Mon Allociné
À peine j'ouvre les yeux
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 3,8 10 titres de presse
  • Le Parisien
  • Télérama
  • Studio Ciné Live
  • Le Monde
  • Première
  • Le Point
  • Le Dauphiné Libéré
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Journal du Dimanche
  • Libération

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

10 critiques presse

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Ce film, habité par la jeune actrice et chanteuse Baya Medhaffar, étincelle de révolte et d'espoir dont le frais minois n'a d'égal que le grand talent, laisse entendre par tous ses pores que rien n'est franchement résolu dans ce pays.

Télérama

par Guillemette Odicino

Gracieux coup de poing que ce premier long métrage qui combine ardeur politique et qualités musicales — les scènes de concert du groupe sont électrisantes. A travers le portrait de cette insoumise, ce teen movie d'émancipation exprime, aussi, la soif de liberté de toute une génération.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Studio Ciné Live

par Véronique Trouillet

Saisissant.

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Tous les amateurs de cinéma arabe, et particulièrement maghrébin, en connaissent par cœur le motif: éprouver la liberté et aussi bien l’aliénation d’une société à l’aune du statut réel accordé à la femme. Mais, quitte à remettre le motif sur le métier, elle parvient à composer un des ouvrages les plus pertinents en la matière.

Première

par Damien Leblanc

Ce vibrant premier film multiplie les séquences musicales rageuses puis prend un recul inattendu pour offrir la peinture d’une Tunisie qui se remet lentement à respirer.

La critique complète est disponible sur le site Première

Le Point

par François-Guillaume Lorrain

Une jolie réussite à la fois mélancolique et rageuse à l'image de sa protagoniste.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un petit film à la fois sensible et cruel sur une jeunesse tunisienne d’avant le printemps.

Cahiers du Cinéma

par Gaspard Nectoux

C’est quand il parle du désir militant que le film éveille l’intérêt (…) Dommage que ce dépli de l’idée « formation d’une pensée » se heurte à un repli vers un scénario « jeunesse sauvage » usé, réduisant le film à un riff tunisien des Chats persans.

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

L’actrice débutante Baya Medhaffar donne toute sa fougue à cette lycéenne qui s’ouvre à l’amour, et veut exister pleinement dans une société muselée par les interdits.

Libération

par Guillaume Tion

Rien ne change sous le soleil scénaristique des dictatures. Mais ce premier film réalisé par la Tunisienne Leyla Bouzid, et qui a raflé nombre de prix au cours de sa carrière en festivals, se révèle bien plus attachant quand il aborde les relations entre Farah et sa mère.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Les meilleurs films de tous les temps