Mon Allociné
Nocturnal Animals
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,9
1554 notes dont 185 critiques
11% 20 critiques
44% 81 critiques
22% 41 critiques
13% 24 critiques
5% 9 critiques
5% 10 critiques

185 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
benoitG80

Suivre son activité 937 abonnés Lire ses 1 049 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 05/01/2017

"Nocturnal Animals" nous prouve que Tom Ford compose son cinéma comme il le ferait avec un vêtement ! C'est en effet la haute couture du septième art, tant dans sa construction époustouflante que dans son esthétisme abouti et particulièrement soigné... C'est presque un travail de peintre dont il s'agit ici, par des prises de vue, des photographies d'espaces incroyables, aussi bien d'intérieurs purs et contemporains, presque glacés qui s'opposent à de magnifiques paysages bruts d'un profond Texas. Mais tout cela est sans compter ce fameux scénario habile, qui fait se confronter, et même se bousculer une fiction violente et incontrôlée à une réalité ordonnée, rangée et mesurée, dont l'interaction devient troublante et envoûtante ! Passer de l'une à l'autre en devient presque une expérience en soi, tant le retentissement du roman a un impact sur la réalité qui perd pied, qui vacille complètement, ce que traduit parfaitement Amy Adams en femme déstabilisée, plus convaincante cette fois en galeriste désabusée, rattrapée par des valeurs qu'elle refusait et fuyait de toutes part, formatée dans un monde factice... C'est en effet, ce roman écrit par Edward son ex-mari, qui sera avec le recul, un révélateur essentiel à ses yeux... Et d'ailleurs toute la force du film aux influences de David Lynch, est bien là ! Pour faire le portrait de cet homme qui réapparaît dans sa vie, Tom Ford use de mécanismes terriblement ingénieux. Il le met en scène à travers deux personnages, réel et fictionnel dont ces deux facettes retentiront avec fracas dans la vie de Susan, tel un jeu du chat qui malmène sa souris. Pour ce faire, Jake Gyllenhaal est tout simplement fabuleux dans une composition qui va de l'abattement total à une folie furieuse et désespérée, sans oublier Michael Shannon qui dans cette quête mutuelle, l'accompagne en lui donnant le change de manière incroyable ! Un très beau film assez magique et aux multiples questions, qui prend des risques audacieux et certains au point de nous perturber, mais ici dans le bon sens du terme !

JudgeDredd93

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 10 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 05/01/2017

Deux films pour le prix d'un! C'est qu'offrent Universal et Tom Ford. Le premier est le drame d'une quadragénaire malheureuse qui, à travers de flashbacks, constate le vide de sa vie -pourtant somptueuse- sur les hauteurs de Los Angeles. Le second est un thriller effrayant et angoissant. Les deux films s'imbriquent parfaitement. Le tout est emmené par des acteurs au jeu impeccable. La lumière et la caméra sont magistrales. Tom Ford s'attache au moindre détail pour que tout soit esthétiquement parfait. Exemples : Susan conduit une Bentley Continental, mais une vraie, avec "le V8 6¾". Elle porte au poignet une montre "Serpent Tubogaz" de Bulgari. C'est une femme chic. On se perd dans un labyrinthe digne de celui de Dédale jusqu'au(x) dénouement(s) qui laisse coi. Le fait que "Libération" ait détesté me confirme mon opinion : "Nocturnal Animals" est un chef d’œuvre en dépit d'un titre non traduit qui pourraient rebuter. Chaque protagoniste du film mérite un Oscar et le film le mérite aussi.

traversay1

Suivre son activité 267 abonnés Lire ses 2 388 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 04/01/2017

D'une beauté fracassante, le premier film de Tom Ford, A single Man, paraissait boursouflé et égotiste (quoique les avis fussent partagés). Nocturnal Animals explore de nouveaux territoires et s'impose d'abord par sa construction, que l'on peut juger alambiquée, mais qui fonctionne efficacement à travers trois récits, deux situés à 20 ans de distance et l'un purement littéraire, prenant la plus grande place, ou comment la fiction vient nouer des fils subtils dans une relation amoureuse détruite. Les liens sont permanents entre les différentes intrigues pour n'en faire qu'une seule, certes parfois alambiquée mais qui trouve son acmé dans un dénouement sobre et lancinant. Avant cela, Nocturnal Animals aura joué sur une alternance de sophistication, avec une Amy Adams toujours aussi remarquable, et de cruauté glauque avec un Jake Gyllenhaal intense et un Michael Shannon ébouriffant. Dans le sordide chic, Tom Ford se régale, proche d'un William Friedkin dans ses meilleurs jours. Le réalisateur est parfois rattrapé par des défauts de maniérisme, il ne vient pas du monde de la mode par hasard, et la stylisation de ses images est parfois nauséeuse (voir l'écoeurant générique de début). Ford n'est plus non plus adepte de l'humour noir, c'est un peu dommage, mais ce n'est pas sa marque de fabrique. On a beau lui trouver des lacunes, Nocturnal Animals subjugue tout de même par sa mise en scène tour à tour soyeuse et sauvage et sa densité psychologique qui l'emmène parfois aux confins du fantastique. Un film malsain par bien des côtés mais transcendé par une maîtrise sans faille d'ingrédients pas si faciles que cela à combiner.

