Notez des films
Mon AlloCiné
    Mean Streets
    note moyenne
    3,8
    3369 notes dont 285 critiques
    répartition des 285 critiques par note
    62 critiques
    90 critiques
    58 critiques
    45 critiques
    21 critiques
    9 critiques
    Votre avis sur Mean Streets ?

    285 critiques spectateurs

    2palmiers
    2palmiers

    Suivre son activité Lire ses 20 critiques

    0,5
    Publiée le 16 juin 2011
    Un peu d'objectivité : ce film est nul. C'est un Scorsese et c'est de la daube, y' a pas de contradiction. On ne peut pas l'excuser simplement parce qu'après il en a fait des bons, et encore pas que. Ennui mortel, scénario inexistant, bo qui fait mal aux oreilles, mise en scène... euh, y'en a une ou les acteurs improvisent ? etc... Franchement cette avalanche de bonnes notes, c'est une blague ?
    Mosse.
    Mosse.

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 445 critiques

    3,5
    Publiée le 23 juillet 2010
    Au départ, Mean Street renvoie l'image d'un petit film sans trop du budget, l'histoire semble classique, ce n'est pas très beau, le son est moyen... puis débarque Robert de Niro, sa première scène avec Harvey Keitel est impressionnante tant il crève l'écran d'une manière fabuleuse ! De Niro, c'est vraiment l'éclaircie de ce film ( dont la réalisation est très bonne aussi ), et ça se ressent énormément durant la grosse demi heure où il est moins ( voir plus ) présent à l'écran... L'histoire est inutilement compliquée, pas mal de sujets sont sous-traités,... Mais De Niro bonifie tout simplement un film qui n'aurai eu que peu d'intérêt sans lui !
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 442 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    4,0
    Publiée le 20 octobre 2015
    Mean Streets : Une ambiance de ville et de gangsters incroyable grâce a la mise en scène virtuose de Martin Scorsese. Vraiment, la dessus, c’est un grand réalisateur et sa des le début car c’est quand même un de ses anciens films. Et sa mise en scène avait de la gueule, avec de très beaux plans, des effets de mises en scènes assez novateur pour l’époque, avec la caméra au torse qui tourne en fonctionne des mouvements du personnage, très bien foutu. Et après, le film a le droit au charisme de Robert De Niro qui encore casse des briques et impose dans un rôle qui lui va comme un géant. Mais, ce n’est pas la seul pointure dans ce film, je ne connais pas cette acteur : Harvey Keitel mais il a aussi du charisme à revendre. Après, le scénario est plutôt classique, pas de grand bouleversement, c’est du film de gangsters, il y a même pas vraiment d’histoire entre parenthèse, on suit les personnages dans leur réalité, dans leur ville et vie de gangsters qui mêle pote, femme, argent et dette. Mais même si l’histoire n’est pas original, les personnages sont très intéressant a suivent et le film se regarde sans mal grâce a l’ambiance qui est juste excellente. Donc voila, un film de gangsters qui a tout pour être un classique.
    stebbins
    stebbins

    Suivre son activité 317 abonnés Lire ses 1 747 critiques

    2,5
    Publiée le 5 décembre 2011
    Mean Streets est le premier film du partenariat Scorsese / De Niro. Le cinéaste américain est peut-être celui qui a le mieux exploité le potentiel de ce jeune acteur qui avait à l'époque fait ses preuves dans les films de De Palma ( l'un des premiers films dans lequel il a tourné est Greetings ). S'en suivra une longue collaboration avec des films tels que l'hypnotique Taxi Driver, le merveilleux Raging Bull ou encore Les Nerfs à Vifs. Dans ce film datant de 1973 ( le film a d'ailleurs bien vieillit ), Robert De Niro incarne Johnny Boy, une petite frappe qui vit de larçins et qui s'avère être un débiteur professionnel. A ses côtés, Harvey Keitel joue le grand frère, celui qui tente de le raisonner, en vain. Mean Streets est un pur divertissement, certes moins aboutit que Raging Bull, mais tout aussi efficace que Taxi Driver. Certaines scènes d'anthologie marqueront les esprits ( la scène de la baston sur le billard, où le féroce Johnny Boy explose )...Un film faisant figure d'hommage à la ville de New York, hommage également présent dans les films postérieurs de Martin Scorsese. A découvrir absolument.
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 176 abonnés Lire ses 2 522 critiques

