Mon AlloCiné
    La Favorite
    note moyenne
    3,8
    2848 notes dont 304 critiques
    12% (37 critiques)
    36% (108 critiques)
    21% (64 critiques)
    19% (57 critiques)
    7% (22 critiques)
    5% (16 critiques)
    Votre avis sur La Favorite ?

    304 critiques spectateurs

    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 6 critiques

    3,5
    Publiée le 16 mars 2019
    Ce film historique se déroulant au XVIIIème siècle s'apparente plutôt à une comédie grinçante sur le règne de la Reine Anne (Olivia Colman). Il souffle un vent de fraîcheur avec les deux prétendantes aux faveurs de celle-ci incarnées par Rachel Weisz et la formidable Emma Stone. Yourgos Lanthimos, dans son style si caractéristique, exploite à merveille le potentiel de ses actrices et donne parfois un air de folie douce à ses personnages. Dommage que ce film à costumes s'étire un peu en longueur mais il m'a réconcilié avec le cinéaste que j'avais trouvé mauvais dans "Mise à mort du cerf sacré" et surtout "The Lobster". Ce film est beaucoup plus accessible au grand public.
    Selingues G
    Selingues G

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 616 critiques

    4,0
    Publiée le 6 août 2019
    Porté par un superbe trio d'actrice, la favorite a permis la consécration de l'actrice d'Olivia Colman pour son rôle de la Queen Anne. Comme expliqué ci-dessus, le film repose surtout sur le jeu des actrices avec l'affrontement entre les deux favorites (on peut même aller plus loin en imaginant un affrontement entre deux générations d'actrices se passant le relais). Perturbant à certains moments, cette tragédie démontre à quel point il était important d'avoir les bonnes grasses de la cour. Pour aider à nous immerger dans cette ambiance, les costumes et les décors sont sublimes. Emma Stone et Rachel Weisz sont parfaites. Le réalisateur de Lobster est très fort quand il s'agit de travailler sur les sentiments mais l'inconstance du propos n'aide pas le spectateur.
    CH1218
    CH1218

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 304 critiques

    3,5
    Publiée le 23 mars 2019
    Plus proche de la farce que du film historique où 2 lointaines cousines se disputent les faveurs de la dernière héritière de la lignée des Stuart, « La Favorite » est portée par un trio des plus notables : Rachel Weisz, Emma Stone et surtout Olivia Colmar, distinguée à plusieurs reprises pour son incroyable interprétation de la Reine Anne. Le style Yórgos Lànthimos déstabilise quelque peu mais donne une manifeste disparité à un film drôle et incongru sur le pouvoir mais au scénario pas toujours fertile, un peu long et miné par une musique qui n’a jamais cessé de m’irriter deux heures durant.
    salepub
    salepub

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 29 critiques

    5,0
    Publiée le 6 février 2019
    Mon genre De film: J'adore les grands films avec décors et costumes et là on est au coeur de la splendeur (et miasmes) de la royauté et c'est absolument superbe ...la photographie est également très travaillée chatoyante ou même dans le noir , on se régale des plans visuels. .. la distribution est au top avec 3 actrices qui sont au sommet de leur art ...la réalisation est très audacieuse ...et le montage vigorifie le tout ...La musique est baroque et ne plaira pas à tout le monde mais c'est tout à fait mon genre de musique...le scénario aussi ne plaira pas à tout le monde puisqu'il y a des sujets très dérangeants comme (spoiling ) mais je dois dire qu'il y a vraiment beaucoup de rebondissements dans le film et donc vraiment une histoire très originale... et enfin une Olivia Colman qui à mon avis méritait largement le Golden Globe et qui part "Favorite" pour les Oscars on verra dans 3 semaines. Alors je dois dire qu'il y a un autre film qui a eu beaucoup de nominations pour les Oscars (je ne cite pas de nom) et que j'ai vu et que j'ai adoré( et que peut-être plus de personnes aimeront car il est plus abordable) aussi ce sont mes deux coups de cœur pour l'année et je vous recommande de ne pas rater ce film pour vous faire votre propre opinion en tout cas moi c'est mon style de film et j'adore ...Bien sur l'autre film aussi j'ai adoré
    Dick C
    Dick C

