Mon AlloCiné
Nocturnal Animals
note moyenne
3,8
4271 notes dont 385 critiques
11% (43 critiques)
39% (150 critiques)
28% (108 critiques)
11% (44 critiques)
6% (22 critiques)
5% (18 critiques)
Votre avis sur Nocturnal Animals ?

385 critiques spectateurs

lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 935 abonnés Lire ses 3 052 critiques

3,0
Publiée le 20/01/2017
Alors c’est marrant ce film, parce que je le trouve beau, bien écrit, bien joué, bien ficelé… Mais seulement à moitié. Et pour le coup c’est presque du « à moitié » dans tous les domaines ! A part la réalisation qui est vraiment aux petits oignons du début jusqu’à la fin, tout le reste c’est du « à moitié ». L’intrigue est bien écrite, mais à moitié. Le casting est bon, mais à moitié. Le tout est plutôt bien ficelé, mais encore une fois qu’à moitié. Et ça m’a fait du coup un drôle d’effet ce film là. Parce que d’un côté je l’ai bien aimé ce « Noctural Animals » – je ne m’y suis pas ennuyé un seul instant – mais d’un autre côté il ne m’en ait resté presque rien. C’est bien simple, d’habitude j’écris toujours ma critique dès mon retour du cinéma. Là, rien ne m’est venu. Et, pour être honnête, avec quelques jours de recul, la seule chose qui m’est restée à l’esprit, c’est cette impression d’œuvre menée à moitié. J’en prends pour exemple la seule séquence d’intro. Elle est saisissante visuellement : elle dégage à la fois une grâce plastique et une certaine dimension répulsive de part son mélange étrange entre difformité et nudité. Bref, l’intro joue sur les codes, sur nos limites, et tout ça pour… Bah, tout ça pour rien, puisque cette scène ne correspond au final pas du tout à l’esprit du film. Le reste du film est en effet très sage, évitant bien les moments dérangeants. L’intrigue elle-même ne nous met jamais sur la brèche. Alors du coup, pourquoi cette intro là pour un tel film ? Pour moi, ça n’a pas de sens. Mais comme en fin de compte les deux fonctionnent chacun de leur côté, aussi bien l’intro que le développement de l’intrigue, ça passe pourtant quand même. Le souci malgré tout, c’est que cette sensation ne se limite pas qu’à l’intro. Cette impression de manque de liants entre les éléments revient assez régulièrement. Par exemple, très rapidement, le film décide d’enchasser deux récits : celui de la vie mondaine de Susan, et celui du roman d’Edward. Alors, on nous fait immédiatement ressentir que le récit fictif d’Edward est en train de bouleverser profondément Susan comme si cela rentrait en écho avec sa vie passée aux côtés d’Edward. Mais là encore, quand le film se finit le parallélisme entre les deux intrigues m’est apparu quand même bien faible. Parce qu’au fond, qu’est-ce qui fait entrer en résonnance le roman avec la vie de Susan ? spoiler: Elle comprend qu’ Edward métaphorise la perte brutale de sa femme et de sa fille en une sorte de meurtre ? Ainsi, Edward expliquerait à Susan, via son roman, comment tout ça l’a tué de l’intérieur ? Alors OK, pourquoi pas, mais c’est tout ? Pour le coup, je trouve vraiment le dispositif léger. Par rapport à ce qu’on nous a vendu en début de film, je trouve que ça fait quand même pschitt sur la fin. Alors encore une fois, parce que les deux récits fonctionnent plutôt bien indépendamment l’un de l’autre, ça ne m’a pas choqué plus que ça. Mais d’un autre côté se pose la question de ce vide de propos que le film laisse derrière lui. Et c’est là à mon sens que se trouve toute la limite de ce « Noctural Animal ». Certes, tout fonctionne séparément, mais en totalité, le film ne fait pas tant corps que ça. Bref, ce « Noctural Animal » a finalement des allures de joli patchwork composé de belles idées, mais à mes yeux il souffre clairement d’une forme d’inaboutissement pas forcément gênante lors du visionnage, mais qui a fait qu’il n’a pas été marquant sur le long terme. Bon après, si votre but est finalement de passer le temps devant un bon film, ça peut faire clairement l’affaire. Un film beau, au casting plutôt pas mal (Shannon top. Gyllenhaal et Adams pas mal. Taylor-Johnson bof.) et tout ça pour une intrigue pas ennuyeuse du tout : clairement ça peut se prendre. Donc pourquoi pas. A vous de voir…
tony-76
tony-76

