Mon AlloCiné
    La Favorite
    note moyenne
    3,8
    2849 notes dont 304 critiques
    12% (37 critiques)
    36% (108 critiques)
    21% (64 critiques)
    19% (57 critiques)
    7% (22 critiques)
    5% (16 critiques)
    Votre avis sur La Favorite ?

    304 critiques spectateurs

    ffred
    ffred

    Suivre son activité 343 abonnés Lire ses 2 123 critiques

    3,0
    Publiée le 9 février 2019
    Sans doute l'un des films que j'attendais le plus cette année. Sans doute la plus gros déception de cette année. Yorgos Lanthimos me contrarie pour la première fois. Même si le film est techniquement et visuellement très réussi. L'interprétation est sa qualité principale. Les trois actrices sont extraordinaires. Olivia Colman est absolument bluffante (prix d'interprétation à Venise et Golden Globe de l'actrice dans une comédie, mérités). Bizarrement, elle est élevée au rang de meilleure actrice et ses collègues, Rachel Weisz et Emma Stone (toutes deux formidables aussi) seconds rôles féminins. Les rôles sont d'égal consistance à mon humble avis. Bref. La mise en scène du réalisateur grec, par contre, prend du plomb dans l'aile. Moins virtuose, moins puissante, plus tape à l’œil. Le scénario ne tient pas la distance par rapport à ses autres films. Il ne l'a pas écrit, pour la première fois. Ceci explique peut être cela. Il manque une cruauté, une méchanceté, un cynisme, un mordant, certes présents, mais trop en surface pour nous donner la fascination, la tension, le trouble qui caractérisent ses autres films. Pour la première fois, je ne suis pas sorti d'un de ses films bousculé, remué et mal à l'aise. Tout reste ici finalement assez gentillet. Une revisite du film d'époque en costumes qui, de luttes de cour et de pouvoir en amours saphiques, plaira (et plait déjà) certainement à beaucoup. La favorite, malgré ses belles qualités, restera donc pour moi une belle déception. Je ne viens par voir du Lanthimos pour me retrouver devant du sous Greenaway à la sauce Kubrick (ou vice-versa). Si le but était d'être plus grand public et plaire au plus grand nombre, c'est gagné : dix nominations et l'un des favoris aux prochains Oscar...
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 342 abonnés Lire ses 2 085 critiques

    3,0
    Publiée le 25 février 2019
    Comme dans le film d'Adam McKay", on remarque ici que la personne à la tête d'un pays n'est pas forcément la plus puissante... La reine Anne occupe bien le trône d'Angleterre, mais c'est bel et bien Lady Sarah, sa femme de confiance qui prend toutes les décisions à sa place. Anne est une reine instable qui est décrite comme une femme un peu bête et surtout très influençable. L'influence joue un grand rôle dans ce film au même titre que les manigances et manipulations en tout genre. L'équilibre créé par Lady Sarah va être bouleversé lors de l'arrivée d'Abigail qui des ambitions élevées et qui va savoir s'y prendre pour arriver à ses fins. Maître dans l'art du bizarre, Yorgos Lanthimos récidive une fois de plus en s'amusant des codes du film historique, mais sans pour autant tomber dans la grossière parodie même si tout n'est pas très fin au niveau des dialogues ou des situations. Le plus intéressant dans ce film est le triangle amoureux avec ces deux femmes qui font tout pour devenir comme le titre l'indique la favorite de la reine. Les trois actrices s'en sortent bien, mais j'ai beaucoup aimé Emma Stone qui pour moi représente totalement l'esprit de ce film avec son ton décalé et corrosif. Pour le reste comme les enjeux politiques avec cette guerre entre l'Angleterre et la France, ce n'est pas assez développé pour apporter réellement quelque chose au récit. Comme toujours avec ce réalisateur, la forme est très soignée avec une jolie mise en scène, quelques superbes plans et une reproduction d'époque parfaitement reconstituée que ce soit les décors ou les costumes. Ce que je reproche au film, c'est d'être un peu trop long et par conséquent de s'essouffler lorsqu'il n'y a plus rien à tirer de ce triangle amoureux. Au final, ce nouveau Yorgos Lanthimos est pas mal, mais ce n'est pas non plus à la hauteur de ce qu'il a pu faire par le passé comme récemment avec l'excellent "The Killing of a Sacred Deer".
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    Suivre son activité 254 abonnés Lire ses 27 critiques