Sheogh

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 32 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 04/01/2017

Avec ce film, Tom Ford nous confirme qu'il a l'étoffe d'un grand réalisateur. Bien que l'histoire proposée soit sordide, les images et les plans restent de toute beauté. Le casting est juste bluffant. Confrontant la violence et la sensibilité, ce film, tout comme "A Single Man" marque inévitablement.

L'Info Tout Court

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 343 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 04/01/2017

A contrario du paraître, Nocturnal Animals se dévoile par les sentiments qu’il suscite. Dépression ou vengeance, c’est la même fragilité qui réunit les deux faces du long-métrage. La tristesse ressentie par Tony ne fait que rappeler à Susan ce qu’elle a perdu. Tom Ford manipule ainsi son récit par des mises en abyme, des métaphores, provoquant un aveuglement de l’instant pour nous ouvrir les yeux plus tard. Son cinéma n’est peut-être pas le plus accessible, mais qu’est-ce qu’il est grand ! http://linfotoutcourt.com/critique-nocturnal-animals/

selenie

Suivre son activité 270 abonnés Lire ses 4 142 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 05/01/2017

La partie "actuelle" est sans doute un peu ennuyeuse et repose essentiellement sur le personnage de Susan mais permet aussi de comprendre pourquoi elle repense aussi vivement à son ex romancier avec cette omniprésence de l'art sous toutes ses formes qui semble surtout meubler le vide de son existence. La partie "fictive" où le roman prend vie est la plus prenante mais cela tient surtout à son genre, le thriller pur prenant tout d'un coup la main sur la narration. http://www.selenie.fr/2017/01/nocturnal-animals-2017-de-tom-ford.html

Lucas J.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 9 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 05/01/2017

J'ai pris une belle claque. Sans attente particulière. C'est le genre de film où, quand tu as l'habitude d'aller au ciné, tu te dis très rarement "tiens, je ne vois plus des acteurs, mais des personnages, c'est ça qui doit s'appeler très bien jouer". C'est une histoire de sentiments, de souvenir et de regret. Pas de mise en scène mais un réalisme exquis et amer sur nos choix rationnels et stratégiques quant à la direction sentimentale que l'on cherche à donner à notre vie. Les plans sont beaux, semblant être choisis au bon moment et rien que pour nous, spectateurs. De nombreux commentaires parlant d'une fin médiocre pourraient vous déranger, notez que la fin n'est pas décevante, mais à votre libre convenance selon l'univers dans lequel l'histoire vous a plongé. Aucune crainte à avoir donc. L'histoire met aussi en scène le regret par la peur, qu'elle soit physique ou émotionnelle. Allez le voir ça fait du bien de se sentir rattaché au Monde, et de percevoir le droit de se laisser aller à la mélancolie, à tord ou à raison.

floflo2204

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 258 critiques

4,5Excellent
• Publiée le 04/01/2017

Tom Ford revient sur le grand écran avec le très attendu Nocturnal Animals. En effet, suite à un premier film (A Single Man) qui avait su conquérir la critique et un certain public, le styliste maintenant réalisateur se savait attendu. On est donc amené à suivre l'histoire d'une jeune femme directrice d'une galerie d'art menant une vie qui semble parfaite mais qui ne semble réellement pas heureuse ainsi. Le film commence réellement lorsqu'elle reçoit le manuscrit de son ancien mari. On est dès lors projeté avec force dans une histoire écrite avec passion et justesse. Certains moments se font tout en subtilité, quelques notes de musique et un regard conduisent le spectateur à ressentir beaucoup plus qu'un simple dialogue. Le long-métrage brille également par la qualité de son casting, Amy Adams, Jake Gyllenhall et Michael Shannon sont absolument incroyables dans leurs propres prestations et nous emportent loin dans une histoire qui se veut suffocante et qui y réussit à merveille. On peut néanmoins regretter le fait que les seconds rôles sont réellement sous-exploités et servent davantage de figurant. Le scénario est très bien écrit, on alterne assez facilement entre les moments de récit, les flash-back et le monde réel. on se plonge presque avec une curiosité morbide dans le quotidien de cette jeune femme qui semble incapable de retrouver son passé. C'est là toute la beauté de cette histoire, on est impuissant face à ce qui déroule devant nos yeux mais on aimerait malgré tout intervenir, arrêter de ressentir cette douleur sourde et profonde que procure la tristesse des personnages. Cependant, on s'accroche et c'est ce qui nous fait aimer ce film à chaque instant. Les décors du long-métrage sont sublimes et nous transportent encore un peu plus dans l'histoire sans jamais se révéler incohérent. On peut néanmoins considérer qu'une des plus grandes qualités du film reste la beauté de sa musique originale nous laissant ressentir bien plus qu'on ne le souhaiterait. Là où elle se révèle surement la plus poignante reste lors d'une scène finale qui nous transperce de part en part nous laissant seul assis dans une salle de cinéma en ne sachant réagir. C'est aussi ça qui fait la force d'un grand long-métrage, on est laissé perdu face au générique de fin et on est hanté pendant bien longtemps par ce qui vient de se dérouler devant nous. Nocturnal Animals s'avère dès lors être un excellent film qui brille par les performances de ses acteurs principaux, par sa réalisation toute en subtilité et une musique qui nous hante longtemps après la fin.

