Mon AlloCiné
Chien
Note moyenne
2,5
28 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • BIBA
  • CNews
  • Ecran Large
  • L'Express
  • Rolling Stone
  • Télérama
  • Voici
  • Bande à part
  • Closer
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Les Fiches du Cinéma
  • Première
  • La Croix
  • La Voix du Nord
  • Le Nouvel Observateur
  • Libération
  • Paris Match
  • Positif
  • Télé Loisirs
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • La Septième Obsession
  • Le Figaro
  • Le Parisien
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

28 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

Avec l’humour à la fois absurde et subversif qui est le sien, Samuel Benchetrit nous offre une fable animalière pas comme les autres.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

BIBA

par Lili Yubari

Cruel, tendre et dérangeant. À ne pas mettre entre toutes les pattes.

CNews

par La rédaction

Comédie acide, "Chien" montre une société perverse narcissique, qui traite ses citoyens comme des bêtes, grâce à une mise en scène jusqu’auboutiste dont Macaigne est un des rouages essentiels.

Ecran Large

par Geoffrey Crété

C'est méchant, c'est bizarre, c'est déstabilisant, c'est bancal : c'est un objet qui ne ressemble à pas grand chose d'autre, et mérite donc clairement l'attention.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

L'Express

par Christophe Carrière

Le long métrage le plus maîtrisé de Benchetrit.

Rolling Stone

par Jessica Saval

Chien conserve un aspect incroyable au sens premier du terme, nous empêchant de quitter un siège devenu refuge de nos peurs les plus enfouies.

La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

Télérama

par Guillemette Odicino

Film étrange et dérangeant, Chien s’achève sur un monologue où ne comptent plus que la contemplation de la nature et le don de soi, inconditionnel. Cette métamorphose à la Kafka est devenue douce. Mais tout aussi effrayante…

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Voici

par Lola Sciamma

De son roman, Benchetrit tire une fable noire sur la nature humaine, avec Vincent Macaigne, génial sans être cabotin.

Bande à part

par Isabelle Danel

À la fois parabole sur la domination — on est toujours le chien de quelqu’un — et fable sur l’amour absolu, "Chien" se perd un peu en route dans une violence aussi inattendue que dérangeante, mais retombe finalement sur ses… pattes.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Closer

par La Rédaction

Cette adaptation sur grand écran du livre éponyme de Samuel Benchetrit, publié en 2015, permet à Vincent Macaigne de se lâcher dans le rôle principal.

Le Journal du Dimanche

par S.J.

C’est parfois glauque, lent et dérangeant mais, avec son regard de cocker battu, Vincent Macaigne est parfait face à son maître-chien barré (Bouli Lanners).

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Samuel Benchetrit poursuit sa veine absurde et métaphysique à travers l’histoire d’un homme réduit à la condition canine.

Les Fiches du Cinéma

par Aude Jouanne

Perturbant, grotesque à l’envi et à dessein, Samuel Benchetrit signe une fable surréaliste réjouissante.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Première

par Christophe Narbonne

Dans cette deuxième partie sado-maso, Benchetrit pousse les curseurs du malaise au maximum, sous couvert de posture punk un peu infantile (haha on va choquer le bourgeois !) qu’on lui reproche souvent. Pour une fois, néanmoins, son nihilisme forcené n’a pas le dernier mot.

La critique complète est disponible sur le site Première

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

Loin de l’humour de Didier d’Alain Chabat, ce conte très dérangeant dans lequel un homme se transforme peu à peu en chien évoque la déshumanisation qu’entraîne le déclin social.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Voix du Nord

par Christophe Caron

Le hic ? Cette chronique sociétale inconfortable et hautement dépressive tirée du propre roman de Samuel Benchetrit ne dépasse malheureusement pas le stade de l’intention.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Le début est alléchant, la fin, mordante ; entre les deux, "Chien" se mord la queue.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Libération

par Anne Diatkine

Surlignage, marquage : chaque plan, mais aussi chaque détail de la narration crient les intentions du réalisateur-auteur-écrivain, à coup de pléonasmes, alors signature.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Paris Match

par Yannick Vely

La fable manque singulièrement de mordant et l'originalité des premiers instants laisse vite la place à des scènes répétitives d'humiliation.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Positif

par Olivier De Bruyn

(...) le cinéaste, sur fond de zones urbaines désolantes, enchaîne les saynètes mi-grotesques mi-sinistres et, malgré le laconisme du récit, n'échappe ni aux surenchères ni à la complaisance.

Télé Loisirs

par Emilie Meunier

(...) un film déroutant et cruel sur le thème de la chute sociale.

Cahiers du Cinéma

par Joachim Lepastier

Ce monde de Chien n’est que celui d’un long sketch peu drôle et finalement plus pépère que dérangeant.

Critikat.com

par Thomas Choury

Malgré tous ses effets de manche et son autosatisfaction, le film n’est jamais vraiment dérangeant tant il s’applique à façonner ses petits sketchs au poil, veillant à ce que la gradation dans la déshumanisation soit parfaitement progressive. Il est donc là, le comble de ce petit cinéma qui s’amuse de mettre des coups de pied au cul à ses personnages et ses spectateurs : il le fait en pantoufles.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Septième Obsession

par Jean-Sébastien Massart

On aurait aimé que le film déraille plutôt que de jouer sur le faux déroutement et sur une fragilité agaçante, qui est en train de devenir le registre de prédilection de Vincent Macaigne.

Le Figaro

par La Rédaction

La version dépressive de Didier, moins le PSG. Ni très drôle, ni très fin.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Samuel Benchetrit, qui adapte ici son propre roman, aborde avec une vraie pertinence les questions d'humiliation et de soumission. Mais il y a un hic: si, dans le roman, tout ceci se tient, à l'écran, en dépit d'un travail recherché d'image et de mise en scène, le résultat est extrêmement plombant.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Inrockuptibles

par Théo Ribeton

Banalement cynique, férocement nul.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Vincent Ostria

n fait, ce film rappelle surtout un sketch de Raymond Devos, Mon chien c’est quelqu’un : un homme se met à la place d’un chien, ce qui engendre des péripéties absurdes. C’est peut-être pertinent pour une histoire courte, mais sur une heure et demie la farce devient lancinante.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top