Mon AlloCiné
    La Tête à l'envers
    note moyenne
    3,2
    51 notes dont 10 critiques
    10% (1 critique)
    40% (4 critiques)
    40% (4 critiques)
    0% (0 critique)
    10% (1 critique)
    0% (0 critique)
    Votre avis sur La Tête à l'envers ?

    10 critiques spectateurs

    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 543 abonnés Lire ses 1 391 critiques

    4,0
    Publiée le 27 mars 2018
    On dit parfois, sous la forme de boutade, que les autrichiens n'ont aucun humour, en se référant notamment au cinéma de Michael Haneke. Josef Hader, star du Stand-up dans son pays, prouve le contraire dans son premier long-métrage, La tête à l'envers, même s'il ne fera pas rire tout le monde. Le film est une satire bien allumée de la classe moyenne autrichienne, à travers son héros pathétique, un critique musical, confit dans son autosuffisance, qui vient d'être licencié. Tous ses repères sociaux disparaissent du jour au lendemain et il est incapable d'annoncer la nouvelle à ses proches, avec une seule obsession en tête : se venger. Ce qui nous vaut une multitude se scènes où ce personnage au bord de la démence devient de plus en plus ridicule. Comme Josef Hader le joue lui-même, on peut dire qu'en matière d'autodérision, il ne lésine pas sur la charge. Petit bémol, tout de même, le film perd de son mordant dès qu'il s'éloigne de son intrigue centrale, versant assez facilement dans la caricature pour ce qui est des personnages secondaires. Mais si l'on goûte l'humour viennois (comment ça, trop lourd ?), la tête à l'envers vaut absolument le déplacement. A Vienne, que pourra !
    Gfa Cro
    Gfa Cro

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mars 2018
    Vu et avis le 20180330 Bien, intéressant, agréable J ai bien apprécié que le film raconte son histoire sans prendre de distance avec ses protagonistes, sans nous proposer d'avis sur ce qui leur arrive. Ainsi, le patron qui se recommande d'un client. En réalité on ne sait pas si c est à cause de Georg l employé ou Sebastien l ami. Il me semble plus probable que ce soit à cause de Georg mais ce n'est pas certain. De même, on ne sait pas s'il a vite reconnu erich ou s'il ne le reconnais que tardivement (en particulier après le second billet). Le film est fin et délicat, Georg ne fais rien de totalement absurde, incompréhensible. C'est un ensemble de petits détails qui montrent qu'il est désorienté, qu'il ne maitrise pas/plus sa situation. Il reste logique/conscient, il n'arrive juste plus à choisir correctement, à savoir ce qu'il souhaite. Il ouvre un champs de possibilités mais dans les détails, les nuances. Le principal est bien intelligible.
    Jmartine
    Jmartine

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 122 critiques

    3,0
    Publiée le 2 avril 2018
    Joseph Hader est un humoriste autrichien, pratiquant le stand-up, véritable star en Autriche et tout aussi inconnu en France. Pour sa première réalisation, il signe une comédie assez acide, que les critiques ont rapproché du récent Toni Erdmann, multi nominé et récompensé mais que je n’avais pas personnellement aimé alors que j’ai vu La tête à l’envers sans déplaisir…ne serait-ce que parce qu’il dure une heure en moins et que ces films ont parfois du mal à tenir la distance…Joseph Hader réalise et interprète le personnage principal Georg, critique musical dans un grand journal viennois, critique suivi et implacable qui a détruit réputations et carrières…il sera d’ailleurs payé en retour dans le film par l’une de ses victimes…il vit avec Johanna, psychanalyste de « stricte obédience » plus jeune que lui et qui à 43 ans voudrait bien avoir un enfant de Georg…Elle en parvient pas à procréer malgré les rapports sexuels calculés en fonction de ses périodes d’ovulation… ce qui donne lieu à des échanges amusants…Georg parce qu’il coûte trop cher au journal, est remercié du jour au lendemain, par le rédacteur en chef au bénéfice d’une jeunesse moins payée…Ne voulant pas avoué son licenciement à son épouse, il maintient la fiction de travailler au journal, errant dans Vienne pour passer le temps, au cours de cette errance il rencontre Erich , ancien camarade de classe, tout aussi paumé que lui avec lequel il reprend l'exploitation de l’un des manèges du Prater, le Wilde Maus qui est d’ailleurs le titre original du film…En parallèle , cherchant à se venger de son patron, il se lance dans une escalade d’actes de vengeance le plus souvent grotesques , raye la carrosserie de sa voiture de sport, lacère au couteau la capote de toit, jette une affreux poisson mort dans sa piscine, tagge en jaune sa façade… va le poursuivre jusqu’à son chalet de montagne, lui tire dessus au 347 magnum, le rate tout comme il rate son propre suicide dans la neige…et se retrouve dans un final complètement loufoque, seul et nu, symbole de son impuissance au milieu des vastes étendues enneigées de la forêt autrichienne...cette fable absurde, filmée par une caméra alerte, très soignée sur le plan visuel distille un humour acide et désenchanté...Lâcheté, hypocrisie, impossibilité de communiquer dans le travail comme dans le couple, sont passés au crible et n’épargne aucun des protagonistes . Joseph Hader est formidable dans ce numéro de clown triste. Si l’on rit, le rire est un peu jaune...Mais Joseph Hader relativise « Si l’histoire de mon personnage devenu chômeur était transposée dans un milieu ouvrier où les gens sont vraiment confrontés à la privation, il serait difficile d’en rire...mais mon film est une satire de la vie quotidienne de la classe moyenne moderne. Un coup du destin – le personnage principal devient chômeur- n’est pas forcément tragique, c’est aussi assez drôle ...Et il y a quelque chose de risible à les voir réagir comme si leur vie était en grand danger » On veut bien mais on lui laisse la propriété de ses propos !!!
    jpdeg
    jpdeg

