Mon AlloCiné
    Café Society
    note moyenne
    3,7
    5042 notes dont 441 critiques
    6% (28 critiques)
    33% (145 critiques)
    37% (164 critiques)
    17% (75 critiques)
    5% (21 critiques)
    2% (8 critiques)
    Votre avis sur Café Society ?

    441 critiques spectateurs

    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1100 abonnés Lire ses 2 461 critiques

    1,0
    Bon, il y a le Woody Allen de « Match Point », de « Scoop », de « Vicky Cristina Barcelona »… et puis il y a celui-là : celui de « Whatevers Works », de « Minuit à Paris » ou bien encore de « Blue Jasmine ». Et pour être honnête, autant j’adore le premier, autant je suis totalement indifférent au second. Le problème de ce « Café Society », c’est qu’il est un pur produit de ce second Woody Allen. Car au fond, ce film ne raconte finalement pas grand-chose : il se contente juste de quelques schémas scénaristiques plus qu’usés, le tout n’étant qu’un prétexte pour mettre en place un univers dans lequel l’auteur aime se complaire… Alors oui, on va parler jusqu’à plus faim du monde du cinéma, de culture juive, mais aussi de strass et de paillettes, tout cela sur fond de belles images d’Epinal des années 1930... Alors certes, c’est mignon de voir chaque acteur faire son petit cabotinage dans son coin, mais au fond ça ne dit rien. C’est un plaisir gratuit que s’offre là l’auteur new-yorkais, sans réel effort de création. Alors après, tout dépendra de vous. Soit vous êtes client de ce genre d’atmosphère d’autosatisfaction et, dans le cas là, peut-être, vous y trouverez votre compte. Soit vous êtes comme moi, et vous allez hurler face à tous ces plans orangés que le film accompagne sans interruption par une musique de cabaret jazzy qui devient vite horripilante. Bref, rien de nouveau dans le monde de Woody Allen. Certains s’en contenteront peut-être, mais moi je trouve ça quand même bien triste…
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 673 abonnés Lire ses 611 critiques

    4,0
    « La vie est une comédie écrite par un auteur sadique. » Présenté en ouverture du Festival de Cannes, Café Society est à la fois un hommage à l'âge d'or de Hollywood et un regard ironique sur la célébrité que nous offre le vétéran Allen. Qu'il change de genre, de ville ou d'acteur, le cinéma de Woody Allen est reconnaissable ! C'est au sein des années 30 qu'il admire depuis toujours que se déroule son énième long métrage : Café Society. Un Hollywood fantasmé avec ses innombrables stars qui feront saliver les cinéphiles... L'amour est à nouveau au cœur de ses préoccupations ! Cela concerne un jeune homme naïf (Jesse Eisenberg), son oncle (Steve Carell) agent des plus grandes vedettes et sa secrétaire (Kristen Stewart). Un triangle amoureux mignon ! Jesse Eisenberg se bidonne allègrement et il amuse. Un constat similaire pour l'hilarant Steve Carell qui est parfaitement dans son élément. C'est Kristen Stewart qui surprend totalement, la nouvelle muse de Woody avec une présence charmante. De même pour l'exquise Blake Lively !! Elle est canon, il y a pas à dire... Corey Stoll en mafieux, convaincant mais ne vaut pas le charisme Tom Hardy (Legend). Le narrateur qu'est M. Allen s'avère captivant et agréable. Un casting aux petits oignons, donc ! Le scénario riche en dialogues truculents multiplie les sous-entendus à l'oeuvre. Ce qui est le plus mémorable dans cette charmante escapade est la splendeur des images. L'élégant Café Society est certainement le film le plus beau visuellement de son auteur. Une photographie sidérante ! Beaucoup plus ludique est la mise en scène d'Allen qui se la joue old-school avec son montage et sa bande son folle de musique de jazz. Tout cela pour vous dire que Café Society est peut être qu'un simple divertissement qui met de bonne humeur mais cette légende de 80 ans a déjà plus de 45 films au compteur. C'est déjà énorme !! Ses fans seront aux anges. Un délice !
    pat137
    pat137

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 8 critiques

    2,0
    On peut certes y voir une belle reconstitution d'une certaine époque, une élégance dans la réalisation, mais ce film est ennuyeux du début à la fin, pas d'histoire, pas d'humour, Les beaux yeux de Kirsten Stewart vous empêcheront de vous endormir mais cela ne suffit pas . Comme souvent Woody a dans la presse et auprès d'un certain public un soutien inconditionnel quoiqu'il fasse. Pas de pb, chacun ses gouts . La voix off est pénible, le jazz en fonds sonore trop présent, bref j'ai aimé certains de ses films mais celui là trop classique n'apporte rien de nouveau au cinéma. FILM SURCOTE
    Louis V
    Louis V

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 138 critiques

    3,5
    L'image est réellement spectaculaire, le scénario est assez décevant, son aspect superficiel vient de K.Stewart . Rien à voir avec un mauvais film. Rien à voir avec un bon Allen, mais le film tient la route, son scénario a le don de nous surprendre, parfois, et l'humour dévastateur du réalisateur fait mouche à chaque fois, pourvu qu'on n'ai pas un gros plan sur cette actrice de malheur qui vient donner au film son côté si superficiel, ses émotions si fausses et si peu nettes qu'on attendrait.
    TLS.
    TLS.

