Mon AlloCiné
    Café Society
    note moyenne
    3,7
    5045 notes dont 441 critiques
    6% (28 critiques)
    33% (145 critiques)
    37% (164 critiques)
    17% (75 critiques)
    5% (21 critiques)
    2% (8 critiques)
    Votre avis sur Café Society ?

    441 critiques spectateurs

    cinono1
    cinono1

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 977 critiques

    2,0
    Une constance s'impose dans les derniers films de Woody : la forme est de plus en plus abouti tandis que le fond devient superficiel. Très chiche en blagues, aucune émotion chez un Jesse Eisenberg transparent (et qui préfère Kristen Stewart à Blake Lively, c'est pas à moi que ca serait arriver), une étude des moeurs Hollywoodiens qui reste désespèrement en surface. Le plan final résume le vide de l'entreprise. On attendra le prochain Allen avec impatience mais indéniablement, c'est l'affiche qui reste la plus belle réussite de ce film...
    petitlapinnoir
    petitlapinnoir

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 166 critiques

    2,5
    On a connu Woody Allen plus inspiré. Il explore une fois de plus le milieu de la bourgeoisie, mais il manque l'étincelle et un petit grain de folie, qui aurait permis au film de se démarquer. Reste quelques dialogues très humoristiques, et une Kirsten Stewart absolument sublime.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 336 abonnés Lire ses 1 159 critiques

    2,5
    On sait que Woody Allen est un new-yorkais pur jus et qu'il ne porte pas trop Hollywood dans son cœur, et, si on ne le savait pas, "Café Society" nous le montre sans ambiguïté. Les années 30, Bobby est un jeune juif new-yorkais qui, ne supportant plus de travailler dans la bijouterie de son père, part à Hollywood rejoindre Phil, le frère de sa mère, un très influent agent de stars. Nous voilà embarqués dans une histoire d'amours contrariés, d'hésitations sentimentales, de choix amoureux qu'on peut regretter mais il est impossible de revenir en arrière. Là dessus se greffent les modifications que l'on observe lorsqu'on vieillit, aussi bien sur les motivations de son existence que sur celles des autres. Se greffent aussi les histoires de la famille de Bobby, dont celle d'un frère qui fait partie de la pègre new-yorkaise. Dans "Café Society", Woody Allen fait beaucoup de "name dropping" tout en décrivant avec délectation les mauvais côtés d'Hollywood. Premier film de Woody Allen avec Vittorio Storaro comme Directeur de la photographie, "Café Society" a donc "bon fond", mais, franchement, on commence à se lasser de ces dialogues trop riches, trop brillants, trop artificiels, qui dégagent une impression désagréable renforcée par la fréquente présence d'une voix off. La distribution va du très bon (Kristen Stewart et Blake Lively) au pas très bon (Steve Carell) en passant par le moyen (Jesse Eisenberg). Quant à la musique, Woody Allen, dont les goûts musicaux sont souvent aux antipodes des miens, se délecte à m'imposer tout au long du film le type de jazz que je n'aime pas du tout et là, je lui en veux beaucoup ! En résumé, pour moi, un Woody Allen moyen, très moyen.
    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 302 critiques

    3,0
    C’est un film quasiment parfait et pourtant j’en ressors un peu vidé, sans émotion véritable, ni ressenti particulier. Techniquement on se laisse embobiner par des lumières mirifiques et des couleurs idoines. Le jeu des acteurs est sans reproche, parfaitement dirigé par un maître des mots qui à défaut de les prononcer désormais, les confie à un alter-ego tout à fait convenable Jesse Eisenberg. Son histoire, celle d’un gamin au pays des stars ne va pas forcément là où on l’imaginerait, mais quand la romance prend vraiment le pas sur la charge émotionnelle, Woody en oublie ses fondamentaux. Moins pertinent, paternaliste, il élève l’illusion amoureuse au rang de comédie romantique. Ca peut effectivement faire illusion, surtout quand l’une des messagères n’est autre que Kristen Stewart, fabuleuse dans son personnage de petite secrétaire d’un ponte d’Hollywood. Ce que Woody lui fait dire au sujet des dames de son entourage est merveilleux. A quel degré faut-il entendre la charge ? C’est un peu l’ennui de ce film qui dit et se reprend dans un décorum grandiose. Là encore, au détail près, il ne manque pas une moulure… Pour en savoir plus
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 549 abonnés Lire ses 74 critiques