    4,0
    Publiée le 5 février 2019
    Le réalisateur Yórgos Lánthimos, en alternant habilement l’humour et le drame noir avec des dialogues ciselés et colorés, donne à son récit un ton qui rappelle bien entendu le(s) monument(s) du genre, comme Les Liaisons dangereuses. La Favorite ne démérite pas sa présence aux Oscars et permet aux cinéphiles de commencer l’année en beauté, aux côtés d'Emme Stone, Olivia Coleman et Rachel Weisz avec des rôles écrits à la mesure de leur talent !
    Ufuk K
    Ufuk K

    Suivre son activité 187 abonnés Lire ses 41 critiques

    5,0
    Publiée le 9 février 2019
    Yorgos Lanthimos revient en force avec " la favorite " dans une comédie d'une noirceure totale nommee 10 fois au oscar . En effet l'histoire se déroule en Angleterre pendant le XVIIIEME siècle ou une reine va se faire courtiser par deux femmes pour être sa favorite dans une oeuvre cruelle,drôle et une nouvelle fois le réalisateur grecque nous démontre la noirceur de l'homme avec un trio d'actrice au sommet. Une totale réussite
    titicaca120
    titicaca120

    Suivre son activité 184 abonnés Lire ses 1 219 critiques

    4,0
    Publiée le 12 février 2019
    Olivia Colman superbement entourée donne la pleine mesure de son talent en incarnant la reine Anne malade de la goutte et dont les deux favorites vont s'affronter de façon féroce pour éliminer son adversaire. les décors costumes sont magnifiques. le jeu d'actrices est sidérant et montre le ridicule de certaines situations. par contre la musique est vraiment insupportable en grande partie malgré quelques classiques mélodieux. ce film ne repartira pas bredouille des oscars ça c'est sur.
    Laurent C.
    Laurent C.

    Suivre son activité 165 abonnés Lire ses 296 critiques

    4,0
    Publiée le 26 février 2019
    Cette Reine Anne est une femme défaite après des années de pouvoir, de ruptures familiales et une lente décomposition de sa santé. Elle évolue entre autoritarisme et faiblesse dans une cour où règnent la soif de pouvoir et la manipulation, sous fond de la grande guerre entre la France et l'Angleterre. Voilà donc un nouveau film, formidablement en phase avec les préoccupations contemporaines. La question du pouvoir est toute entière posée, dans ce récit où les esprits machiavéliques n'hésitent pas à abuser de la faiblesse de la reine pour asseoir son pouvoir et imposer sa vision politique. La force du film demeure dans le fait que ces luttes de pouvoir s'organisent autour de femmes qui n'hésitent pas à utiliser leurs atouts physiques et intellectuels pour arriver à leur fin. La cruauté et la manipulation occupent tout le devant de la scène, dans un scénario qui n'hésite pas à jouer l'ambiguïté entre ironie, drame, sarcasme et violence. Il faut saluer un jeu des comédiens totalement à la hauteur de ce récit où se jouent et se dénouent les destins politiques. Les acteurs évoluent dans des décors absolument magnifiques et des costumes tout aussi rayonnants. A cela surgit une manière de filmer tout à fait audacieuse. La photographie joue avec les angles, les ralentis, les vues panoramiques, rajoutant de l'effet romanesque et comique de la mise en scène. On tremble avec ces femmes tout autant effroyables que fascinantes, dans une comédie plus tragique qu'humaine. Voilà donc un grand film tout à fait réjouissant et hypnotique dont on ne pourra que se féliciter de l'Oscar qui aura récompenser l'actrice Olivia Colman, magnifique et tragique dans la peau de cette Reine décadente.
    Redzing
    Redzing

