Mon AlloCiné
    Dora et la Cité perdue
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Dora et la Cité perdue" et de son tournage !

    Isabella Moner retrouve Chipeur Del Toro

    La star de Dora, Isabella Moner, 18 ans, a déjà partagé l'affiche avec Benicio Del Toro dans Sicario 2. Cette fois, ils se donneront la réplique seulement vocalement car le comédien a prêté sa voix au mythique renard Chipeur.

    Dora, c'est quoi ?

    En août 2000, Nickelodeon lance une série d’animation inventive qui stimule l’imagination et met en avant la résolution des problèmes et l’utilité du langage : Dora l’exploratrice. Inspirée par les émissions éducatives de divertissement Blue’s Clues et Little Bear de Nickelodeon, les co-créateurs de ces programmes, Valerie Walsh et Chris Gifford, proposent à la chaîne une série d’animation mettant en scène une petite fille et ses amis animaux, qui entraînent les enfants dans leurs aventures en les faisant participer à la résolution des enigmes qui jalonnent leur chemin. “Une aventure classique où le héros se lance à chaque épisode dans une nouvelle exploration” selon Chris Gifford, et qui est à la fois une approche originale pour introduire le vocabulaire espagnol de base auprès des scolaires du premier cycle, à une époque où la communauté hispanique des Etats-Unis connaît une croissance sans précédent. Chaque nouvelle aventure transporte Dora à travers le monde et propose des mots simples en Espagnol tout en abordant des éléments de culture latino-américaine.

    Machete incarne Babouche

    L'annonce a fait comme l'effet d'une blague Le Gorafi mais c'est bien et bien vrai, le singe Babouche, fidèle compagnon de Dora l'exploratrice, est campé vocalement par Danny Trejo. L'acteur, principalement connu pour ses rôles de méchants dans de nombreux longs-métrages comme Une nuit en enfer, a accédé à une notoriété tardive avec son rôle dans la saga Machete.

    Authenticité culturelle

    Afin de garantir l’authenticité culturelle du personnage, le studio a eu recours à des collaborateurs hispanophones, tels le scénariste et producteur Leslie Valdes, né à Cuba et élevé à Boston. “L’idée était de faire comprendre que posséder une double culture et maîtriser une langue étrangère est un atout dont on peut être fier” explique ce dernier. “Même si ce n’était pas une fin en soi, les parents ont largement salué l’utilité de la série pour enseigner l’Espagnol à leurs enfants”.

    Un Wahlberg dans la place

    Jeffrey Wahlberg, qui incarne Diego dans le film, n'est autre que le fils de James Wahlberg et le neveu des acteurs Mark et Donnie Wahlberg. Jeffrey s’est senti très proche des autres acteurs sur le tournage, dans des lieux reculés en Australie où les communications téléphoniques n’étaient pas toujours assurées. Isabela Moner et sa mère m’ont pris sous leur aile et m’ont donné le réconfort d’une famille. C’était la première fois que je partais aussi loin, c’était déjà en soi toute une aventure”. Isabela Moner a elle aussi senti ce lien familial vis à vis de son partenaire : “J’avais travaillé avec son oncle Mark Wahlberg sur deux films [Transformers Last Knight et Apprentis parents] mais j’ignorais à cette époque qu’il avait un neveu Dominicain”.

    Incarner Dora

    Selon le réalisateur James Bobin, le rôle de Dora allait comme un gant à la comédienne Isabela Moner. Déjà bien en vue à Hollywood grâce à ses prestations dans Transformers Last Knight, Sicario 2, Apprentis parents, elle a démontré qu’elle avait les capacités émotionnelle et physique pour incarner Dora. “J’ai auditionné de nombreuses jeunes filles, mais Isabela était vraiment fantastique. La question ne s’est pas posée. Elle avait la trempe nécessaire et aussi un coeur en or. Elle est le moteur du film dans son ensemble”. Isabela Moner raconte que le scénario lui a donné des éléments très clairs sur la personnalité de son personnage. “Elle n’est ni une enfant ni une adulte. Elle est plus drôle, plus candide et a davantage de fraîcheur”. La mère d’Isabela Moner est Péruvienne et la jeune actrice est bilingue Anglais-Espagnol et très attachée à ses racines latines.

    Créer Chipeur et Babouche

    Chipeur et Babouche, qui font partie intégrante de la série, sont devenus un défi pour l’équipe de réalisation du film qui tenait à les intégrer dans la version en prise de vue réelle. Le superviseur des effets visuels Andy Brown les a donc réinventé sous forme réelle en image 3D. "Pour rendre Babouche crédible, nous sommes partis de photos de Capucins et diverses espèces arboricoles très fréquentes en Amérique Centrale et du Sud. Nous avons veillé à respecter la couleur d’origine de Babouche. Il est adorable, il marche sur deux pattes et parle. C’est un personnage à part entière." ajoute Andy Brown. “Benicio del Toro joue Chipeur avec beaucoup d’enthousiasme. Il excelle bien sûr à jouer les méchants” se réjouit James Bobin.

