Mon AlloCiné
Le Professeur de Violon
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Le Professeur de Violon" et de son tournage !

Réalisateur reconnu

Sergio Machado avait réalisé en 2006 Bahia, ville basse, qui avait fait partie de la Sélection officielle du 58e Festival de Cannes dans la catégorie Un Certain Regard.

Acteur populaire

À 37 ans, Lazaro Ramos est l'un des acteurs les plus populaires au Brésil, notamment grâce à une série télévisée à succès qui l'a rendu célèbre dans les années 2000. Sérgio Machado le connaît bien : il l'avait dirigé sur son premier film Madame Sata, et l'acteur et le réalisateur sont devenus amis.

Titre provisoire

L'un des titres provisoires du Professeur de Violon était Heliopolis, du nom de l'orchestre qui participe au film.

Film très personnel

Sérgio Machado est lui-même fils de musiciens et a grandi près d'un orchestre. Pour lui, Le Professeur de violon est incontestablement un hommage à ses parents. "Je suis parvenu à véritablement avancer sur l’écriture du scénario au moment où j’ai compris combien l’expérience de Laerte était proche de la mienne. J’ai décidé que je voulais devenir réalisateur à un très jeune âge et je n’avais jamais envisagé d’exercer toute autre activité. L’angoisse que connaît le personnage principal est aussi la mienne : celle de ne plus jamais pouvoir tourner un film", confie le cinéaste. Son propre fils a choisi de prendre des cours de violon après s'être rendu sur le tournage du film, et s'apprête aujourd'hui à intégrer l'orchestre symphonique d'Heliopolis.

Investissement personnel

L'histoire du Professeur de violon est une histoire vraie et une adaptation de la pièce Acorda Brasil d’Antônio Ermírio de Moraes. L'ambition de Sérgio Machado était ainsi d'être le plus proche de la vérité ; il a même suivi des cours de violoncelle pendant deux mois pour se mettre dans la peau d'un étudiant. "Marta Nehring, scénariste et documentaliste, est même allée jusqu’à s’installer temporairement à Heliópolis", poursuit-il. "Nous avons interviewé des dizaines de musiciens et de professeurs et nous avons également discuté avec les musiciens qui jouaient aux débuts de l’Orchestre et que l’on aperçoit dans le film". Pour la préparation du film, il a notamment assisté à tous les concerts de l'orchestre de Sao Paulo et pris des cours d'histoire de la musique.

De l'importance du casting

Sérgio Machado accorde une grande importance au casting depuis qu'il a travaillé en tant qu'assistant réalisateur et directeur du casting sur le film Central do Brasil de Walter Salles. Il applique désormais la recette suivante : "des acteurs reconnus et des comédiens de théâtre qu'avec des acteurs non professionnels". On retrouve donc cet éclectisme dans Le Professeur de violon. Le cinéaste est également très proche de sa directrice de casting attitrée, Fátima Toledo.

Alter ego

Sérgio Machado se retrouve beaucoup dans Laerte, le personnage principal du Professeur de violon"Laerte est un homme ambitieux et passionné, originaire de Bahia. Sa plus grande angoisse, c’est de ne plus être en mesure de faire ce pour quoi il s’est préparé toute sa vie", raconte-t-il. "À un moment, au cours de l’écriture du scénario, je me suis retrouvé confronté à cette peur et j’ai décidé de lui donner vie à l’écran".

Rencontre

Marcelo Durst, le directeur de la photographie, n’avait pas filmé au Brésil depuis plusieurs années. Il est une rencontre marquante pour le réalisateur : "son gigantesque désir de cinéma a imprégné tout le tournage", raconte Sérgio Machado. "En amont, j’avais préparé une espèce de charte visuelle de référence à l’aide d’esquisses et de photos. Il a étudié de près tous ces éléments préparatifs et il a su rendre ma proposition avec force à l’écran. Je souhaite absolument retravailler avec lui à l’avenir".

Mélange des genres

Sérgio Machado a décidé de mêler musique classique et rap dans Le Professeur de violon, afin de rendre compte de la dualité des protagonistes et de la société dans laquelle se situe le film. Une ambition que l'on retrouve à la fin : "La chanson du générique final, un rap composé par Sabotage, véritable génie, arrangé par le maestro Ruria Duprat et interprété par l’Orchestre d’ Heliópolis, est l’illustration de notre quête musicale", explique le réalisateur.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Barry Seal : American Traffic (2017)
  • Atomic Blonde (2017)
  • Overdrive (2017)
  • Valérian et la Cité des mille planètes (2017)
  • La Planète des Singes - Suprématie (2017)
  • Dunkerque (2017)
  • La Tour sombre (2017)
  • Annabelle 2 : la Création du Mal (2017)
  • Cars 3 (2017)
  • Baby Driver (2017)
  • Mother! (2017)
  • Seven Sisters (2017)
  • Wind River (2017)
  • Sleepless (2017)
  • Bigfoot Junior (2017)
  • Que Dios Nos Perdone (2016)
  • Hitman & Bodyguard (2017)
  • 120 battements par minute (2017)
  • Summertime (2016)
  • Spider-Man: Homecoming (2017)
Back to Top