Notez des films
Mon AlloCiné
    Kingsman : Le Cercle d'or
    note moyenne
    3,9
    8844 notes dont 614 critiques
    répartition des 614 critiques par note
    66 critiques
    244 critiques
    166 critiques
    76 critiques
    36 critiques
    26 critiques
    Votre avis sur Kingsman : Le Cercle d'or ?

    614 critiques spectateurs

    Vanessa L
    Vanessa L

    Suivre son activité 175 abonnés Lire ses 355 critiques

    4,0
    Publiée le 22 novembre 2017
    J’ai seulement vu récemment le premier film, il faut dire que j’en avais tellement entendu parlé en bien qu’il fallait que je le regarde avant la sortie du 2ème et j’ai totalement adoré. J’avais donc hâte de voir la suite (que j’ai d’ailleurs eu du mal à caser dans mon agenda !). Je dois dire que j’ai adoré ce deuxième film même si il part un peu plus dans le surjoué par moment mais ça reste une bonne dose d’humour et de très bons passages. Il faut dire que le casting est juste parfait ! On ne pouvait pas rêver mieux entre revoir les anciens et rajoutés d’autres acteurs excellents comme Julianne Moore qui joue une excellente méchante, Channing Tatum ou encore Halle Berry. Le style se veut toujours assez anglais mais ils débarquent chez les américains et là la différence est flagrante. Il s’en passe des choses dans ce deuxième film et j’avoue ne pas m’être attendue à ça même si on savait déjà que le personnage de Colin Firth revenait (merci les spoils dans les bandes annonces) je ne me doutais pas du tournant du scénario. Ça reste dommage sur un personnage mais ça permet de voir d’autres choses et de ne pas être trop répétitif même si le film a su garder ce qui a fait son succès. J’ai adoré encore les gadgets du film, les robots toute cette mise en scène est excellente. On croirait que tout est vrai tellement on ne voit pas d’erreur dans l’animation des effets spéciaux. Il n’y a que le début qui sonne un peu faux avec la courses poursuite et la bataille dans la voiture mais après c’est super bien fait quand même. Je ne parle même pas des autres scènes qui sont elle aussi parfaite ou encore le fait que les mouvements de caméra sont parfaits. Au niveau du scénario, c’est un peu gros, c’est totalement ouf et original. Je dois dire que c’est une histoire quand même bien prenante et on ne voit pas du tout le temps passé. Le prix des meilleures scènes WTF va clairement à Elton John même si Julianne Moore est pas mal dans son genre ! On regrettera la disparition de certain(e)s ! C’est un peu radical je trouve mais on n’a pas vraiment le choix. Le personnage de Eggsy monte en assurance et donne vraiment la réplique aux autres. J’aime beaucoup la comparaison entre les anglais et les américains ça donne une sacrée dimension au film d’avoir deux types différents de personnages avec des méthodes assez différentes. J’aime toujours autant le côté agent secret et il y a des passages vraiment excellent là-dessus genre lorsqu’il est chez les parents de sa copine. En résumé, Kingsman : Le Cercle d’or est une excellente suite au premier. Je l’ai trouvé tout comme le premier très bon au niveau de la mise en scène et de la technique. Entre effet spéciaux, cascades en tout genre je dois dire que le film est toujours au top même si parfois très gros mais vraiment bien faire et drôle. Le ton du film reste le même que son précédent avec encore plus d’humour dedans grâce à un casting au top qui nous livre des rôles justes et très bons. Je ne peux que vous conseillez de vous lancer dans cette suite ou même de vous jeter sur le premier si comme moi vous avez tardé à le voir.
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    3,5
    Publiée le 11 mai 2018
    Nombreux sont les fans de Matthew Vaughn qui, comme moi, n’ont pu que déplorer qu’il déserte les suites de ses petits bijoux que sont "Kick-Ass" et de "X-Men : Le commencement"… surtout aux vu du travail de ses successeurs qui n’ont jamais su reproduire l’essence de son cinéma. Qu’il signe la mise en scène de la suite de son fantastique "Kingsman" avait, dès lors, de quoi faire saliver ! Le résultat est, pour autant, inégal. Car, autant le dire tout de suite, même si on retrouve bien le style du réalisateur et le ton du premier opus, ce "Kingsman : Le Cercle d’Or" ne parvient pas à se hisser au même niveau. Le premier tiers s’avère même franchement poussif dans sa surenchère spectaculaire à grands coups d’effets spéciaux (perfectibles, une constante chez Vaughn) et de ralentis (dispensables) ainsi que dans sa volonté affichée de rompre avec le passé. Ce dernier parti-pris est, d’ailleurs, plutôt une bonne idée puisqu’il permet d’éviter le piège de la redite. Mais, une fois n’est pas coutume, on se