Mon AlloCiné
    Opération Beyrouth
    note moyenne
    3,0
    599 notes dont 83 critiques
    2% (2 critiques)
    17% (14 critiques)
    51% (42 critiques)
    23% (19 critiques)
    6% (5 critiques)
    1% (1 critique)
    Votre avis sur Opération Beyrouth ?

    83 critiques spectateurs

    Hervé L'Her
    Hervé L'Her

    Suivre son activité 3 abonnés

    4,0
    Publiée le 30 mai 2018
    Un thriller sur fond de guerre civile au Liban. Une époque qui a marquée les gens de ma génération. C'est très joué et l'intrigue qui mêle enlèvement et espionnage est très bien montée. On passe un bon moment.
    Le détective.
    Le détective.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 47 critiques

    4,0
    Publiée le 5 juin 2018
    Un excellent film sur "le" Beyrouth des années troubles. Sans effets spéciaux racoleurs, sans chargeurs interminables (peu de coups de feu d'ailleurs…), sans explosions semi nucléaire et… sans trois D! Par contre, d'excellents acteurs, des décors "comme là bas", un bon scénario et une réalisation soignée ne pourront que satisfaire les amateurs du genre et les nostalgiques d'une jeunesse qui s'éloigne pleine de souvenirs disons… doux amers!
    LBDC
    LBDC

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 60 critiques

    4,0
    Publiée le 29 mai 2018
    OPÉRATION BEYROUTH remplit brillamment sa mission de film d’espionnage : tenir en haleine le spectateur au cours de scènes d’action riche en rebondissements, sans oublier la petite touche d’autodérision à l’américaine. Notre critique : leblogducinema[.]com/critiques/critiques-films/critique-beirut-865396/
    Fabrice_H.
    Fabrice_H.

    Suivre son activité 1 abonné

    5,0
    Publiée le 31 mai 2018
    Le réalisateur nous livre un remarquable thriller. Belle maîtrise de la mise en scène. John Hamm en grande forme.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 486 abonnés Lire ses 434 critiques

    2,0
    Publiée le 4 juin 2018
    Je reconnais que ce film bénéficie d'une très bonne réalisation et d'une très bonne interprétation, c'est indéniable. Mais je n'ai pas aimé. C'est simplement le fait que je n'ai pas du tout accroché à l'histoire. Même si cela est intéressant de prime abord, et que cela a de la valeur, j'ai trouvé ce film pénible, désagréable et très stressant.
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 31 mai 2018
    « Opération Beyrouth » est un film d’espionnage correct disposant d’une histoire intéressante de par le cadre où elle se déroule, mais souffrant d’une absence d’action. Le rythme est un peu poussif et on aurait souhaité quelques scènes nettement plus nerveuses. La photographie permet de recréer l’ambiance tendue et stressante autour du danger qui règne dans ces villes du Moyen-Orient ravagées par des années de guerres civiles. La bande originale fait souvent appel à des sonorités orientales pour venir appuyer les moments singuliers du récit. La distribution offre de très bonnes prestations et beaucoup s’accordent pour dire que Jon Hamm livre probablement ici l’une des meilleures performances de sa carrière. Un métrage légèrement trop mollasson pour être pleinement divertissant. Ceux qui s’intéressent à la géo-politique de la région sauront y trouver de l’intérêt, les autres, c’est moins sûr…
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 329 abonnés Lire ses 364 critiques

    1,5
    Publiée le 7 juin 2018
    Tony Gilroy est un des scénaristes les plus doués de sa génération. C'est lui qui a signé les scénarios de la saga Jason Bourne, transformant les insipides romans de Robert Ludlum en films d'action iconiques. On lui a même confié la responsabilité de "Rogue One", un des spin-offs de la franchise "Star Wars". L'idée de "Beirut" (subtilement rebaptisé en VF "Opération Beyrouth") remonte à loin, à l'histoire vraie du responsable de l'antenne de la CIA à Beyrouth kidnappé en 1984 par le Hezbollah. Sur le papier, "Opération Beyrouth" a les atouts des "Syriana", "Mensonges d'Etat" ou "Homeland" : un film d'action, avec des personnages charismatiques (Jon Hamm et Romsaund Pike aussi sexys l'un que l'autre), une intrigue à rebondissements, un arrière-plan géopolitique compliqué. À l’écran hélas le résultat est décevant. "Opération Beyrouth" manque de rythme, dont la réalisation plan plan fait se succéder des scènes convenues. "Opération Beyrouth" manque de suspens, qui essaie sans y parvenir de nous faire trembler pour des personnages dont on suit en baillant les déboires. "Opération Beyrouth" manque de piment faute d’alchimie entre ces deux héros, excellents quand ils sont seuls, calamiteux quand ils se donnent la réplique. "Opération Beyrouth" manque d’originalité qui raconte une histoire et des situations qu’on a déjà mille fois vues filmées avec autrement de talent.
    garnierix
    garnierix

