Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Fukushima mon amour
Note moyenne
2,9
13 titres de presse
  • Transfuge
  • La Croix
  • Les Fiches du Cinéma
  • Sud Ouest
  • aVoir-aLire.com
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Express
  • Studio Ciné Live
  • Critikat.com
  • Le Figaro
  • Positif
  • Télérama
  • Le Monde

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

13 critiques presse

Transfuge

par Ilan Malka

L'émotion apparaît parfois comme en retenue. La grâce de la mise en scène est néanmoins toujours présente, particulièrement dans le rapport installé entre les personnages et les lieux du quotidien.

La Croix

par Arnaud Schwartz

Réalisé en noir et blanc, économe de ses dialogues, ce tête-à-tête minimaliste a bien des arguments pour convaincre. Sa photographie d’abord, qui déploie toute une palette de gris en intérieur, mais appuie sur les contrastes dans la lumière crue des extérieurs.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Les Fiches du Cinéma

par Christian Berger

Avec la catastrophe de Fukushima en toile de fond, une très belle histoire de rencontre de deux femmes, deux cultures, subtilement irriguée de fantastique, superbement menée et filmée.

Sud Ouest

par Sophie Avon

(...) une jeune Allemande tâche d’aider Satomi, une ancienne geisha obstinément attachée à revivre dans la zone interdite où se trouve sa maison. (...) Entre elles, se tisse un lien à la fois éphémère et puissant. La cinéaste allemande parvient à donner chair à ce lien, avec une délicatesse inattendue et de belles idées de mises en scène.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

aVoir-aLire.com

par Jérémy Gallet

Cette oeuvre sensible, qui oscille entre le documentaire, la fiction et le clip, est habillée d’un noir et blanc particulièrement esthétique. Mais elle n’évite pas toujours l’écueil d’un symbolisme naïf.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Le Nouvel Observateur

par Jérôme Garcin

Tout ce que le scénario pouvait avoir de manichéen et de sentencieux disparaît grâce à l’interprétation sensible des deux comédiennes et grâce à la pudeur, la délicatesse d’un noir et blanc intemporel.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L'Express

par Christophe Carrière

Malgré un retard à l'allumage et un noir et blanc sans grand intérêt, le film est largement moins convenu qu'il en a l'air. C'est parfois assez drôle, et même un poil fantastique. Pas banal.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Studio Ciné Live

par Laurent Dijan

Longuet mais pas inintéressant.

Critikat.com

par Clément Graminiès

(...) si la mise en scène, assez anodine, jouant assez peu avec la temporalité et le hors-champ, ne brille pas par son inventivité, c'est plus du côté de la structure du récit que le bât blesse totalement.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Figaro

par La Rédaction

Sous ce titre qui consonne évidemment avec le film de Resnais, une évocation mélancolique de la ville blessée, et un beau portrait de femme. Mais des longueurs et l'impression de voir une copie un peu trop appliquée de film japonais.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Positif

par Hubert Niogret

La matière dramaturique peu nourrie laisse un sentiment d'insatisfaction et laisse entrevoir une agitation dérisoire pour des enjeux que la cinéaste n'a pas su incarner. On a un peu la sensation d'un film pour rien qui hésite à aller dans une direction ou dans une autre.

Télérama

par Louis Guichard

Le scénario compte peu, mesuré à l'hébétude authentique de ces damnés qui tiennent leur propre rôle.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Monde

par Isabelle Regnier

Anesthésié par un long récit creux, confit de mal-être et de culpabilité, le spectateur risque bien de ne pas être ému par ces révélations, et pour le moins interloqué par la référence à Hiroshima mon amour.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top