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 8 critiques

    4,5
    Publiée le 21 février 2019
    Ah la la le film « La Favorite » est parfaitement maîtrisé! Yórgos Lánthimos s’essaye à un style différent cette fois-ci, au lieu d’un synopsis loufoque et incongru qui se dirige vers quelque chose de commun à l’humain, il part avec un fait historique pour montrer ce qu’il y a de tordu là dedans. On sens également que le réalisateur cherche à être cette fois-ci plus grand publique. Il se sert d’un effet fish-eye qu’on aurait eu peine à imaginer dans ce genre de film, ce qui lui donne des bords arrondis et donne le sentiment de regarder la scène dans le corps d’un cyclope. Au niveau du casting il est excellent, Emma Stone en Abigail Hill qui a soif d’ascension social (ce qui nous rappelle un certain Barry Lyndon) Rachel Weisz en Lady Sarah qui voit d’un mauvais œil la montée dans la hiérarchie d’Abigail Hill et qui ne supporte pas être remplacé. Et bien sûr sans oublier Olivia Colman qui joue parfaitement la reine Anne, folle, soufrante et aux tendances suicidaires. On passe dans le montage des scènes difficiles et crue aux scènes d’une élégance et d’un raffinement. Je souhaite donc à La favorite de repartir avec l’oscar de la meilleur actrice pour Olivia Colman, celui des meilleurs costumes ainsi que celui du meilleur réalisateur pour Yórgos Lánthimos. Je vous recommande fortement ce bijoux délicieux méchant qu’est La Favorite proche du chef d’œuvre!
    Zaccharias
    Zaccharias

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 28 février 2019
    Cette démonstration de l'absurdité du pouvoir, en Angleterre, au XVIIIème siècle, est formidable car elle a quelque-chose d'universel: elle ne cesse de parler de notre monde contemporain. Il a changé d'aspect, de code, et de vocabulaire; mais la courtisanerie dans le but de gravir les échelons y est identique. Ainsi cette fresque grinçante raconte la chute vers laquelle mène l'excès d'ambition. Le pouvoir absolu n'est pas synonyme d'épanouissement; et surtout, il se trouve toujours quelqu'un pour être supérieur à l'autre. "La Favorite" nous raconte ce fonctionnement sociétal des dominants et des dominés, que les humains réinventent perpétuellement; comme si aucun autre schéma n'était possible. Cette peinture de l'homo sapiens est somptueusement filmée par Yorgos Lentinos. On est emporté dès les premiers instants par la singularité et la beauté baroque de chaque plan, y compris quand ils représentent l'horreur et la décadence du pouvoir. L'intrigue est littéralement captivante, avec des dialogues férocement drôles et des actrices et acteurs remarquables. D'une certaine manière, "La Favorite" parle aussi avec justesse de la solitude. La Reine est profondément seule au milieu de ses dorures, et les deux femmes qui se disputent ses faveurs sont seules avec leur ambition; prisonnières de leur perpétuel jeu de stratégie où il s'agit de se trouver au plus près de la souveraine. spoiler: C'est probablement la dernière séquence, pleine d'ironie et de lucidité sur la condition humaine, qui confirme "La Favorite" en tant que bijou cinématographique: on voit le personnage d'Emma Stone s'apercevoir silencieusement que même avec son statut de favorite, elles est encore une esclave, voire un animal en cage, comme les petits lapins de la Reine. Ne manquez pas de découvrir cette oeuvre d'art, si riche de sens.
    Edouard64
    Edouard64

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,0
    Publiée le 29 avril 2019
    Derrière ce film superbe et cruel, et d'une efficacité glaçante, on peut aussi trouver l’occasion d’une méditation sur le pouvoir. Jusqu’à quel degré d’humiliation peut-on aller, soit pour s’en emparer quand on y aspire, soit pour assouvir ses désirs, quand on le détient. Tant d'élégance dans le cynisme : voilà qui est bien digne d'admiration !
    angelinaJ
    angelinaJ

