Notez des films
Mon AlloCiné
    La Passion Van Gogh
    note moyenne
    4,2
    749 notes dont 87 critiques
    répartition des 87 critiques par note
    21 critiques
    35 critiques
    21 critiques
    6 critiques
    3 critiques
    1 critique
    Votre avis sur La Passion Van Gogh ?

    87 critiques spectateurs

    Szerelem
    Szerelem

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 513 critiques

    5,0
    Publiée le 15 octobre 2017
    un pur chef d'oeuvre !! merci pour ce grand moment d'émotions !! merci pour la beauté de chacune des scènes au travers de cette enquête "policière" qui nous transporte dans un certain nombre de toile de Vincent Juste éblouissant, beau, magique j'ai adoré !!! Tout est beau des couleurs au récit et j'ai ressenti beaucoup d'émotion.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 353 abonnés Lire ses 1 896 critiques

    4,0
    Publiée le 21 octobre 2017
    Salle quasi pleine à 14h....(environ quatre vingt personnes)....Pour moi, le film est indéniablement réussi, mais sa démarche est mystérieuse. On nous trace sous forme d'enquête les derniers jours de Vincent. C'est plutôt intéressant car on découvre beaucoup de raisons qui auraient pu pousser le peintre au suicide. On nous montre aussi le désespoir et la solitude où vivait le peintre. C'est assez bouleversant. ; C'est didactique. Ce qui est aussi magnifique, c'est le contact avec la peinture....Que sont belles les couleurs, que la technique est brillante, que les paysages sont jaunes, ou ensoleillés. tout est fait avec le coup de pinceau de Van Gogh. C'est assez merveilleux, mais c'est l'histoire qui est ainsi, pas les toiles de l'artiste (malgré certaines approches). Cela crée un sentiment mitigé, mais c'est d'une grande beauté quand même. Je conseille. artiste ou pas.
    Bernard D.
    Bernard D.

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 245 critiques

    2,0
    Publiée le 13 octobre 2017
    Je n’aime pas les films d’animation mais vu le sujet, je ne pouvais pas ne pas aller voir « La passion Van Gogh » de Dorota Kobiela et Hugh Welchman. Le film alterne une sorte d’enquête policière menée par le fils du facteur Roulin d’Arles chargé de porter à Théo la dernière lettre écrite par Vincent, et des flashbacks en noir et blanc. Certes il y a une grande prouesse artistique à pouvoir in fine montrer pas moins de 94 toiles de Van Gogh mais je trouve les couleurs souvent criardes et « scintillantes » venant fatiguer l’œil … et les séquences en noir et blanc avec un dessin tantôt très fade, tantôt très dur avec des variations de contraste trop importantes. Le texte est tantôt lyrique, tantôt proche d’une analyse psychologique pour débutant ! Je ne parlerai pas des petites erreurs historiques pour souligner au moins 3 anachronismes flagrants spoiler: [spoiler]: le facteur Roulin a bien sa casquette des « Postes » mais on lui remet une « Briefkart », la fille de l’aubergiste Ravoux met un écriteau « Open », Vincent clôt une enveloppe préencollée … Enfin, l’omniprésence des corbeaux dès le début du film m’a exaspéré ! Bref très déçu par ce film … sauf par le fait qu’il souligne le rôle très ambigu du Dr Gachetet et qu’il reprend une thèse avancée il y a quelques années par deux Américains sur le suicide de Vincent.
    Gfa Cro
    Gfa Cro

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 549 critiques

    5,0
    Publiée le 12 octobre 2017
    Vu et avis le 20171012 Film parfait pour moi. Une idee de l art/du cinéma, une histoire, un style, des acteurs superbes, du rythme, des images et du son splendide, de l intime, du passionné, j ai même du mal à imaginer qu il soit possible que quelque un ne l apprécie pas. Je peux imaginer que quelqu un reste indifférent, que ce film ne lui parle pas, mais je ne sais pas comment on pourrait lui trouver des défauts. Je n ai nul besoin de jubiler, de ressentir de l enthousiasme pour un film aussi il me convient parfaitement.
    cineccita
    cineccita

