Notez des films
Mon AlloCiné
    La Prunelle de mes yeux
    Note moyenne
    2,2
    15 titres de presse
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Studio Ciné Live
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Monde
    • aVoir-aLire.com
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Humanité
    • Positif
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • La Septième Obsession
    • Le Figaro
    • Le Nouvel Observateur

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    15 critiques presse

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    Le coup est réussi : à la fois moderne et vieux jeu, classiciste et pop, il refait le pari d'un cinéma vivant, écrit en gestes, en actions, en plans et en situations. C'est précieux.

    Libération

    par Luc Chessel

    "La Prunelle de mes yeux" est tout entier une recherche du paradoxal, de ses prémisses (film d’aveugle) à ses conséquences (plaisirs du désagréable). En suivant une autre piste, on y décèle quelque chose comme le paradoxe du folklore, dont le signe est le rôle étrange, assez distancié, du rebetiko dans le film.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Studio Ciné Live

    par Thierry Cheze

    Une relation chien-chat qui va se transformer en passion, qu'Axelle Ropert raconte avec ce qu'il faut de décalage pour éviter la mièvrerie.

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Une comédie légère sur fond de situation qui l’est moins : ça marche assez bien, et ça se regarde comme tel, les yeux fermés.

    Le Monde

    par Isabelle Regnier

    Axelle Ropert imagine une comédie romantique ludique et heurtée autour d’un immeuble où se croise un quatuor d’acteurs remarquables.

    aVoir-aLire.com

    par CLaudine Levanneur

    Une comédie romantique qui nous aveugle de son éclairage brutal sur l’amour, mais qui demeure convenue.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Les Fiches du Cinéma

    par Nathalie Zimra

    Cette petite comédie sentimentale, brouillonne et charmante, décline à sa façon l’éternel mantra de l’amour aveugle.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    La grosseur de la trame entrave l’émotion et le rire. Les dialogues, surécrits, sont envahissants, certaines situations trop abstraites (les séquences dans un faux ascenseur). Ça se voudrait pimpant et léger mais c’est trop appliqué.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Positif

    par Olivier de Bruyn

    "La Prunelle de mes yeux" irrite à force de truculence volontariste.

    Télérama

    par Louis Guichard

    Une référence à l'âge d'or de Hollywood, aux films de Howard Hawks avec Katharine Hebpburn, dont Axelle Ropert (...) s'inspire ouvertement. Mais, transposé à Paris de nos jours, entre une aveugle et son voisin, cet antagonisme décrété, appuyé, prolongé tourne à l'aigre et passe mal.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Philippe Tessé

    Un gros ratage.

    Critikat.com

    par Théo Charrière

    Théo Charrière : Jamais Ropert ne dépasse la perspective morte-née d’un mariage de deux comiques (l’élégance et la grossièreté, pour faire vite) qui ne se rencontreront jamais.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    La Septième Obsession

    par Claire Micallef

    Si quelques répliques font mouche, si les personnages tertiaires sont drôles et les interprètes charmants, le film tourne en rond.

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Malheureusement, tout le charme de "Tirez la langue, mademoiselle", le précédent film d'Axelle Ropert, s'est évaporé. Triste comme un jour sans feta.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    Bref, on ne rit pas. A la question de savoir ce qui a manqué à "la Prunelle", travail, talent, modestie, on est tenté de répondre : juste un peu de tout ça.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top