Mon AlloCiné
Nocturnal Animals
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
3,8
3151 notes dont 320 critiques
11% (36 critiques)
37% (118 critiques)
28% (90 critiques)
13% (43 critiques)
6% (20 critiques)
4% (13 critiques)

320 critiques spectateurs

predawolf

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 70 critiques

4,0Très bien
Publiée le 01/05/2017

Le cinéaste, bâti avec Nocturnal animals une oeuvre sur une ambiguïté des faux-semblants,ou l'insondable fiction devient relativement vrai et ou le réel devient superflue .Ecrit et réalisé par Tom Ford qui en s'inspirant du roman d’Austin Wright (Tony et Susan),réussi à crée un scénario pour le moins ambitieux,au multiple facette .Bien qu'en surface, "Nocturnal Animals" puissent être un simple thriller , la qualité scénaristique et les nombreux stade de l'histoire en fond une oeuvre bien plus complexe qu'il n'y parait . La structure du récit est sans contexte la chose la plus aboutie de l'histoire qui ce scinde en 3 phases littéraire bien distinct : l'aspect fictif ,décrit et raconté par Susan Morrow lisant le roman d’Edward Sheffield , le passé et le présent vécu par la lectrice qui viennent s'apposé à la fiction .La maîtrise de ces 3 niveaux scénaristique est intéressante et parfaitement qualibré et juxtaposé de sorte à ce que le suspens se maintienne jusqu'au bout et que la curiosité reste intact .L’équilibre entre ces différentes dimensions , ce fait avec une fluidité surprenante et parvient à jongler avec abilité et aisance d'une à l'autre sans perdre le spectateur . Toutefois , l'on vient très vite à prendre partie pour le côté roman de l'histoire qui est bien plus intéressant , que les autres niveaux vécu par Susan qui eux à la longue sont assez ennuyant .Ce schéma narratif raffiné au service d’une histoire au final relativement simple atteint une parfaite cohérence qui vient malheureusement se contenté d'une fin certes élaboré , mais vraiment simpliste .En effet le final n'est pas assez fort par rapport à ce qui nous est vendu tout du long , certain crie au génie en parlant d'une compréhension littéraire profonde , moi je crie simplement à la superficialité (genre tout sa pour sa ) . A vouloir trop crée une fresque intellectuellement décomposé on ce retrouve face à une fin qui nous laisse vide et sur notre fin . Car bien que le film soit en lui même est assez séduisant de par son aspect et sa construction il reste assez inégal .Malgré le fait que la complexité créative soit présente et que la violence et l'ingéniosité parcourt avec brio le récit , on ne peut que regrêté que tout cela ne soit au final que des artifices à travers desquels l'émotion na pas vraiment sa place ; car l'aspect émotif est justement la partie factice . Et la partis réelle de l'oeuvre est la plus taciturne et dénué d'émotion dans un aspect très froid . Une ambiance cynique, touchant à la superficialité et au matérialisme comme pour nous maintenir loin de tout partis pris sentimental . Par contre , la partie centrée sur le roman est géniale et incontestablement le point d'encrage de l'histoire . C'est prenant de bout en bout et sans concession avec nous . On se retrouve parachuté dans une brutalité totale qui nous plonge dans un stress quasi permanent . Une inhumanité dans un fond de barbarie touchante faisant tellement écho avec ce qui arrive dans notre propre monde qu'on ne peut que se sentir concerné et frustré par le sentiment du pauvre héros , qui se retrouve plongé dans un véritable enfer . Je fut même énerver par certain moment et fut tellement emporté que je me surpris moi même à crier : "mais fais quelque chose bon sang !Reste pas planté la ! " J'en vient même à me dire que tout le reste est superflu et que seul cette histoire compte , car on est malheureusement coupé par des séquences du passé ou du présent au moment les plus stressant , c'est chiant mais sa à le mérite de garder le suspens à sa plus haute teneur , en cela Tom Ford à fais preuve d'ingéniosité . Visuellement le long métrage est fascinant , passant avec virtuosité d'une époque à une autre avec un style graphique totalement différenciable .Les séquences tirée du roman de Sheffield se passant au Texas dans un décor de western, sans foi, ni loi,lumineux, fumant et ardent sous un soleil aride ou découle une transpiration notable de violence pure ,comme si de ce monde ne peut qu'émerger l'imperfection et la pollution de