Mon AlloCiné
Le Fils de Jean
note moyenne
4,1
1593 notes dont 219 critiques
17% (38 critiques)
53% (116 critiques)
21% (45 critiques)
7% (16 critiques)
1% (3 critiques)
0% (1 critique)
Votre avis sur Le Fils de Jean ?

219 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 922 abonnés Lire ses 1 307 critiques

4,5Excellent
Publiée le 02/09/2016

"Le Fils de Jean" est un drame intimiste profond, sobre et juste qui réussit à nous envelopper sans crier gare dans la vie de Mathieu cet homme de 33 ans, venu découvrir sa famille, totalement insoupçonnée au Québec ! En effet, sans ostentation, sans pathos d'aucune sorte, on entre avec délicatesse et en tant qu'observateur, parmi ces êtres qui ont côtoyé Jean, ce père simplement disparu pour cette fratrie, mais par contre totalement inconnu pour Mathieu. C'est donc le contact avec à la fois ces deux frères et l'ami de Jean, ce Pierre plutôt distant, ainsi que sa famille, qui l'accueillent tous sans trop comprendre pourquoi, qui sera l'enjeu étonnant de ce film à la dimension humaine particulièrement forte et présente. Que de moments de non-dits, que de croisements de regards inquiets, de questionnements silencieux, cette histoire nous réserve avec un tact étonnant et une émotion terrible et prenante ! Sans entrer dans d'inutiles précisions ou émettre aucune révélation, il est à noter que le retournement de situations est amené avec infiniment de douceur, de justesse et de pudeur, alors qu'on voit en parallèle la fin s'esquisser par petites touches ! Un film dont on se préservera de raconter la moindre anecdote, de révéler le moindre geste, ou encore d'analyser la moindre remarque tant cet ensemble de petites choses tendent à bâtir une relation étonnante ! Les acteurs sont utilisés avec une retenue énorme, tout est calculé chez eux au millimètre, ici une infime expression ou là, un tressaillement mais qui en disent tant... Du travail d'orfèvre de la part de Philippe Lioret envers Pierre Deladonchamps et Gabriel Arcand, très bien dirigés à leur manière, tandis que les rôles féminins sont tout en générosité et à l'écoute... La scène finale est d'une grande beauté, là encore en complète demi-mesure, jusqu'aux paroles ultimes de Pierre quant au choix décisif du mot à prononcer en guide d'adieu... Un simple mot attendu, juste du bout des lèvres... Impressionnant de maîtrise et d'aboutissement, du très beau cinéma humain, vraiment...

rogerwaters

Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 966 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 04/09/2016

Attention, petit bijou ! Sous ses airs anodins avec une affiche passe-partout et un sujet peu engageant, Le fils de Jean avance masqué. En réalité, il s’agit de l’un des plus beaux films de la rentrée, et de Philippe Lioret qui nous avait déjà bouleversés avec Je vais bien ne t’en fais pas et Welcome. Il s’empare ici du thème de la filiation et développe une histoire très forte et mélodramatique, mais qu’il traite par petites touches et tout en finesse, au point de ne jamais prendre le spectateur en otage. Sans aucun chantage au sentiment, il dresse un constat sur une situation familiale vraiment délicate. Entre mensonges, dissimulations et non-dits, le film parvient à bouleverser sans jamais verser dans le psychodrame ou le larmoyant. Pour cela, le regard du cinéaste, respectueux de l’intégrité de tous ses personnages, se fait toujours distancié et juste. Il en tire des scènes fortes alors qu’aucun mot n’est vraiment échangé. Les amateurs de cinéma ciselé où efficacité maximale rime avec minimum de moyens et d’effets doivent impérativement se rendre en salle pour cette échappée québécoise passionnante et finalement bouleversante. Un vrai coup de foudre personnel !