Suivre son activité 583 abonnés Lire ses 1 390 critiques

3,0
Publiée le 11/02/2017
Avec ces histoires entremêlées l'une dans l'autre, Tom Ford réussit à nous transmettre plusieurs gammes d'émotion dans son deuxième long-métrage. Nocturnal Animals, un thriller noir écrit d'une main de maître. En effet, le réalisateur nous fait parcourir sur deux voies :spoiler: celui de deux anciens amants qui renouent plusieurs années après leur séparation lorsque l'homme envoie le manuscrit de son premier roman à la femme, et celui des personnages dans ce roman qui sont confrontés à des tragédies... Les récits se mélangent allègrement ! Deux intrigues qui offrent pour la première spoiler: - un drame sentimental mélancolique - et la seconde spoiler: - un suspense intense. Le travail des comédiens y est pour beaucoup. Amy Adams (Arrival) et Jake Gyllenhaal (Nightcrawler) se surpassent une fois de plus dans des rôles sombres. Aaron Taylor-Johnson (Kick-Ass), qui interprète le principal vilain du second récit, donne la chair de poule et est charismatique. On comprend qu'il est reçu la récompense du meilleur acteur dans un second rôle lors des Golden Globes cette année. Michael Shannon (Mud) en policier dévoué émeut totalement. Ces acteurs possèdent un jeu juste et bouleversant ! L'esthétique de l'image se révèle également être l'une des plus grandes qualités de la production. On est fasciné par ces plans funèbres. Une bande son frissonnante. Néanmoins, le générique d'ouverture spoiler: - dans lequel on peut voir une grosse femme nue - est particulièrement étrange, voir malsain. Au-delà du suspense, le long métrage propose une intéressante réflexion sur l'art et l'amour. Un dénouement ouvert qui promet de déstabiliser le spectateur en quête de réponses... Au final, Nocturnal Animals flirte avec le film noir et le thriller psychologique qui s'avère intrigant et duquel il est difficile à comprendre les intentions de ces personnages. Provoquant et très étrange.
Scorcm83
Scorcm83

Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 499 critiques

4,0
Publiée le 13/01/2017
Une excellente surprise dont je n'attendais absolument rien, la bande annonce dispersant visiblement de fausses pistes étant donné que le film s'est révélé totalement différent de ce que la promo laissait désirer. De fait, j'ai été happé par le film dés les premières secondes du générique jusqu'à la fin, captivé par la manière dont le réalisateur nous immerge dans cette histoire finalement peu originale mais extrêmement bien écrite et racontée. En effet, l'un des grands points forts de *Nocturnal Animals*, c'est sa forme. Le passé publicitaire de Tom Ford se fait bien sentir et celui ci crée une sorte de dichotomie entre les deux univers qui nous sont présentés dans le film. Celui très froid, matérialiste, urbain et futuriste de Amy Adams et celui très chaud, rural et violent de Jake Gyllenhaal. Mais plus que la forme, c'est les personnages qui m'ont plu, en particulier celui de Gyllenhaal. Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu dans un film de ce genre un personnage aussi fragile et réaliste. La première scène dans laquelle il apparaît convoque des codes assez clichés et on pense s'attendre à la manière dont le personnage va réagir et dont la scène va se finir. Il n'en est rien, et on reste bouche bée par la violence psychologique plus que par la violence physique. Car l'un des éléments prégnants aux film, c'est cette violence psychologique, cette soit disant faiblesse dont le personnage de Gyllenhall est victime alors qu'il est celui qui prend le plus de risques, celui qui subit le plus d'obstacles, celui qui est constamment remis en question. En clair, j'ai été totalement conquis par ce film grâce à sa beauté plastique et à la vulnérabilité des personnages. A voir !
Antony.M
Antony.M