l'homme . Le présent ce passant à Los Angeles vécu seulement par Susan est un monde froid et grisonnant à la fois antipathique et taciturne duquel apparaît un vide émotif et une obscurité constante . Le passé quand à lui est symbolisé par des nuances plus enviable et chaudes et par un aspect bien plus nuancé de bonheur et de tiédeur amoureuse . C'est ensemble d'épopée graphique suit une logique dramatique évidente .Le roman représente le mal et les gémissement de son auteur , comme un miroir sur son âme . La partie consacré au présent constitue la tristesse et le désarroi de Susan qui quoiqu'elle fasse récent un vide profond du à un ennuie récurent . Le passé quand à lui c'est les moments de bonheur , de joie et d'amour , celui qui est le plus doux, et le plus amèrement regrêté. La mise en scène est quand à elle séduisante mais inégale mais ce permet tout de même de superbe séquence comme l'ouverture du film mettant en avant de longue séquences sur des femmes nues et obèses .Un spectacle surprenant qui bien qu'il nous met au début un peu mal alaise ce transforme au fur et a mesure en superbe fresque graphique tenant de l'oeuvre d'art .Une exposition pour le moins frappante et efficace qui donne au réalisateur un génie esthétique évident .L'on comprend que l'art à une place forte dans son long métrage . Côté acteur la par contre on a droit au top du top avec un superbe trio .Amy Adams est toujours aussi somptueuse et devient tour à tour une actrice imposante de talent à force de nous faire des films tous plus excellent les uns des autres (Contact, Big Eyes ...). Elle joue remarquablement bien et arrive facilement à faire transparaître les divers émotions . Par contre son personnage bien que central et capital est pour ma part le plus ennuyant et le moins intéressant .Elle joue Susan , une riche héritière parasité par sa propre ambition, qui part une peur de l'ennuie et de la pauvreté vient parasité son propre bonheur pour le confort ,mais sera au final une vie gravi que de regret. Jake Gyllenhaal est quand à lui toujours aussi fort , j'adore cet acteur pour ces rôles (Prisoners , Brothers ...)tous plus captivant les uns des autres , mais aussi pour son jeu obnubilant . Il campe le personnage imaginaire "Edward" qui se retrouve dans une situation pour le moins affreuse dans une exaltation de sauvagerie , mais le pire vient du doute , de tout ce temps qui passe s'en s'avoir ce qu'il c'est vraiment passé . L'inquiétude est palpable , et ce que j'ai vraiment apprécié c'est que l'acteur incarne un homme normal , qui à peur et qui ne peut au final être seulement spectateur de cette violence mais qui pourtant essaye d'outre passée sa propre condition pour faire face , une nuance très réel . Mais l'oscar de la meilleure performance pour Nocturnal Animals revient sans contexte au shériff Bobby Andes incarner par un Michael Shannon toujours incroyable . J'adore son personnage qui est flic violent mais honnête désabuser par ce constat amer de l'absurdité et de la grossièreté de l’univers qui l’entoure . J'aime la relation qu'il crée avec Edwards et cette franchise qui se dégage de lui .Atteint d'une maladie grave Bobby ne veut plus laisser le soin aux criminels d'être jugés et relachés pour faute de preuve ,ce qu'ils veux c'est tuer autant que possible le mal à sa racine avant que lui même ne trépasse . Un fond tragique ce dégage de ce personnage fort , mais je regrette fortement la façon dont son rôle ce termine , pour laisser place au reste du récit . CONCLUSION: Nocturnal animals est un film au multiple facette portant le doigté maniaque d'un réalisateur voulant séduire le spectateur par l’inovation de sa construction et de part sa mise en scène,faisant références à la littérature elle même . Bien que dans son ensemble Nocturnal animals soit palpitant l'on ne peut que constater que devant tant de créativité se cache un jolie petit trou béant . Le fait que la prise de conscience passe par une œuvre d’art lu par Susan est en soit sympathique , mais compte tenu de l'aspect impressionnant et violente de la partie consacré à la fiction littéraire , on ne peut que regretter que cela soit au final que artificiel et imaginaire . Je pense qu'il y a avait de quoi faire largement mieux surtout dans son final qui ce contente de nous laisser un peu bouche bée tant c'est incrédule .Par contre bravo au trio d'acteur qui fais sacrément mouche ! 4/5 Très bien !!!!

