Mon AlloCiné
Kaili Blues
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Kaili Blues" et de son tournage !

Premiers pas

Kaili Blues est le premier long-métrage du jeune réalisateur chinois Gan Bi, âgé d'à peine 30 ans. Le réalisateur se revendique de l'influence de Hou-Hsiao-Hsien et Andrei Tarkovski. Il prépare déjà actuellement son second film, The Last Night on Earth.

Idée de départ

Gan Bi a eu l'idée de Kaili Blues pendant le tournage de son dernier court métrage. Durant sa lecture du Sūtra du diamant, le cinéaste a été marqué par une phrase : « L'esprit passé est inatteignable, l'esprit présent est inatteignable et l'esprit futur est inatteignable ». Cette affirmation a donné envie à Gan Bi d'y donner sa propre interprétation.

Plan-séquence

Kaili Blues comprend une scène en plan-séquence de 41 minutes de traversée d'un village qui a été tournée avec un appareil photo 5d3. Le plan a été filmé par le directeur de la photographie, juché sur une moto, afin de mieux suivre les acteurs. Gan Bi a tenu à filmer un vrai plan-séquence et ne pas en donner l'illusion grâce au numérique afin de coller au plus près de son approche philosophique : "J’ai demandé au chef-opérateur et au perchman de s’asseoir sur deux motos et de suivre un parcours précis. Je n’ai pas utilisé de grue. Je pensais que la caméra devait suivre le personnage avec souplesse et parfois se promener seule aussi. (...) Mon équipe m’a suggéré de tourner le plan en plusieurs parties et de les relier en post-production, comme ce qui a été fait dans Birdman. Mais je ne voulais pas que la réussite de la séquence repose sur la technique, il me semblait essentiel d’éprouver la temporalité du lieu et des personnages", explique le metteur en scène.

L'avenir du cinéma chinois

Gan Bi est considéré comme un futur grand réalisateur chinois ; son Kaili Blues a été très remarqué au Festival du film de Locarno 2015 où il a remporté le Prix du meilleur réalisateur émergent dans la section Concorso Cineasti del presente.

Tonton Chen

Le propre oncle du réalisateur Gan Bi incarne le personnage de Chen Sheng dans Kaili Blues : "Mon oncle Chen Yongzhong, qui joue Chen Sheng dans le film, a tenu les rôles principaux de tous mes films depuis mes débuts d’étudiant. Je m’inspire de sa vie, qui est riche et complexe : il a travaillé pour les triades, a géré une maison de jeu à Myanmar, est allé en prison… Maintenant il travaille dans une usine, il mène une vie solitaire et sans histoire, mais ce passé tumultueux lui confère une aura impénétrable", explique le cinéaste.

Acteurs non professionnels

Gan Bi a tenu à tourner avec des acteurs non professionnels : "À deux exceptions près, tous les acteurs du film sont des non-professionnels. L’actrice qui joue la doctoresse et collègue de Chen, Zhao Daqing, est en fait la femme qui partageait la même chambre d’hôpital que ma grand-mère. Pour son personnage, j’avais besoin d’imaginer le portrait d’une femme âgée avec de belles boucles d’oreille, même si elle n’en porte pas dans le film. Le petit Weiwei est mon demi-frère Luo Feiyang. Xie Lixun, qui joue Crazy Face, est vendeur de nourriture pour cochons. Je l’ai choisi pour son visage. Les deux seuls acteurs professionnels sont Yu Shixue (Weiwei plus vieux) et Guo Yue (Yangyang, la jeune fille). Pour moi, il n’y a ni acteur professionnel, ni acteur amateur. Il n’y a que des personnalités", relate le réalisateur.
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Madame (2017)
  • Justice League (2017)
  • Au revoir là-haut (2017)
  • Happy Birthdead (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Le Musée des merveilles (2017)
  • Tout l'argent du monde (2017)
  • Jalouse (2017)
  • Carbone (2017)
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Marvin ou la belle éducation (2016)
  • Maryline (2017)
  • Le Sens de la fête (2017)
  • Battle of the Sexes (2017)
  • Epouse-moi mon pote (2017)
  • M (2017)
  • Coco (2017)
  • L'Expérience interdite - Flatliners (2017)
  • Sales Gosses (2016)
  • La Lune de Jupiter (2017)
Back to Top