Mon AlloCiné
    Café Society
    note moyenne
    3,7
    5042 notes dont 441 critiques
    6% (28 critiques)
    33% (145 critiques)
    37% (164 critiques)
    17% (75 critiques)
    5% (21 critiques)
    2% (8 critiques)
    Votre avis sur Café Society ?

    441 critiques spectateurs

    Isabelle G
    Isabelle G

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 25 critiques

    4,0
    Un bon cru de Woody ! J'avais été très déçue par L'Homme irrationnel, là, le réalisateur renoue avec ses belles fresques historiques à la mode Accords et désaccords: fin des années 30, robes et bijoux sublimes, gangster, jazz, cocktails, clubs, Hollywood (que Woody Allen ne semble pas vraiment aimer) et décaler son amour à New York... on retrouve aussi la thématique de l'amour (peut-on aimer deux personnes à la fois ? Fait-on un jour le deuil de l'être que nous avons le plus aimé ? Doit-on rester fidèle (à soi, aux autres) ?) qui avait déjà été évoqué dans nombre des ses autres films (dont Vicky, Christina, Barcelona, Match Point...) Bref, un condensé de la carrière prolixe et des thèmes favoris du réalisateur avec un trio de jeunes acteurs parfaits, des personnages secondaires tout aussi truculents. On ne s'ennuie pas. Bande son superbe (si on aime le jazz mais "qui n'aime pas le jazz ?")
    Hollywood-Biographer
    Hollywood-Biographer

    Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 777 critiques

    4,0
    Glamour, élégant, pétillant comme une bulle de champagne, "Café Society" lance idéalement les festivités cannoises et remonte efficacement le temps vers l'âge d'or du cinéma hollywoodien. Woody ALLEN mélange parfaitement autoportrait et comédie amoureuse. Le couple formé par Kristen STEWART et Jesse EISENBERG est électrisant. Ceux deux-là se connaissent bien, puisqu'ils ont récemment joué dans "American Ultra". On avait jamais vu l'acteur de "The Social Network" excellait dans un tel registre. A travers l'histoire de ces deux personnages, le fameux cinéaste new yorkais livre une excellente histoire sur les aléas de la vie. Les autres acteurs de la distribution se révèlent également au niveau, notamment Steve CARELL en puissant agent de stars.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 331 abonnés Lire ses 2 110 critiques

    4,0
    A peine sept mois après L'homme irrationnel voici déjà le Woody Allen annuel. Une nouvel fois hors compétition à Cannes. Un film choral, assez léger en surface, un peu moins en grattant un peu. Et particulièrement élégant. Visuellement, c'est une splendeur. Pour la première fois il s'est attribué les services du grand chef opérateur Vittorio Storaro (Le dernier empereur, Apocalypse now...), pour des images absolument sublimes (et pour la première fois en numérique). D'ailleurs toute la direction artistique est une merveille. Le scénario est donc moins léger qu'il n'y paraît. C'est drôle mais aussi cruel et tous les thèmes chers au réalisateur sont plus ou moins là. Le casting est à la hauteur. Tout le monde est très bien. Jesse Eisenberg, Kirsten Stewart et Steve Carrell dominent avec talent une distribution où l'on retrouve aussi, entre autres, Blake Llively, Parker Posey, Corey Stoll ou Paul Schneider. Woody Allen faisant lui-même la voix-off, pour une fois pas envahissante. Un film délicieux, romantique, élégant et plutôt brillant, aussi réussi sur la forme que sur le fond, comme il ne nous en avait pas fait depuis un moment maintenant (excepté Blue Jasmine). Un très bon cru, un vrai plaisir.
    soulman
    soulman

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 75 critiques

    4,5
    Un grand Woody Allen, enlevé, enjoué, débridé, superbement interprété et réalisé. Un film que l'on a envie de voir plusieurs fois...
    Emma Schell
    Emma Schell

    Suivre son activité 6 abonnés

    4,0
    " Merci beaucoup d’être là Monsieur Woody Allen… même si c’est quand même la moindre des choses. Ba c’est vrai vous présentez un film hors compétition, le pire de ce qu’il pourrait vous arriver c’est que les gens disent, mouai c’est un bon Woody… " Monsieur Laurent Lafitte, après avoir vu Café Society, On ne soupire pas un Bof, un Mouai, Pas Mal... On pousse un WAOUH d'admiration ! Quelle Lumière éblouissante ! Quels Décors somptueux ! Quelle Mise en Scène millimétrée ! Quels Acteurs flamboyants ! Vous l'aurez deviné, je suis fall in admiration de cette comédie dramatique, un brin romantique, délicate et élégante. Notre héros du jour (parfait Jesse Eisenberg), un peu gauche, cherche la réussite dans le milieu de l'industrie cinématographique des années 30 puis l'amour (sublime Kristen Stewart)... et puis... retour à la case départ ? Peut-être, Peut-être pas... Si l'intrigue amoureuse s'avère être le fil conducteur, la religion, la morale, les succès, viendront pimenter le film avec, en prime, la voie off de Mr Woody pleine d'humour et de malice !
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 200 abonnés Lire ses 421 critiques