benoitG80

Suivre son activité 939 abonnés Lire ses 1 104 critiques

4,0Très bien
Publiée le 04/01/2017

"Nocturnal Animals" nous prouve que Tom Ford compose son cinéma comme il le ferait avec un vêtement ! C'est en effet la haute couture du septième art, tant dans sa construction époustouflante que dans son esthétisme abouti et particulièrement soigné... C'est presque un travail de peintre dont il s'agit ici, par des prises de vue, des photographies d'espaces incroyables, aussi bien d'intérieurs purs et contemporains, presque glacés qui s'opposent à de magnifiques paysages bruts d'un profond Texas. Mais tout cela est sans compter ce fameux scénario habile, qui fait se confronter, et même se bousculer une fiction violente et incontrôlée à une réalité ordonnée, rangée et mesurée, dont l'interaction devient troublante et envoûtante ! Passer de l'une à l'autre en devient presque une expérience en soi, tant le retentissement du roman a un impact sur la réalité qui perd pied, qui vacille complètement, ce que traduit parfaitement Amy Adams en femme déstabilisée, plus convaincante cette fois en galeriste désabusée, rattrapée par des valeurs qu'elle refusait et fuyait de toutes part, formatée dans un monde factice... C'est en effet, ce roman écrit par Edward son ex-mari, qui sera avec le recul, un révélateur essentiel à ses yeux... Et d'ailleurs toute la force du film aux influences de David Lynch, est bien là ! Pour faire le portrait de cet homme qui réapparaît dans sa vie, Tom Ford use de mécanismes terriblement ingénieux. Il le met en scène à travers deux personnages, réel et fictionnel dont ces deux facettes retentiront avec fracas dans la vie de Susan, tel un jeu du chat qui malmène sa souris. Pour ce faire, Jake Gyllenhaal est tout simplement fabuleux dans une composition qui va de l'abattement total à une folie furieuse et désespérée, sans oublier Michael Shannon qui dans cette quête mutuelle, l'accompagne en lui donnant le change de manière incroyable ! Un très beau film assez magique et aux multiples questions, qui prend des risques audacieux et certains au point de nous perturber, mais ici dans le bon sens du terme !

Lucas J.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 20 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/01/2017

J'ai pris une belle claque. Sans attente particulière. C'est le genre de film où, quand tu as l'habitude d'aller au ciné, tu te dis très rarement "tiens, je ne vois plus des acteurs, mais des personnages, c'est ça qui doit s'appeler très bien jouer". C'est une histoire de sentiments, de souvenir et de regret. Pas de mise en scène mais un réalisme exquis et amer sur nos choix rationnels et stratégiques quant à la direction sentimentale que l'on cherche à donner à notre vie. Les plans sont beaux, semblant être choisis au bon moment et rien que pour nous, spectateurs. De nombreux commentaires parlant d'une fin médiocre pourraient vous déranger, notez que la fin n'est pas décevante, mais à votre libre convenance selon l'univers dans lequel l'histoire vous a plongé. Aucune crainte à avoir donc. L'histoire met aussi en scène le regret par la peur, qu'elle soit physique ou émotionnelle. Allez le voir ça fait du bien de se sentir rattaché au Monde, et de percevoir le droit de se laisser aller à la mélancolie, à tord ou à raison.

