Mon AlloCiné
    Les Autres Filles
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Autres Filles" et de son tournage !

    Des filles à Cannes

    Les autres filles a été présenté à la Semaine de la Critique lors du Festival de Cannes 2000.

    Caroline Vignal dans un salon de coiffure

    « J'ai eu envie, ou besoin, de m'éloigner de moi-même, d'aller voir ailleurs. Ecrire ça peut être un alibi en or pour aller là où on n'est pas censé aller, rencontrer des gens qu'on n'est pas censé rencontrer… J'ai eu tôt l'idée de la coiffure, je ne sais plus comment, c'était une intuition bonne, car en allant dans les lycées professionnels regarder ce qui s'y passait, j'ai vu se cristalliser sous mes yeux beaucoup de questions que j'avais envie d'aborder – la découverte et l'acceptation de sa propre féminité, le regard des autres, le regard sur soi… »

    Jean-François Galotte (le père)

    Dirigé par Patricia Mazuy (Peaux de vaches en 1988), Jean-Michel Carré (Visiblement, je vous aime en 1996), Dominique Cabréra (L'autre côté de la mer en 1997) et Alain Berliner (Ma vie en rose en 1997), Jean-François Galotte a notamment joué dans Le poulpe (Guillaume Nicloux, 1998) et La nouvelle Eve (Catherine Corsini, 1999).
    Jean-François Galotte est également réalisateur. Il a mis en scène quatre longs métrages, Point final à la ligne (1981), Carbone 14, le film (1983), Le chien (1986) et Jamais deux sans trois (1988).

    Caroline Vignal à propos son actrice principale, Julie Leclercq

    « Elle est très réservée, elle ne se livre pas, c'est très difficile de savoir ce qu'elle pense, ce qu'elle ressent. Je crois que c'est l'une des choses qui m'ont le plus séduites chez elle, ce mystère. Le film fini, elle continue à m'intriguer. Elle est un mélange de maturité inexplicable et d'enfance (…) »

    Bernard Menez (M. Suarez)

    L'acteur fétiche de Jacques Rozier (Du côté d'Orouët en 1973, Maine-Océan en 1986) et de Pascal Thomas (Pleure pas la bouche pleine en 1973, Chaud lapin en 1974) fait ici un retour sur le grand écran.
    Bernard Menez a notamment joué dans La grande bouffe (Marco Ferreri, 1973), La nuit américaine (François Truffaut, id.), Trop, c'est trop (Didier Kaminka, 1975) et Tendrement vache (Serge Pénard, 1978).

    Le point de vue de Caroline Vignal

    « Je ne saurais pas adopter un point de vue omniscient. J'ai besoin du biais d'un personnage pour rentrer dans une histoire. Les «grands sujets» ne m'intéressent pas, j'ai envie de partir de l'anecdotique, du très ordinaire – ce qui m'intéresse, c'est le regard qu'un personnage peut porter sur ces choses, si «petites», si «insignifiantes» soient-elles, comment il les vit, ce qu'il ressent. Si l'anecdote dépasse le regard, la subjectivité, ça ne m'intéresse plus. »

    Caroline Vignal, réalisatrice

    Après des études à la FEMIS (section scénario), Caroline Vignal a signé deux courts métrages, Solène change de tête (1998) et Roule, ma poule (1999), avant de réalisé avec Les autres filles son premier long métrage.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • La Vie scolaire (2018)
    • Deux moi (2018)
    • Ça : Chapitre 2 (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Inséparables (2018)
    • Wedding Nightmare (2019)
    • Roubaix, une lumière (2019)
    • La Chute du président (2019)
    • Une fille facile (2019)
    • Le Roi Lion (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Fête de famille (2019)
    • Fourmi (2018)
    • Les Hirondelles de Kaboul (2019)
    • Scary Stories (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • Good Boys (2019)
    • Parasite (2019)
    • Downton Abbey (2019)
    Back to Top