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 400 critiques

    4,0
    Publiée le 24 octobre 2017
    Ce film ne sera resté que deux semaines sur la plupart des toiles francaises et pourtant après la projection, on a vraiment l'impression d'avoir assisté à une petite perle. Certaines scènes magiques sont un peu expédiées, dommage, on frôle le chef-d'œuvre.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 489 abonnés Lire ses 2 052 critiques

    2,0
    Publiée le 20 janvier 2019
    Un an après la mort de Vincent Van Gogh, le facteur Joseph Roulin retrouve à Arles une lettre du peintre à son frère. Il charge son fils Armand d'aller à Paris la lui remettre en main propre. Le jeune homme se lance dans une enquête policière pour élucider les causes du décès de l'artiste. "La Passion Van Gogh" (clin d’œil au film de Vincente Minnelli "La vie passionnée de Vincent Van Gogh" avec Kirk Douglas dans le rôle titre ?) vaut surtout par son procédé graphique. Chaque plan a été d'abord tourné en prise de vues réelles avec de vrais acteurs - on reconnaît Saoirse Ronan, la jeune héroïne de "Brooklyn", ou Jerome Flynn, l'habile spadassin de "Game of Thrones" - puis peint à l'huile "à la façon" de Van Gogh. La technique est très réussie et nous immerge dans la peinture du peintre à l'oreille coupée. On pénètre dans la Maison jaune de Arles, dans la chambre à coucher du peintre, dans le café avec sa table de billard où il passait ses soirées. On arpente les rues d'Auvers-sur-Oise, entre sa célèbre église au chevet, l'auberge Ravoux où l'artiste louait une chambre misérable, les champs avoisinants. On prend une anisette avec le docteur Gachet et on écoute sa fille jouer au piano. Malheureusement cette féérie de l’œil, même si on imagine sans peine la somme de travail qu'elle a demandée à une armada de peintres, ne suffit pas à nourrir un film. Il y aurait fallu un scénario autrement plus original que celui écrit par les deux co-réalisateurs. Le leur ressemble à une histoire du "Club des cinq" : une enquête policière menée par un jeune godelureau - auquel Pierre Niney prête sa voix - qui remet en cause la thèse du suicide pour privilégier celle de l'assassinat. Outre que cette thèse soit historiquement peu crédible, elle n'a au bout du compte qu'un médiocre intérêt. Ce qui nous intéresse chez Van Gogh, ce ne sont pas les causes, plus ou moins mystérieuses, de sa mort, mais sa peinture. Or, il y a dans "La Passion Van Gogh" un hiatus insupportable entre la magie de sa peinture, saturée de couleurs et de mouvements, et la platitude bon enfant de l'histoire qu'elle illustre.
    Ufuk K
    Ufuk K

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 860 critiques

    3,5
    Publiée le 14 octobre 2017
    " la passion van gogh ' prix du public lors du dernier festival d'Annecy est un film animation qui sort des sentiers battus .En effet j'ai trouvé le graphisme incroyable comme si l'histoire était conte à travers des peintures. l'histoire m'a permit de comprendre la vie du célèbre peintre mais le tout est un peu redondant.
    Eoliah D.
    Eoliah D.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 43 critiques

    3,5
    Publiée le 25 octobre 2017
    Un véritable choc esthétique avec une surprenante technique de peinture animée. Se promener dans les oeuvres de Van Gogh en alternance avec des flashback en noir et blanc très esthétiques pour une quête "postale" qui va tourner à l'enquête sur la fin de la vie du peintre. Le fond reste limité mais on se laisse embarquer par la forme.
    Frédéric P
    Frédéric P