De Cinéphiles à Cinéphiles

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 464 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 11/01/2017

Voilà exactement le genre de film qui nous agace. D’abord, il faut souligner que la bande annonce est bien trompeuse sur l’histoire. Bon, du coup ça ne spoile pas vraiment c’est déjà ça ! La prestation des acteurs est excellente sans aucun doute (Amy Adams et Jake Gyllenhaal, quel talent !), la mise en scène est lente, pas forcément ce qu’on aime, mais soit. La tension est palpable, on rentre dedans, on se sent mal, c’est éprouvant mais bien fait donc. Niveau scénario, le présent, emmêlé avec les flashbacks et avec l’histoire du livre, ça nous perd un peu : le livre on le suit bien, mais le reste on a du mal à savoir où certains passages se situent chronologiquement. Pourtant on tient. Au beau milieu du film, un jump scare, totalement inopiné, avec pour seul but de nous réveiller tant on sombre peu à peu dans l’ennui. Mais on tient toujours, étonnamment intrigué et voulant connaitre la fin. Puis cette fin, la fin du livre, et le reste sans fin, ou à interpréter avec la fin du livre, on ne sait pas trop. Tout l’intérêt du film est retombé pour nous. On subit cette pression, c’est désagréable, et tout ça pour ça ? On reste sur notre faim, on en sort presque énervé, ayant l’impression d’avoir perdu son temps. Je sais qu’il y a un public pour ce genre de film, que certains diront que nous n’avons pas saisi que tout est dans l’intensité des regards et dans la métaphore du livre. Merci, mais on a compris, on a même été accroché au début, malgré le générique provocant et gênant à souhait dès les premières minutes du film. Mais rapidement, c’est long, lent, « contemplatif » comme on dit. Ce genre de film n’est là que pour mettre en valeur des acteurs talentueux, et il le fait bien, pour le reste, c’est plutôt malsain et indigeste pour nous. Bref, à réserver à ceux qui arrivent à avaler ce genre de vide narratif intense et brillamment interprété.

https://www.facebook.com/DeCinephilesACinephiles/

JudgeDredd93

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 10 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/01/2017

Deux films pour le prix d'un! C'est qu'offrent Universal et Tom Ford. Le premier est le drame d'une quadragénaire malheureuse qui, à travers de flashbacks, constate le vide de sa vie -pourtant somptueuse- sur les hauteurs de Los Angeles. Le second est un thriller effrayant et angoissant. Les deux films s'imbriquent parfaitement. Le tout est emmené par des acteurs au jeu impeccable. La lumière et la caméra sont magistrales. Tom Ford s'attache au moindre détail pour que tout soit esthétiquement parfait. Exemples : Susan conduit une Bentley Continental, mais une vraie, avec "le V8 6¾". Elle porte au poignet une montre "Serpent Tubogaz" de Bulgari. C'est une femme chic. On se perd dans un labyrinthe digne de celui de Dédale jusqu'au(x) dénouement(s) qui laisse coi. Le fait que "Libération" ait détesté me confirme mon opinion : "Nocturnal Animals" est un chef d’œuvre en dépit d'un titre non traduit qui pourraient rebuter. Chaque protagoniste du film mérite un Oscar et le film le mérite aussi.

alice025

Suivre son activité 285 abonnés Lire ses 678 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/01/2017

