Mon AlloCiné
    Souvenir
    Note moyenne
    3,0
    21 titres de presse
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Femme Actuelle
    • Le Figaro
    • Le Parisien
    • Ouest France
    • Sud Ouest
    • Télérama
    • La Croix
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • Studio Ciné Live
    • La Voix du Nord
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    21 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    "Souvenir" de Bavo Defurne passe d’un réalisme façon frères Dardenne à un rêve de paillettes réjouissant, idéal en cette fin d’année.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    aVoir-aLire.com

    par Claudine Levanneur

    Dans la même veine que le Quand j’étais chanteur de Xavier Giannoli, cette chronique sentimentale placée sous le signe de l’amour et de la musique se déguste délicieusement.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Femme Actuelle

    par Valérie Beck

    Mélo, rétro, micro : ainsi pourrait-on résumer la délicieuse recette de cette histoire d'amour légère, surannée et charmante, interprétée avec brio et rythmée par une bande originale signée du groupe Pink Martini.

    La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Bavo Defurne dirige le duo avec doigté, juste ce qu'il faut pour rapprocher une femme d'âge mûr et un garçon qui pourrait être son fils. La réalisation léchée dans une époque passée mais indéterminée fait l'éloge du kitsch.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Parisien

    par Pierre Vavasseur

    Isabelle Huppert est flamboyante dans ce rôle de chanteuse éteinte qui renaît sur scène, poussée par un jeune collègue.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    C'est léché, drôle et émouvant... Tout doucement.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Parfois, la féérie est dans un verre d’aspirine, la preuve par le générique de "Souvenir" qui a le mérite de placer immédiatement la barre à bonne hauteur. Ni trop haut, ni trop bas. Entre le trivial du quotidien et le glamour des étoiles, allant de la volaille aux feux de la rampe et du firmament au désenchantement.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télérama

    par Louis Guichard

    Un charme baroque s'installe, dans une simplicité presque désarmante. Entre prosaïsme et féerie (un alliage assurément belge), sur fond de Pink Martini (le groupe lui aussi un peu oublié qui signe les chansons d'Huppert), "Souvenir" est une fable plus subtile que prévu.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    La Croix

    par Arnaud Schwartz

    Un film au charme amer, à l’atmosphère surannée dont témoignent la mince moustache qu’arbore Jean le boxeur et la ritournelle ringarde que Liliane répète avec des gestes usés.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Entre nostalgie un peu grise et rêverie un peu rose, un film qui ne manque pas d’un petit charme lancinant, ne serait-ce que dans la façon dont Isabelle Huppert, plus caméléon que jamais, investit son personnage.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Remarquée au Festival de Toronto, cette fable romantique de Bavo Defurne, l’électron libre flamand, s’impose comme l’ovni de la semaine, à la fois léger, kitsch et résolument insolite. On pardonne les invraisemblances du scénario grâce à son charme suranné.

    Le Monde

    par Thomas Sotinel

    Une idylle asymétrique avec un jeune boxeur (Kevin Azaïs), qui est l’occasion de quelques séquences profondément troublantes.

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    Entre Isabelle Huppert et Kévin Azaïs, le courant est passé, et il permet à ce premier film de filer son train. C’est pour eux que l’on peut voir cette gentille sucrerie colorée de rose bonbon qui fait la part belle à des chansonnettes banales ou plaisantes, c’est affaire de goût.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Nathalie Zimra

    Une comédie à la fois décalée, tendre et revigorante.

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    Au lieu de s'en tenir au simple rendu esthétique, le cinéaste aurait gagné à aller au bout de sa logique, soit vers la comédie musicale, soit vers le drame torride. Cela dit, grâce à ses interprètes principaux (...) et grâce à la candeur assumée de ses séquences chantées, ce "Souvenir" laisse une belle empreinte dans notre esprit.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Isabelle Huppert, si convaincante en crooneuse qu’on la verrait bien entamer une carrière musicale, est le piment indispensable de cette œuvre modeste et délicate.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Critikat.com

    par Fabien Reyre

    Hélas, "Souvenir", malgré son joli potentiel, ne parvient jamais à dépasser le stade des bonnes intentions.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Ecran Large

    par Christophe Foltzer

    En lieu et place du Sunset Boulevard qu'il aurait pu être, "Souvenir" se transforme rapidement en petit film du dimanche soir.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Studio Ciné Live

    par Laurent Dijan

    Un charme agit au début, puis s'estompe au fil d'un scénario terriblement creux et sans enjeu.

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Impossible de croire à cette amourette ponctuée de vilains raccords.

    Libération

    par Didier Péron

    Rien ne tient debout dans cette histoire. (...) Y a-t-il vraiment des raisons de s’énerver ? Un peu, si l’on veut bien considérer que le film repose sur une claire hiérarchie entre célébrité et anonymes, et que passer de l’un à l’autre signifie nécessairement une chute, une relégation.

    La critique complète est disponible sur le site Libération
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top