Notez des films
Mon AlloCiné
    Morgane
    note moyenne
    2,6
    1087 notes dont 139 critiques
    répartition des 139 critiques par note
    6 critiques
    25 critiques
    50 critiques
    30 critiques
    22 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur Morgane ?

    139 critiques spectateurs

    kiki3364
    kiki3364

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 195 critiques

    4,0
    Publiée le 1 octobre 2016
    Au vu des mauvaises notes attribuées à Morgane par la presse, j'étais un peu méfiant mais finalement, voilà que je sors de la séance plutôt agréablement surpris. C'est une sorte de Ex-Machina qui aborde le thème de l'intelligence artificielle d'une façon plus gore, plus trash, moins réfléchi dans l'ensemble et avec plus d'action. Kate Mara, magnifique (même quand elle ne sourit pas) comme toujours et badass. Rose Leslie, bien dans son rôle également, tres naturelle et fraîche. Je pense au final que ce film ne mérite pas le titre de "épouvante horreur" contrairement à ceux de science fiction et thriller. Ceci est d'ailleurs peut être la cause de mauvaises notes par des gens qui pensaient trouver le grand frisson. Faites votre propre avis !
    FlecheDeFer ..
    FlecheDeFer ..

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 262 critiques

    3,5
    Publiée le 1 octobre 2016
    Certes, le film est un peu lent et on se demande par moments où tout cela veut en venir, mais on ne s'ennuie pas pour autant et le casting fait le reste. Par contre je ne suis pas d'accord avec ceux qui se plaignent que l'on voit venir le twist: certes la révélation finale est évidente, mais elle n'est pas censée être un mystère selon moi vu que tout est clairement suggéré par le réalisateur, le vrai twist étant la raison de tout ceci et pour le coup on ne peut pas la deviner avant la dernière réplique.
    axelle J.
    axelle J.

    Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 501 critiques

    4,5
    Publiée le 1 octobre 2016
    Ce film n'est absolument pas à classer dans le genre "épouvante/horreur". C'est uniquement un film que l'on peut ranger dans la catégorie "thriller / science fiction". D'ailleurs quand on regarde la bande annonce on s'en rend bien compte. Pour ma part, j'ai beaucoup apprécié ce film car il est vraiment inquiétant et intéressant.
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 177 abonnés Lire ses 866 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2016
    Bien meilleur que tous les films récents qui se revendiquent officiellement comme des suites ou relectures de Frankenstein, Morgane est une excellente surprise. Un nouveau film d’expérimentations scientifiques au point de départ certes peu original mais qui ne cessera de nous surprendre dans son déroulement. Kate Mara trouve ici un de ses meilleurs rôles au cinéma tandis que la plus jeune Anya Taylor-Joy confirme tout le bien que l’on pensait d’elle à la sortie de The Witch. Le film permet aussi de découvrir le talent du réalisateur Luke Scott qui laisse à penser que la relève est assurée. [lire la critique complète sur le site]
    ATHMOS.ONER
    ATHMOS.ONER

    Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 232 critiques

    3,0
    Publiée le 29 septembre 2016
    Si le premier film de Luke Scott n'a clairement pas la qualité d’un Ridley Scott, il me semble que la critique soit un peu trop dure. Car si « Morgane » n’est pas un grand film, il n’est pas non plus le navet tant décrié. Le scénario est très prévisible et ne va pas assez loin dans la réflexion sur les manipulations génétiques et la considération de l’état de cobaye « humain », c’est le point le plus raté du film. Autre point négatif, le thriller n’est pas assez haletant et la SF réduite à trois fois rien, le tout peine à créer de l’empathie pour les personnages. L’ensemble est froids et un peu artificiel, mais cela permet aussi de créer une ambiance dérangeante, renforcée par une chromie froide. Kate Mara joue parfaitement son rôle (au point que l’on peut deviner trop de choses), et Anya Taylor-Joy est parfaite en créature duale (mi enfant, mi machine terrifiante) et son regard fait passer énormément de sentiments. Enfin, Paul Giamatti fait une courte apparition et il joue comme on l’aime : fantasque et puissant. Ce trio d’acteurs porte clairement le film (on se demande d’ailleurs ce que viennent faire Michelle Yeoh et Jennifer Jason Leigh). Sur un rythme lent pas forcément déplaisant, les scènes d’actions un peu pataudes, proposent des moments de violence assez inattendus. Le résultat n’est pas désagréable même si la fin est convenue.
    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 432 critiques