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 34 critiques

    5,0
    Publiée le 5 mars 2018
    (Grand Prix du Jury du 35° Festival International du Premier Film d'Annonay ex-aequo avec Winter brothers, film danois de Hlynur Pálmason). Ce film m'a régalé par son humour, son originalité, ses surprises et sa critique de notre société qui se déshumanise.
    Scénario Catastrophe
    Scénario Catastrophe

    Suivre son activité 13 abonnés

    1,5
    Publiée le 8 avril 2018
    Cette histoire est assez inintéressante. Il n'y a pas de partis pris cinématographique. Il n'y a pas de mise en scène. Les personnages sont assez hermétiques. On ne comprend pas vraiment pourquoi il ne parle pas à sa femme...qui est toujours déprimée. Il sont ensemble depuis 20 ans mais on n'y croit pas. On débarque dans la vie de ces personnages sans que rien ne soit plausible. Pour un film sans intrigue, il est franchement long, rien n'avance. Tout ça pour arriver à une fin brutal qui n'ouvre ni ne ferme aucune portes. La fin est aussi plate que tout le film !
    dejihem
    dejihem

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 269 critiques

    4,0
    Publiée le 3 avril 2018
    Véritable jeu de quilles social-démocrate, cette comédie satirique s’en donne à cœur joie : Critique de l’égoïsme, de l’égotisme, des critères de performance individuelle, de la bien-pensance. L’ensemble des personnages, y compris féminin, sont bien barrés : entre classe moyenne et prolos, tout le monde en prend pour son grade. Une tête à l’envers bien jouissive !
    dkihli@mac.com
    dkihli@mac.com

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 19 critiques

    4,0
    Publiée le 5 avril 2018
    Cette galerie de personnages névrosés et déjantés nous fait penser à bon woody allen ! mais à la viennoise : avec plein de crème fouettée dessus ! un délice !
    btravis1
    btravis1

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 74 critiques

    3,5
    Publiée le 6 avril 2018
    Une comédie dramatique à l'humour décalé, avec des personnages un peu déjantés et des situations cocasses, avec en toile de fond, la vie de couple ou l'émancipation au travail. Film plaisant à regarder.
    saxoman
    saxoman

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 96 critiques

    3,5
    Publiée le 10 avril 2018
    Un critique musical dans un grand journal viennois se fait virer, peut-être parce que ses critiques trop virulentes ont fini par lasser (mais cela n'est pas dit). Atteint au plus profond de sa fierté, il le cache même à sa (jeune) femme avec laquelle il entretient des relations sexuelles orientées vers une procréation qui ne vient pas, et cela en est comique voire ridicule. Le personnage, admirablement campé par Joseph Hader lui-même, est donc décidé à se venger mais vu son haut standart intellectuel, on s'attend à ce que cela soit avec des moyens qui rivalisent de finesse et d'ingénuosité. Mais non, et c'est là l'originalité de ce film, mais il n'est pas correct d'en dire plus : il est d'ailleurs dommage de retrouver toutes les péripéties dans certaines critiques spectateurs ! C'est un film délicat, plein d'humour, et la fin montre que parfois le monde est petit quand le jeune homme, patient de la femme psychologue, n'est autre que... J'ai vraiment bien apprécié ce film.
    Min S
    Min S

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 3 critiques

    3,5
    Publiée le 6 avril 2018
    Un licenciement, un pétage de plomb, un couple, des envies, des différences, de la tolérance et de l’amour tout ça mélangé avec humour donne quelque chose de très bien Je le conseille ✔�
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top