    La maison de Dora

    Le régisseur général Duncan Jones a cherché pendant des mois l’emplacement de la maison de Dora dans la jungle, de la ville où elle fait son entrée au lycée, et de l’expédition pour Parapata au Pérou. “À notre grand étonnement, le Queensland offre assez de forêt tropicale pour donner l’apparence de l’Amérique du Sud. Le plus souvent, il s’agissait de terrains privés et nous nous trouvions donc dans les jardins de particuliers qui s’avèrent être des hectares de beauté sauvage. Le choix de l’Australie s’est fait suivant notre désir de voir grand. Nous voulions des jungles authentiques et des animaux sauvages partout”.Le régisseur général Duncan Jones a cherché pendant des mois l’emplacement de la maison de Dora dans la jungle, de la ville où elle fait son entrée au lycée, et de l’expédition pour Parapata au Pérou. “À notre grand étonnement, le Queensland offre assez de forêt tropicale pour donner l’apparence de l’Amérique du Sud. Le plus souvent, il s’agissait de terrains privés et nous nous trouvions donc dans les jardins de particuliers qui s’avèrent être des hectares de beauté sauvage”. “Le choix de l’Australie s’est fait suivant notre désir de voir grand” affirme la productrice. “Nous voulions des jungles authentiques et des animaux sauvages partout”.

    Tournage australien

    La production de Dora et la cité perdue a démarré le 6 août 2018 et le film a été tourné entièrement sur la Gold Coast australienne, plus particulièrement dans l’état du Queensland sur la côte Est au sud de Brisbane ainsi qu’aux Village Roadshow Studios où l’équipe a pris ses quartiers pendant les 4 mois de tournage. James Bobin a rassemblé une équipe de production aussi variée que ses acteurs, en provenance de Grande-Bretagne, Nouvelle Zélande, Espagne, etc. “Nous y tenions, car de fait Dora est internationale. Le thème de la série est l’échange entre les cultures et les langues, et ce mélange de races et de cultures reflètent le monde”.

    Le temple de Parapata

    Pour compléter les magnifiques paysages, l’équipe des décors a construit le mystérieux temple de Parapata ainsi que la Grotte des Nuages, un aqueduc constitué de 28 tonnes d’acier,  et des extérieurs de jungle, le tout aux studios Village Roadshow qui abritent le plus vaste plateau d’enregistrement de l’hémisphère sud. “Nous avons sillonné le pays du Queensland à la Nouvelle-Galle du Sud pour finir à 10 minutes des studios” raconte le régisseur général Dunca Jones. “Car si le brief indiquait que la maison de Dora se trouvait en pleine jungle et avait un ponton d’accès à un point d’eau, dès que nous avons présenté ce coin de la rive de la Coomera River au chef décorateur et à James Bobin, leur choix s’est arrêté là”. En effet, en bon connaisseur de l’histoire de l’architecture, Dan Henna a considéré qu’en Amazonie, le fleuve tient lieu d’artère principale et a donc construit la maison de Dora sur pilotis, ce qui renforce l’esprit aventurier de la jeune héroïne. Pour cela, l’équipe de décoration a dû enfoncer vingt pylônes dans les fondements de la rivière afin d’assurer une structure capable de résister à la présence simultanée des 200 personnes constituant les équipes techniques et artistiques.

    Le look de Dora

    La chef costumière Rahel Afiley s’est tournée vers la série télévisée pour confectionner les tenues de Dora adolescente. Ainsi dans la première scène Dora porte son costume de référence, soit un t-shirt rose et un short orange. Puis, dans cet esprit, Rahel Afiley a conçu une quarantaine de vêtements, qui tiennent compte de l’évolution des aventures de Dora et des épreuves que les habits ont dû endurer. "Les changements ont volontairement été discrets, il fallait rester fidèles à la tenue d’origine mais elle devait s’adapter à l’âge de l’adolescente et nous avons pris particulièrement soin de ses chaussures. James Bobin et moi aimons beaucoup les Palladium et elles correspondent bien à l’esprit d’aventure et découverte du personnage. En tous cas, il ne fallait pas qu’elles soient fragiles."

    Sac à dos !

    Dans la série, Sac à dos, le sac anthropomorphique de Dora est un personnage à part entière et ici nous avons une scène où il parle, en rappel du dessin animé. C’est Gillian Butler, accessoiriste chevronnée, qui l’a conçu, proposant à James Bobin jusqu’à une centaine de créations pour donner à cet élément un aspect humain qui ressemble au sac légendaire de la série.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Le Roi Lion (2019)
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Crawl (2019)
    • Anna (2019)
    • Playmobil, Le Film (2019)
    • Parasite (2019)
    • Midsommar (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Le Coup du siècle (2019)
    • Yesterday (2019)
    • The Operative (2019)
    • Mon frère (2019)
    • Wedding Nightmare (2019)
    • Premier de la classe (2018)
    • Annabelle – La Maison Du Mal (2019)
    • Frankie (2019)
    Back to Top