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 2 079 critiques

    4,0
    Publiée le 18 août 2019
    "The Favourite" se déroule au début du 18ème siècle, à la cour de la Reine Anne d'Angleterre. Souveraine affaibli psychologiquement et physiquement, elle est contrôlée (et le royaume avec) par sa favorite, Sarah de Malborough. Jusqu'à l'arrivée d'une nouvelle servante, ancienne noble déchue, qui va redistribuer les cartes... Yorgos Lanthimos reprend ici le film d'époque, genre souvent très académique, pour mieux le dynamiter. Ainsi le réalisateur fait d'une part preuve d'une grande maîtrise technique et d'un véritable soin de l'image (décors et costumes somptueux, belle photographie, univers visuel que ne renierait pas "Barry Lyndon"). D'autre part, il apporte des éléments inhabituels pour le genre : de très nombreux grand angles pour souligner les bassesses des personnages et les coups tordus que cachent les pièces carrées et corridor rectilignes, un humour acerbe et cynique, des dialogues mordants, de grandes libertés (volontaires) avec la véracité historique, et une évocation sans concession de la condition féminine. Les femmes sont par ailleurs au centre de l'intrigue, avec ce trio amoureux entre une reine souffrante et larguée (étonnante Olivia Colman), et deux rivales aussi intelligentes, manipulatrices, et égoïstes l'une que l'autre (impeccables Rachel Weisz et Emma Stone, qui adopte l'accent british pour l'occasion) . Des protagonistes ambigües qui ne plairont pas à tous, mais qui permettent d'établir une histoire complexe et forte, qui dénonce des manigances politiques toujours d'actualité.
    pitch22
    pitch22

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 509 critiques

    4,0
    Publiée le 19 février 2019
    Une étoile en moins car le film m'a fait mal à la tête, et j'ai moyennement apprécié ces contre-jours à répétition. Les plans de Lanthimos sont tout de même très particuliers. Ceci dit, c'est également dû à la puissance du film, dans le quel on s'oublie, et à l'originalité graphique (comme la reine, on finit un peu par avoir la tête qui tourne). A un seul moment j'ai senti le jeu de la caméra (dans son artificialité, en avançant dans une salle), c'est dire le talent du réalisateur à poser sa caméra. C'est un drame historique d'une efficacité redoutable. J'ignore à qui attribuer le meilleur jeu, car tout semble se tenir à merveille. Peut-être Olivia Colman, mémorable, qu'on retrouve en reine Elisabeth dans les séries THE CROWN et dans LES MISÉRABLES (2019).
    ATHMOS.ONER
    ATHMOS.ONER

    Suivre son activité 104 abonnés

    5,0
    Publiée le 12 février 2019
    Un biopic en costume réalisé par Yórgos Lánthimo, il y a de quoi être piqué par la curiosité tout en pouvant douter du résultat. Qu’à cela ne tienne, telle une mouche qui pare un faciès poudré, « La Favorite » est un film plus abordable mais tout aussi cinglant que ses précédentes réalisations. Si l’académisme historique et les dialogues guindés vous repoussent, n’ayez crainte, cette proposition est en totale opposition avec les poncifs du genre ! La sublime photo de Robbie Ryan, aux rotations de caméra très travaillées, renforce la sensation d’isolement dans les grandes salles du palais royal et donnent une majestueuse impression de tournis. Filmé en lumière naturelle, la grisaille Anglaise est un écrin brumeux qui sied aux complots et accentue la crasse ambiante. La musique toujours au diapason, elle aussi moderne dans son approche minimaliste, accentue le sentiment d’oppression qui convient parfaitement aux manigances qui se jouent derrière les murs tapissés. Les dialogues sont joués de manière très moderne, ce qui peut sembler anachronique et fort mal venu permet en fait de faire un lien impertinent avec notre époque où les intrigues de pouvoir ont finalement peu changé. L’humour fin, les dialogues ciselés, les situations cocasses et les manigances dans les coulisses du pouvoir offrent un terrain de jeu fabuleux à un trio d’actrice au sommet de leur art. La rivalité entre Rachel Weisz et Emma Stone est acide et perfide à souhait, Olivia Colman est -c’est le cas de le dire- impériale car elle parvient à montrer la dualité d’Anne Stuart, tour à tour odieusement capricieuse puis étonnamment touchante. A cette époque, les hommes sont plus poudrés que les femmes, maniérés au possible, ils tentent tous, à leur façon, de manœuvrer une reine aussi instable que leurs perruques blanches. Bien qu’en infériorité numérique et supposément de pouvoir, ce sont bien les favorites (d’ailleurs moins maquillées que ces Messieurs), au gré d’unions avec la gent masculine, qui façonnent les décisions. Au petit jeu des alliances et des manigances, ces Dames ont plus d’esprit, plus de perfidie et les abus de pouvoir et des richesses annoncent le déclin d’un empire. Ce joyau de la couronne est ciselé par du souffre, le fond et la forme sont en totale adéquation et l’audace à tous les étages font de cette offrande une réussite totale.
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 470 critiques