    3,0
    Notre ami Woody Allen livre ses films avec une régularité de métronome sauf lorsqu’ils sont présentés en festival. A peine son dernier film sorti il y a six mois que voilà déjà son nouvel opus sur les écrans, présentation en ouverture du Festival de Cannes oblige. Mais dans sa filmographie, le cinéaste alterne souvent films mineurs ou moyens avec pépites ou chef-d’œuvres. Néanmoins depuis trois films en comptant ce « Café Society » et avec « Magic in the Moonlight » et « L’homme irrationnel » on a l’impression que l’excellent cru se fait attendre et que le metteur en scène ronronne quelque peu voire beaucoup et s’endort sur ses acquis. Alors bien sûr un film de Woody Allen est toujours un plaisir haut de gamme qui fait que lorsqu’on est un tantinet déçus on aura tendance à dévaloriser son appréciation plus que pour n’importe quel autre film. C’est le prix à payer lorsqu’on est un cinéaste renommé, acclamé et qu’on ne présente plus. « Café Society » brille en cela peut-être un peu trop par sa vacuité, le metteur en scène ne renouvelant pas vraiment ses thèmes habituels (le sens de la vie, les rapports de classe, …) et configurant son histoire autour d’un trivial triangle amoureux. Jamais rien qui n’est déjà été dit ou fait ne nous interpelle dans les éléments qui constituent son nouveau film L’intérêt ici réside surtout dans la confrontation qu’il fait entre sa ville de cœur New York et son opposé sur la carte des Etats-Unis, Los Angeles. Une première pour lui à la Cité des Anges. Il dresse un tableau réjouissant du monde du cinéma et du gotha hollywoodien des années 30 et ne lésine pas sur les moyens pour les costumes et ses choix de lieux de tournage. C’est visuellement sublime et le septuagénaire montre qu’il en a encore sous le capot en ce qui concerne la mise en scène, belle, fluide et aérienne. Si ses dialogues sont toujours aussi parfaitement écrits, on n’est jamais surpris et il manque un peu de vitriol dans ce portrait de cette période faste tout comme un zeste d’originalité à l’ensemble. Allez Woody, la perle c’est pour le prochain !
    KAZDU
    KAZDU

    Suivre son activité 2 abonnés

    3,0
    Je suis une inconditionnelle de Woody ALLEN. J'ai beaucoup aimé tous ces derniers films qui étaient plein d'humour spoiler: et avec une vraie histoire. Les critiques de la presse sont dithyrambiques. Hors j'ai été extrêmement déçu par ce film, très bien fait, certes, très bien joué. Mais c'est un gentil film sans vraiment d'intrigue l'histoire est assez plate. Il manque de nerf dans ce film qui se laisse regardé mais qui est loin d’être le meilleur film de Woody ALLEN.
    sylvie J.
    sylvie J.

    Suivre son activité 3 abonnés

    3,0
    Le sentiment de déjà vu ne m'a pas quittée : même ambiance même BO un semblant de scénario Ce film fait partie de la catégorie inclassable: on n'aime pas mais on déteste pas ! On regarde ! Moi j'aime avoir au cinéma un avis bien tranché avec une palette de sensation d'émotion : on en est loin
    lolo J.
    lolo J.