    2,0
    Publiée le 22 mai 2018
    Evidemment lorsque l’on a 20 ans et que par réaction contre les parents appréciant les mises en scène calmes et académiques ainsi que les acteurs bien élevés, cette nouveauté à de quoi éblouir les nouveaux arrivants dans les salles de cinéma. 45 ans plus tard, il est facile de voir que ce nouveau style n’a pas remporté le dernier grand prix à Cannes et que le cinéma des pépés et des mémés est toujours là. En plus, le scénario de Mean Streets est d’une platitude absolue, il est étiré en longueur, la mise en scène est d’une laideur qui saute aux yeux et le duo Johnny/Charlie insupportable…Que de redites, de portes ouvertes enfoncées et de personnages à fuir ! Seul échappatoire : fermer les yeux et écouter la bande son un peu forte mais riche et variée en musiques et chansons. L’identification de Charlie à un Saint du passé est une idée qui n’a vraiment aucun sens…C’est n’importe quoi.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 160 abonnés Lire ses 3 046 critiques

    4,0
    Publiée le 22 novembre 2016
    Ce film trouve son origine dans le propre passé de Scorsese mais son lancement fait suite à une remarque désobligeante (mais encourageante à la fois) de J. Cassavetes à son poulain. Piqué au vif, Scorsese appliquera ce conseil et nous offrira donc le film fondateur du reste de la majorité de sa filmo. Il exploite déjà ce qui fera plus tard sa marque de fabrique à savoir un rythme de fou au montage, une BO à tomber, des thèmes forts, une violence graphique très présente et une caméra qui magnifie le mouvement. On suit donc un petit truand de Little Italy (H. Keitel, magistral), dont le meilleur ami, Johnny Boy (R. DeNiro, qui bouffe l'écran), ne fait que lui attirer des emmerdes. Trop bon, trop con, Charlie accumulera les mauvais choix tandis que Johnny, crétin immature, flambeur et dangereux ne lui montrera guère de gratitude jusqu'à son final apocalyptique. Mouvements de caméra permanent, ralentis sublime (Scorsese fait partie du cercle restreint des maîtres du genre avec J. Woo, M. Mann et S. Peckinpah), acteurs au cordeau. Reste un scénario parfois un peu mou, un son pas toujours parfait mais une énergie et un pessimisme entouré de foi inébranlable qui prend aux tripes. D'autres critiques sur
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    4,0
    Publiée le 9 février 2012
    Martin Scorsese pour son troisième film réalise déjà un grand film. Mean Streets révèlent Harvey Keitel et surtout Robert De Niro qui crève l'écran. On ressent déjà l'immense talent de Martin Scorsese dans sa manière de filmer son quartier d'enfance Little Italy. Cependant, il manque un petit quelque chose pour faire de ce film un chef d'oeuvre du genre, il n'a pas encore la force des films qui suivront de Scorsese comme Les affranchis ou Casino
    Truman.
    Truman.

    Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 1 364 critiques

    3,5
    Publiée le 6 septembre 2013
    Pour son tout troisième métrages Martin Scorsese a su imposer son style , la mafia italienne , des personnages charismatique , une bonne ambiance et le tout avec un budget minimaliste de seulement 150 000 $ . Malheureusement les années qui passent font vieillir ce film ( très légèrement tout de même ), l'histoire semble creuse et peu approfondie , j'ai eu comme un sentiment que ça tournait en rond , comme si le film ne se basait que sur le début et la fin , comme si au milieu il y avait peu d'inspiration , on peut mettre ça sur le petit budget ou encore sur le fait que ce soit la première production de Scorsese mais reste néanmoins une petite impression de "vide" dans le scénario . Il y a tout de même une excellente Bande sonore et de grands acteurs comme De Niro dans un rôle qui lui va comme un gant et aussi Harvey Keitel toujours aussi charismatique et grandiose . L'ambiance mafieuse s'en dégage bien grâce a une palette de petit malfrats différent hauts en couleur . A voir au moins une fois pour son statu de classique et surtout pour ses acteurs .
    GabbaGabbaHey
    GabbaGabbaHey