    3,0
    Publiée le 15 novembre 2017
    Une première partie qui pose le décors et les personnages. Parfait. Une deuxième partie qui rentre dans le vif du sujet, le déraillement attendu. Moins parfait car pour le coup on s'éloigne du côté psychologique pour passer en mode bourrin, spoiler: avec combat de "machines" à la clef . Oui car il faut bien l'admettre, la fin est éventée assez tôt, pas besoin de nous faire un dessin, on avait bien compris que spoiler: Lee n'était pas humaine non plus . Dommage, je m'attendais à un film plus torturé, plus machiavélique, mais à la finale il est assez basique.
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 615 abonnés Lire ses 1 085 critiques

    3,5
    Publiée le 30 septembre 2016
    La famille Scott ne cesse de nous introduire de nouveaux cinéastes à la suite de l’illustre Ridley. Après le frère Tony, spécialisé dans les films d’action et les blockbusters et décédé récemment, les enfants et neveux ont pris la suite. Jake Scott avec l’excellent et méconnu « Guns 1748 » puis « Welcome to the Rileys », Jordan Scott avec « Cracks » et désormais Luke Scott avec ce « Morgane ». Un thriller mâtiné de science-fiction qui a le tort de vouloir se donner des airs de film d’anticipation sérieux questionnant la science. C’est un peu dommage car il aurait du s’assumer dès le départ pour ce qu’il est : une honnête série B pêchue et divertissante. On le compare beaucoup au récent « Ex Machina » mais hormis une créature au centre du film et un environnement spatial similaire, peu de choses les rapprochent, ce dernier questionnant de manière plus intellectuelle des questions éthiques et psychologiques. On pense parfois plus au film d’horreur « Esther » de par les aptitudes de Morgane et lorsqu’en milieu de bobine le film tourne au slasher. Mais c’est surtout au malaimé dernier film de Paul Verhoeven à Hollywood, « Hollow Man », que « Morgane » ressemble. On y retrouve la même équipe de chercheurs avec leur créature qui se retourne contre eux et surtout un schéma narratif très ressemblant. Cessons cependant les comparaisons pour se concentrer sur un film court et concis qui prend (un peu trop) le temps d’installer ses personnages et ses enjeux pour se donner bonne conscience mais qui s’avérer bien meilleur lorsque tout dérape. C’est violent, assez brutal et le metteur en scène tire bien parti de ses personnages et du lieu de l’action pour nous tenir en haleine durant toute la deuxième partie. Un retournement de situation final que certains pourront deviner d’avance mais pas forcément si évident que ça termine de nous faire passer un bon petit moment bis, parfaitement maîtrisé, à défaut d’être renversant.
    Eat Series
    Eat Series

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 20 critiques

    3,5
    Publiée le 5 octobre 2016
    Morgane n'est aucunement un film d'épouvante.C'est une erreur de l'avoir libellé ainsi et d'avoir basé sa communication dessus. A mon avis c'est la raison pour laquelle les notes sont aussi basses ; les communicants ont clairement visé le mauvais public. Ce film s'adresse aux fans de science-fiction. Ex-Machina avait traité d'un sujet similaire (une intelligence créée par nos soins, même si la sienne était technologique et non biologique). Même si le jeu d'Alicia Vikander était superbe, Morgane est bien plus intéressant par bien des côtés. Il va plus loin dans les questionnements sous-jacents.
    Pierre L.
    Pierre L.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 73 critiques

