Mon AlloCiné
    Creed II
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Creed II" et de son tournage !

    Steven Caple Jr ?

    Creed II est le second long-métrage de Steven Caple, Jr après The Land, présenté au Festival de Sundance 2016. L'histoire fait écho au propre parcours du réalisateur né en 1988 : Quatre adolescents passent leur été à errer dans les rues de Cleveland, Ohio, en espérant atteindre un jour leur rêve : devenir skateur professionnel. Mais quand ils tombent dans les filets de trafiquants locaux, la drogue et l’argent facile vont éprouver leur amitié et mettre leurs vies en danger.

    En 2017, le jeune homme est classé parmi les 30 personnalités de moins de 30 ans à suivre dans la catégorie "Hollywood & Entertainment" dans le magazine Forbes. Cette mise en lumière attire l'oeil de Sylvester Stallone et des producteurs de Creed II ; ces derniers lui confient la réalisation de cette suite, toujours portée par Michael B. Jordan et Sly. Le célèbre interprète de Rocky Balboa devait initialement diriger le film mais a finalement préféré céder sa place, se concentrant sur son rôle. Steven succède ainsi à Ryan Coogler, metteur en scène du premier volet, parti chez Marvel pour prendre les rênes de la saga Black Panther.

    Retrouvailles Sly-Lundgren

    Creed II marque la 5ème collaboration entre Sylvester Stallone et Dolph Lundgren après Rocky IV et les 3 volets de la saga Expendables.

    De Rocky à Creed

    Dans Creed II, Adonis regarde sur sa tablette des images d'archives de la mort de son père, Apollo, durant son combat contre Drago. Il s'agit de plans provenant directement du tournage de Rocky IV et qui n'ont finalement pas été utilisés dans le montage final.

    Entraînement

    À l'instar d'un Robert De Niro pour Raging Bull ou plus récemment d'un Jake Gyllenhaal pour La Rage au ventreMichael B Jordan s'est soumis à un entrainement physique très intense pour être crédible à l'écran dans la peau du boxeur Adonis Creed. Il s'entraînait 2 à 3 fois par jour et s'est aussi astreint à un régime à base de poulet, de riz brun, de brocolis tout en buvant 5 litres d'eau quotidiennement et en abandonnant les sucres, le pain, les pâtes, les laitages et le fromage. A noter que Michael B Jordan a déjà dû se préparer de la sorte (mais en moins intense d'après ses dires) pour jouer le quarterback Vince Howard dans la série Friday Night Lights.

    Viktor Drago

    Florian "Big Nasty" Munteanu, boxeur germano-roumain à la carrure impressionnante (1m95 pour 106 kilos) a été choisi pour incarner Viktor, le fils d'Ivan Drago (Dolph Lundgren). Fun fact : Durant la phase de casting, le combattant UFC Sage Northcutt a fait campagne sur les réseaux sociaux pour attirer l'attention de la production ; il souhaitait camper lui-même Viktor Drago.

    Trouver Viktor

    Les recherches pour trouver Viktor Drago ont duré plusieurs mois et se sont déroulées dans le monde entier. La production a rencontré des comédiens et des sportifs de diverses disciplines – arts martiaux, kick-boxing, boxe, et football américain. Après avoir passé plusieurs mois à consulter des centaines de photos, vidéos et d'enregistrements d'auditions, Stallone a déniché le boxeur allemand Florian "Big Nasty" Munteanu, de 106 kg et mesurant 1m95. "J'ai eu une intuition concernant Florian", note Stallone. "C'est très difficile d'obtenir tout ce qu'on recherche chez la même personne dans ce genre de casting. On voyait des types baraqués capables de boxer mais pas de jouer. Ou des types qui avaient fière allure mais qui étaient incapables de boxer. Florian est unique en son genre".

    Drago de noël !