dit qu’il y avait peut-être la place pour un épisode s’intéressant exclusivement à l'agence Kingsman et à ses membres avant de s’exiler aux Etats-Unis. On doit, ainsi, faire le deuil de ce qui faisait la plus-value du premier opus, à savoir son élégance et sa véritable déclaration d‘amour à la culture britannique. Ce parti-pris met, par ailleurs, définitivement Egsy (Taron Egerton, définitivement charismatique) aux centres de toutes les attentions alors que l’opus précédent fonctionnait énormément sur ses relations avec les autres personnages (à commencer par son mentor Harry). Certes, Merlin (Mark Strong, impeccable) est fidèle au poste, le princesse suédoise (Hanna Alström) prend du galon en tant que petite amie officielle du héros et le méchant Charlie (Edward Holcroft) s’offre un retour "mécanisé" plutôt inattendu sous forme de Némésis. Mais, le cadre tellement stimulant auquel on s’était habitué a bel et bien disparu. Néanmoins, une fois passé le choc spoiler: (destruction du QG et de la boutique, mort de tous les agents dont Lancelot, mort du chien d’Egsy…) , on peut se consoler avec la grande idée de cette suite qui s’intéresse aux cousins américains et leur agence Statesman. Les scénaristes s’amusent avec les poncifs US, comme ils l’avaient fait avec les poncifs britishs, et nous offrent quelques bons moments de rigolade, notamment grâce au personnage joué par Channing Tatum (trop vite écarté de l’intrigue cependant). Les nouvelles têtes du casting assurent, à ce titre, même si le trop rare Pedro Pascal (en adepte du lasso) a plus de choses à se mettre sous la dent que Jeff Bridges et Halle Berry. Il n’en demeure pas moins que les cowboys américains restent bien moins classes que les gentlemen anglais… ce qui se ressent dans cette suite qui perd en élégance ce qu’elle gagne en effets un peu outranciers. Heureusement, la méchante de l’histoire Poppy (Julianne Moore, incroyable) apporte un décalage et une touche de folie qui ne renieraient pas les frères Coen. Outre son repaire (tout droit sorti des années 50) qui est l’une des grandes réussites du film, le personnage réussit à être drôle et terrifiant à la fois. Grâce à elle, "Kingsman : Le Cercle d’Or" donne le change malgré ses difficultés à trouver le ton juste entre comédie et drame. Heureusement, le film trouve son rythme de croisière avec le retour improbable (pour qui n’a rien vu des bandes annonces bien sûr) d’Harry, campé par l‘irremplaçable Colin Firth. Si, dans un premier temps, spoiler: cette résurrection a de quoi laisser perplexe (même si elle est "justifiée" d’un point de vue technique, c’est déjà ça) tout comme son amnésie qu’on sent pouvoir être rapidement le boulet de l’histoire , son "réveil" provoque, également, le réveil de l’âme du film puisqu’il permet à Egsy de retrouver son binôme… ce qui nous offre spoiler: LA scène d’assaut final à deux dont on avait été privée dans l’opus précédent . Ce retour fait du bien… tout comme la direction politique que prend l’intrigue avec spoiler: un propos potentiellement polémique sur la tolérance vis-à-vis de l’usage de stupéfiants . Quoi qu’on pense de ce propos, il est rassurant de constater qu’un film vendu comme un blockbuster se permette de franchir ce genre de ligne. C’est, également, dans cette deuxième moitié qu’on retrouve l’essence des anciens James Bond (le passage à la montagne en tête) ainsi que les scènes les plus fortes spoiler: (la mort de Merlin magnifiquement emphatique) . On oubliera pas, pour autant, les défauts persistants du film qui reste, souvent, trop artificiel et qui manque de fluidité (le final semble ne jamais finir). De manière générale, on peut reprocher à "Kingsman : Le Cercle d’Or" un manque de structure scénaristique dissimulé, plus ou moins bien, par des grosses couches d’action et de fun. C’est suffisant pour apprécier cette suite… mais insuffisant pour reproduire le niveau d’excellence de "Kingsman". Etait-il possible d’égaler l’épisode précédent, qui devait sa réussite tant à son élégance formelle qu’à son propos anti-victimisation ? Je ne pense pas. En revanche, peut-être que cette suite aurait pu se montrer plus subtile à bien des égards… C’est, sans doute, avoir un degré d’exigence disproportionné (dû à la qualité de "Kingsman") qui ne doit pas faire oublier qu’on se trouve devant un spectacle très agréable, riche en vannes improbables spoiler: (ah les interventions d’Elton John…) , en scènes inimaginables spoiler: (l’utilisation du hachoir à viande ou le mode de pose du mouchard sont inédits sur grand écran) et en dialogues hilarants spoiler: (la réplique du vieux constipé m’a poursuivi un moment) . A voir donc !
    Louis DCiné
    Louis DCiné