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Pourtant pas un inconditionnel de W.Allen, j'ai passé un très bon moment devant ce film. Les deux personnages principaux sont incarnés avec brio et K.stewart créé selon moi la plus grande surprise dans ce rôle. La romance n'est pas pénible, elle reste légère même dans sa complexité. A voir !!
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 761 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    3,0
    Sincèrement, cela serait mentir que d'écrire que je n'ai pas pris de plaisir devant ce Woody Allen toujours aussi agréable à l'œil et souvent malicieux. Que ce soit le parfum de l'époque que l'on ressent à plein nez ou l'élégance du new-yorkais derrière la caméra et à l'écriture, il y a de quoi être satisfait à bien des égards. Seulement, plus le temps passait et plus je trouvais, notamment vers la fin, que l'intrigue était en définitive bien frivole voire assez superficielle, et ce malgré plusieurs idées ingénieuses pour la rendre parfois sensible et touchante. Peut-être la faute aussi à un (léger) souci d'interprétation du duo Jesse Eisenberg - Kristen Stewart (rien de catastrophique non plus, rassurez-vous), éclipsé par un Steve Carell semblant se bonifier avec le temps... Bref, un bon moment, soigné, sur un milieu qui me passionne, mais qui me laissera toutefois un souvenir moins marquant que je ne l'aurais espéré.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 221 abonnés Lire ses 1 025 critiques

    4,0
    Woody Allen est parfois comme Maupassant, il ne raconte pas grand-chose, mais qu'est-ce qu'il le raconte bien ! C'est élégant, parfaitement bien maîtrisé avec une direction d'acteur exceptionnelle et un humour souvent très noir. Allen prend à rebrousse poils les codes de la comédie romantique nous expliquant qu'on peut très bien aimer deux personnes ne même temps. Ce film ne peut cependant rivaliser avec les chefs d'œuvre du maître, mais se situe dans la bonne moyenne de sa production.
    eleonora
    eleonora

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 211 critiques

    1,0
    Une énième variation sur le triangle amoureux sans aucun rebondissement.Comment peut on faire encore en 2016 un film aussi vieux jeu, bourré de clichés sur Hollywood ? Woody Allen tourne en rond, ne cherche plus à nous surprendre et a perdu beaucoup de son humour ou plutôt nous concocte toujours les mêmes blagues sur la famille. Passez votre chemin....
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 320 abonnés Lire ses 364 critiques

    1,0
    Depuis que je vais au cinéma, je n’ai jamais raté un Woody Allen. À mon âge ça commence à faire. 1987 ? 1988 ? C’est devenu un rite saisonnier, en général automnal mais cette année printanier, Cannes oblige. Un rendez vous immanquable. Un peu comme le raisin en septembre et les truffes à Noël. Depuis quelques années, le maestro vieillissait. Mais on lui laissait encore le bénéfice du doute. Combien de fois a-t-on écrit qu’un mauvais Woody valait mieux qu’un bon navet ? Au milieu d’une longue liste de films oubliables (qui se souvient de « Melinda et Melinda » ou de « Scoop » ?), quelques pépites rappelaient que Woody était un génie : « Match point », « Blue Jasmine »… Mais aujourd’hui le roi est nu. Woody a atteint ses limites. S’il n’avait pas quatre vingt ans passés, j’oserais dire qu’il a fini de creuser sa tombe. Tant (oh mon Dieu, j’ai déjà oublié le titre de ce film que je viens de voir) « Café Society » est un ratage complet. La mise en scène si tonique, si vivante, est désormais d’une soporifique paresse. Le scénario surprenant et rebondissant est ici long comme un jour sans pain. Même les acteurs ont l’air de s’ennuyer. Restent des décors, des costumes, une lumière (l’Amérique des années 30), luxueux mais sans âme. Pariant sur la réputation de son auteur « Café Society » a fait l’ouverture du Festival de Cannes. Il y était projeté hors compétition. Pour ne pas éclipser les autres films ? Ou pour ne pas leur faire de tort ?
    ninilechat
    ninilechat