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 1 583 critiques

    3,5
    Publiée le 19 février 2012
    Un début de carrière très prometteur pour le futur très grand cinéaste Martin Scorsese et une première collaboration avec Robert De Niro et Harvey Keitel, deux acteurs qui apporteront beaucoup a sa carrière. "Mean Streets" est un drame criminel très réussi, interprété et mis en scène avec beaucoup de justesse, nous plongeant du début a la fin dans une atmosphère saisissante, a la fois sombre et amicale.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 2 975 critiques

    3,0
    Publiée le 8 février 2017
    Il y a dans "Mean streets" la base du cinéma de Martin Scorsese que cela soit dans le style, dans les thèmes abordés ou dans le choix des acteurs. Pourtant, ce troisième long métrage n'est pas aussi abouti que le sera la plupart de ses films ultèrieurs. Rien à redire sur la mise en scène et sur ce casting dominé par l'excellent tandem De Niro/Keitel. Les deux acteurs nous livrent une prestation mémorable à travers les plans habiles du cinéaste. En revanche, la faiblesse de "Mean Streets" vient de son intrigue. Cette dernière manque de consistance et est bien trop décousue, avec des passages à vide, pour nous captiver tout du long. Ce film fait plus office de brouillon qu'autre chose mais reste honorable.
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 15 octobre 2015
    Le film qui a fait connaître le grand Martin Scorsese. Le problème de ce métrage est qu'il met beaucoup de temps à démarrer, à poser ses personnages, et que les enjeux sont souvent incertains. Sinon, bien sûr, la réalisation est vivante (Scorsese filme New York comme personne), les acteurs sont excellents (mention spéciale à Harvey Keitel, car on voit assez peu De Niro au final), la BO est vraiment bien choisie et surtout plusieurs idées sont très novatrices pour l'époque. Pas aussi grandiose que ce que fera Scorsese plus tard, un bon film mais sans plus.
    annastarnomberon
    annastarnomberon

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 239 critiques

    3,5
    Publiée le 25 octobre 2011
    Un scorcese sympa mais qui met un peu de temps à véritablement se lancer. La dernière demie heure est excellente, De Niro laisse exploser toute la puissance que l'on sentait bouillonner en Johnny boy depuis le début du film... A côté de ça Mean streets renvoie aux sujets classiques chez Scorcese : religion, honneur, valeurs, tentation, dilemmes... Ici c'est une histoire d'amitié (entre un type qui a moyen de se faire un nom dans le milieu et son pote fougueux et impulsif qu'il ne peut s'empêcher de soutenir, quitte à mettre en péril sa propre ascension) qu'il nous donne à voir, sur fond de pègre. Ce que j'en retiens c'est surtout la performance magistrale du duo Keitel-De Niro. Un duo qui fonctionne à merveille (De Niro "crève" vraiment l'écran sur la fin, comme m'en avait prévenue la pochette de mon dvd...) et laisse présager le meilleur pour la carrière de ces deux monstres du cinéma.
    Arthur Debussy
    Arthur Debussy