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 430 critiques

    3,5
    Publiée le 28 janvier 2018
    Une suite honorable! Le premier avait été une très bonne surprise en 2015 pour moi qui ne suis pas fan des films d’espionnage. J’avais apprécié l’originalité et la liberté de ton avec le côté fun, l’humour, l’action que proposait « Kingsman : Services secrets ». Ce second opus, toujours réalisé par Mattew Vaughn, garde la même recette, avec toujours cette mise en scène inventive, et offre une suite sympathique qui fera plaisir aux personnes qui ont aimé son prédécesseur. C’est cool de voir que l’univers s’enrichit avec « Le Cercle d’or ». On retrouve évidemment beaucoup de nouveaux personnages parmi lesquels il y a Julianne Moore, qui remplace le marquant Samuel L. Jackson, pour un méchant convaincant. Halle Berry joue une Statesman agréable mais qui aurait mérité plus d’approfondissement et qui n’est malheureusement pas assez présente à l’écran. On peut également noter la participation de Channing Tatum dont je trouve que le personnage ne sert pas à grand-chose dans le film. En fait, les personnages qui prédominent restent le trio de Kingsman de retour pour une nouvelle mission avec ce deuxième long métrage. J’ai adoré Merlin, joué par Mark Strong, qui a une plus grande importance ici. Les scènes d’action sont toujours aussi classes et jouissives. Le film ne prend pas vraiment de grand risque et ce n’est pas une suite qui va aller bien loin. Je ne pense pas qu’elle soit indispensable. C’est dur de dire que le résultat est meilleur à cause de la sensation de découverte qui s’imposait chez le spectateur devant le premier, il n’empêche que l’on passe de nouveau un bon moment, et que « Le Cercle d’or » remplie comme il se doit son rôle de divertissement. Le succès ayant été semblable au premier (bien que son budget est légèrement supérieur), peut-on espérer un troisième épisode pour éventuellement clore une bonne trilogie ?
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 446 critiques