Premières sorties de l'année, je me décide à aller voir en premier « Nocturnal Animals » car mon faible se porte sur les thrillers, et y joue dedans mon acteur favori, Jake Gyllenhaal. Premier film, premier gros coup de cœur ! L'histoire mêle fiction et réalité, thriller et vengeance romanesque, remords et culpabilité, le tout dans une réalisation maîtrisée jusqu'au bout des doigts (les images, le scénario, les acteurs...) Le film se mélange sur plusieurs phases : le présent avec la vie de Susan et sa lecture du roman ; les flashbacks de sa relation passée avec Edward ; la fiction écrite par Edward. On passe de l'un à l'autre sans difficulté puisque tout est relié. Par exemple, les défauts que lui reprochaient Susan sont transcrits dans la fiction d'Edward par la métaphore. Le film choque, dérange, stresse et bouleverse, jusqu'à la scène finale où le sentiment de vengeance l'est tout autant dans la fiction que dans le réel. Pour finir, je salue le talent de tous ces acteurs : Jake Gyllenhaal toujours au sommet de son art, Amy Adams plus sombre que jamais, Michael Shannon égal à lui même, et surtout Aaron Johnson, dans la peau d'un mec totalement vicieux et pervers, c'est la première fois que je le vois dans un rôle comme celui-ci et il m'a clairement impressionné... Un thriller véritablement épatant dans toutes ses formes !

http://cinephile-critique.over-blog.com

Sheogh

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 39 critiques

4,0Très bien
Publiée le 04/01/2017

Avec ce film, Tom Ford nous confirme qu'il a l'étoffe d'un grand réalisateur. Bien que l'histoire proposée soit sordide, les images et les plans restent de toute beauté. Le casting est juste bluffant. Confrontant la violence et la sensibilité, ce film, tout comme "A Single Man" marque inévitablement.

traversay1

Suivre son activité 308 abonnés Lire ses 2 487 critiques

4,0Très bien
Publiée le 04/01/2017

D'une beauté fracassante, le premier film de Tom Ford, A single Man, paraissait boursouflé et égotiste (quoique les avis fussent partagés). Nocturnal Animals explore de nouveaux territoires et s'impose d'abord par sa construction, que l'on peut juger alambiquée, mais qui fonctionne efficacement à travers trois récits, deux situés à 20 ans de distance et l'un purement littéraire, prenant la plus grande place, ou comment la fiction vient nouer des fils subtils dans une relation amoureuse détruite. Les liens sont permanents entre les différentes intrigues pour n'en faire qu'une seule, certes parfois alambiquée mais qui trouve son acmé dans un dénouement sobre et lancinant. Avant cela, Nocturnal Animals aura joué sur une alternance de sophistication, avec une Amy Adams toujours aussi remarquable, et de cruauté glauque avec un Jake Gyllenhaal intense et un Michael Shannon ébouriffant. Dans le sordide chic, Tom Ford se régale, proche d'un William Friedkin dans ses meilleurs jours. Le réalisateur est parfois rattrapé par des défauts de maniérisme, il ne vient pas du monde de la mode par hasard, et la stylisation de ses images est parfois nauséeuse (voir l'écoeurant générique de début). Ford n'est plus non plus adepte de l'humour noir, c'est un peu dommage, mais ce n'est pas sa marque de fabrique. On a beau lui trouver des lacunes, Nocturnal Animals subjugue tout de même par sa mise en scène tour à tour soyeuse et sauvage et sa densité psychologique qui l'emmène parfois aux confins du fantastique. Un film malsain par bien des côtés mais transcendé par une maîtrise sans faille d'ingrédients pas si faciles que cela à combiner.

Gérard Delteil

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 1 123 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 15/01/2017

Certaines scènes sont réussies, les comédiens excellents, mais le scénario ne fonctionne pas et la chute est invraisemblable et grotesque. Il eut fallu établir des liens entre le roman envoyé à l'héroïne et sa vie passée pour réaliser une véritable mise en abime. Mais on a deux histoires différentes, toutes deux d'une grande banalité, qui ne s'imbriquent jamais. De plus, sur le plan idéologique, Nocturnal animals s'inscrit dans la tradition de la self justice. La gentille famille petite bourgeoise américaine est agressée par les classes dangereuses, mais un brave flic lui rendra justice. Derrière son côté branché, souligné par le défilé de mannequins nus adipeux du pré générique, c'est une marchandise frelatée et réactionnaire que nous vend ce film.

vincentasc

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 118 critiques

4,5Excellent
Publiée le 04/01/2017

Premier choc ! Premier coup de cœur de cette nouvelle Année. Un film d'une violence rare. Âme sensible s'abstenir. La mise en scène stylisée de Tom Ford rappelle les grandes heures du cinema hollywoodien période Minelli. Une dramaturgie à faire pâlir d'envie n'importe quel écrivaillon scénariste français. Tout est recherché, travaillé (Mention spéciale à la musique). Jusqu'à la séquence finale, loin de nous laisser sur notre faim, nous interroge et nous interpelle. A voir absolument.

