Mon AlloCiné
    Midnight Express
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Midnight Express" et de son tournage !

    Histoire incroyable mais vraie

    Midnight Express n’est autre qu’une histoire vraie : celle de William Hayes, arrêté en 1970 à l’aéroport d’Istanbul pour avoir tenté de dissimuler deux kilos de drogue avant son retour aux États-Unis. Après une première condamnation, les autorités turques décident d’en faire un exemple et ordonnent sa réclusion à perpétuité. Hayes parvient à s’échapper cinq ans plus tard ; il racontera dans son autobiographie les conditions incroyables de sa détention et de son évasion.

    Expression populaire

    Midnight Express est en réalité une expression qui signifie « s’évader » dans le langage des prisonniers.

    Un scénario controversé

    Avec Midnight Express, Oliver Stone obtient son premier Oscar en tant que scénariste et s’impose à Hollywood. Toutefois, le scénario est sévèrement critiqué en raison de la dramatisation jugée excessive de certains événements, et fait l’objet d’accusations de racisme. William Hayes lui-même n’approuve pas la manière dont est décrite sa vie en prison. Oliver Stone s’excusera en 2004 auprès de la Turquie, qui a censuré le film pendant près de 15 ans. Les polémiques n’ont cependant pas refroidi le réalisateur Alan Parker, qui collaborera de nouveau avec Stone pour son film Evita en 1996.

    Plus vrai que nature

    Le véritable Billy Hayes s’est amusé de la ressemblance étonnante entre John Hurt et le personnage de Max qu’il incarnait à l’écran, aussi bien au niveau de son apparence que dans son jeu d’acteur. Hurt s’est pour ainsi dire beaucoup impliqué dans son rôle de prisonnier, ne prenant plus de bains pendant la quasi-totalité du tournage (53 jours) et faisant fuir la plupart de l’équipe.

    Musique révolutionnaire

    La bande originale du film est signée Giorgio Moroder et marque le premier succès cinématographique du compositeur de musique électronique. Ce dernier est récompensé aux Oscars et aux Golden Globes (une première pour une musique entièrement composée au synthétiseur) et continuera d’écrire pour le cinéma ; on lui doit notamment les musiques cultes de American Gigolo, Flashdance, Scarface ou encore Top Gun.

    Le rôle d’une vie

    Alors que Richard Gere était voulu par les producteurs, c’est finalement Brad Davis qui a pris les traits de Billy Hayes pour ce biopic, faisant pour l’occasion ses premiers pas au cinéma après un début de carrière à Broadway et quelques rôles à la télévision. Il signe une performance saluée par ses pairs, qui le récompensent par un Golden Globe. Bien qu’il figure alors parmi les acteurs les plus prometteurs, les apparitions de Davis se font rares (un second rôle dans Les Chariots de Feu et le rôle-titre de la pièce "The Normal Heart", adaptée au cinéma en 2014). Il meurt en septembre 1991 à l’âge de 41 ans, peu de temps après avoir annoncé sa séropositivité.

    Des scènes difficiles à tourner

    Du propre aveu d’Alan Parker, le tournage de Midnight Express est l’un des plus intenses et éprouvants qu’il ait connus, en raison de conditions de tournage très difficiles (rythme effréné, climat hostile, sujet violent…). Une scène a particulièrement marqué les esprits : celle où Hayes arrache la langue de l’un de ses compagnons de cellule. Horrifiée devant tant de violence, l’équipe a quitté le plateau pour laisser le réalisateur seul avec ses deux acteurs. Brad Davis devait ainsi transporter une langue de porc pour les besoins de cette scène.

    Quelques ajustements

    La fin de Midnight Express a dû être modifiée en raison d’un budget limité. Alors que la vraie histoire se conclue par l’évasion de Hayes par la mer à l’occasion d’un transfert du prisonnier, le film montre le personnage joué par Brad Davis enfiler la tenue d’un gardien après avoir assassiné le gardien-chef de la prison. De même, en raison de l’hostilité de la Turquie à accueillir le film, celui-ci a été tourné entièrement à Malte. Quelques images d’Istanbul tournées en amont ont tout de même pu être ajoutées au montage.

    Des réactions inattendues

    Si le producteur David Puttnam était satisfait par le film lors de son premier visionnage, son avis est aujourd’hui plus contrasté. En effet, ce dernier a mal accueilli les réactions surprenantes du public lors d’une projection à New York, ceux-ci applaudissant et approuvant certaines des scènes les plus violentes.

    Un accueil plutôt mitigé en France

    Alors que Midnight Express est présenté au Festival de Cannes et domine les plus prestigieuses cérémonies grâce à de nombreuses nominations et récompenses (Oscars, Golden Globes et BAFTA), l’accueil est plus réservé en France. En effet, la presse reçoit très froidement le film d’Alan Parker en raison des nombreuses polémiques qui en accompagnent le scénario. Avec le temps, les esprits se sont apaisés et Midnight Express se hisse aujourd’hui au rang des films cultes.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • Gemini Man (2019)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Downton Abbey (2019)
    • J'irai où tu iras (2018)
    • Donne-moi des ailes (2019)
    • Rambo: Last Blood (2019)
    • Chambre 212 (2019)
    • Alice et le maire (2018)
    • Un jour de pluie à New York (2018)
    • Deux Moi (2018)
    • Le Dindon (2018)
    • Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque (2019)
    • Papicha (2019)
    • La Vie scolaire (2018)
    • La Vérité si je mens ! Les débuts (2018)
    • Sœurs d'armes (2018)
    • Hors Normes (2019)
    Back to Top