    Suivre son activité 35 abonnés Lire sa critique

    3,5
    Publiée le 2 juin 2018
    Le film se déroule en 1982, au milieu de de la guerre du Liban, avant l’intervention israélienne (donc avant Sabra et Chatila, avant la deuxième phase de la guerre). Mais il démarre dix ans plus tôt, en 1972, peu après le massacre d’israéliens aux Jeux olympiques de Munich par Septembre noir. Sacré lieu, sacrée époque. On avait donc l’occasion avec ce film, et avec le recul, de dévoiler un peu le Liban, de détricoter ce tissu géo-historico-politico-religieux et culturel si complexe. Mais c’était trop demander. On voit même dès le début un bon manichéisme bien anti-palestinien, quasi du cinéma de propagande. Il faut donc regarder ailleurs. L’atmosphère d’abord. On montre un attrait rétro indéniable, malgré les gravats, de ces cités comme Beyrouth : dehors, les sons lancinants de la musique traditionnelle orientale ; dedans, au fond des bars d’hôtel, devant les alcools, Bob Marley, "everybody" de Madonna. Ensuite, c’est une aventure, avec des méchants, avec des gentils. Enfin, c’est un thriller –et comme par hasard des méchants sont parmi les gentils. Place au mystère. Le héros du film dit d’ailleurs qu’il va à la "chasse au dahu", et comme un aspect traditionnel de la chasse au dahu est de rire à plusieurs aux dépens d'un seul, il craint d’être le niais du village. Il fait néanmoins remonter son expérience de négociateur bien avant qu’il ne le soit pour la CIA, puisqu’il était en effet l’enfant d’un couple qui se détestait... Personnage intéressant. Le rôle de l’acteur est donc déterminant, et c’est cet aspect qui sauve le film (comme Stallone en a sauvé). Il s’agit de Jon Hamm (qui aurait pu faire un bon James Bond). Il y a aussi Rosamund Pike, également excellente. En revanche, pour jouer un des diplomates américains, quelqu’un a eu l’idée saugrenue de poser une moumoute bien peignée sur Dean Norris (Under The Dome), qui n’a pas un poil sur le caillou, et là…
    Tranber2
    Tranber2

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 19 juin 2018
    Excellent. Bien écrit, très bien réalisé, photo et cadre léchés, hyper efficace sans esbrouffe, un film de genre vraiment superbement maîtrisé. Ca devient rare et ça fait du bien...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 782 abonnés Lire ses 4 995 critiques

    3,0
    Publiée le 15 août 2018
    Je vais être très honnête : j'étais dans un tel fatigue lorsque j'ai vu « Opération Beyrouth » que je ne suis pas du tout sûr d'avoir la lucidité de faire une analyse totalement pertinente de ce dernier. Pour arranger le tout, il faut avouer que le scénario est franchement complexe et que beaucoup de détails et explications m'ont parfois échappé. Cela écrit, le sujet est plutôt intéressant et relativement bien traité, faisant preuve du recul et de la nuance nécessaire pour rendre le déroulement crédible et pertinent. Sans être marquant, c'est bien d'avoir un regard un peu différent de celui que peuvent avoir habituellement les américains lorsqu'il s'agit d'aborder le Moyen-Orient, la volonté de n'idéaliser personne, voire de montrer un certain cynisme chez certains personnages « positifs » étant à saluer. Dommage que le réalisme et certaines longueurs prennent parfois un peu trop le pas sur le dynamisme de l'ensemble, mais l'essai reste relativement convaincant, à l'image d'un Jon Hamm proposant pour le moment une carrière post-« Mad Men » assez satisfaisante. Après ça, toujours aussi difficile de situer le véritable talent de l'inégal Brad Anderson : en attendant, ce thriller politique plaide plutôt en sa faveur. À suivre... et surtout à revoir me concernant !
    Benoit L.
    Benoit L.

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 31 mai 2018
    Une intrigue bien développée un suspense haletant un réalisme poignant de grands acteurs ( jon Hamm très bon dans les rôles rétro ;) un contexte actuel ! J ai vraiment aimé ce film ! Très bonne réalisation
    Anne M.
    Anne M.