Suivre son activité 117 abonnés Lire ses 642 critiques

5,0
Publiée le 08/01/2017
Du Grand Art. Pour son nouveau Long Métrage, le réalisateur Tom Ford nous revient en grande pompe avec ce Thriller Dramatique Électrisant et Intriguant qui s'inspire du du roman d'Austin Wright dont on en ressort totalement chamboulé aprés visionnage. Pour Commencer la Mise en Scène est d'une Virtuosité sidérante en disposant d'une Photographie magnifique avec en prime un Générique ahurissant qui laisse pantois tout comme sa BO hypnotisant qui nous submerge a chaque scène en collant parfaitement a l'ambiance du long métrage. Ensuite le Scénario est quand a lui Prenant et Dense tout en parvenant avec brio a brouiller les pistes jusqu'a son dénouement Finale particulièrement audacieux qui peut dérouter mais dont le Rythme est soutenu jusqu'au bout pendant 1h57 de film, Ajouter a cela une Tension Permanente qui s'assentue de minute en minute pour ne pas nous laisser le moindre répit en passant quelques séquences Troublantes et Dérangeante qui peuvent laisser de marbre dans les mémoires ainsi qu'une pincée de Noirceur mais aussi de Sensualité qui viennent pimenter le recit complexe du long métrage en réussissant a alterner entre passé et présent avec une grande habilité. Enfin les Personnages sont Tourmenter et Approfondies avec finesse grace notamment a son Casting en Or massif avec en tête la talentueuse et magnifique Amy Adams qui nous livre ici incontestablement l'une de ses meilleurs performances d'actrices en prêtant ses traits a l’énigmatique et intrigante Susan Morrow,autour d'elle l'actrice est épaulé par une belle brochette de d'acteurs qui ne démérite pas comme Jake Gyllenhall,Michael Shannon,Isla Fisher,Aaron Taylor-Johnson et Armie Hammer qui viennent apporter leurs édifice avec panache au long métrage. En Conclusion, Nocturnal Animals est une grand expérience cinématographique en étant a la croisée entre les œuvres de David Lynch et Alfred Hitchcoock qui confirme la maitrise absolue de Tom Ford qui est assurément l'une des valeurs surs du Septième art et qui livre ici une oeuvre a la fois Lyrique,Malsain,Sensuelle,Viscéral et Brillant qui démarre l'année 2017 sur les chapeaux de roue en devenant déjà un grand classique dans l'Histoire du Cinéma et qui mérite amplement plusieurs visionnages pour mieux comprendre les subtilités de cet immense Récit Complexe et Troublant a ne pas louper.
vincentasc
vincentasc

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 140 critiques

4,5
Publiée le 04/01/2017
Premier choc ! Premier coup de cœur de cette nouvelle Année. Un film d'une violence rare. Âme sensible s'abstenir. La mise en scène stylisée de Tom Ford rappelle les grandes heures du cinema hollywoodien période Minelli. Une dramaturgie à faire pâlir d'envie n'importe quel écrivaillon scénariste français. Tout est recherché, travaillé (Mention spéciale à la musique). Jusqu'à la séquence finale, loin de nous laisser sur notre faim, nous interroge et nous interpelle. A voir absolument.
Guristorion
Guristorion

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 15 critiques

5,0
Publiée le 15/01/2017
Un thriller vu par le prisme de l'art où chaque élément tient une signification et un rôle précis dans la narration du film. Une réalisation subtile et efficace sublimée par des jeux d'acteurs époustouflants (J. GYLLENHAAL et M. SHANNON).
L'Info Tout Court
L'Info Tout Court

Suivre son activité 208 abonnés Lire ses 687 critiques

4,0
Publiée le 04/01/2017
A contrario du paraître, Nocturnal Animals se dévoile par les sentiments qu’il suscite. Dépression ou vengeance, c’est la même fragilité qui réunit les deux faces du long-métrage. La tristesse ressentie par Tony ne fait que rappeler à Susan ce qu’elle a perdu. Tom Ford manipule ainsi son récit par des mises en abyme, des métaphores, provoquant un aveuglement de l’instant pour nous ouvrir les yeux plus tard. Son cinéma n’est peut-être pas le plus accessible, mais qu’est-ce qu’il est grand !
The Claw
The Claw