    Suivre son activité

    1,0
    La qualité des films du grand Woody se dégrade plus les années passent. Café Society est d'un ennui mortifère. Spectacteurs vous baillerez ! Dialogues sans interêt (j'ai juste mis 1 étoile pour une mini scène un peu mieux écrite chez la mère du protagoniste vers la fin), histoire sans relief, narration, mise en scène...tout cela est dénoué de tout interêt. A coté les dialogues d'Xmen paraissent plus émotionnels. Bonne sieste...
    aluraine
    aluraine

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    2,0
    Quelle déception. Fans de Woody depuis longtemps, mais là quelle platitude...poncifs, enchaînement de scènes-type, pas d ame, a tel point que l on se demande si ce n est pas une forme de testament... Bref pas d intérêt
    Elitaaa
    Elitaaa

    Suivre son activité

    2,5
    Pour ma part, je trouve ce film décevant. J'ai vu plusieurs films de Woody Allen, et celui-ci est de loin le moins prenant. C'était la première fois que, dans une de ses réalisation, l'ambiance ne m'a pas saisie ni plue. Quelques passages drôles, mais le film est globalement vide. Les personnages sont plats et ne débordent jamais, aucun éclat de colère ou de tristesse, quel dommage ! On attends toujours le sursaut, le retournement dans le scénario, qui ne vient jamais... Les images sont tout de même très belles, et un le jeu d'acteur est intéressant néanmoins ce n'est pas un film que je recommanderais.
    leoline
    leoline

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 19 critiques

    2,0
    D 'Accord avec tous ceux qui ont écrit dans allo ciné que c est beau mou insipide et que Woody Allen se fait plaisir avec les années 30 et les grands standards musicaux qui s y rapportent ! Franchement aucun plaisir a suivre une bluette ridicule qui se joue sur fond de Borsalino... Je me suis endormi deux fois sur 2h02 et je déconseille aux fana de W Allen d y aller. Sauf a faire une thèse sur l ambiance 42 eme rue de Busby Berkeley.
    Luciole15
    Luciole15

    Suivre son activité 4 abonnés Lire sa critique

    1,5
    Critique subjective comme toutes les critiques... Je suis très étonnée de l'engouement unanime de la presse pour ce film, qui est pour moi dénué d'intérêt. Je me suis ennuyée pendant 1h36 (les minutes étaient longues...), j'ai cherché le scénario je ne l'ai pas trouvé et après j'ai décroché. Je ne comprends pas non plus l'engouement autour de Kirsten Stewart qui n'a aucune finesse dans son jeu. Surjoué, caricatural, personnages sans profondeur (la famille de Bobby présente peut être les caractères les plus intéressants), ce film est superficiel. Pourtant j'aime bien les films de Woody Allen...
    Christine P.
    Christine P.

    Suivre son activité

    2,5
    Themes redondants et reccurents . plat . qqs touches d'humour distrayent un peu . Pas un grand film .
    Chantal B
    Chantal B

    Suivre son activité

    5,0
    superbe film ! tout y est magnifique et enlevé. un casting ou chacun est à sa place . des dialogues limpides très bien écrits . une photographie splendide entre New York toujours aussi bien filmé et Los Angeles. woodie Allen aime les acteurs , aime le cinéma , aime ce qu'il film et ça se voit . il arrive comme personne à restituer son amour de tout ça . c'est très rare mais quand ça fonctionne on obtient un film limpide . Que du bonheur. hier j'ai vu" la mort aux trousses " et j' ai ressenti le même bonheur devant ces films si parfait en tout point .
    Pauline_R
    Pauline_R

    Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 69 critiques

    3,0
    Un Woody Allen presque trop "propre" et qui manque de piquant, si ce n'est d'un certain cynisme. Même si le film ne nous transporte ou nous suprend vraiment jamais, il n'en reste pas moins assez plaisant à regarder avec une lumière magnifique et une écriture fine de laquelle ressortent quelques répliques et réflexions savoureuses. La première partie du film m'a vraiment emballée, avec un rythme assez soutenu et un humour constant, la seconde partie, qui se veut parfois plus mélancolique, tourne un peu en rond, devenant même assez ennuyante. Comme d'habitude dans les films de Woody Allen, le casting est royal avec en premier lieu un Jesse Eisenberg remarquable et une Kristen Stewart magnifiée sous la caméra du réalisateur. Mention spéciale pour Jeannie Berlin, qui joue la mère et demeure l'un des personnages les plus drôles du film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top