    3,0
    Publiée le 26 octobre 2016
    La partie ne peut pas être gagnée d'avance lorsque l'on porte ce nom, de premier abord sommaire et répandu. Une once de réflexion et logiques sont les affiliations ! Luke Scott n'a décidément pas d'autre choix que de porter ce nom si sommaire et pourtant si notoire dans le monde du cinéma (et oui, ce n'est pas comme Duncan Jones !). Le troisième fils de cet écrasant Ridley trouve tout de même l'ambition suffisante pour suivre les traces de son paternel et se construire lui aussi sa propre identité de cinéaste. Morgane, un titre qui, de premier abord, n'a malheureusement rien d'épatant. Il aurait pu s'appeler Esther ou Annabelle, la première impression se restreint très rapidement vers un énième et banal film d'horreur, ne renouvelant rien et privilégiant les clichés propres au genre actuel. Mais il faut avouer que son synopsis est un appel des plus explicite aux puristes de science-fiction. Un lien se crée alors à ce moment, puis se solidifie radicalement lorsque l'intéressé se rend compte qu'il s'agit du fils de celui à qui l'on doit ces chefs-d'oeuvre que sont Alien et Blade Runner. Enthousiasme ou scepticisme, là n'est plus la question, il mérite tout de même sa chance. Morgane saisit le spectateur dès sa première séquence. L'accident entre la jeune androïde et une des scientifiques, filmé en plongée par le biais de caméras de surveillance, sert d'élément perturbateur et vient s'imposer comme repère essentiel pour le spectateur. Une manière de procéder concise et diablement efficace, venant d'emblée louer pour son réalisateur un certain talent de la mise en scène. En effet, outre ce premier point, Luke Scott prend soin d'implanter l'action au beau milieu d'un cadre verdoyant, l'étendue d'une forêt où l'attention ne s'oriente que vers ce laboratoire servant d'étude sur le comportement de la jeune fille. Il s'agit bien d'un huit-clos, revisitant avec ferveur les racines faisant la notoriété de son père. Le jeune réalisateur prend en compte chaque recoin du cadre qu'il a établi pour en gérer les espaces de manière foutrement astucieuse. Il parvient à instaurer une ambiance des plus froide et des plus métallique afin de mettre en exergue les fondements de son scénario. S'il excelle dans l'art de la mise en scène, c'est parce que le jeune réalisateur compte également sur son casting. En effet, il réside un indéniable homogénéité entre l'ambiance installée et les prestations de ses acteurs. Outre la présence glaciale mais convaincante d'une Kata Mara enfin sur le devant de la scène, les yeux se tournent davantage vers la jeune Anya Taylor-Joy dans le rôle de l'androïde, aussi bouillonnante qu'imprévisible. Les seconds rôles tels que Toby Jones, Rose Leslie, Michelle Yeoh et Paul Giamatti viennent donner un cachet supplémentaire qu'il est nécessaire de mettre en avant. Si Morgane a les ingrédients pour faire de lui un grand (ou grande ?) du genre, il ne viendra malheureusement pas se hisser au niveau d'un Moon ou d'un Ex Machina. La faute certainement à un scénario ne renouvelant strictement rien mais se permettant également certaines facilités. Les colères imprévisibles et ultraviolentes de l'androïde tiennent à quoi ? Comment pouvoir espérer un réel progrès scientifique tout en se cachant ? Autant de questions qui restent malheureusement sans réponses, des facilités scénaristiques qui servent davantage l'aspect divertissant du métrage que la profondeur de son scénario. Reste à dire que la tension et la mise en scène sont telles qu'elles viennent en partie gommer certaines faiblesses, mais seulement sur le moment... Luke Scott livre un film quelque peu mitigé, parfois répétitif. Une petite sœur d'Ex Machina en moins profond et plus violent, ne renouvelant absolument rien dans le genre, mais bourré de clins d’œil et réutilisant habilement certains codes. Morgane se montre prenant et divertissant dans son ensemble, une tension tenue par une présence globalement féminine (il n'y a pas à dire, c'est dans les gênes) et qui, même s'il se termine un peu absurdement, laisse défiler ses 92 minutes dans un climat fort agréable.
    Renaud B
    Renaud B

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 36 critiques

    3,0
    Publiée le 4 octobre 2016
    Morgane est une sorte d'androïd crée par l'homme, mais on ne sait pas vraiment dans quel but. Pendant son évaluation, rien ne va se passer comme prévu et tout va vite dégénérer... Ce film me rappelle beaucoup Ex-Machina, mais en plus 'gore' et moins concentré sur l'intelligence artificielle.
    Papyvinc
    Papyvinc