    5,0
    Publiée le 11 mars 2019
    Même si le film se déroule au début du XVIIIeme siècle, la réalisation brillante et flamboyante le rend étonnement moderne et dynamique. La musique, les décors somptueux, les dialogues truculents et l'interprétation intelligente de tous les acteurs, Olivia Colman en tête, en font un petit bijou mordant, incisif et truculent. "La favorite" et "Green book" qui sont les grands gagnants de cette édition d'Oscars de l'année en sont les exacts opposés. Les défauts du second sont dans le premier gommés, et c'est définitivement "la favorite" qui aurait dû emporter l'Oscar du meilleur film. Du très bel ouvrage !
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 994 critiques

    3,5
    Publiée le 19 février 2019
    Au XVIIIe siècle, à la cour d'Angleterre, un cruel jeu de pouvoir, de désir et de manipulation entre la reine Anne, sa favorite officielle et une jeune arriviste. On est quelque part entre "Meurtre dans un jardin anglais" et "Barry Lyndon", en mode féminin saphique. Décors feutrés, verbe aiguisé, férocité parfois bien crue. C'est peut-être le film le moins "barré" de Lánthimos. Il n'en reste pas moins baroque et sarcastique. Souvent jubilatoire. La lumière du film est superbe. D'autres choix esthétiques sont plus discutables (le grand angle déformant). En termes de récit, le dénouement n'est pas forcément à la hauteur de ce qui précède. Mais l'ensemble reste d'une qualité piquante et doit beaucoup, aussi, à la performance des trois actrices principales (Olivia Colman, Rachel Weisz, Emma Stone).
    Clémentine K.
    Clémentine K.

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 916 critiques

    3,0
    Publiée le 19 février 2019
    Une réalisation très particulière dont la signature est très personnelle. L’interprétation de ces 3 femmes, entre humour et colère, ne laissera personne indiffèrent. Vérité ou déformation ? La reine Anne était apparemment un personnage compliqué et faible, très bien rendu à l’écran.
    axelle J.
    axelle J.

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 30 critiques

    5,0
    Publiée le 8 février 2019
    J'ai vu "The lobster" et "La mise à mort du cerf sacré" de ce réalisateur. Comme je les avais détestés, je m'étais jurée de ne jamais retourner voir un film de lui. Donc j'ai hésité mais le sujet m'intéressant tellement, j'ai tenté le coup. Et j'ai vraiment bien fait finalement car je me suis régalée devant ce film d'époque jubilatoire. En fait, ce réalisateur est doué, tout dépend les histoires qu'il raconte. Si je n'avais pas aimé ses deux précédents films, ce sont les histoires proprement dites qui m'avaient déplu. Là dès le départ, l'histoire m'avait emballée sur le papier et j'en ai eu la confirmation à l'écran.
    colombe P.
    colombe P.

    Suivre son activité 90 abonnés Lire ses 94 critiques

    5,0
    Publiée le 9 février 2019
    C'est un superbe film historique très réussi sur tous les plans. Pour moi il n'y a aucun reproche à faire. Une critique négative dit qu'elle ne comprend pas toutes les éloges sur ce film mais c'est que ce film mérite amplement toutes ces éloges justement ! En plus, c'est un délice de suivre ce qui nous est narré, du début à la fin je n'ai pas décroché une seule seconde, complètement prise par tout ce tralalas qui m'a énormément plu. Un vrai travail d'orfèvre précis, ciselé, fin, profond, percutant.
    nadège P.
    nadège P.

    Suivre son activité 93 abonnés Lire ses 21 critiques

    5,0
    Publiée le 8 février 2019
    C'est un film historique remarquable. C'est décapant, le rythme est soutenu, la direction d'acteurs est parfaite, les décors et costumes sont superbes, les dialogues à la fois terrifiants et cinglants. Un film de grande qualité, de haute volée et pour moi tout à fait passionnant. Les trois actrices sont formidables.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top