Mon AlloCiné
Diamond Island
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Diamond Island" et de son tournage !

Envie de fiction

Comme dans le documentaire Le Sommeil d'or qui se centrait sur les traces du cinéma cambodgien disparu, Davy Chou a voulu dans Diamond Island aborder la thématique du présent du Cambodge et de sa jeunesse. Le metteur en scène explique :

"Dans "Le Sommeil d’or", le défi était de partir du présent pour y faire resurgir le passé, et les jeunes y tenaient une place périphérique mais cruciale. Et quand j’ai fini le film, je n’avais qu’une seule envie, c’était de faire une fiction avec la jeunesse comme pivot et de plonger pleinement dans ce présent-là. Au-delà de ça, les questions de forme et de mise en scène me semblent strictement les mêmes entre le documentaire et la fiction."

Comme projeté dans le futur

Pour Davy Chou, Diamond Island est un lieu représentant parfaitement le rapport passionnel et cruel entre la jeunesse et le mythe de la modernité en marche du Cambodge. "Il y a une espèce de surgissement brutal de la modernité dans un pays qui n’a pas du tout été habitué à ça. Le pays est comme précipité dans le futur, et la jeunesse qui est née pendant une période de privation conséquente à une Histoire excessivement tragique y perd ses repères. Le film s’articule autour du désir, à la fois naïf, violent et sans recul qu’engendre ce surgissement, et ce à tous les niveaux de la société", confie-t-il.

Ecriture du scénario

C'est en retournant sur Diamond Island, où Davy Chou avait, en 2010, tourné quelques images intégrées à la fin du Sommeil d’or, que l'idée du film Diamond Island s'est imposée à lui. Il se rappelle : "Sans scénario et sachant que le développement d’un long métrage me prendrait encore deux à trois ans, je me suis lancé dans le tournage de Cambodia 2099 en improvisant en quelques jours une histoire se déroulant à Diamond Island. Ça a été salvateur pour moi de renverser le processus habituel : tourner d’abord afin de libérer l’inspiration pour écrire le long".

Le cinéaste a alors écrit le scénario de Diamond Island en 18 mois et la scénariste Claire Maugendre l'a ensuite rejoint à l'écriture pour apporter un second souffle à cette histoire.

Esthétique du film

Pour retranscrire ce lieu où règne l'artifice, Davy Chou et le directeur photo Thomas Favel se sont inspirés des derniers films de Michael Mann (plus particulièrement de Miami Vice) ainsi que de Spring Breakers d’Harmony Korine et Speed Racer des Wachowski (pour l’esthétique fluo). Les deux hommes ont également "fait dialoguer" l'image de Diamond Island avec les jeux vidéo, les clips contemporains (comme ceux de Kendrick Lamar), les mangas ou encore le travail du plasticien James Turrell.

Côté BO

La musique de Diamond Island a été composée par Christophe Musset et Jérémie Arcache, ex-membres du groupe Revolver. Davy Chou précise : "Notre approche, c’était de ne pas avoir peur des sentiments, de l’empathie voire de l’emphase, et de proposer une musique là aussi hétérogène, qui mélangerait couleurs orchestrales et couleurs synthétiques, avec des magmas de sons puis au-dessus des notes claires. Ils ont ensemble créé une musique formidable qui à mon avis épouse totalement l’esprit du film."

Acteurs non-professionnels

Comme il n'y a quasiment pas d'acteurs professionnels au Cambodge, Davy Chou a dû trouver des jeunes comédiens sans expérience. Il a donc arpenté Phnom Penh et ses environs pendant quatre mois, en se rendant sur des chantiers, des sorties d’usines, des clubs pour ouvriers et bien sûr en passant beaucoup de temps sur Diamond Island.

Au final, seul Samnang Nut, qui joue Virak, le chef de la bande, avait une expérience de jeu : c’est un clown et il a joué sous la direction de Georges Bigot dans la pièce d’Hélène Cixous "L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Les Gardiens de la Galaxie 2 (2017)
  • Jour J (2017)
  • Alien: Covenant (2017)
  • Outsider (2016)
  • Life - Origine Inconnue (2017)
  • Django (2016)
  • Aurore (2016)
  • Get Out (2017)
  • Fast & Furious 8 (2017)
  • Sous le même toit (2016)
  • Baby Boss (2017)
  • Le Procès du siècle (2016)
  • Après la tempête (2016)
  • Les Schtroumpfs et le village perdu (2017)
  • On l’appelle Jeeg Robot (2015)
  • La Belle et la Bête (2017)
  • De toutes mes forces (2016)
  • Braquage à l'ancienne (2017)
  • Split (2017)
  • Cessez-le-feu (2016)
Back to Top