Mon AlloCiné
Ouvert La Nuit
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Ouvert La Nuit" et de son tournage !

3e réalisation d'Edouard Baer

Ouvert la nuit est le 3ème long métrage mis en scène par Edouard Baer après La Bostella (2000) et Akoibon (2005). Le réalisateur voit ce nouveau film comme une sorte de road-movie parisien nocturne où les personnages ont une mission bien précise. Au micro d'AlloCiné, il avait confié : 

"C’est une déambulation nocturne. C’est une nuit dans Paris d’un directeur de théâtre, comme ça pourrait être un directeur de journal ou autre. C’est un type qui fait vivre tout un monde d’employés, d’artistes et tout ça tous les soirs, il court à la recherche de quoi ne pas faire faillite quoi comme beaucoup de patrons. C’est aussi un petit hommage à ça, cette vie de café, cette vie de hasards. C’est quelqu’un qui vit dans Paris, Paris c’est son bureau. La nuit, c’est un peu comme nos journées. Il a des histoires d’amitiés comme on a des histoires d’amour. C’est un portrait de personnages."

Référence italiennes

Le personnage principal ne s’invente pas seulement une silhouette mais également un prénom. Il s'agit de Luigi, un prénom italien qui peut se voir comme un clin d'oeil aux personnages fantasques des comédies italiennes, des "grandes gueules" comme Alberto Sordi ou Vittorio Gassman dans Le Fanfaron. "Luigi ce serait un peu un fanfaron, un personnage fantasque égaré dans le Paris mélancolique de Patrick Modiano", note Edouard Baer.

Un héros pas comme les autres...

Ouvert la nuit est également une comédie sur le besoin du personnage principal de tester les limites des autres avec sa petite part de lâcheté. Edouard Baer développe :

"C’est un homme assez violent dans la mesure où décréter la joie - ou l’action permanente, c’est très violent. Prendre le parti de cette vie de plaisir, en mouvement permanent, avec un certain culte du superficiel dans les rapports humains, c’est violent pour ceux qui vous aiment ou qui voudraient vous aimer. Luigi décrète qu’on doit s’amuser, à n’importe quel prix, que tout doit être léger. Et c’est d’autant plus difficile pour son entourage qu’il est leur ami et leur patron. Il crée un rapport avec les autres qui est aussi de l’ordre de la courtisanerie, un truc de hiérarchie déguisée. Ce n’est pas que de la fraternité, il est le père ou le chef et de temps en temps, il ne se gêne pas pour le rappeler."

Une certaine idée de la France

Ouvert la nuit est un film très bavard aux personnages haut en couleur. Edouard Baer met ce choix en parallèle avec sa volonté de représenter une certaine idée de la France, "entre Sacha Guitry, Jamel Debouze et les mythos de comptoir".

Ils se connaissent...

Certains acteurs du film connaissaient déjà bien leur réalisateur Edouard Baer pour avoir fait des spectacles avec lui. C'est par exemple le cas de Alka Balbir, l’érotomane qui attend Luigi toute la nuit, Patrick Boshart, le concierge haut en couleurs ou encore Christophe Meynet, le factotum envahissant.

Inspiration inattendue

Le personnage joué par Michel Galabru a été inspiré par Michel Serrault qui avait beaucoup souffert de la dictature de certains metteurs en scène prétendant le révéler à lui-même.

La présence d'un singe

Un singe est présent dans le film. La raison ? Il résume bien le personnage de Luigi et le décalage des préoccupations qu’on peut avoir dans ces métiers de spectacle. "Et puis avoir comme souci premier de « trouver un singe à Paris après 20 heures » c’est évidemment tout ce qu’il aime...", s'amuse Edouard Baer.

Le dernier rôle de Michel Galabru

Ouvert la nuit est l'une des dernières apparitions sur grand écran de Michel Galabru. L'acteur, décédé le 4 janvier 2016, avait tourné quelques jours sous la direction d'Edouard Baer durant l'été 2015. "Il est venu quelques jours avec nous. Il y a quelque chose quand Michel Galabru arrive sur un plateau. Il y a ceux qui ont déjà tourné avec il y a 10, 20, 30 ans, et ceux qui n’ont jamais tourné avec lui le connaisse, sont très touchés. On ne se rend pas compte, et lui ne se rendait sans doute pas compte, parce qu’il se vivait comme quelqu’un ayant fait tellement de nanars qu’il incarnait quand même quelque chose de fort...", se rappelle le metteur en scène.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Madame (2017)
  • Justice League (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Burn After Reading (2008)
  • Happy Birthdead (2017)
  • San Andreas (2015)
  • Le Musée des merveilles (2017)
  • Jalouse (2017)
  • Carbone (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • Maryline (2017)
  • M (2017)
  • Thor : Ragnarok (2017)
  • Battle of the Sexes (2017)
  • L'Etoile de Noël (2017)
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Marvin ou la belle éducation (2016)
  • La Montagne entre nous (2017)
Back to Top