    Florian Munteanu, poids lourd amateur ayant remporté 68 matchs et perdu 10 autres (avec 6 matchs nuls), a été informé par son coach que les producteurs de CREED II l'avaient repéré grâce à ses photos et vidéos, et souhaitaient savoir s'il accepterait de passer une audition. Peu après, le boxeur d'origine germano-roumaine âgé de 27 ans – bercé, dans son enfance, par la saga ROCKY découverte avec son père, lui-même fervent boxeur – s'est vu confirmer que "Sylvester Stallone [souhaitait] s'entretenir avec lui via Skype". "C'était totalement surréaliste de passer une audition via Skype avec Stallone, qui était l'un de mes héros quand j'étais gamin", confie l'athlète. "Surtout pour décrocher le rôle d'un boxeur, moi qui ai grandi en voyant et en revoyant les films de la saga ROCKY. Je ne pourrais pas pu décrire ce que j'ai ressenti quand l'écran d'ordinateur s'est allumé, que j'ai vu Stallone devant moi et pris conscience que ce qui se passait était réel". Suite à cette audition très positive, Munteanu a eu rendez-vous avec le réalisateur Steven Caple Jr qui s'est révélé fructueux et la nouvelle de son engagement lui est parvenue sur un mode très cinématographique ! "J'ai passé ma dernière audition à Los Angeles, juste avant Noël, et je suis reparti ensuite chez moi à Munich", se souvient-il. "J'ai reçu un appel de mon agent le 23 décembre au soir, mais mes parents dormaient déjà. Du coup, le lendemain, j'avais un super cadeau de Noël pour mes parents : je leur ai appris que j'avais décroché le rôle ! On ne pourrait pas imaginer un scénario pareil".

    Tessa Thompson pousse la chansonnette

    Dans CREED II, Bianca (Tessa Thompson) et Adonis (Michael B. Jordan) se servent de la langue des signes comme moyen de communication intime. "On s'y intéresse un peu plus dans ce nouveau chapitre car les personnages se sont appropriés cet outil de communication", indique Tessa Thompson. En outre, celle-ci a collaboré à l'écriture des chansons, retrouvant ainsi le compositeur et producteur Ludwig Göransson qui, de son côté, a fait appel aux auteurs-interprètes Bibi Bourelly et James Fauntleroy afin d'explorer les nouvelles sonorités de l'oeuvre de Bianca. "On voulait vraiment que le style et la voix de Bianca prennent de l'ampleur et touchent un public plus large", analyse l'actrice. "Ce que j'adore chez elle, c'est qu'elle a une vraie force et que son univers est très riche. Son style a évolué et elle a envie de nouvelles sonorités. Sa musique reflète désormais sa propre nature. J'adore personnellement la musique, et celle qu'on a composée est typiquement le genre de musique que je ferais si j'étais musicienne. C'était formidable parce que j'ai pu endosser la personnalité de Bianca pour explorer cette forme artistique".

    Tessa Thompson, qui vient d'une famille de musiciens et s'est produite dans un groupe, interprète trois chansons dans le film. Elle entonne notamment "I Would Go to War" en précédant Adonis et Rocky qui, eux, se dirigent vers le ring du Stade olympique de Moscou afin d'affronter Viktor Drago. "Ce que j'ai aimé dans ce passage, c'est qu'à travers cette chanson, Bianca dit à Adonis : 'Je sais ce que ce combat représente pour toi, et je suis avec toi'. Quand elle ne se consacre pas à son métier, mais qu'elle est là pour soutenir Adonis et s'occuper de leur bébé, elle se demande si ses rêves ne sont pas inaccessibles. Du coup, quand on la voit chanter, on est heureux pour elle".

    Comme des trentenaires

    Sylvester Stallone et Dolph Lundgren se sont entrainés comme des forcenés pour les besoins du tournage de Creed II. Ces derniers ont posté sur les réseaux sociaux des vidéos d'eux se préparant physiquement comme s'ils avaient encore trente ans. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça force le respect, car le premier est âgé de 72 ans et le second de 61 ans. Sur une vidéo postée sur Instagram, on peut voir Stallone faire des tractions avec 45 kg de poids supplémentaires attachés autour de son bassin. De son côté, Dolph Lundgren a publié une vidéo de six minutes le montrant à l'entraînement.