alain-92

Suivre son activité 226 abonnés Lire ses 1 081 critiques

4,0Très bien
Publiée le 01/09/2016

Le roman de Jean-Paul Dubois, "Si ce livre pouvait me rapprocher de toi" a été une source d'inspiration pour le réalisateur/scénariste. Le film aborde un sujet grave, douloureux et essentiel, connaître ses racines. Tout en pudeur et réserve extrême la subtilité du scénario traite du secret, jusqu'à la toute fin du film et la révélation finale. Aucun pathos. Juste une exposition de faits. Des plans d'une grande beauté. Quand le principal protagoniste, filmé de dos regarde le lac. Une autre encore, sur un balcon après une nuit trop arrosée, ou celle d'un regard insistant au travers d'un rétroviseur. Des scènes toutes simples et magnifiques. L'autre réussite du film, vient d'un casting absolument remarquable. Pour ma part, la découverte de grandes actrices canadiennes. La très belle et convaincante Catherine Léan, et la non moins remarquable Marie-Thérèse Fortin. Deux jeunes acteurs, Pierre-Yves Cardinal déjà connu pour deux apparitions chez Xavier Dolan et Patrick Hivon. Avec aussi le formidable Gabriel Arcand dans un rôle d'une grande intensité. Et enfin Pierre Deladonchamps, de toutes les scènes. Il est surprenant. À la fois touchant, timide et déterminé il fait preuve d'un grand talent et bouleverse par son seul regard.

Sloughi

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 72 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/08/2016

LE FILS DE JEAN ou la recherche de ses origines. Avec ce film juste et sensible, émouvant et généreux, Philippe Lioret creuse un sillon humaniste, sincère et vrai. Porté par les magnifique paysages forestiers du Québec, il nous invite à un voyage introspectif à même de faire vibrer le cœur de chaque spectateur. La force de son cinéma réside dans sa capacité à toucher au cœur sans jamais verser dans le pathos ou la sensiblerie. Il nous invite à suivre des personnages qui pourraient être nos proches, nos voisins, nos collègues, et en cela suscitent une empathie profonde. C'est le coup de cœur émotionnel de la rentrée.

Florence G.

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 23/08/2016

Excellent film, d'une grande sensibilité . Tout est dans la délicatesse , les acteurs sont d'une telle justesse ! Bravo !

Daniel C.

Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 676 critiques

4,5Excellent
Publiée le 01/09/2016

Qu'est-ce qu'un père ? Telle est la question du film. Un père peut être loin, être ou s'être barré, mais qu'il vienne à s'incarner et l'on en perçoit immédiatement les effets. Un père, c'est celui qui reconnait l'enfant, celui qui dit "tu es le fils" et ainsi en devient le père. Le père, c'est une affaire de langage, c'est surtout un engagement symbolique. La distance n'est pas un obstacle à la rencontre. Bien sûr, un père, ça peut prodiguer de l'affection, mais ce qui fonde un père, c'est l'engagement, ce moment où il peut dire à son fils : "vas vers là où ton désir t'anime". Mathieu part à la rencontre de ses demi-frères, il traverse les océans pour rejoindre Montréal au Québec. Cette province a pour devise "je me souviens". Plus que de remémoration, c'est d'inscription et de construction, dont il s'agit chez ce trentenaire, qui n'hésite pas et part déterminé à en savoir plus sur son père. Quel beau film ! Quelles fines émotions transparaissent dans cette histoire...

velocio

Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 1 983 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/08/2016

