien mêler tendresse et décadence.

Marianne

par Danièle Heymann

Facile mais vrai : débordant de vin et de tendresse, "Saint Amour", le septième film de Benoît Delépine et Gustave Kerven, est à déguster sans modération.

20 Minutes

par Caroline Vié

Une comédie tendrement éthylique

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Ouest France

par Pierre Fornerod

C'est drôle, émouvant, mais ça passe aussi vite qu'un petit vin de terroire.

Les Fiches du Cinéma

par Gilles Tourman

Un périple bourré… de tendresse, à l'humour absurde et poétique.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Ils ont assurément un univers, un ton, une vision bien à eux, entre franchouillardise, beau bizarre et rock’n roll attitude, mais ça ne suffit pas toujours à faire un film aussi satisfaisant que Mammuth ou Le Grand Soir.

Culturopoing.com

par Xanaé Bove

Une façon salutaire de mettre en boite tous les tics et gimmicks de notre société, ivre de comm’ et de vélocité.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

Michel Houellebecq, Chiara Mastroianni, Andréa Ferréol, Izïa Higelin, Céline Sallette se promènent dans une image proprette et une musique insipide tranchant avec la punk attitude des opus précédents, autrement plus tanniques.

La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

Télé 7 Jours

par Isabelle Magnier

Avec truculence et générosité, le film aborde aussi la difficulté de trouver l'âme soeur. Et même si le récit est souvent décousu, "ce saint-amour" se déguste avec un réel plaisir.

Première

par Damien Leblanc

À force de tabler sur un enchaînement de rencontres avec des femmes aux désirs imprévisibles, les cinéastes, malgré un art intact du contre-pied comique, sacrifient les exigences de rythme les plus élémentaires et laissent leurs personnages à l’état d’ébauches émotionnelles.

La critique complète est disponible sur le site Première

TF1 News

par Romain Le Vern

Ce road-movie viticole tragi-comique est conduit avec un bonheur inégal. Mais son humanité touche.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Critikat.com

par Adrien Mitterrand

Si Kervern et Delépine sont toujours aussi à l’aise pour mettre en scène les absurdités liées à la normalisation mondialisée de nos modes de vie, l’embarrassante représentation de la France agricole qu’ils nous livrent à la fin du film a de quoi sérieusement laisser dubitatif.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

En un mot, l'impression que le film n'a pas su transsubstantier en oeuvre la virée pittoresque qu'a dû être son tournage.

Metro

par Mehdi Omaïs

Sur le papier, il y avait tout pour que ce long métrage soit un grand cru : des réalisateurs d’ordinaire lumineux comme des soleils, des acteurs à maturation, une flopée de seconds rôles prometteurs et tutti quanti. Mais à l’arrivée, le produit n’a hélas aucune ampleur en bouche.

La critique complète est disponible sur le site Metro

Libération

par Didier Péron

On est mal à l’aise tout le temps parce qu’on voit à chaque séquence que toute cette petite cuisine, qui ne tient pas debout et s’en félicite, ne repose plus sur rien sinon des bouts de gags qui font pitié (...) et des lambeaux d’idées inaccomplies.

La critique complète est disponible sur le site Libération

La Croix

par Jean-Claude Raspiengeas

Ça et là, un ballon de situations, des rasades de dialogues cul sec arrachent un sourire, l’esquisse d’un vague espoir, le soupçon d’un ressaisissement mais la chute bascule dans un grand n’importe quoi. Pouvait-il en être autrement ? Une piquette, à ne voir que si l’on a soif.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Cahiers du Cinéma

par Florent Guézengar

Pour qui a pu trouver touchants quelques films du duo Kervern-Delépine et aurait pu se laisser attendrir par une débauche de bons sentiments sur fond de sinistrose, ce film-ci est si navrant et lénifiant qu’il propose une épreuve, une mission impossible : comment en parler sans être trop vache ?

Les meilleurs films de tous les temps