Mon Allociné
Kaili Blues
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 4,0 11 titres de presse
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • Télérama
  • TF1 News
  • Cahiers du Cinéma
  • Paris Match
  • Première
  • Positif
  • Les Fiches du Cinéma
  • La Septième Obsession

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

11 critiques presse

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Une nature morte, une digression accidentelle, un fragment de discours poétique, une bifurcation intempestive se logent souvent entre les deux extrémités de ce qui aurait dû être une droite et qui se révèle un rébus merveilleux.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Ce plan-séquence somnambulique est la plus belle incise poétique que le cinéma ait à nous offrir ces temps-ci (avec "The Assassin" de HHH), un sortilège dont les effets perdurent après la projection, comme si le cinéma mélancolique de Jia Zhangke était infusé par le bonneteau temporel de la fin de "2001 : l’odyssée de l’espace".

Libération

par La rédaction

C’est avant tout une magnifique méditation sur le temps qui passe et sur ce que peut en faire le cinéma, comment il le tord et le malaxe, et semble toujours trouver de nouvelles manières de le remonter.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Télérama

par Jacques Morice

Mouvement fluide, étrange, qui dénote une inspiration évidente, un sens intuitif de la mise en scène, proche de Hou Hsiao-hsien (dont "The Assassin" est à l'affiche), maître déclaré de ce jeune cinéaste très prometteur de 27 ans.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

TF1 News

par Romain Le Vern

Bi Gan n'a pas 30 ans; son premier long métrage, visuellement splendide, fait date.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Cahiers du Cinéma

par Florence Maillard

Un entrelacs de temporalités et de formes mouvantes, difficilement déchiffrable, et pourtant forme tenue, expressive, dont l’évidente maîtrise n’ignore pas elle non plus le flottement, le tremblement – c’est peut-être ce que le film réalise de plus précieux.

Paris Match

par Yannick Vely

Un vertige sensoriel que l'on a déjà éprouvé devant certains films de Hou Hsiao-hsien - "Goodbye South Goodbye" notamment - ou d'Apichatpong Weerasethakul - "Syndromes and a Century". Deux sacrées références.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Première

par Gérard Delorme

La forme, fluide et d’une virtuosité discrète, évoque un flux de conscience plus ou moins onirique, commenté par un monologue intérieur surréaliste. Un vrai trip, à la fois dépaysant mais étrangement familier.

La critique complète est disponible sur le site Première

Positif

par Jean-Dominique Nuttens

C'est tout l'effet que produit "Kaili Blues", dont on sort débarrassé de la pesanteur des choses et en regardant différemment le monde.

Les Fiches du Cinéma

par Michel Berjon

Une errance poétique dans une Chine atypique. Il va falloir suivre ce jeune cinéaste, talentueux et énigmatique, entre Lynch et Hou Hsiao-hsien.

La Septième Obsession

par Adrien Valgalier

On attend le deuxième film avant de s'emballer définitivement pour ce réalisateur qui, malgré son talent réel, marque par moment une tendance un peu trop forte pour le formalisme pur au détriment du reste.

Les meilleurs films de tous les temps