Mon AlloCiné
Margaret
Note moyenne
2,7
12 titres de presse
  • Culturopoing.com
  • Le Figaro
  • L'Humanité
  • aVoir-aLire.com
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
  • Ouest France
  • Critikat.com
  • Le Monde
  • Première

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

12 critiques presse

Culturopoing.com

par Danielle Lambert

Toute part maternelle comporte sa part d'ombre. Et c'est tout le mérite du film de Rebecca Daly de savoir se dresser devant celle, immense, qui cache l'un des plus grands tabous, et de le faire sans méconnaître la différence entre incestueux et incestuel.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Le Figaro

par La Rédaction

Avec beaucoup de sensibilité, Rebecca Daly entrecroise ces trois solitudes qui résonnent entre elles et réveillent des émotions multiples.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

L'Humanité

par Vincent Ostria

Une exploration intimiste d’une culpabilité enfouie, qui fait planer le spectre de l’inceste (par personne interposée) pour mieux intriguer.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

aVoir-aLire.com

par Gérard Crespo

Cette étude psychologique aborde avec classicisme et subtilité un sujet implicitement sulfureux.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Les Fiches du Cinéma

par Julie Loncin

Malgré la qualité de l’interprétation, le film de Rebecca Daly peine à rendre convaincante la relation trouble qui naît entre eux.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

La cinéaste (...) creuse les émotions au lieu de les faire saillir, en distillant un trouble permenant.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Studio Ciné Live

par Laurent Djian

La formidable Rachel Griffiths porte sur ses épaules cette chronique un rien sulfureuse, et surtout dans le non-dit au point de laisser indifférent.

Télérama

par Nicolas Didier

Ce récit de deuil, second long métrage de Rebecca Daly après The Other Side of sleep (2011), manque de subtilité. L’ambiguïté se limite au personnage du fils de substitution. Mais le film séduit grâce à la performance sensible de Rachel Griffiths, l’inoubliable Brenda de la série Six Feet under.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Ouest France

par Audrey Tamine

Sensible, sans pathos, mais trop elliptique pour nous embarquer.

Critikat.com

par Clément Graminiès

Multipliant les scènes totalement convenues, le film de Rebecca Daly s’en tient à un cahier des charges d’une pauvreté désespérante.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Monde

par Murielle Joudet

Inutile de lire entre les lignes d’un scénario cousu de fil blanc pour comprendre que Margaret cherche à travers Joe un fils de substitution. Il ne faut pas non plus compter sur la mise en scène de Rebecca Daly pour insuffler un peu de mystère à cette intrigue tarte à la crème.

Première

par Frédéric Foubert

Tout en silences pesants et paraboles lourdes de sens (plans insistants sur l’héroïne faisant de l’apnée dans une piscine), Margaret est une caricature de film d’auteur au scénario cousu de fil blanc et aux intentions pachydermiques, dénué de tout mystère et de toute ambiguïté.

La critique complète est disponible sur le site Première
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top