Fiers R.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 26 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 04/01/2017

Le second film du couturier Tom Ford est beaucoup moins réussi que son magnifique, nostalgique et envoûtant « A single man ». Le néo metteur en scène semble se prendre les pieds dans le tapis de cette histoire pas vraiment faite pour lui. Le passage au deuxième long-métrage est certainement le plus difficile car très attendu au tournant surtout quand le premier est une réussite exemplaire. Les premières images qui voient défiler le générique pendant que des femmes obèses dansent nu au ralenti sont esthétiquement stupéfiantes et magnifiques et laissent espérer un film de cet acabit. Mais cette perfection digne d’un clip, et qui confirme que Ford est un esthète, ne durera que quelques minutes. Le problème majeur de « Nocturnal Animals » vient de son double récit. D’un côté une directrice de galerie d’art qui a l’impression d’avoir raté sa vie et qui reçoit le manuscrit de son ex-mari qu’elle a quitté vingt ans plus tôt. De l’autre, l’histoire du manuscrit sous forme d’un thriller violent et poisseux. Cette mise en abyme apparait trop sibylline pour totalement convaincre et il semble parfois difficile de trouver des ponts entre les deux histoires, quand bien même Jake Gyllenhaal joue deux rôles, celui de l’ex-mari et celui du père de famille vengeur du roman. Tout juste peut-on voir dans le manuscrit une forme de catharsis suite à une rupture mal digérée tout comme une espèce de vengeance à la fois amoureuse mais aussi artistique. Cette difficile (ou approximative) compréhension de la symbolique du film peut laisser le spectateur perplexe ou appréhender Tom Ford comme un cinéaste prétentieux. Surtout que même si les plans sont beaux, ils n’ont pas la magnificence de son chef-d’œuvre de premier film. Et ici, le film souffre d’un trop gros décalage entre la partie à Los Angeles qui n’est guère palpitante, s’avérant surtout poseuse et redondante, face à la transcription du roman sous forme d’un suspense prenant et sec à défaut d’être original. Un film un peu boiteux donc qui pourtant ne nous ennuie jamais grâce à un sens du rythme et du montage impeccable et à une excellente distribution dominée par Gyllenhaal et Michael Shannon. https://www.facebook.com/cinemapassion4444/

alice025

Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 639 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
• Publiée le 04/01/2017

Premières sorties de l'année, je me décide à aller voir en premier « Nocturnal Animals » car mon faible se porte sur les thrillers, et y joue dedans mon acteur favori, Jake Gyllenhaal. Premier film, premier gros coup de cœur ! L'histoire mêle fiction et réalité, thriller et vengeance romanesque, remords et culpabilité, le tout dans une réalisation maîtrisée jusqu'au bout des doigts (les images, le scénario, les acteurs...) Le film se mélange sur plusieurs phases : le présent avec la vie de Susan et sa lecture du roman ; les flashbacks de sa relation passée avec Edward ; la fiction écrite par Edward. On passe de l'un à l'autre sans difficulté puisque tout est relié. Par exemple, les défauts que lui reprochaient Susan sont transcrits dans la fiction d'Edward par la métaphore. Le film choque, dérange, stresse et bouleverse, jusqu'à la scène finale où le sentiment de vengeance l'est tout autant dans la fiction que dans le réel. Pour finir, je salue le talent de tous ces acteurs : Jake Gyllenhaal toujours au sommet de son art, Amy Adams plus sombre que jamais, Michael Shannon égal à lui même, et surtout Aaron Johnson, dans la peau d'un mec totalement vicieux et pervers, c'est la première fois que je le vois dans un rôle comme celui-ci et il m'a clairement impressionné... Un thriller véritablement épatant dans toutes ses formes ! http://cinephile-critique.over-blog.com

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top