    4,5
    Publiée le 27 février 2018
    Bien conscient que son « Kingsman » est un super filon, le réalisateur Anglais Matthew Vaughn en conserve la recette d'origine et concocte une suite parfaitement jubilatoire. Cette fois nos chers agents secrets, qui n'ont rien perdu de leur flegme Britannique, sont contraints de s'allier avec la branche US de leur « organisation » pour mener à bien leur nouvelle mission. Le choc de culture est rude mais le film y gagne encore en dérision et en humour. L'action n'est pourtant pas en reste et le film débute par une scène de poursuite, totalement hallucinante, qui donne le ton à ce « Cercle d'or » mené « tambour battant ». Le scénario est particulièrement drôle et décalé et nous permet de découvrir quelques nouveaux personnages attachants et hauts en couleur... C'est également l'occasion de combattre une nouvelle super méchante, dont les ambitions sont pour le moins surprenantes et diaboliques. Inutile de préciser que l'humour tient toujours une grande place et que les situations cocasses s’enchaînent sur un rythme infernal. Du coup, il est vraiment impossible de s'ennuyer une seule seconde malgré les 2h20 de ce film addictif. Côté distribution, rien à dire non plus, tous les acteurs font preuve d'une étonnante vitalité, d'une énergie débordante et Halle Berry est toujours aussi belle... Même Sir Elton John est de la partie, dans un rôle hilarant et délicieusement parodique qui prouve qu'il a un grand sens de l’auto dérision. Vivement la suite !
    moket
    moket

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 742 critiques

    4,0
    Publiée le 16 septembre 2018
    Un mélange détonnant d'action, d'humour, de gadgets et de charme un peu vintage, le tout porté par un casting quatre étoiles. Fun.
    stallonefan62
    stallonefan62

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 896 critiques

    3,5
    Publiée le 15 septembre 2018
    Une bonne suite même si je trouve l'ensemble en dessous du 1er volet !! C'est fun, c'est divertissant avec des scènes d'actions qui envoie !! Par contre, je n'ai pas adhérer au scénario très léger et à la méchante du film !!
    ServalReturns
    ServalReturns

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 201 critiques

    3,5
    Publiée le 5 octobre 2017
    Le premier Kingsman fut une bonne surprise. Et - une fois n'est pas coutume - Matthew Vaughn réalisant lui-même la suite, j'attendais beaucoup de ce deuxième opus. Qui, s'il s'avère moins jouissif que le premier, reste malgré tout une franche réussite. Sans surprise, cette fois-ci, Kinsgman : Le Cercle d'or est complètement dans la lignée du premier film : généreux, décomplexé, explosif et drôle. Matthew Vaughn se fait plaisir, et ça se voit. Sa mise en scène est toujours aussi folle et son univers aussi inventif. Toujours ce côté James Bond over the top savamment dosé, cette élégance subtile, ces scènes d'actions toujours déjantées, ce ton gentiment irrévérencieux, ses gags parfois limites, ces mises à mort délirantes et ses délires un peu perchés. Le tout accompagné par une bande-son bien sympa. On franchit parfois la barrière du mauvais goût, mais le délire est globalement bien dosé. Et puis voilà, c'est généreux. C'est drôle (notamment les scènes avec le président des Etats-Unis, qui valent leur pesant d'or), c'est sanglant (ça fait jamais de mal), les scènes d'action sont toujours aussi délirantes et fluides, certaines chorégraphies très plaisantes (grâce à une panoplie de gadgets variés), et c'est porté par un casting charismatique. On retrouve avec plaisir le principal trio de Kingsmen - Taron Egerton, Mark Strong et Colin Firth sur le retour -, cette fois-ci flanqués de leurs homologues ricains, les Statesmen. Enfin, surtout de Pedro Pascal, les autres personnages s'avérant finalement plus que facultatifs. Julianne Moore, elle, campe une méchante réussie, mais j'avoue une nette préférence pour le Samuel L. Jackson du premier film. La faute aussi a un temps de présence assez réduit. Le personnage aurait gagné à être plus exploité. En revanche, toute sa galerie de sbires est plutôt réussie. Le manchot au bras robotisé, les robots-chiens et l’esthéticienne, c'est juste con comme il faut. Enfin, ma réserve à ce niveau-là se tourne plus vers le personnage de Elton John. Alors pour le coup, Vaughn se fait un petit plaisir en écrivant à son idole un second rôle rigolo, je veux bien. Mais n'étant pas un fan, ni même un connaisseur, du bonhomme, je dois bien avouer que tout ce délire avec le personnage m'en touchait l'une sans faire bouger l'autre. Autrement, rien à redire. J'ai préféré le premier pour de multiples raisons, mais ce deuxième Kingsman fait le job. Un blockbuster efficace et généreux. Un petit Kinsgman 3 pour la route ?
    THE-CHECKER
    THE-CHECKER