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 657 critiques

3,5
Publiée le 25/03/2018
Ce que je n'apprécie pas, c'est lorsque sur des affiches de film, il y a une citation d'un critique qui est complètement à côté de la plaque. Pour ce Nocturnal Animals, sur l'affiche, on a droit à cette magnifique citation de Ouest France : "un cauchemar sexy et vénéneux à la David Lynch". Loin de moi l'idée de descendre ce film que j'ai trouvé bon, mais ça n'est pas sexy pour un sou, c'est un peu vénéneux oui, mais on s'en rend compte surtout à la fin du film, et quant à David Lynch : je pensais voir un film difficilement compréhensible au premier visionnage, mais il faut dire que pour peu qu'on soit un minimum attentif, l'intrigue est vraiment limpide. Donc non, ça ne ressemble pas du tout à du David Lynch. Maintenant, pour parler du film en lui même, c'est une sorte de drame à 3 couches : le présent, le passé et le contenu du roman écrit par l'ex-mari de Susan. Le tout est très bien construit et cohérent. Ce n'est pas un film d'action vous l'aurez compris, on est surtout dans une ambiance. Pour finir, la fin est ouverte, mais au vu de ce qui précède, même si elle est ouverte, cette fin ne laisse pas trop de place au doute.
Olivier Demangeon
Olivier Demangeon

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 765 critiques

4,0
Publiée le 12/04/2017
« Nocturnal Animals » offre un travail très intéressant de Tom Ford, qui livre des histoires entrelacées de manière originale, mélangeant le crime, le drame, l’ennui et la trahison. L’ensemble est admirablement soutenu par un groupe d’acteurs doués livrant des performances exigeant une certaine polyvalence. La bande originale est à l’image de ce métrage, intéressante et originale. Un film qui combine le romantisme et l’ennui, pour apostropher le spectateur.
Emmanuel D.
Emmanuel D.

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 659 critiques

3,5
Publiée le 03/04/2017
Drame sous fond de romance tiré de roman, Nocturnal Animals est un bien étrange film tournant autour de la galeriste Susan Morrow, interprétée par Amy Adams (Il était une fois, Man of steel, Big eyes), mariée à un homme sombre qui ne semble pas se soucier d’elle avec ses déplacements constants. De profonds souvenirs vont ressurgir alors qu’elle reçoit un manuscrit de son ex-mari Edward, joué par Jake Gyllenhaal (Le secret de Brokeback Mountain, Prince of Persia), qu’il invite à une lecture en avant-première en lui dédicaçant. On suit alors en parallèle la fiction écrite par Edward, dans laquelle il se met en scène sous les traits du personnage de Tony, qui se fait agresser sur une longue route perdue par trois voyous qui kidnappent sa femme et sa fille, et quelques moments que passe Susan à l’intérieur d’elle-même au fil de la lecture, faisant une analogie entre le scénario du roman et sa propre vie. L’accent est surtout mis sur l’histoire de Tony, qui avec un shérif taciturne qui lui vient en aide afin de coincer les coupables, pour finalement en arriver à spoiler: agir en dehors du cadre des procédures légales, renforçant d’autant plus la violence du tout. Jake Gyllenhaal excelle dans son jeu d’acteur, naviguant entre calme et coups de colère soudains, tandis qu’Amy Adams arbore un personnage mélancolique, parfois à la limite de la déprime voire nostalgique alors qu’elle se plonge dans sa lecture, allant jusqu’à appeler sa fille un matin juste pour l’entendre ; les quelques passages montrant comment les Edward et Susan se sont connus apportent une certaine chaleur romantique fort appréciable au scénario. Les malheurs de Tony semblent refléter la rupture que Susan a fait subir à Edward dix-neuf ans plus tôt, la faisant ainsi regretter de l’avoir laissé tomber et la faisant souffrir en même temps, s’ajoutant à ce qu’elle subit avec son mari actuel. Bien qu’Edward lui ait donné rendez-vous dans un lieu et à un horaire choisis par elle-même, spoiler: elle reste seule à finir ses verres d’alcool sans même qu’il ne vienne la rejoindre, comme une forme de vengeance pour lui faire comprendre ce que ça fait de se retrouver seul en croyant à quelque chose qui n’est pas partagé, Edward lui ayant bien affirmé lors des scènes du passé que lorsqu’on aime, on trouve toujours une solution pour résoudre les problèmes. Un bon film dramatique !
Loukas123
Loukas123