Un coup de fil inattendu vient prévenir Mathieu, cadre commercial parisien de 33 ans, que son père, un médecin canadien de Montréal qu'il ne connaissait pas, avait chargé Pierre, à la fois collègue et meilleur ami, de lui faire parvenir un colis à l'occasion de son décès. D'un seul coup, Mathieu apprend donc qui est son père, apprend que ce Jean, patron d'une clinique spécialisée dans la chirurgie esthétique, vient de mourir et que lui, Mathieu, a deux frères, respectivement ancien champion de moto-cross et avocat. L'enterrement doit avoir lieu 3 jours plus tard : Mathieu décide de partir aussitôt à Montréal, particulièrement désireux de faire connaissance avec Sam et Ben, ses deux frères. C'est au contact de Pierre, de sa femme Angie et de sa fille Bettina que Mathieu va petit à petit apprendre toute la vérité. Il y a peu de réalisateurs dont on peut aller voir les films en toute confiance, sachant à l'avance qu'on ne sera jamais déçu. Philippe Lioret en fait partie. Cet ancien ingénieur du son, devenu réalisateur en 1993, a l'art d'écrire des scénarios dans lesquels l'émotion est toujours présente sans pour autant verser dans le larmoyant ou le pathos. Une autre qualité qui ne quitte jamais, c'est sa science du tempo juste, du moment précis où une scène doit se terminer. C'est ainsi que, dans "Le fils de Jean", le montage réalisé avec Andréa Sedlackova, est un modèle du genre. Scénario, montage, reste la distribution pour arriver à faire de ce film un excellent film. Eh bien, dans ce domaine, on est carrément dans l'exceptionnel ! Certes, on connaissait bien Gabriel Arcand qui joue ici le rôle de Pierre et il est grandiose. On fait connaissance avec Catherine de Léan (Bettina) et Marie-Thérèse Fortin (Angie), deux comédiennes québecoises, et on n'est pas déçu. Reste la grande révélation du film, Pierre Deladonchamps, qui joue Mathieu. Révélation, pas tout à fait, puisqu'on pouvait déjà déceler ses qualités dans son interprétation de Franck, dans "L'inconnu du lac" d'Alain Guiraudie. Dans "Le Fils de Jean", il est tout simplement parfait ! En résumé, même si "Le Fils de Jean", a cause d'un léger flottement au mitan du film, n'est pas tout à fait au niveau de "Je vais bien, ne t'en fais pas", il s'agit indéniablement d'un des meilleurs films du moment.

jean l.

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 133 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/08/2016

une histoire bouleversante servie par de grands acteurs on retrouve Philippe Lioret au meilleur de sa mise en scène, toute en finesse,émotion après Je vais bien, ne t'en fait pas et Welcome un nouveau chef d'oeuvre

ninilechat

Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 504 critiques

4,0Très bien
Publiée le 02/09/2016

Philippe Lioret aime les secrets de famille, ces secrets tordus qui se cachent au sein d'un couple, d'une fratrie bien lisse, apparemment sans histoires.... toute son oeuvre tourne autour de cela!! Pierre Deladonchamps? L'inconnu des lacs, qui ne devrait pas le rester bien longtemps.... Déjà, dans le film de Guiraudie, on s'étonnait de ne pas l'avoir découvert plus tôt; et dans Le Fils de Jean, c'est à nouveau sur le bord d'un lac -bien différent du premier, un de ces lacs du Canada secret, caché au fin fond de la forêt....- qu'il va se révéler... Mathieu est né d'une fugitive rencontre de congrès (médical en l'occurrence) et sa mère ne lui a jamais rien dit de son véritable géniteur, dont il n'a découvert l'existence qu'à quatorze ans. Et voilà qu'il reçoit une lettre du Canada: ce père naturel, Jean, a laissé un paquet à lui remettre après sa mort. Et comme il a disparu dans un lac -on a retrouvé sa barque retournée au milieu de l'eau-, son meilleur ami, Pierre (Gabriel Arcand absolument formidable!) veut lui faire parvenir le paquet. Mathieu n'a qu'une envie: lui qui se croyait fils unique, il a en réalité deux demi-frères! il faut donc qu'il parte vite vite au Canada pour les découvrir. Il est plutôt mal accueilli par Pierre, qui lui déconseille de se faire connaître; ce n'est vraiment pas le moment; quel choc ce serait pour tous! C'est donc en tant qu'ami qu'il ira, lui aussi, sur le lac, participer aux recherches.... A partir de ce schéma de départ, on va progresser avec beaucoup de finesse et d'intelligence dans l'évolution de la relation entre Mathieu et Pierre; car en ce qui concerne sa propre famille, le jeune homme va de désillusion en désillusion. Au contraire de Pierre qui s'est lançé dans les médecines douces, les médecines parallèles, Jean n'avait qu'une idée: faire du fric. Et pour cela, ouvrir une clinique de chirurgie esthétique. Et en plus, il sautait sur tout ce qui bouge.... quant aux deux demi-frères, parlons en. Sam (Pierre-Yves Cardinal), vendeur de moto est une brute qui tape au lieu de réfléchir. Et Ben (Patrick Hivon), avocat d'affaires et en mal d'argent, s'il s'entête à rechercher le corps, c'est pour que la mort soit déclarée et qu'il puisse hériter. C'est donc pour cela que Mathieu a traversé l'Atlantique? Dans ce genre que nous revendiquons, notre exception culturelle, le film d'auteur psychologique, Lioret est inégalable; il n'appuie jamais; il passe en douceur; il se nourrit du mystère. Aucune mièvrerie, aucune longueur. Et surtout aucun bavassage de psy de sous-préfecture: les dialogues disent juste ce qui se dit; et ce qui est tu, nous le découvrons petit à petit. A voir absolument!!

