Mon AlloCiné
Mes vies de chien
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Mes vies de chien" et de son tournage !

Lasse Hallström et les chiens

Le cinéaste suédois Lasse Hallström avait réalisé en 2009 Hatchi, dans lequel un chien continuait d'attendre son maître (Richard Gere), tous les jours au même endroit, après la mort de celui-ci... Mes vies de chien est également à ne pas confondre avec un autre film du réalisateur, intitulé Ma vie de chien et sorti en 1985.

Bradley Cooper pressenti

Lorsque le projet en était à ses débuts, un certain Bradley Cooper était pressenti pour doubler le chien du film, mais il a finalement été remplacé par un habitué du doublage en la personne de Josh Gad. Ce dernier a notamment prêté sa voix à Olaf dans La Reine des Neiges.

Adaptation

Le film est l'adaptation du roman du même nom écrit par W. Bruce Cameron. A Dog's Purpose, paru en 2010,a connu un succès retentissant ; il a figuré pendant 52 semaines sur la liste des bestsellers du New York Times, a été publié dans 29 pays et traduit dans vingt langues. Une suite, A Dog's Journey a été publiée en 2012. L'écrivain a eu l'idée du livre pour consoler celle qui allait devenir sa femme, Cathryn Michon, qui venait alors de perdre son chien : "On était sur l'autoroute qui longe la côte californienne, et j'étais triste pour elle. L'histoire m'est venue comme ça, comme si j'étais en train de la télécharger : c'était celle d'un chien qui ne meurt pas mais qui se réincarne encore et encore, et finit par se rendre compte qu'il doit y avoir une raison précise à cela", confie-t-il. Cathryn Michon est également scénariste de Mes vies de chien.

Règle numéro 1

Pour Lasse Hallström, une règle principale devait être établie : le fait que le chien ne parle pas à l'écran. L'adaptation a quant à elle été libre : "La narration donne une dimension humaine aux réflexions du chien, et je suis de plus en plus fasciné par l'idée de réincarnation grâce au film. Mais est-ce que c'est possible ou pas ? On ne donne pas la réponse. L'idée, c'est de rester ouvert au concept d'un dispositif un peu magique qui régit l'univers et qu'on ne peut pas expliquer", déclare le réalisateur.

Retrouvailles

Mes vies de chien a permis à Lasse Hallström de retrouver Dennis Quaid plus de vingt ans après l'avoir dirigé dans Amour et mensonges, aux côtés de Julia Roberts. Un moment agréable pour le réalisateur, qui confie : "Dennis a beaucoup changé depuis la dernière fois qu'on a travaillé ensemble. Il s'est adouci, et s'est montré beaucoup plus souple. Il a eu l'occasion d'improviser, et j'ai beaucoup apprécié sa contribution. Il sait faire comprendre au cadreur que la prise en terminée ; c'était très agréable de travailler à nouveau avec lui".

Star montante

Dans le rôle d'Ethan adolescent, on retrouve K.J. Apa, rôle principal de Riverdale, l'une des séries les plus en vue de la saison. Il s'agit de son premier rôle au cinéma.

Tournage

Le tournage de Mes vies de chien s'est étiré du mois d'août à octobre 2015 à Winnipeg, au Canada.

Chercher le chien

Comme les chiens du film devaient exécuter certaines figures définies dans le scénario, le réalisateur Lasse Hallström a confié le choix des races au dresseur d'animaux Mark Forbes. Pendant un mois, celui-ci a fait un premier repérage des animaux sur Internet, dans des refuges ainsi que chez des éleveurs. pour le rôle de Bailey, les recherches se sont étendues à tous les États-Unis. "Une fois qu'on a décidé que Bailey serait un retriever roux, on en a cherché un dans tout le pays qui soit à la fois réceptif au dressage et qui physiquement dégage un certain tempérament. On a finalement eu de la chance de trouver Trip chez un éleveur de chiens de chasse dans l'Arkansas", se remémore Forbes. "Dresser quatre chiens de races différentes pour jouer un seul personnage, c'était un défi passionnant", ajoute-t-il.

Travail de longue haleine

Les chiens étant présents dans quasiment chacune des scènes du film, le dresseur Mark Forbes a consacré pas moins de huit semaines à habituer les animaux au bruit et au monde, en les amenant notamment dans des centres commerciaux, des parcs... Ce n'est qu'après qu'il a pu les faire travailler sur les actions spécifiques requises selon le scénario du film.

À chaque époque, son style

Lasse Hallström et le directeur de la photographie Terry Stacey ont adapté la réalisation et la lumière de chaque époque afin de les mettre en valeur différemment. "Quand on raconte l'histoire de Bailey dans les années 1960-70, la technique est plus classique, avec des plans assez longs et des mouvements d'appareil plus lents. Lorsqu'on passe au Chicago des années 70, l'effet est plus brut", explique le chef opérateur. "On filme plus à l'épaule, comme dans un polar. Quand on arrive au temps présent, la narration est à nouveau plus classique. C'est la façon de raconter l'histoire qui est légèrement différente en fonction des époques."

Consigne difficile

La chef costumière Shay Cunliffe a dû composer avec une requête difficile de la part de Lasse Hallström : faire en sorte que les vêtements des années 1970 et 1980 ne soient pas flashy ni voyants. Un comble au regard de la mode de l'époque !

Polémique

Deux jours avant sa sortie en salles aux États-Unis, une polémique a éclaté accusant les équipes de Mes vies de chien de cruauté animale. Une vidéo montrant un dresseur obligeant un chien à sauter dans un torretn artificiel a ainsi fait le tour des réseaux sociaux, provoquant de nombreuses réactions d'indignation. Un extrait montrait également le chien en train de se noyer, visiblement épuisé par l'effort. Un démenti a été publié en réaction, précisant que lesdites vidéos avaient été truquées et rapportant les conclusions d'une enquête indépendante qui affirmait que les chiens étaient en bonne santé.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Barry Seal : American Traffic (2017)
  • Atomic Blonde (2017)
  • Overdrive (2017)
  • Valérian et la Cité des mille planètes (2017)
  • La Planète des Singes - Suprématie (2017)
  • Dunkerque (2017)
  • La Tour sombre (2017)
  • Annabelle 2 : la Création du Mal (2017)
  • Cars 3 (2017)
  • Baby Driver (2017)
  • Mother! (2017)
  • Seven Sisters (2017)
  • Wind River (2017)
  • Sleepless (2017)
  • Bigfoot Junior (2017)
  • Que Dios Nos Perdone (2016)
  • Hitman & Bodyguard (2017)
  • 120 battements par minute (2017)
  • Summertime (2016)
  • Spider-Man: Homecoming (2017)
Back to Top