Guristorion

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 14 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 14/01/2017

Un thriller vu par le prisme de l'art où chaque élément tient une signification et un rôle précis dans la narration du film. Une réalisation subtile et efficace sublimée par des jeux d'acteurs époustouflants (J. GYLLENHAAL et M. SHANNON).

L'Info Tout Court

Suivre son activité 92 abonnés Lire ses 420 critiques

4,0Très bien
Publiée le 04/01/2017

A contrario du paraître, Nocturnal Animals se dévoile par les sentiments qu’il suscite. Dépression ou vengeance, c’est la même fragilité qui réunit les deux faces du long-métrage. La tristesse ressentie par Tony ne fait que rappeler à Susan ce qu’elle a perdu. Tom Ford manipule ainsi son récit par des mises en abyme, des métaphores, provoquant un aveuglement de l’instant pour nous ouvrir les yeux plus tard. Son cinéma n’est peut-être pas le plus accessible, mais qu’est-ce qu’il est grand !

http://linfotoutcourt.com/critique-nocturnal-animals/

selenie

Suivre son activité 289 abonnés Lire ses 4 221 critiques

4,0Très bien
Publiée le 05/01/2017

La partie "actuelle" est sans doute un peu ennuyeuse et repose essentiellement sur le personnage de Susan mais permet aussi de comprendre pourquoi elle repense aussi vivement à son ex romancier avec cette omniprésence de l'art sous toutes ses formes qui semble surtout meubler le vide de son existence. La partie "fictive" où le roman prend vie est la plus prenante mais cela tient surtout à son genre, le thriller pur prenant tout d'un coup la main sur la narration.

http://www.selenie.fr/2017/01/nocturnal-animals-2017-de-tom-ford.html

elbandito

Suivre son activité 121 abonnés Lire ses 784 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 04/02/2017

Après le troublant et élégant "A single man", la seconde incursion dans le cinéma hollywoodien de l’ancien couturier Tom Ford est une captivante parabole sur la médiocrité de l’art. Les images volontairement choquantes du générique de début montrent l’absurdité du monde de la création dans une Californie élitiste et très amorale. Les flash-back sur l’aventure passée entre nos deux héros médiocres sont l’aube de ce qui aurait pu être in fine une vie plus commune mais heureuse. Vient se greffer la manuscrit lu par Amy Adams, écrit par Jake Gyllenhaal, qui raconte une rocambolesque enquête sur un crime abominable, menée par un toujours percutant Michael Shannon, en shérif déterminé et expéditif. Le roman résonne ici comme une parabole de ce qu’aurait pu être leur vie commune, il résume le probable échec de leur aventure avortée dix-neuf ans plus tôt et la logique revanche qui s'ensuit. Si la musique d'excellente facture évoque les classiques d’Hitchcock, l’ambiance délétère et violente les frères Coen, le contexte mystérieux à la limite du surnaturel les grands crus de David Lynch, il n’empêche que Tom Ford fût sans doute un grand couturier plus qu’un grand cinéaste.

HandPaul

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 2 critiques

2,5Moyen
Publiée le 21/01/2017

Il n'y a pas de doute, Tom Ford sait mettre en scène ses acteurs. Le duo Amy Adams - Jake Gyllenhaal fait des étincelles et nous prend aux tripes du début à la fin dans une histoire dramatique qui émeut. Mais le film échoue à donner une explication aux histoires parallèles contées, et laisse un sentiment de profond de frustration et de colère proportionnel à la qualité finalement artificielle du film. Dommage.

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top