Mon AlloCiné
Wedding Doll
Note moyenne
3,4
11 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Bande à part
  • Les Fiches du Cinéma
  • Télérama
  • Critikat.com
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Express
  • Première
  • Studio Ciné Live

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

11 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

Avec un sens patent de la mélancolie, Nitzan Gilady cultive une ambiance irréelle où le handicap se heurte à la réalité du rejet, et octroie une douceur certaine à ce drame de femmes dans lequel on aime aisément se lover.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Bande à part

par Isabelle Danel

C’est à la fois l’histoire troublante d’une différence et d’un couple mère-fille, fusionnel et bouleversant.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Les Fiches du Cinéma

par Nathalie Zimra

Un bien joli portrait, et un premier film réussi.

Télérama

par Cécile Mury

Sa performance, poétique, exalte une héroïne que le film refuse d'enfermer dans les limites de son handicap.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Critikat.com

par Ophélie Wiel

"Wedding Doll" est un film charmant, touchant même, qui doit beaucoup à sa radieuse interprète principale.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Figaro

par Laurent Djian

Avec les rouleaux récupérés dans la fabrique de papier toilette où elle travaille, Hagit, handicapée mentale, crée des poupées qui racontent ses rêves d'indépendance et d'amour. Le film épouse sa naïveté émerveillée mais force un peu sur la bizarrerie.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

Cette relation verrouillée n’inspire que des péripéties plutôt prévisibles. Pourtant, au détour de ces situations sur le fil du drame et de la comédie, avec des acteurs investis et dans un décor minéral fascinant au cœur du Néguev, on se laisse volontiers surprendre par ce petit monde décalé.

Le Nouvel Observateur

par Jérôme Garcin

Un sujet délicat que, pour son premier film, le documentariste Nitzan Gilady traite avec une grande délicatesse. L’émotion et l’humour y sont contenus, l’image colorée et minérale (le désert du Néguev) évoque la magie des contes, et, dans le rôle de la jolie innocente aux mains pleines que le cinéaste filme bord cadre, Moran Rosenblatt est remarquable.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L'Express

par Sandra Benedetti

La ville israélienne où se situe l'action du film n'est qu'une entaille dans le désert, aussi isolée que la délicieuse Hagit aux songes immaculés. Le réalisateur sait capturer leurs beautés. Et leurs solitudes.

Première

par François Léger

Un film humain, avant tout.

Studio Ciné Live

par Laurent Dijan

Une fable sensible, mais qui reste trop éloignée de son sujet.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top