Mon AlloCiné
    Moi, Daniel Blake
    note moyenne
    4,3
    4124 notes dont 415 critiques
    25% (103 critiques)
    45% (186 critiques)
    19% (80 critiques)
    7% (28 critiques)
    3% (12 critiques)
    1% (6 critiques)
    Votre avis sur Moi, Daniel Blake ?

    415 critiques spectateurs

    daniel 13
    daniel 13

    Suivre son activité

    5,0
    Un film bouleversant. Ken Loach est sorti de sa retraite pour nous raconter l'histoire simple de deux exclus dont on n'aurait pu jamais entendre parler.Quel magnifique film où les acteurs émouvants, fraternels ne jouent pas mais vivent la vie de leurs personnages.Il y a longtemps que je n'avais pas vu un public aussi ému. Merci Monsieur Ken Loach pour ce chef d'oeuvre exceptionnel !
    Michel C.
    Michel C.

    Suivre son activité 55 abonnés Lire ses 5 critiques

    5,0
    Magnifique !! C'est un "Ken Loach" et donc une référence... Il nous fait plonger dans les méandres administratifs... qui se passent outre manche - mais cela pourrait être de ce coté-ci sans problème. La difficulté des pauvres et démunis est poignante et l'interprétation de Dave Johns et Hayley Squires et la mise en scène sont tous simplement parfaites... Palme d'or tellement méritée.. rien à dire, sauf mon admiration pour un incontestable Chef d’œuvre !!**
    RayManzarek
    RayManzarek

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 22 critiques

    4,0
    Rarement un cinéaste aura autant secoué la fourmilière de la société néo-libérale que Ken Loach. "Moi, Daniel Blake" est un véritable coup de poing pour ceux qui n'auraient pas encore lever les yeux de leur nombril et qui penseraient que nous vivons dans un monde égalitaire et humain. Daniel Blake, c'est le mec proche de la retraite à qui il arrive un sale coup : une crise cardiaque. Et du coup, sorti de sa bulle, le gars va se rendre compte que le monde dans lequel il vit n'est pas fait pour les marginaux, et les plus démunis et surtout pas pour ceux qui sortent de LA case en bas à droite du formulaire 58 page 32. Ne pouvant plus exercer d'activité professionnelle, Monsieur Blake se retrouve littéralement avalé par une machine aux rouages inhumains face à laquelle il va tenter de se battre. Et le combat est de toute beauté. Enfilant la cape du super-héros de par sa nature profondément empathique et son sens des réalités et du relationnel, Daniel Blake va tenter d'obtenir ce que la société lui doit tout en aidant une jeune maman seule fraîchement sortie d'un foyer. Ensemble, ils vont se faire la figure de proue des laissés-pour-compte, lui le retraité pas assez malade pour qu'on l'aide mais trop pour travailler, et elle, la fille-mère qui a sans doute opté pour de mauvais choix de jeunesse qu'on ne lui pardonnera pas. Avec ce film, Ken Loach semble en avoir assez. Assez de ces gens qui acceptent de n'être qu'une pièce d'une machine implacable et déraisonnable. Assez de cette société qui se numérise pour ne créer qu'un gouffre de plus en plus béant entre les nantis et la masse populaire. On se sent très souvent révolté et de plus en plus indigné au fil des minutes lorsque l'on comprend que l'être humain n'a plus sa place dans un cheminement administratif qui ressemble plus à un chemin de croix qu'à un accès aux droits sociaux. Avec deux acteurs formidables (Dave Johns et Hayley Squires) pour l'aider à mener son combat, Ken Loach réalise un film qui pourrait sonner comme l'aboutissement de toute une carrière, une claque énorme se terminant sur un silence de mort, la gorge nouée et le regard plein de fureur après un épilogue tout simplement bouleversant.
    mars13009
    mars13009

    Suivre son activité

    5,0
    Film bouleversant, à voir absolument. Bravo à Ken Loach, son scénariste, ses acteurs formidables et son équipe pour ce plaidoyer magnifique pour une humanité plus douce.
    Gérard Delteil
    Gérard Delteil