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

    3,5
    Publiée le 9 avril 2019
    Un mélange de cruauté de drolerie de tragédie avec une mise en scène soignée et orginale, une précision des détails des costumes de la photo, et surtout trois actrices au sommet de leur art, parfaites et parfaitement bien choisies,Olivia Coleman mérite haut la main son oscar de meilleure actrice. pour un film multi oscarisé. Un soin à la réalité historique, et un pampflet sur la nature humaine. certaines scènes un peu excessives et vulgaires mais Un film est à voir.
    Princesse de Clèves
    Princesse de Clèves

    Suivre son activité 2 abonnés

    5,0
    Publiée le 17 mars 2019
    En mobilisant le souvenir d’une reine anglaise, le réalisateur propose une étude de la distance sociale, de la fragilité des positions sociales et des statuts, du poids de l’arbitraire dans un système monarchique, l’étude de l’usage de la séduction-sexualité et de la manipulation dans l’espace de cet arbitraire, étude servie par des actrices-acteurs parfaits. Remarquable dans ce film, l’éclairage nocturne qui restitue un éclairage d’époque dans un temps où l’on voyait peu la nuit.
    zorro50
    zorro50

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 8 critiques

    4,5
    Publiée le 6 février 2019
    Ce film est un excellent divertissement très dépaysant et porté par 3 comédiennes absolument phénoménales dans leurs rôles respectifs, pourtant très éreintants à jouer.
    Blog Be French
    Blog Be French

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 111 critiques

    1,0
    Publiée le 23 novembre 2018
    Sans surprise, on retrouve ce qui fait le cinéma de Lanthimos : vulgarité, complaisance dans l’humiliation de ses personnages, effets stylistiques inutiles (le fish-eye pour essayer de nous faire croire que c'est révolutionnaire dans un film d'époque). C’est un peu le pétomane qui aimerait nous faire croire qu’il est Mozart... Mais n'a pas le talent de Stanley Kubrick ou Milos Forman qui veut ! Seules Emma Stone et Olivia Colman sauvent un petit peu la mise... Mais on se demande ce qu'elles sont venues faire dans cette galère !
    scrabble
    scrabble

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 323 critiques

    0,5
    Publiée le 9 février 2019
    si j’avais la possibilité de mettre 0 étoile je l’aurais fait. c’est glauque. vulgaire. sans originalité. comment fait-on pour porter aux nues un film séquentiel ??? indépendamment d’un scénario sans surprise. des dialogues à « l’emporte-pièce » les sous-titres étaient illisibles. blanc sur blanc impossible à lire. à fuir ce film tendancieux
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 281 abonnés Lire ses 1 105 critiques

    1,0
    Publiée le 24 février 2019
    Georges de Danemark avait la syphilis. Raison probable des déconvenues maternelles de son épouse Anne, deuxième fille de Jacques II Stuart (enceinte 17 fois au moins, dont nombreuses fausses couches ou enfants morts-nés - 5 enfants ayant survécu seulement, dont 4 disparus avant leurs 2 ans, le seul vrai survivant, Guillaume de Gloucester, ayant succombé à la variole à l'âge de 11 ans...). Mais "La Favorite" ne le met pas en scène, car il décède (le mariage, bien qu'arrangé, fut heureux) en 1708 spoiler: . La scène est entre cette date et 1711, lors d'une crise politique majeure entre Tories et Whigs, sur fond de guerre coûteuse (la "Guerre de Succession d'Espagne" - le petit-fils de Louis XIV, le duc d'Anjou, monte sur le trône d'Espagne, ce qui contrarie notre "ennemi héréditaire"...). S'illustre, côté britannique, dans ce conflit (1701/1714) européen, le duc de Malborough (ancêtre de Sir Winston Churchill). Qu'est-ce qui a donc pu séduire le Grec Lánthimos dans cette affaire historique ?... Celui de "Canine" ou "The Lobster", friand de fables bizarres, et de curiosa bien sordide ?... YL monte en épingle l'amitié (attestée) entre la reine Anne et l'épouse du duc, Sarah, prétexte à scénariser des intrigues fétides, spoiler: le duo prétendument entre tribades se compliquant quand une cousine ruinée de la dame Churchill, Abigail, se mêle de la manoeuvre politico-amoureuse.... Le seul point positif du nouvel opus crapoteux de cet aimé des festivaliers (« Grand Prix du Jury » ici, à la dernière Mostra) est l'interprétation (Olivia Coleman, en souveraine podagre, caractérielle et dévorée de chagrin, et Rachel Weisz, en courtisane dévorée d'ambition, surtout - déjà employées dans "The Lobster"). Pour le reste ? Deux heures de délayage complaisant. En "éclairage d'époque", certes. Mais n'est pas Kubrick qui voudrait ! (Re)visionnez plutôt l'admirable "Barry Lyndon", pour des effets de clair-obscur à la chandelle...
    Jake S.
    Jake S.