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 99 critiques

    3,5
    Publiée le 6 octobre 2016
    J’y suis allé pour les actrices Kate Mara (House of cards) et Anya Taylor-Joy (The Witch). Une bonne idée. On est entre le film d’ambiance tendance huit-clos et celui de science-fiction. Suffisamment bien filmé et bien joué pour qu’on adhère à l’intrigue.
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 1 807 critiques

    3,0
    Publiée le 7 octobre 2016
    Produit par papa, le fiston Scott se lance dans le long métrage et quoi de mieux que la Science Fiction pour suivre les illustres traces du paternel. Le jeune réalisateur nous plonge donc dans un huit-clos en plein milieu d'une lointaine forêt qui n'est pas sans rappeler "Ex Machina" il faut bien le dire. Son scénario est des plus intéressant mais on se rend rapidement compte qu'il manque de profondeur, on ne dépasse jamais les enjeux minimes du petit groupe de scientifiques et le climat instauré, quoique plutôt bon, ne suffit pas à créer une véritable ambiance anxiogène comme ç'aurait pu être le cas. Quoiqu'il en soit, on est quand même plutôt absorbés dès les premières minutes et même si l'ensemble n'est pas tout à fait palpitant, ça se laisse assez bien suivre. Les personnages manquant quelque peu de consistance, on a également du mal à s'y attacher, le climat un peu froid n'y est sans doute pas étranger non plus. Au final, pour un premier essai c'est plutôt convaincant et les acteurs, assez talentueux, sont habilement dirigés à première vu, en revanche le twist se voit venir à des kilomètres. Vraiment pas mal dans l'ensemble, à découvrir.
    Péma B.
    Péma B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 27 critiques

    4,0
    Publiée le 2 octobre 2016
    film á classer dant les thrilers/science fiction...j'ai aimé son déroulement pas trop rapide, l'ambiance et surtout le thème sur la manipulation génétique du cerveau humain...pas déçue du tout !
    Extravadaz
    Extravadaz

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 156 critiques

    3,5
    Publiée le 4 octobre 2016
    Morgane est donc un être crée par l'homme, mais on ne sait pas vraiment dans quel but. Pendant son évaluation psychologique, rien ne va se passer comme prévu et tout va vite dégénérer. Le gros problème de ce film c'est le scénario, on ne sait pas grand chose de "cette expérience" en fait. En gros on va connaitre la fin mais pas le début, ce qui est assez déroutant. Il y a en plus beaucoup de clichés faciles et c'est bien dommage. Même le twist final je l'ai vu venir 5 minutes avant alors que d'habitude on se moque de moi car je ne vois rien venir, donc ici c'est raté, même si en soit c'est plutôt pas mal comme fin, elle tombe a plat puisque sans surprise. Passons au casting, qui lui est un élément fort du film. Anya Taylor-Joy incarne Morgane. C'est simple elle crève encore l'écran, son visage est juste incroyable et sait parfaitement transmettre les émotions dont évidement la peur. Du reste on ne va voit que très peu autrement car elle est presque toujours vêtue d'une espèce de jogging et d'une veste a capuche, c'est donc cette expression de son visage qui fait tout. Entre The Witch et celui là, j'ai sacrément hâte de la voir dans son prochain film avec un rôle plus calme si possible pour voir l'étendue de son talent. Le reste de la critique dans le lien ci après :)
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 1404 abonnés Lire ses 4 877 critiques

    3,0
    Publiée le 30 septembre 2016
    La thématique du film est en soi un sous-genre bien connu, alliant thriller et SF et vu le spitch de "Morgane" on pense évidemment à de nombreux films et notamment ici un bon mixte entre "Splice" de Vincenzo Natali et "Ex Machina" de Alex Garland. Le premier vrai soucis vient de l'entretien psy dans lequel l'approche du psychiatre est loin d'être intelligent et/ou compréhensif. Le tournant du film est donc un peu maladroit. Un très bon moment même si le film aurait d'abord gagné à rallonger la première partie de 5-10mn pour apporter une dose émotionnelle plus forte.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top