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 495 critiques

    3,5
    Constat impitoyable de la férocité de l'un des Etats les plus riches du monde contre les pauvres. Les personnages sont tout à fait crédibles, ça sonne juste, sauf peut-être la scène finale, mais ça manque sans doute un peu de souffle. Mais c'est drame hélas banal, comme il s'en déroule quasiment chaque jour, et des deux côtés de la Manche. Ken Loach reste fidèle à sa révolte. L'hypocrisie des médias qui louent son film tout en approuvant les mesures qui conduisent à de telles situations laisse pantois.
    Stéphane C
    Stéphane C

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 53 critiques

    5,0
    Ça qui rend "Moi, Daniel Blake" particulièrement touchant ce n'est pas seulement le fait pour l'auteur d'aborder une fois de plus la misère et l'injustice sociale, c'est avant tout de faire prévaloir, avec une grande pudeur, la terrible et sincère beauté des cœurs ... on a la rage !
    vidalger
    vidalger

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 596 critiques

    4,0
    D'abord dire que l'on est un fan absolu du Maître Ken Loach, souvent imité et rarement égalé. Dire aussi que l'attribution d'une deuxième Palme cannoise est un peu tirée par les cheveux. Si le sujet et son traitement empathique par le réalisateur a tout pour rassembler les suffrages du citoyen même modérément concerné par la misère sociale, il faut toutefois prévenir le cinéphile que l'aspect artistique a été passé à l'as. Rien d'innovant, on est plus près de l'artisanat laborieux et du fignolage de la trame scénaristique que de la recherche formelle. Pas de plan recherché et les dialogues ne volent pas très haut, par exemple. Pour autant, l'émotion est rarement absente et les acteurs jouent à la perfection ces rôles de paumés victimes du rouleau compresseur d'une administration qui a perdu son âme. Pour ça et pour la nécessité de clamer haut et fort que ce libéralisme effréné tue les gens qui ne sont pas suffisamment armés, il faut aller voir ce film. L'humour du réalisateur aide à faire passer cette potion amère et nous aide à surmonter certaines situations insoutenables.
    vodenit
    vodenit

    Suivre son activité Lire ses 14 critiques

    5,0
    Quelle émotion ... on ne voit plus les acteurs mais juste des hommes et des femmes qui se débattent dans un système kafkaien...
    dominique E.
    dominique E.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 10 critiques

    5,0
    Film bouleversant qui mérite bien une palme d'or au festival de Cannes. C'est filmé avec justesse, on en ne verse jamais dans le mélodrame. Dave Johns et Hayley Squires sont exceptionnels dans cette histoire ou l'on montre l'absurdité d'un système déshumanisé.
    bouddha5962
    bouddha5962

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 123 critiques

    5,0
    Ken Loach nous offre une satire sociale sur le régime social britannique qui vous fera couler les larmes de désarroi. Les acteurs sont simplement exceptionnels et d'une simplicité émouvante. Daniel Blake (Dave Johns) a fait un malaise cardiaque et ses médecins lui interdisent de travailler. Il tente alors de demander une pension d’invalidité, mais le médecin conseil lui indique qu’il est apte à travailler. Il doit alors s’inscrire au chômage pour tenter de subvenir à ses besoins car le temps de faire appel pour contester la demande de pension d’invalidité qui lui a été refusée, il doit « pointer » au pôle emploi… Un rouage compliqué qui est tordu et pousse les nécessiteux à lâcher les rennes des contraintes… Il va rencontrer dans ces jobs centers (pôle emploi britannique) une jeune fille désoeuvrée : Katie (Hayley Squires) qu’il va aider à reprendre confiance en elle. Lorsque la précarité est dépeinte avec une telle pudeur, il est aisé de comprendre pourquoi ce film a reçu la palme d'or. Des scènes de la misère sociale sont présentées avec détachement et sobriété et nous touchent par leur réalisme. Une film d’une qualité rare et d’une émotion intense. A voir absolument.
    DarkAkuma02
    DarkAkuma02