    3,5
    Un nouveau film de Woody Allen est toujours en soi un évènement, et il faut avouer qu'à 80 ans passés, notre cher petit juif de New-York a encore de la vitalité ! Sans être un film renversant (j'entends déjà les bobos se plaindre qu'il ne s'agit pas là d'un « grand Woody Allen »...mais dans un sens, qu'est-ce que ça veut dire un « grand Woody Allen » ?), "Café Society" est un petit film bien sympathique où l'on retrouve tout le savoir-faire du « maître » : un héros juif discret qui cherche à fuir son entourage pour s'émanciper, une histoire d'amour réaliste et touchante, une interrogation sur la vie et les regrets/remords qu'elle peut nous infliger, des portraits de personnages assez burlesques, un humour caustique bien amené (surtout les blagues sur les juifs !!), une satire du cinéma hollywoodien, une réalisation sobre mais agréable (formidable travail sur la lumière : le ton or-sépia de l'image donne un cachet réaliste à l'image et nous plonge encore plus dans l'ambiance des années 30), une ambiance sonore jazzy très agréable. Si le début du film mets un peu de temps à démarrer, la suite nous interpelle et nous maintient dans un petit état légèrement euphorique qui nous permet de tenir jusqu'à la fin tout en profitant du spectacle. J'avoue avoir bien rit (la caricature du Hollywood de l'époque, les quiproquos limites vaudevillesques, la famille juive archi stéréotypée) et avoir été touché par cette histoire finalement banale mais tellement vraie. Et si cela fonctionne si bien, c'est surtout parce que Allen propose des protagonistes justes et agréables, et qu'il choisit toujours les bonnes personnes pour les incarner : Jesse Eisenberg est tout bonnement parfait (en voilà un qui nous prouve à chaque nouvelle prestation qu'il est l'un des futurs grands acteurs d'Hollywood), Steve Carell transpire le respect et l'élégance (c'est dingue comment ce type est mille fois mieux dans des rôles « sérieux » que dans ceux comiques qui l'ont fait connaître au yeux du grand public comme "40 Ans, Toujours Puceau", "Evan Tout-Puissant", "Max la Menace" ou "Crazy Night"), Blake Lively est resplendissante toute en fraîcheur et candeur et même, oui, même Kristen Stewart est adorable et impressionnante. Et oui, qui aurait cru que celle que j'ai longtemps appelé « le mollusque amorphe » suite à ces prestations minables dans les "Twilight" et "Blanche-Neige et le Chasseur" pourrait m'interpeller dans un film : elle joue juste et dévoile enfin un certain charisme tout à fait charmant...comme quoi tout est possible (et ouais : peut-être même qu'un jour Jennifer Lawrence sera une VRAIE actrice....non, faut pas déconner non plus !) Rien que pour sa prestation, le visionnage de "Café Society" vaut le coup ! Voilà, si vous avez envie d'un bon petit divertissement qui vous fera rire et ressentir un certain petit air de nostalgie, ne vous privez pas : le nouveau Woody Allen devrait combler vos attentes.
    joelle g
    joelle g

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 369 critiques

    4,0
    Du pur Woody Allen....qui aborde comme à son habitude des thèmes chers...comme la religion , l'amour et l'ambiguïté d'aimer deux personnes à la fois ....et un plongeon dans Hollywood des années 30 et ses références cinématographiques....
    Gil M.
    Gil M.

    Suivre son activité 2 abonnés

    4,0
    Une nouvelle cuvée d'un Woody Allen en « roue libre », comme ses deux précédentes productions. Pour autant, cela reste du cinéma « haut de gamme » très plaisant qui vous fera passer un très bon moment. Ceux qui ne connaissent pas Woody Allen seront séduits par son humour décalé et son savoir-faire étourdissant. Ceux qui le suivent depuis longtemps seront en terrain connu et retrouveront un vieil ami qui leur racontera avec brio la même éternelle histoire d'un impossible amour et de la quête de ce que l'autre ne pourra jamais vous donner ...
    Gaston A
    Gaston A

    Suivre son activité Lire ses 10 critiques

    3,0
    Woody s est fait plaisir avec de jolies dames et de jolis costumes...on retrouve son humour avec plaisir mais pas d idées pas de suspense...je me suis un peu ennuyée
    Isabelle E.C.
    Isabelle E.C.