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 467 critiques

    4,5
    Publiée le 29 juillet 2018
    Digne suite des aventures des agents secrets les plus classes de la planète, repoussant encore plus loin les limites de la dinguerie cinématographique toujours avec le même esprit mi chic mi punk des films de Matthew Vaughn. Riche en rebondissements, Kingsman le cercle d'or vaut très largement son modèle d'origine et ravira toutes celles et ceux ayant kiffé les premières aventures d'Eggsy.
    S-Kayp
    S-Kayp

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 553 critiques

    4,5
    Publiée le 3 janvier 2019
    Dans la lignée du premier : de l'action avec une super mise scène qui nous offre des plans incroyables, mélangée avec de l'humour bien dosé, et des gadgets à foison. Le film est bien rythmé dans l'ensemble, il y a juste une partie moins fluide qui manque d'action avant que ça ne reparte ! Si vous avez aimé le premier, vous aimerez cette suite.
    ned123
    ned123

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 645 critiques

    4,0
    Publiée le 20 janvier 2018
    J'ai vu un film... qui une fois de plus réussit à se renouveler tout en conservant les codes du précédent, et cela, avec talent. C'est un film qui donne tout, ça pulse, ça bastonne, ça destroy, mais avec drôlerie, humour et une frénésie d'énergie. Tous ingrédients de 007 y sont, mais 1000 fois plus exagérés, plus à donf, plus intenses... Et ça ne s'arrête jamais... Les bastons sont une chorégraphie incroyable d'énergie, de tensions et de maîtrise, aussi bien de la caméra que des comédiens.. Et puis, les comédiens, un casting époustouflants. Taron Egerton qui a des airs de Leonardo DiCaprio jeune. COlin Firth parfait en Gentleman "so british", tout comme Mark Strong qui est tellement drôle. Et puis, Julianne Moore, Halle Berry, Predro Pascal -que je ne connaissais pas-, et Elton John qui est plus qu'égale qu'à lui-même... On s'amuse follement dans ce film, on rit, on sourit, on grince des dents... Donc, on ne peut qu'attendre une suite..
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mars 2018
    Matthew Vaughn, habituellement, ne fait pas de suite. Mais là, il a décidé de faire une exception et grand bien lui en a pris. Car c'est avec une réelle gourmandise que j'ai retrouvé cette parodie des James Bond de Guy Hamilton ou Lewis Gilbert avec Sean Connery et Roger Moore dans les années 70-80. Encore plus de gadgets. Encore plus de costards : on apprend qu'il existe la même confrérie aux États-Unis avec deux fois plus de moyens. Alors, c'est pas difficile de deviner à quoi ils vont être employés ces moyens...Pour cela, il faut apprécier ces bastons menées à un rythme effréné (aussi bien par les poings que la musique) comme dans un bon vieux cartoon. Rien n'est crédible mais ça marche. La rousse Julianne Moore incarne la méchante over the top telle qu'on en trouvait dans ces films d'espionnage d'il y a cinquante ans. Et en plus, elle semble beaucoup s'en amuser. Et par conséquence, le spectateur complice aussi. Ça a beau être ultra-violent, comme on est dans un comics filmé, que rien n'est vrai, je n'ai pas la moindre envie que ça s'arrête. Le monde regorge de dictateurs fous à exterminer.
    Eric C.
    Eric C.