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 155 critiques

4,0
Publiée le 16/03/2017
Dès sa scène d'intro assez malsaine et son esthétique très travaillé, on sait que l'on va rentrer dans une histoire à énigme. Ceci dis le scénario reste très compréhensible. Il ne nous perd jamais. Le film alterne entre trois temps : Le présent, Le livre et le passé. Tout ceci est parfaitement amené, parfaitement calibré et il réussit à faire apporter un intérêt au spectateur pour chaque partit. Le film fait part d'une vrai atmosphère pesante, parfaite pour chaque période du film. Malgré une révélation finale moins puissante sur le coup que le reste du film (qui après réflexion reste vraiment top ), Animal Nocturnals est parfaitement construit et est un excellent film du genre. En plus de cela le casting est tout simplement fabuleux. Avec ce nouveau film, Amy Adams aligne les performances impressionnantes après Premier Contact, tout comme Jake Gyllenhaal qui est comme à son habitude tout simplement parfait. Michael Shannon fait parler son charisme dans son rôle où il est assez jouissif. Le Kick-Ass, Aaron Taylor-Johnson est étonnant et est vraiment flippant ! Un très bon film
nicothrash60
nicothrash60

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 1 701 critiques

3,5
Publiée le 19/01/2017
Tom Ford le styliste aime le cinéma et à priori il ne s'en cache pas. Son premier long étant un succès, il nous gratifie en ce début d'année 2017 d'un thriller étonnant et torturé à l'atmosphère viscérale dans lequel il fait s'entremêler réalité, fiction et flashback avec une certaine aisance. Comme on pouvait s'y attendre l'ensemble est hyper stylisé et ne colle pas toujours à la réalité notamment dans le comportement des personnages (réels), en revanche l'intrigue vous choppe rapidement à la gorge et s'avère particulièrement intelligente. Pour couronner le tout, Ford s'attache les services d'un trio d'acteurs d'envergure avec Amy Adams, Jake Gyllenhaal et Michael Shannon, d'autant plus à leur place que tout le casting est remarquable. Certains trouveront le scénario complexe, pour ma part je l'ai simplement trouvé passionnant et si j'ai été passablement agacé par le comportement de Jake Gyllenhaal (dans le roman), tout devient très clair lors du final. Il y a bien évidemment analogie entre le roman et la vie d'Amy Adams mais peut être bien plus encore que ce qu'elle imagine, au point qu'elle ait des remords ? Possible mais elle n'est pas seule à avoir changer dans cette histoire et au bout du compte, elle finira par le découvrir, à ses dépends ou non ... Joli travail de la part de Ford malgré quelques moments de flottement, un thriller envoutant et sombre à découvrir, assurément.
Gérard Delteil
Gérard Delteil

Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 406 critiques

2,0
Publiée le 15/01/2017
Certaines scènes sont réussies, les comédiens excellents, mais le scénario ne fonctionne pas et la chute est invraisemblable et grotesque. Il eut fallu établir des liens entre le roman envoyé à l'héroïne et sa vie passée pour réaliser une véritable mise en abime. Mais on a deux histoires différentes, toutes deux d'une grande banalité, qui ne s'imbriquent jamais. De plus, sur le plan idéologique, Nocturnal animals s'inscrit dans la tradition de la self justice. La gentille famille petite bourgeoise américaine est agressée par les classes dangereuses, mais un brave flic lui rendra justice. Derrière son côté branché, souligné par le défilé de mannequins nus adipeux du pré générique, c'est une marchandise frelatée et réactionnaire que nous vend ce film.
tomdjeuns
tomdjeuns

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 39 critiques

5,0
Publiée le 04/01/2017
Mais quel chef d'œuvre ! L'année 2017 commence vraiment sur les chapeaux de roues! J'ai adoré ce film... courez y vite! Pas d'hésitation... tout est bon, acteurs musique réal costumes décors... ça sent l'oscar !
Paul L
Paul L

Suivre son activité Lire ses 4 critiques

3,5
Publiée le 21/01/2017
Il n'y a pas de doute, Tom Ford sait mettre en scène ses acteurs. Le duo Amy Adams - Jake Gyllenhaal fait des étincelles et nous prend aux tripes du début à la fin dans une histoire dramatique qui émeut. Mais le film échoue à donner une explication aux histoires parallèles contées, et laisse un sentiment de profonde frustration et de colère proportionnels à la qualité finalement artificielle du film. Dommage.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top