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 334 critiques

    2,0
    Ho! le nanar. Devant cette pâtisserie boursouflée, dégoulinante de crème au sucre, on reste sans voix. Le moitié du temps du film est occupée par d'interminables scènes de parties hollywoodiennes et/ou de night-clubs new yorkais, où l'on voit danser des couples vieux (ou pas), moches, le plus souvent (les hommes, toujours), et plus scintillants qu'un arbre de Noël. Bon, la reconstitution du bon vieux temps des Studios, on nous l'a fait plus d'une fois.... (allez plutôt voir Dalton Trumbo). Une bonne louchée de folklore juif, naturellement, les parents du héros étant ce petit couple de boutiquiers juifs qu'Allen nous a déjà montrés trente fois. Et une larmichette de sentimentalerie baveuse. Le pitch: la très jolie Vonnie va t-elle choisir le tonton, Phil (Steve Carell), riche et célèbre agent d'acteurs, ou le neveu, Bobby, benêt de la côte Est venu tenter sa chance à Hollywood? L'intérêt se focalise sur les acteurs, le Bobby de Jesse Eisenberg qu'on voyait a priori complètement à contre emploi, et l'exquise Kristen Stewart dont le charme rend le film supportable... A noter que le second personnage féminin est interprété par Blake Lively, qui elle aussi est fort loin d'être moche.... Ca, le Woody, on ne peut pas lui reprocher de ne pas savoir choisir les jolies filles..... A noter que dans la famille Dorfman, il y a aussi un frère aîné, gangster (c'est lui rachète le night club), ce qui nous vaut la seule bonne réplique du film (mais on l'attend longtemps!) lorsque la yiddishe mamma éplorée s'écrit à son sujet "Ca ne lui suffisait pas d'être un assassin, il a fallu aussi qu'il devienne catholique". Ne vous endormez pas juste avant le moment où vous allez rire... Rien ne sauve ce film avec son côté gnangnan, sa voix off (!!!!), sa prévisibilité totale, son côté déjà vu... et son scénario sans humour. A fuir!
    fa co
    fa co

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    2,0
    Plans irréprochables, belles images, cadrages soignés mais l'émotion ne perce pas. Ce film esthétiquement réussi m' a paru bien froid. Il me fait penser à une pin-up qui promet beaucoup mais offre en réalité peu.
    Serge V
    Serge V

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 46 critiques

    2,0
    j'ai vu les 20 critiques de la presse , 5 ou 4 étoiles uniquement !!! j'ai honte devant cette unanimité des spécialistes , mais moi ,j'ai vu un film élégant mais sans grand intérêt et un peu vain, quelques moments d'humour mais à dose homéopathique,une distribution inégale (steve carell n'est pas bon),pour tout dire j'ai trouvé le temps long (1h36 !)
    Elisabeth G.
    Elisabeth G.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 82 critiques

    2,0
    Esthétiquement irréprochable, le dernier Woody Allen provoque un ennui abyssal et fait à peine sourire. Une critique plus détaillée et d'autres sur
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 294 abonnés Lire ses 1 131 critiques

    3,5
    c'est une comédie romantique qui a du souffle dans ses dialogues, mais qui a très peu d'humour, j'ai noté deux passages forts, et qui peine à surprendre, on sera davantage auditeur, que spectateur donc... Woody Allen, ici manque un peu de tonus, il n'a aucun point de vue philosophique et se contente de narrer une histoire de l'après guerre, avec de nombreuses références au cinéma des années 40, 50 , mais très courtes et anecdotiques, (je ne pense pas que beaucoup sauront qui est Irene Dunn,)... le film n'est ni subtil, ni cérébral, mais a une certaine vivacité dans le montage et le jeu des acteurs (on reconnaitra Kristen Stewart, Jesse Isenberg) et parvient quand même à retenir l'attention sans trop de subterfuges..... Woody Allen signe ici un "petit testament", il revint à ses amours new yorkaises, à son amour du cinéma, mais hélas ne parvient pas à émouvoir ni à faire rire, un peu frustrant pour le maitre qui reste quand même au dessus du lot de la comédie romantique telle qu'elle est offerte au grand public...Un film intelligent certes, mais pas inoubliable, à réserver aux aficionados......Quant à moi, je suis Woody où qu'il aille....
    Dan S.
    Dan S.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 136 critiques

    2,5
    Toujours entouré de bons acteurs, Woody Allen nous fait encore voyager dans une poésie romantique pleins d'humour propre à lui seul. Pas fantastique non plus de par son scénario mais qui en réalité ne cherche pas à l'être. C'est pourquoi on est toujours autant charmé et on ne se lasse pas.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top