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 210 critiques

    4,5
    Publiée le 8 septembre 2018
    Le top niveau du film d'action et d'humour second degré avec une veine d'humour british assumé. Un mix entre mission impossible, James Bond et Johnny English avec un concentré de talents et d'acteurs 5 étoiles, des rôles principaux en passant par les seconds rôles et les guests. Excellent enchaînement et suite avec le premier opus même si les 2 peuvent être vu indépendamment. C'est hyper drôle, toujours décalé avec des situations et répliques hilarantes dignes des premiers y a t-il un flic... Cela fait mouche à chaque fois, chaque instant et on a en plus un film d'action et d'aventures hyper rythmé, talentueux, en énergique, aux chorégraphies de combats parfaites et des gadgets sur vitaminés. Tout est totalement maîtrisé par le réalisateur et c'est une prouesse tellement ça va vite, dans tous les sens et que tout est si finement articulé et équilibré entre humour et action, les 2 se fondant et se complétant en permanence dans un délire communicatif et feel good. La parfaite réussite. Le chef d'oeuvre du genre.
    Anthony O
    Anthony O

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 539 critiques

    4,5
    Publiée le 30 janvier 2018
    Toujours le même humour britannique si décalé dans un film d'action toujours aussi rythmé. Enthousiasmant bien que le rendu global soit légèrement en deçà du premier opus.
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 53 critiques

    3,5
    Publiée le 4 mai 2019
    Largement au dessus de son prédécesseur, ce deuxième opus tient toutes ses promesses. L'action et l'humour sont bien dosés. On n'a quasiment pas de temps mort, ce qui permet de rester dans le film. C'était chouette de voir Julian Moore dans un rôle de méchant.
    Emmanuel D.
    Emmanuel D.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 175 critiques

    3,5
    Publiée le 17 novembre 2017
    Suite directe d’un premier film particulièrement réussi, Kingsman fait son grand retour avec un Taron Egerton en pleine forme en tant que nouveau Galahad. Mêlant action, espionnage, humour et grande classe en costume trois pièces avec toujours autant d’habileté, Le Cercle d’Or met Kingsman en grande difficulté en envoyant des missiles à distance et Galahad se retrouve seul accompagné de Merlin avec pour seul indice une bouteille d’alcool renvoyant à une organisation similaire à la leur nommée Statesman. Fondée il y a longtemps aux États-Unis, elle va apporter un style cow-boy très marqué renforçant d’autant plus l’identité de la saga, notamment avec l’agent Whisky interprété par Pedro Pascal (Oberyn Martell dans la saison 4 de Game of Thrones), et également l’humour par les patronymes faisant référence à des alcools : l’agent Tequila (on pourrait même y voir un jeu de mots avec la question « T’es qui là ? »), l’agent Champagne joué par Jeff Bridges (Tron, Iron-Man, True Grit). Le style raffiné se retrouve dans la prestance des personnages, mais aussi sur un ton humoristique avec cette violence toujours aussi épurée (la machine à fabriquer si facilement des steaks en plaçant une personne dedans, les jambes restant en l’air comme pour faire une décoration) bien que parfois plus explicite voir légèrement surenchérie (le visage qui craque avec sang apparent spoiler: sous l’effet du virus ). Cet humour vire parfois au salace avec la mission d’aller récupérer des données en glissant le doigt directement dans l’orifice vaginal d’une inconnue alors que Galahad est déjà en couple (même si c’est en principe interdit par le charte des Kingsman) et que sa compagne vient de lui présenter ses parents. Poppy Adams, interprétée par Julianne Moore (Le monde perdu, Hannibal, Carrie la vengeance, Non-stop, Free love), fait office de méchante assez classique mais plutôt efficace, le casting féminin étant également renforcé par Halle Berry (X-Men, Meurs un autre jour, Catwoman, Cloud Atlas). La présence d’Elton John himself donnant un cachet toujours plus décalé au tout, on applaudit surtout la qualité des scènes d’action et du montage, tout comme les clins d’œil évident au premier opus avec la prestation de Colin Firth et la parodie de la scène où il verrouille le bar pour donner une leçon à tout le monde. Un bon film très agréable !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top