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 23 critiques

    3,5
    Comme "Magic in the moonlight" le dernier Woody Allen est beau et bien écrit. Nostalgique des années 30, entre New York et Hollywood, les femmes sont très belles et les intérieurs sont élégants. L'histoire et les personnages nous montrent un univers mondain avec humour et légèreté. C'est un moment de cinéma un peu superficiel mais très agréable.
    iamameloche
    iamameloche

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 144 critiques

    4,0
    On aime le raffinement et la délicatesse du nouveau Woody Allen, avec cette patte si caractéristique du cinéaste ! On voyage à travers les années 30, au son du jazz et de la douceur de vie de l'Amérique volubile et festive. Les 1h30 de film passent très vite. C'est plutôt bon signe non ?
    Cine vu
    Cine vu

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 274 critiques

    3,5
    Beaujolais 2016 Un bon cru, léger, fruité qui enivre avec délice. On retrouve le bon Allen celui qui nous amuse et nous fait rêver. Il est de retour au Pays et ça lui va bien l’Amérique des années 30. Le ton est juste, l’humour juif est manié avec tendresse et les communautés sont représentées à merveille. Encore jeune et pourtant présent dans nos salles depuis les années 60, environ 50 scénarios et réalisations, voir plus. Alors on a du bon et du mauvais. Il a parfois des muses, il est parfois inspiré mais parfois aussi égaré ou éparpillé. Mais ce jeune homme de 80 ans nous revient avec un joli moment de cinéma et c’est l’essentiel. On navigue entre Hollywood et New York, entre malfrat et stars de cinéma. Rose et Phil sont frère et soeur mais littéralement opposés, Phil est un agent reconnu à Hollywood et sa soeur tient une bijouterie miteuse à Manhattan. Elle décide de lui envoyer son jeune fils Bobby, jeune gars entre l’adolescence et l’âge adulte. Le voilà dans le monde des paillettes et du superficiel puis le gamin tombe amoureux de la secrétaire de son oncle Phil, La jolie Vonnie, alors tout se complique. C’est à NYC que l’on s’amuse le plus entre Rose et son mari et leurs éternelles disputes mais aussi le grand frère Ben et ses règlements de compte impayables. Chouette couple aussi du côté de la grande soeur, de son bienveillant mari et de leur voisin brutos. Bref c’est bel et bien là que la comédie prend toute sa dimension. Jesse Eisenberg est juste assez mal dégrossi pour jouer Bobby, Kristen Stewart et Steve Carell ne sont pas mauvais et la jolie Blake Lively fait l’affaire mais la vraie brochette et les meilleurs dialogues sont définitivement à Manhattan. Un film qui fait du bien, plein de de paillettes, d’humour noir, gris et en couleur.
    Celestia T.
    Celestia T.

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    3,5
    Des amours contrariés, de l'humour, du glamour et du jazz : du pur Woody Allen. Café Society est idéal pour démarrer sur les chapeaux de roue le festival de Cannes. La mise en abyme hollywoodienne et l'ambiance des années folles nous transportent dans l'univers original et en même temps très caractéristique de Café Society. Le choix des costumes, des décors et des effets de lumière (ainsi que du filtre légèrement flou appliqué sur les images) est de très bon goût, et alimente parfaitement le sujet doux-amer du film. L'humour est omniprésent, et on apprécie la finesse des blagues sur les Juifs énoncées par des Juifs... Un film plaisant, divertissant et réjouissant pour les pupilles des cinéastes amateurs comme avertis. (Mais si vous chercher l'innovation, vous vous êtes trompés de salle.)
    Ludovic D
    Ludovic D

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 8 critiques

    4,0
    N’étant pas le plus grand fan des comédies romantiques, je ressors de la salle de cinéma plus que satisfait ! Cafe Society ouvre magnifiquement le festival de Cannes 2016 en nous offrant une délicieuse comédie romantique, qui, malgré une histoire un peu légère, séduira les plus grands cinéphiles par son ambiance Jazzy entraînante, par sa divine mise en scène mais aussi par son casting d’une grande qualité ! Un grand cru que je recommande en VOST ! Retrouvez ma critique entière sur mon site MediaShowbydk.com ou bien via le lien ci dessous :
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 89 critiques

    3,5
    Avec quelques parenthèses, le triangle amoureux est désormais la spécialité de Woody Allen. Habitué à la Croisette, le cinéaste fait encore l’ouverture du Festival International du Film et on comprend pourquoi. Son Café Society nous plonge dans le Hollywood des années trente, avec son show-biz, ses magouilles, ses costumes et les premières ambiances bling-bling. Encore une fois, le ton léger et jazzy ne prend aucun risque. Le film met d’ailleurs en scène des acteurs aux talents qui ne se présentent plus. Jesse Eisenberg et Kristen Stewart sont effectivement les nouvelles starlettes à avoir dans son long-métrage pour faire de l’audience. Café Society est donc une histoire qui se savoure et les voix-off de Woody apportent une pointe d’ironie attrayante. Mais l’élégante comédie romantique ne suffit pas à nous attendrir car le sentiment de déjà vu est bien présent. D'autres critiques sur ma page Facebook : Cinéphiles 44
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top