Corbett

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 62 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/08/2016

Un film bouleversant, d'une finesse et délicatesse absolue. j'ai pleuré comme une madeleine devant tant d'émotion. Gabriel arcand est extraordinaire, l’histoire est géniale, ma copine et moi avons vraiment adoré.

Aston L

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 58 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/08/2016

Quel film !! Une mise en scène subtil et intelligente, des acteurs parfaits, la fin est bouleversante... Je suis allé voir ce film avec mes enfants nous étions émus aux larmes, je ne peux que le recommander vivement !

Alice L

Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 104 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 31/08/2016

Après Welcome et Je vais bien ne t'en fais pas, le nouveau film de Philippe Lioret est encore une fois merveilleux, subtil, humble et bouleversant. Un film qui rend heureux !!

hamsa

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 48 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 08/09/2016

film lent, intimiste, avec de merveilleux acteurs canadiens. Je me suis laissé prendre par cette intrigue curieuse au départ, où la découverte de la vérité se devinera peu à peu. Mais que dire de la conclusion, presque sans paroles, tout en regards, silences ...... Le dernier quart d'heure est à couper le souffle.

ffred

Suivre son activité 275 abonnés Lire ses 2 926 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 02/09/2016

Depuis Tombés du ciel en 1994, j'ai toujours bien apprécié les films de Philippe Lioret. J'attendais donc beaucoup de celui-ci. Je ne suis pas déçu. Voilà sans doute l'un des plus beaux films français de l'année (mais Divines arrive derrière...). Et sans doute le plus beau de son réalisateur. Le fils de Jean m'a beaucoup touché. Tout est fait avec une extrême délicatesse. Le mise en scène est classique, mais elle est aussi sobre qu'élégante. Le scénario est tout aussi juste qu'il est simplement écrit. Si l'histoire est somme toute déjà vue, elle est traitée, un peu comme un thriller, sans une once de pathos, avec justesse et pudeur. L'émotion est d'abord discrète. Elle monte peu à peu et éclate de façon tout aussi simple et sobre que le chemin qui nous y a menés. Les acteurs sont aussi pour beaucoup dans la réussite du film. Pierre Deladonchamps confirme largement touts les espoirs mis en lui avec L'inconnu du lac. Après Une enfance et Trepalium, on le retrouve avec grand plaisir. Il est ici d'une belle sobriété, parfait pour le rôle. A ses côtés Gabriel Arcand (Le démantèlement) est aussi formidable. Leur duo fonctionne à merveille, ils sont tous les deux très touchants. Voilà donc un très beau film sur la paternité, la recherche de ses racines et les secrets de famille. Tout en retenue, sensibilité et en émotion contenue, Le fils de Jean est l'un des films les plus touchants et attachants que l'on ait vu cette année. Une petite pépite, un vrai coup de cœur.

missfanfan

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 632 critiques

3,5Bien
Publiée le 31/08/2016

Ah le Québec que j'aime tant bon film même si c'est ultra prévisible Pierre Deladonchamps concrétise son césar prometteur et avance à grands pas depuis " l'inconnu du lac " et le plaisir de voir le trop rare Gabriel Arcand et Catherine de Léan que je n'avais pas vue depuis un bon moment au cinéma bref c'est bien

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top