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 4 critiques

    2,5
    Publiée le 3 mars 2019
    De beaux costumes et décors, des performances d'actrices marquantes, mais que dire du reste... Difficile de ressortir enthousiaste d'un tel film. Le premier problème conséquent que j’observe, c’est le saut vers l’inconnu que Yórgos Lánthimos nous oblige à faire. En effet, on ne sait pas vraiment à quoi on a affaire en début de film et même si l’on comprend les enjeux entre cette reine déboussolée et ses deux confidentes, on a du mal à s’y intéresser. L’intrigue évolue assez lentement et même à la fin on se sait plus trop où on en est. Pourtant, quelques moments de tensions sont bien présents (mention spéciale aux scènes de souffrance de la reine où la musique est assez mémorable et pénible pour le spectateur, notamment avec l’archet qui frotte légèrement les cordes d’un violon…) et les acteurs parviennent à nous plonger dans cet univers macabre. C’est aussi une belle satire de la royauté, dans toute sa splendeur excessive. La réalisation est particulièrement bluffante avec des scènes filmées au grand angle dans d’étroits lieux, ce qui renforce le sentiment d’oppression. J’aurais aimé ne pas bouder ce film mais malheureusement, à force d’y réfléchir, je le trouve particulièrement creux et long. Cette idée selon laquelle une ancienne de l’aristocratie devenue bonne va se tirer la bourre avec la première confidente de la reine pour s’en attirer les faveurs, c’est intriguant sur le papier. Malheureusement le scénario est des plus téléphonés. Il faudra bien que cette ex-aristocrate replonge dans les abus de la royauté qu’elle a connue auparavant et qu’elle en profite pour prendre la place de Lady Sarah en quelques jours… Formidable peste que nous joue là Emma Stone. Mais la petite gentille qui devient méchante et la méchante qui n’était finalement pas si vilaine, sans vouloir vulgariser le travail de Lánthimos, on nous a déjà fait le coup. D’un point de vue historique, je trouve que les faits relatés autour de l’existence de la reine Anne sont assez dérisoires, et une adaptation sur grand écran n’apportera pas grand-chose en plus. En soi, je ne reproche pas au film d'être ce qu'il est (le sujet est d'ailleurs retranscrit et traité comme il faut), mais plutôt d'avoir fait le choix de s'arrêter sur une page de l'histoire de la royauté anglaise pour le moins insignifiante. Pour faire simple, on n'a que faire des sauts d'humeur de cette reine et de sa soi-disant favorite. Et même si le film est bien réalisé, le reste ne peut être sauvé !
    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 309 critiques

    3,0
    Publiée le 8 février 2019
    Je crois comprendre que ce film a les faveurs des pronostiqueurs aux Oscar. Normal, je n’en fait pas parti. Plus sérieusement, sur la filmographie d’un monsieur tel que Yórgos Lánthimos, voir apparaître une film en costumes est une bonne nouvelle, vite réprimée par le trop plein d’effets qui n’en sont pas. L’extravagance tient d’abord dans la longueur de ce très long métrage ( 2 h ) qui joue la théâtralité bouffonne, en surajoutant des tics de mise en scène qui à priori se veulent élégants. Qu’apporte le « fish-eye » dans deux ou trois brèves séquences, et cette musique martelée sans autre raison que de marquer les esprits ? L’anachronisme revendiqué dans les costumes et les accessoires figure la même envie de faire chic, sans pour autant séduire d’avantage. L’affiche relève le niveau et permet de tenir un peu la distance. Pour en savoir plus : lheuredelasortie.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top