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 182 critiques

    4,0
    Publiée le 31 octobre 2017
    Ça change des biopics sur les peintres. Une enquête sur la mort de Van Gogh sert de trame à ce film d’animation qui nous fait entrer dans ses tableaux en les animant.
    Ekin A.
    Ekin A.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 14 octobre 2017
    Ce qui m'impressionne toujours chez Van Gogh, c'est sa palette de couleur et ses coups de pinceaux. Cette animation nous reflète bien ses oeuvres. La rencontre entre ses paysages et ses portraits sont incroyables. L'aspect visuel de ce film était impressionnable. Dès le début, j'étais très émue de retrouver la lune de "la nuit étoilée", puis les personnages avec lesquelles nous somme très familiers tel que Armand Roulin avec son manteau jaune ou bien le père Tanguy avec les peinture derrière lui. Je suis retombée amoureuse de Van Gogh. Très beau travail qui mérite plus d'attention.
    Nicolas M.
    Nicolas M.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 22 octobre 2017
    Magnifique chef-d’œuvre, une vague large de vives émotions. Au delà du travail graphique gigantesque qui nous plonge littéralement dans les toiles de l'artiste, je note que l'histoire, le choix des créateurs dans le déroulement du scenario, la mise en scène, la présentation, le rythme, le son, tout est à la hauteur de cette composition qui au départ n’était vraiment pas un défit facile à relever. Je craignais que le scenario soit ennuyant ou vide de sens, mais il n’en est rien ! Ce qui est particulièrement remarquable c'est qu'on a ce profond sentiment que la Vie, l’œuvre, la personnalité de VVV sont respectés, fidèles, réalistes. Bref tout est composé, travaillé, pensé pour fournir une réussite époustouflante rare, magique ! (à voir, bien sûr, sur grand écran)
    pascal L.
    pascal L.

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 15 octobre 2017
    A partir de la dernière lettre de Van Gogh, le scénario déploie avec astuce la fin du peintre: suicide, accident, meurtre ? On suit les personnages avec passion, tout comme le peintre a su passionner tous ceux qui l'entouraient, bien ou mal. Les peintures s'animent, les personnages touchent et bouleversent et l'on est entraîné dans le combat de cet homme pour son art. Magnifique et bouleversant. Chapeau les artistes !!! .
    dejihem
    dejihem

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 534 critiques

    3,5
    Publiée le 23 octobre 2017
    Cette peinture animée est très intéressante mais plaquer de la peinture sur des prises de vues réelles dénaturent toute émotion que l’on pourrait avoir. Et il manque cruellement le contenu des correspondances entre Théo et Vincent pour donner consistance à ce récit ou plutôt à ce film policier ou Armand Roulin cherche à comprendre ce qui a tué Vincent Van Gogh. C’est donc très beau mais dénuée d’émotion. C’est vraiment dommage.
    Félix Cheminet
    Félix Cheminet

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 61 critiques

    2,5
    Publiée le 20 octobre 2017
    Sans disposer d’une connaissance préalable des intentions des réalisateurs, il apparaît à celui qui le découvre en salle que ce film est le résultat d’un croisement saugrenu entre un tour de force technique consistant à fabriquer le premier film animé entièrement peint à la main et une intrigue policière de série télévisée poussive. Qui a tué Vincent Van Gogh ? Etait-ce un assassinat maquillé en suicide ? Admettons que le choix de cette intrigue conventionnelle vise à entraîner l’attention du « grand public » sur ce qui serait au mieux demeuré une vidéo pour galerie branchée. Il n’en demeure pas moins que cette idée de peindre un film à la main pour présenter un pionnier de la peinture moderne est une provocation d’une audace inouïe à côté de laquelle les rodomontades de Salvador Dali décrivant ses tableaux comme des « photographies de rêve, peintes à la main » ne sont que facéties d’enfant de chœur. Seul le décryptage du discours d’accompagnement des auteurs du film pourrait faire sortir le jugement de l’incertitude : œuvre innocemment plan-plan ou géniale provocation ? La suite le dira peut-être.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 176 abonnés Lire ses 2 182 critiques

    4,0
    Publiée le 24 janvier 2018
    Excellente réalisation de Dorota Kobiela et Hugh Welchman. Ce travail phénoménal d'animation avec les couleurs et les tableaux de VanGogh nous offre une belle reconstitution de la vie de Vincent avec, en voix off, des témoignages poignants fait de flashback en N&B de qualité. Le scénario très complet, nous conte l'enfance délicate du peintre, ses débuts en peinture à 28 ans, son arrivée à Paris ou il rencontre Manet, Monet, Toulouse Lautrec, ses disputes avec Gauguin, sa maladie, ses crises de démence, les déboires de ses proches, l'amour de son frère Théo, ses relations troubles avec le docteur Gachet. Nous revisitons la chambre de l'étranger à la barbe rousse à Auvers sur Oise, avec de belles reconstitutions des paysages sur de sublimes tableaux animés. Cet excellent film a reçu, à juste titre, le Prix du public au Festival du Film d'Animation d'Annecy en 2017.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top