Mon AlloCiné
Vivir y Otras Ficciones
note moyenne
3,2
11 notes dont 2 critiques
50% (1 critique)
0% (0 critique)
50% (1 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
0% (0 critique)
Votre avis sur Vivir y Otras Ficciones ?

2 critiques spectateurs

framboise32

Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 1 211 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 15/02/2018

Antonio est un écrivain. Tétraplégique, il n'a qu'une seule envie, vivre. Pour lui vivre passe aussi par le sexe. Il veut mettre en place un service d’assistance sexuelle pour handicapés. Une  travailleuse du sexe vient lui rendre visite ainsi qu'à ses amis. Bien evidement, la démarche choque et vient bousculer la morale.  Son ami Pepe voit ca d'un oeil moralisateur. Il se fait le porte parole de la société. Sandra , à l'inverse, soutient "l'action", et prend parfois du plaisir lors de ces relations sexuelles.    Le film de Jo Sol est un film politique. Il interroge sur le handicap, sur le refus d'être passif face à un corps malade.  La réalité du sujet, l'interrogation de la place des handicapés dans la société,  leur détermination à vivre, la volonté de faire bouger les choses et le sujet tabou de la sexualité pour les personnes handicapés, en font un film intéressant.   Pepe voit ca d'un oeil moralisateur. Il se fait le porte parole de la société. Sandra , à l'inverse, soutient "l'action", et retrouve parfois du plaisir lors des relations sexuelles.    Le film est entre documentaire et fiction. Le sujet est intéressant et interroge.  A voir

ATHMOS.ONER

Suivre son activité 87 abonnés Lire ses 187 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 06/02/2018

Participer à un jury de cinéma est déjà une belle expérience de vie, quand en prime, nous avons la chance de pouvoir voir et primer « vivir y otras ficciones » cela atteint des sommets de joie. A lire le synopsis, on peut comprendre que la plupart des gens vont préférer aller voir un film plus « accessible ». Honnêtement, qui veut aller voir sur grand écran un duo composé d’un tétraplégique et d’un homme âgé qui sort d’un hôpital psychiatrique ? Quand en prime s’ajoute en toile de fond, les problèmes « techniques », légaux et sociétaux pour que des personnes tétraplégiques puissent recourir à des « services sexuels » contre paiement… Sujet compliqué, casse gueule, repoussant et inadmissible pour certains. Pourtant, ce film d’un naturel à la limite d’un documentaire, est aussi une fable de vie puissante, joyeuse et qui ouvre de nombreux pans de réflexions (sur le droit au plaisir sexuel, sur la normalisation de la beauté et le rejet des différences, sur le capitalisme, la solidarité, les utopistes qui font bouger les curseurs…). Avec un ton souvent caustique, des passages plus poétiques, le film nous livre des dialogues toujours percutants qu’il faut suivre avec attention tant ils sont denses. Comment ne pas s’attacher à ces personnages ? Comment ne pas savourer le chant de flamenco, digne d’un cri primal ? Comment ne pas vouloir serrer les protagonistes dans nos bras (comme le disait si bien Laetitia Casta en remettant l’Antigone d’or à Jo Sol lors du 38ème Cinémed) ? Ce petit bijou brut et pas toujours poli est un film complètement indépendant, fait à 4 mains seulement, libre comme rarement un film peut l’être et le résultat est digne des plus grands. Ce qui aurait pu rester un film invisible a déjà récolté une très belle flopée de prix. A vous de lui décerner le plus beau prix : celui d’un ticket de cinéma. Un film sur les différences, réelles ou supposées, une fable qui rassemble et fortifie l’humanité car au final, n’est pas toujours handicapé celui qui le croit et une personne handicapée peut vivre pleinement sa vie comme tout autre humain. Ou comment recevoir une très belle leçon de vie de gens qui ne cherchent pas à en donner mais qui veulent simplement vivre le plus librement possible.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top