Mon AlloCiné
Le Chant du merle
Note moyenne
3,4
13 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Critikat.com
  • Culturebox - France Télévisions
  • La Voix du Nord
  • Le Dauphiné Libéré
  • Les Fiches du Cinéma
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
  • Première
  • TF1 News
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Positif

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

13 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Arthur Champiliou

Un film juste et fort, qui raconte l’amour comme le racontait, jadis, la tragédie classique. Sublime.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Critikat.com

par Clément Graminiès

Frédéric Pelle embrasse son sujet avec une belle générosité, capable de se frotter aux éléments (l’air, la terre et l’eau) et de donner du corps à la quête abstraite d’Aurélie.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Après une flopée de courts métrages et un documentaire, Frédéric Pelle réalise son deuxième long, avec "Le Chant du merle", où Adélaïde Leroux (vue dans "D’amour et d’eau fraîche", "Séraphine" ou "Flandre") émeut dans un rôle mélancolique. Une chronique rurale intimiste, au dénouement désenchanté.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

De ce long métrage, coécrit et réalisé par Frédéric Pelle, n’émanent que de bonnes vibrations.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un coeur simple à la Flaubert que son destin transforme en Ophélie de campagne : un film d’une délicatesse et d’une justesse bouleversantes.

Les Fiches du Cinéma

par Marie Toutée

À partir d'une histoire banale, Frédéric Pelle brosse avec subtilité un portrait de femme entourée de personnages secondaires attachants.

Studio Ciné Live

par Thierry Chèze

Un film qui vous prend au coeur et aux tripes.

Télérama

par Guillemette Odicino

Cette chronique douce d'un coeur qui se met à battre plus fort est d'autant plus bouleversante qu'elle expose à la désillusion les espoirs les plus humbles.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Première

par Eric Vernay

Il y a quelque chose d’étonnant dans cette variation corrézienne autour de la figure d’Emma Bovary. Mais, à mesure qu’on s’approche de son héroïne tragique (superbe Adélaïde Leroux), le mystère s’érode un peu dans une sécheresse documentaire.

La critique complète est disponible sur le site Première

TF1 News

par Romain Le Vern

Cette chronique balzacienne, au charme ténu, tient sur le plaisir simple et réel de revoir Adélaïde Leroux, irradiant l'écran.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Le Monde

par Mathieu Macheret

Ce portrait d'une Eugénie Grandet d'aujourd'hui affiche une facture et une humilité artisanales (...). Toutefois, le film échoue à négocier le tour cruel et tragique de son dénouement, et sombre dans une conclusion grotesque.

Le Nouvel Observateur

par La Rédaction

Frédéric Pelle filme la vie de village, les gens simples, le mensonge et la naïveté. (...) Son film est aussi gentil que son héroïne et, comme elle, il manque de force. La composition d’Adélaïde Leroux, surtout, retient l’attention.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Positif

par Pascal Binétruy

Légèrement maladroit, le film dérive peu à peu vers une issue à la limite du ridicule.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top