Notez des films
Mon AlloCiné
    Le Coeur en braille
    note moyenne
    3,4
    417 notes dont 47 critiques
    répartition des 47 critiques par note
    5 critiques
    18 critiques
    10 critiques
    9 critiques
    3 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Le Coeur en braille ?

    47 critiques spectateurs

    Laurence G
    Laurence G

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 185 critiques

    4,0
    Publiée le 29 décembre 2016
    Je trouve les critiques injustes, c est une histoire riche en émotions et Victor joue magistralement bien, bravo à Michel Bougenah!!!!
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 201 abonnés Lire ses 1 197 critiques

    3,5
    Publiée le 28 décembre 2016
    Il est presque dommage que le titre révèle que nous allons avoir affaire à une histoire de cécité. Mais quand on connaît Michel Boujenah avec ses qualités de raconteur d’histoires à travers ses spectacles emplis d’une infinie tendresse et d’humanisme, mais aussi de poésie, tout en étant marqués par une certaine férocité dans les propos dénonciateurs, il paraît difficile de résister à aller voir sa troisième réalisation, même si ses deux premiers longs métrages n’ont pas complètement convaincu le public. Oui, il est difficile de résister parce qu’il met en scène deux adolescents en proie à des problèmes qui leur sont propres, et que certains spectateurs reconnaîtront. "Le cœur en braille" a beau être une adaptation du roman éponyme De Pascal Ruter, dont j’ignore si le film est fidèle de près ou de loin à l’œuvre littéraire (puisque je ne l’ai pas lu), mais on peut remarquer qu’on retrouve le même fond que dans "Intouchables" ou "La famille Bélier" : le handicap et les difficultés qui vont avec. D'autant plus que le handicap est traité de la même façon que dans les deux films précédemment cités, à savoir que la pitié est un sentiment que réfutent les personnes touchées par ces handicaps. C’est là que "Le cœur en braille" trouve sa véracité pour porter sur le devant de la scène l’un de ses messages. Pour autant, ce ne sont pas les enfants qui paraissent le plus naturel. Au contraire, ils paraissent plus ou moins encombrés. On le serait à moins à leur place, l’un devant le manque cruel d’une mère, l’autre devant une inéluctable perte de la vue. Mais il leur manque une vraie dimension émotionnelle. Elle est présente, mais à mon sens pas suffisamment exploitée. Selon moi, la palme d’interprétation revient aux pères : d’abord à Pascal Elbé dans la peau d’un gars désœuvré spoiler: par un veuvage douloureux , réduit à être l’ombre de lui-même tout simplement parce qu’il a perdu le fil de la réalité de la vie en se réfugiant derrière une supposée idiotie (signe caractéristique et surtout excuse facile de sa condition), à tel point qu’il ne sait même plus comment s’y prendre avec son propre gamin. Un jeu tout en finesse, superbe de subtilité. Puis ensuite à Charles Berling qui joue avec ses tripes un père divorcé mais qui veut décider ce qui semble être le plus approprié pour sa fille envers et contre tout. Ce qui caractérise les deux hommes, c’est leur maladresse, et c’est par eux qu’arrive le second message du film : savoir être à l’écoute de sa progéniture. On peut donc affirmer que "Le cœur en braille" est un spectacle adressé à tous, jeunes et moins jeunes. Et c’est bien grâce à ces deux acteurs chevronnés que le spectateur ne va pas rester indifférent, à condition de regarder ce film avec le cœur (comme le conseille si bien l'affiche). Cependant n’espérez pas rire, car c’est là que Michel Boujenah s’est raté. Dans ses spectacles, il alterne avec virtuosité l’humour, voire la dérision, avec la dramaturgie. Oh il y a bien quelques petits moments qui font sourire, mais ils sont assez rares. C’est dommage, cela aurait fait du bien. La réalisation est classique, la faute sans doute à vouloir trop apporter une sorte d'humilité poétique à cette belle histoire. Car c’est une belle histoire. Mais voilà, l’humour est le grand absent de ce long métrage, sans parler du fait qu’on s’attarde plus sur les devoirs de Victor que sur le travail du violoncelle alors que le but final avoué d’entrée de jeu est une audition au Conservatoire National Supérieur. Il manque parfois aussi du support musical sur les moments-clé, sur des scènes fortes émotionnellement parlant. Car oui, il y a des scènes superbes ! spoiler: Je pense notamment à celle qui se joue devant un container de récupération de vêtements. Seulement ces scènes sont trop livrées à elles-mêmes. Soyons honnêtes : "Le cœur en braille" est trop inégal pour qu’il fasse la même carrière que "La famille Bélier" ou "Intouchables". Bien, mais sans plus.
    Michel C.
    Michel C.