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 22 critiques

    4,5
    Publiée le 11 juin 2018
    Cet excellent thriller géo-politique est sorti discrètement et ne bénéficie pas sur les sites dédiés au cinéma d’une note exceptionnelle. Pour ma part, c’est un coup de coeur. Peut-être n’y a-t’il pas assez d’hémoglobine, d’effets spéciaux, de courses poursuites ? Il se situe malgré l’immense violence palpable dans la bluffante reconstitution du Beyrouth des années 1970/1980, aux antipodes des blockbusters habituels. En 1972, Mason Skiles, diplomate américain vit à Beyrouth avec sa femme et Karim, un jeune adolescent palestinien dont le couple prend soin. Ce jour-là Mason et sa femme donnent une réception. Cale, un ami de Mason met celui-ci en garde contre Karim dont le frère est dangereux. C’est alors qu’éclate le drame. Dix ans plus tard, Mason Skiles, devenu alcoolique est négociateur d’entreprise. On le contacte et lui propose de venir faire une conférence à Beyrouth, moyennant une forte somme d’argent. Le spectateur est pris dès le départ dans la situation complexe du Liban des années 1970/1980, explicitée grâce aux dialogues fins et intelligents qu’entretiennent les diverses parties en jeu : l’OLP, La CIA, le Mossad, une phalange plus extrémiste. Le suspense est haletant, le scénario très fouillé, le tout très vraisemblable. L’ambiance, la musique et les décors permettent une immersion dans cette capitale orientale très troublée. John Hamm incarne une personnalité très riche, un génie de la négociation, alcoolique. Rosamund Pike est elle très crédible. Ce fut passionnant de visionner un film d’espionnage à l’ancienne, sur un sujet rarement abordé au cinéma. Mon blog : larroseurarrose.com
    Claudine G
    Claudine G

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 166 critiques

    3,0
    Publiée le 30 mai 2018
    Je réagis "à chaud" et le mot n'est pas faible concernant ce thriller. Beyrouth en 1972 et 10 ans plus tard, rien à voir. Mason Skiles (Jon Hamm) va s'en rendre compte quand il est appelé pour aider à la libération d'un otage, Cal Riley (agent de la CIA) son meilleur ami (qu'il a perdu de vue après la mort de sa femme et de ses invités lors d'une réception dans sa maison). Il découvre une ville en ruines, complètement massacrée avec des tanks sur la plage au milieu des enfants qui jouent au foot, comme si tout était normal. Des hélicoptères sans arrêt au-dessus des rues, de jeunes enfants qui jouent à la guerre, sans oublier des politiciens partagés entre s'il faut vraiment libérer Cal, qui peut-être a livré des informations sous la torture ou le laisser périr, sans oublier les magouilles financières au sein même de l'ambassade américaine. Tout ce chaos à la fois réel et dans la tête fait que l'on ne sait plus qui croire, que faire. Heureusement Mason est fidèle en amitié et il s'avère que cet échange il est le seul à pouvoir négocier, car il retrouve Karim 10 ans plus tard avec qu'il avait un lien particulier. C'est lui qui veut récupérer son frère (djihadiste) détenu par la police israélienne, et c'est dans le cadre de ce lien que Mason peut aider à satisfaire les deux parties. Comment peut-on vivre avec des explosions qui peuvent intervenir à tout moment, des bombes qui éclatent, des mitraillettes à chaque coin de rues, dans un climat de guerre permanent, sans un trait de lumière à l'horizon. Savoir qui est le traître, savoir le pourquoi, le comment et surtout comment s'en sortir. Jusqu'à la fin ce film vous prend aux entrailles. Une excellente réalisation de Brad Anderson. Les mots me manquent dans le ressenti que j'ai éprouvé. A voir...
    Clémentine K.
    Clémentine K.

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 912 critiques

    1,0
    Publiée le 12 juin 2018
    Il est difficile de noter un film que l’on n’a pas aimé et pour lequel on a voulu quitter la salle de cinéma avant la fin. En fait, le début plante décor et personnages et on s’attend vraiment à ce qu’il déploie quelque chose de gros. Mais non, le film ne décolle pas et reste plat jusqu’à la fin, ce qui est réellement dommage car il avait du potentiel.
    Buster B.
    Buster B.

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    2,0
    Publiée le 23 juin 2018
    Un film d'espion patriotique convenu. La première partie avec la mise en place du contexte géopolitique libanais et les différents acteurs est intéressante. La résolution est bâclée en une vingtaine de minute. Je n'y crois alors plus. La mise en scène pour créer de la tension est souvent artificielle. Le jeu d'acteur est plutôt pas mauvais. Rosamund Pike est parachutée là sans convaincre. Un film qui a dû mal à se sortir de la densité d'information et de retournement de situation qu'il souhaite raconter.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top