    Suivre son activité 45 abonnés

    4,5
    A Newcastle, Dan Blake ne peut plus prétendre à son allocation de handicap car le service d'évaluation l'estime apte à travailler, alors que son médecin le lui interdit. Il va essayer d'effectuer les recours possibles et au cours de ses démarches, il va rencontrer une femme seule avec ses deux enfants ayant aussi des difficultés administratives. Ce long-métrage démontre très bien les difficultés qu'il peut y avoir en Angleterre pour faire valoir ses droits. Il traite plus précisément de la précarité des personnes âgées n'étant pas en âge de solliciter la retraite, des handicapés et des familles monoparentales. La vie quotidienne de ces personnes et les extrémités que cela peut entraîner sont très bien amenées. J'estime que des émotions positives sont aussi communiquées à travers la solidarité et la personnalité des différents personnages, sans que cela ne soit mélodramatique. Je trouve que Ken Loach a vraiment réussi son film car il traite son sujet très justement.
    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 302 critiques

    4,0
    La fibre sociale de Ken Loach n’en finit pas de remuer les consciences à travers l’affirmation de ce quotidien gris poisseux de milliers de gens, confrontés à un système économique de plus en plus sclérosant. Comme le dit Daniel Blake, ce maçon de 60 ans, à peine, qui pour la première fois pointe au « Job center », « Je peux vous construire une maison en une semaine, mais je ne comprends rien à votre Internet ». Le début d’un parcours de galérien dans les arcanes inhumains d’une administration stupide où une jeune mère célibataire se retrouve elle aussi engluée. La rencontre de ces deux êtres (Dave Johns et Hayley Squires, exceptionnels, vrais, naturels…) fonde la revendication essentielle du cinéma de Ken Loach ouvrant sur le monde des perspectives sinon plus radieuses, du moins conformes au respect que l’on peut attendre de l’homme et de ses consorts. C’est filmé avec peut-être moins d’impétuosité qu’autrefois, mais avec une telle générosité dans le geste et l’acte que le résultat est une fois encore à la hauteur d'un des plus grands cinéastes européens. Pour en savoir plus
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 474 abonnés Lire ses 428 critiques

    5,0
    Remarquable ce film ! Nous suivons les galères d'un monsieur veuf, malade qui a un mal fou à pouvoir obtenir une indemnité suite à un grave problème de santé et qui doit malgré tout en parallèle chercher du travail. Nous suivons également les galères d'une femme mère célibataire au chômage et qui ne s'en sort pas. Le réalisateur nous montre, pour ces deux personnes, certaines absurdités de l'administration britannique. (en particulier quand la femme arrive avec juste quelques minutes de retard à son rendez-vous à l'anpe et qu'on refuse de la recevoir et qu'on lui dit qu'elle aura en plus des sanction alors qu'elle est nouvelle dans la ville et qu'elle s'est perdue). La femme doit également obtenir à manger auprès de la banque alimentaire et une scène extrêmement poignante nous est montrée à ce sujet. Le monsieur et la femme vont devenir amis et s'entraider. C'est vraiment très sensible, très touchant et très poignant comme histoire. J'apprécie de genre de film parlant de la précarité. La palme d'or à Cannes est amplement méritée.
    Barnabé Jarrot
    Barnabé Jarrot

    Suivre son activité 7 abonnés

    5,0
    Bouleversant. Ken Loach a un regard résolument juste sur ses personnages, et est bien loin de tout manichéisme. Sa mise en scène, intelligente, sans fioritures, qui ne tombe ni dans le pathos ni dans la froideur, rend le récit incroyablement fort. On pleure, on rit, et on songe beaucoup, car le film pose, sans lourdeur, énormément de questions sur nos sociétés contemporaines. Avec Moi, Daniel Blake, Ken Loach signe un chef-d'oeuvre. Un Palme amplement méritée.
    Catherine d
    Catherine d

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 3 critiques

    5,0
    Film bouleversant et d'une finesse et d'une justesse dans le scénario est le jeu des acteurs Ce film reflète le monde des demandeurs d'emploi seniors dignes dans leur misère face a la rigueur de l'administration Ce film montre aussi l ´amour la tendresse le don de soit pour ceux qui sont dans la misèregarde tout en gardant une dignité
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top