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 701 critiques

    5,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Suis très étonné de la faible programmation dès cette semaine de ce formidable film (les lois de la Distribution.... sont bien opaques!!!!) En effet, voilà une réalisation merveilleuse pour de début 2017. à voir et à revoir... Les misérables diront que c'est un film facile qui joue sur les voies lacrymales, et peu d'étoffe.. je dis le contraire, et qu'avec un duo formé par Alix Vaillot (Marie) et Jean-Stan du Pac (Victor), c'est mistral gagnant ! Bien sur, que c'est plein d'émotion et de tendresse, mais c'est avant tout une mécanique pourtant toute jeune, qui respire et fonctionne comme une horloge de précision - fascinant de fraîcheur et de beauté. Est ce que c'est la paternité de Michel Boujenah qui met tous ces critiques dans une telle opposition indélicate ? On peut vraiment se poser la question. En attendant, allez y, si vous le trouvez encore.... !! **
    Eponaa
    Eponaa

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 755 critiques

    4,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Partant d'une histoire pas gaie du tout : la cécité, voilà un film tout à fait frais et charmant. Les enfants sont très bien (surtout le petit garçon). C'est très touchant...
    Jean-Claude L
    Jean-Claude L

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 289 critiques

    2,5
    Publiée le 31 décembre 2016
    une très jolie histoire qui fait chaud au coeur et de très bons jeunes comédiens en herbe qui nous touchent .Ils se permettent de piquer leurs parents là où ça fait mal et ça fait mouche. Pascal Elbe nous sommes heureux de le revoir et Charles Berling est super intéressant en papa stressé mais à côté du vrai problème de sa fille.
    Cinéphilion
    Cinéphilion

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 201 critiques

    3,5
    Publiée le 31 décembre 2016
    Critique 9 ans d’absence et Michel Boujenah frappe fort pour son retour avec une adaptation du roman éponyme de Pascal Rutter, « Le Coeur en Braille » sorti en 2012. Les histoires d’amour n’ont pas d’âges et cette amitié indéfectible entre Victor et Marie nous le rappelle sans détour. Prêt à tout pour faire face au reste du monde, ces deux enfants vont apprendre à se compléter l’un l’autre pour combattre leur faiblesses respectives : l’acuité visuelle de l’une, le difficultés scolaires de l’autre. Mignon, émouvant, le récit part sur des espoirs sincères avec un vrai message éducatif sur la solidarité, l’acceptation de l’autre, l’entraide… Michel Boujenah explore aussi les valeurs familiales avec dérision autour des relations parents-enfants où les plus jeunes donnent des leçons de vie aux plus grands. Un cas de figure très bien imagé notamment entre Marie et son papa, ce dernier étant plus aveugle qu’elle en priorisant la raison plutôt que la passion. On rit très souvent, on garde le sourire, on pleure quelques fois… Ce trop plein de valeurs positives nous fracasse. A savoir qu’Alix Vaillot et Jean-Stan du Pac sont de jeunes comédiens amateurs mais leur jeu de rôle demeure bluffant. « Le Coeur en Braille » est à regarder à coeur ouvert avec un débordement de bons sentiments, un vent d’air frais et un élan de positivité ! Bilan : Regarder un film est une chose. Le vivre en est une autre. Un diamant brut de sentiments
    Gfa Cro
    Gfa Cro

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 547 critiques

    3,5
    Publiée le 8 janvier 2017
    Difficile de ne pas apprécier, il y a tellement de bons sentiments. Mais au final ça rend le film lourd, maladroit et décevant. D'autant plus décevant que les enfants sont attachants, et qu on a envie d apprécier. Seulement c est trop souvent trop mal joué, trop simpliste. Le film ne décolle pas des bons sentiment, manque de finesse. Cela n empêche que des films gentils font aussi du bien et qu on peut y prendre pas mal de plaisir.
    killian-darkwater
    killian-darkwater