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 595 critiques

    2,5
    Publiée le 16 mai 2012
    Un des premiers films de Martin Scorsese et un de ses meilleurs, il retrouvera rarement par la suite une telle liberté de ton et un rythme aussi énergique. Il faut dire que l'absence de moyens donne à l'ensemble une impression de prise sur le vif, d'authenticité : même les maladresses servent le film et son esthétique "cheap", non sans rappeler la Nouvelle Vague des débuts. «Mean Streets» repose aussi et surtout sur ses deux principaux interprètes : Harvey Keitel et Robert De Niro. Le premier joue un personnage typiquement scorsesien, marqué par le doute, la religiosité exacerbée et la quête de rédemption tandis que le second, inoubliable en petite frappe, représente comme son négatif, son double tragique, violent, instable et bouffon. Si Keitel est ici intéressant, c'est surtout De Niro que l'on retiendra, peut-être dans son meilleur rôle, en tout cas son plus vif et fulgurant. Extraordinaire en véritable fou furieux, déjanté, irresponsable et en même temps terriblement attachant, il apporte une touche de fraicheur bienvenue au long métrage. Les quelques scènes improvisées sont réussies, les plans sont recherchés bien que parfois gauches (l'ambiance du film s'y prête sans problème), la BO est géniale... Scorsese est en très grande forme et livre un film qui mériterait bien plus que «Taxi Driver» son statut de film culte! [2/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 12 septembre 2012
    Après "Who's knocking at my door" et "Boxcar Bertha", Martin Scorsese continue son chemin dans le cinéma américain en réalisant ce "Mean Streets" qui s'inspire des quartiers new-yorkais auxquels il a vécu jadis, à savoir Little Italy. Robert de Niro, Harvey Keitel, déjà les acteurs fétiches de Scorsese sont de la partie pour ce qui est un bon film de gangster, prémice de ce qui sera "Les Affranchis" ou "Casino" plus tard. Or, ce dont "Mean Streets" possède en plus que les "Casino" ou "Affranchis" c'est ce charme constant. Marty filme comme jamais le quartier de Little Italy avec une fervente passion. A l'image d'une exorcisation des démons de son enfance, le 3ème long métrage du réalisateur met en avant cette mafia, loin de l'image classe de ce qu'on a pu voir dans "Le Parrain" et se rapprochant d'ailleurs, en excluant le contexte bien sûr, du film "Gomorra" de Mateo Garrone. Ces petits malfrats cherchant à percer dans le milieu du crime organisé. Qui dit crime organisé dit forcément univers sombre, violent, ou argent et trahisons se cotoient. C'est dans ce milieu là que vivent Johnny Boy (De Niro) et Charlie (Harvey Keitel), deux amis ayant pour but de devenir des grandes figures de la pègre. Pour Charlie, tout va bien. Ses connaissances favorisent son business. Pour Johnny, ce dernier, tête brûlée non-diplomate, accumule dettes sur dettes. Certains diront qu'avoir des dettes est synonyme de mort et donc, par là, que le retournement de situation final est prévisible. Certes mais le véritable objectif de Scorsese pour ce film n'était certainement pas de s'attarder sur les affaires crapuleuses des deux antagonistes principaux, mais plutôt sur leurs rapports. Tandis que Johnny Boy accumule bêtises sur bêtises, Charlie essaye de lui sauver la mise. A cela s'ajoute une complicité quasi-fraternelle entre eux, et c'est cette complicité dont veut parler Scorsese. Pour ses débuts dans le film noir, Martin Scorsese démontre déjà qu'il est capable de grandes choses, sans toutefois exploiter son potentiel à 100%. Logique d'ailleurs. La manière de faire et une maturité supplémentaire viendront à d'excellents films futurs déjà cités plus haut. "Mean Streets" est un portrait passioné et passionant de deux malfrats dans la Little Italy des années 70, réalisé sans prétention si ce n'est de crier l'amour du cinéma.
    LucasdeGrasse
    LucasdeGrasse

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 585 critiques

    1,0
    Publiée le 5 janvier 2009
    Deux grands acteurs (Robert De Niro et Harvey Keitel) dans un film considéré comme mythique mais où il ne se passe pas grand chose... Où est l'histoire? C'est boring! Je m'attendais à beaucoup mieux de la part de Martin Scorsese. Déception.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top