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 23 critiques

    3,5
    Publiée le 8 janvier 2017
    Une gentille comédie dramatique qui traite d'un sujet sensible sans toutefois tomber dans la sensiblerie. Belle performance des jeunes acteurs.
    Lartimour
    Lartimour

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 82 critiques

    4,5
    Publiée le 12 novembre 2016
    Voilà une très jolie histoire, entre deux enfants entrant dans l'adolescence, qui ont chacun leurs problèmes, mais qui vont utiliser leur complémentarité pour arriver au bout de leur histoire, de leur rêve. Ce film, plein de tendresse et de poésie, ne laissera insensible ni les jeunes ni les adultes. Michel Boujenah sait raconter des histoires, comme sur scène, avec une tendresse à la fois drôle et féroce. Les enfants sont une fois de plus géniaux de naturels. Au passage, on voit qu'une fois de plus, ce sont les enfants, qui avec leur spontanéité déconcertante, savent mettre les parents face à leurs propres difficultés, pour déclencher une réaction propice à à la résolution, ou au moins à la prise en charge de leurs problèmes. Les deux enfants Alix Vaillot-Swarc et Jean-Stan Du Pac sont vraiment extraordinaires, magnifiquement soutenus et mis en valeur par Charles Berling, Pascal Elbé et Vincent Taloche. Ce film devrait avoir une carrière semblable à "La famille Bélier".
    Emile Strogonoff
    Emile Strogonoff

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 95 critiques

    0,5
    Publiée le 28 décembre 2016
    Énième téléfilm porté au cinéma, le Cœur en braille termine l'année 2016 en beauté. Tiré d'un babillard pour moujingues, tous les ingrédients ont été soigneusement réunis pour stimuler la glande lacrymale. Quoi de plus funeste en effet que de bigler une gosseline issue de la haute perdre ses mirettes dans un brouillard d'indifférence ? C'était sans compter, bien entendu, sur Victor, son camaro, frayeur de raclies en devenir, rebelle à la cervelle irriguée au jus de navet, héros des temps modernes décadent. De cette alliance improbable naîtra une connivence défiant les lois du bon sens mais sur laquelle le film va surfer en prenant soin de nous servir tous les poncifs du genre. Unis dans l'infortune les deux mouflets vont se serrer les coudes en s'ingéniant à nous tirer la larmichette de rigueur. Sans négliger à aucun moment les codes de la bobotitude, le réalisateur réussit l'exploit de nous infliger 85 minutes de cette soupe insipide sans même ressentir les affres de l’ignominie. Un film à conseiller à des amis que vous souhaitez "remercier" de vous avoir fait bigler "Père, fils thérapie" en prenant toutefois soin de vous décommander ou de décarrer pendant la pub en prétextant une envie pressante.
    Albert B
    Albert B

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 29 décembre 2016
    Très bon film bien réalisé et avec de jeunes acteurs plein de promesses ! A noter le fils du regretté Philippe Khorsand ... Bravo Michel Boujenah
    lionelb30
    lionelb30

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 1 903 critiques

    2,0
    Publiée le 29 décembre 2016
    Film plutôt pour enfant. Trop gentillet , histoire pas credible , acteurs pas terrible. Trop simpliste.
    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 780 critiques

    2,0
    Publiée le 8 janvier 2017
    Le coeur en braille est adapté du roman du même nom écrit par Pascal Ruter. C'est l'histoire d'amitié (ou d'amour) d'un couple de jeunes collégiens où le handicap visuel est abordé dès le début du film. Le réalisateur, Michel Boujenah, a sans doute voulu séduire cette tranche de public tant l'histoire et les propos sont d'une naïveté affligeante. Néanmoins, malgré ses maladresses, le film a le mérite de dégager une certaine générosité qui peut toucher certains enfants plus avides de "blockbusters" en cette période de fêtes. Un mélo décevant mais pas dénué de bons sentiments. Tout juste passable.
    David L
    David L

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 74 critiques

    1,5
    Publiée le 8 janvier 2017
    Note : 7/20 Film décevant dans l'ensemble avec un manque de mise en scène, une interprétation peu convaincante, trop de pathos, un scénario intéressant mais cousu de fil blanc ...
    Albane 4.
    Albane 4.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 30 décembre 2016
    Une belle histoire pleine d espoir... Un film qui fait du bien drôle et émouvant avec des acteurs prometteurs. Jean est une belle découverte et un acteur à suivre.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top