    Michael B. Jordan KO

    Sylvester Stallone a souffert pour incarner Rocky, se retrouvant même à l'hôpital après s'être fait démolir par Dolph Lundgren sur le tournage de Rocky IV. Pour Creed IIMichael B. Jordan a également donné de sa personne, frôlant le KO à de multiples reprises malgré son entraînement intensif et sa prise de muscles. À noter que le jeune comédien avait été mis au tapis sur le plateau du premier Creed après un coup de poing dévastateur de son adversaire. Pour Stallone, se prendre un KO sur le tournage d'un film de la saga Rocky est presque un rituel : "Il faut que tu te fasse démolir par plus costaud que toi. Pour moi, cela a été Carl Weathers (Apollo Creed). Dolph Lundgren m'a aussi envoyé à l'hôpital. Il m'a frappé si fort que je me suis évanoui et réveillé des heures plus tard entouré de nonnes dans un avion qui m'emmenait à l'hôpital."

    Rocky, c'est fini

    Stallone et Rocky, c'est fini ? Dans une vidéo publiée le 28 novembre 2018 sur les réseaux sociaux, relayée par The Hollywood Reporter, l'acteur américain de 72 ans déclare qu'il n'incarnera sans doute plus son personnage iconique à l'écran. Des images filmées durant le dernier jour de tournage de Creed II, qui montrent "Sly" s'adresser avec émotion à son équipe.

    Pour accompagner la vidéo, Stallone se tourne vers les fans avec un message en forme d'adieu au personnage qui a fait sa gloire : "Je voudrais juste remercier chaque personne dans le monde ayant pris la famille Rocky dans son coeur durant plus de 40 ans. Créer et interpréter ce personnage si important a été mon ultime privilège. Malheureusement, toutes les choses ont une fin. Ne lâchez pas, je vous aime, vous qui avez été si bons et généreux, et Rocky vous aime également. C'est probablement mon dernier tour de piste car il est arrivé ce que je pensais, quelque chose que je n'avais jamais imaginé", déclare Stallone dans la vidéo, face à son équipe. "Je pensais que c'en était fini de Rocky en 2006, avec Rocky Balboa. Et ça m'allait très bien." Puis, s'adressant à Michael B. Jordan : "Et soudain, ce jeune homme s'est présenté et toute l'histoire a changé. Il y a eu une nouvelle génération. De nouveaux problèmes. De nouvelles aventures. Je ne pourrais pas être plus heureux de prendre du recul, car mon histoire a été racontée, car il y a un tout nouveau monde qui s'ouvre pour ce public, cette génération. À toi de prendre la relève, désormais."

    Dolph Lundgren les dents jaunes

    Dolph Lundgren a collaboré avec le réalisateur Steven Caple Jr pour modifier son physique et vieillir le personnage de Drago afin de traduire visuellement la pauvreté et les souffrances endurées. "Quand j'ai suggéré à Steven de me jaunir les dents, de m'ajouter des cheveux gris, de me faire un teint plus pâle et d'avoir l'air amaigri, il était un peu contre au départ, mais il a ensuite décidé d'aller encore plus loin", relate Lundgren. "Du coup, en plus du reste, je porte des vêtements très amples, comme s'ils étaient trois tailles trop grands. Par conséquent, même si je me suis entraîné pour être à la hauteur des scènes de coaching avec Florian Munteanu, j'avais toujours l'air maigre."

    Entraînement intensif

    Pour un film de boxe, les acteurs doivent s'entraîner plusieurs mois pour être en mesure de monter sur le ring. Pour être en forme et s'initier à la chorégraphie des combats, ils doivent se soumettre à une discipline de fer, à une grande concentration et à plusieurs heures de travail exténuant dépassant de loin les exigences habituelles d'un tournage. À la fois interprète du rôle-titre et producteur exécutif, Michael B. Jordan s'est beaucoup investi dans le développement du projet : il s'agissait d'offrir aux spectateurs les scènes de boxe réalistes et hors du commun auxquelles la saga ROCKY les a habitués. Le chef-cascadeur Danny Hernandez et son équipe ont travaillé avec Caple et Jordan pour pouvoir surprendre les fans. Comme le dit Hernandez, "Comment s'y prendre pour faire encore monter d'un cran les scènes d'action ? Surtout face à un boxeur comme Drago, comment faire pour renouveler le style de combat d'Adonis Creed ?" Étant donné que Jordan savait à quoi s'attendre pendant l'entraînement, lui qui était passé par là pour le premier opus, il était conscient qu'il allait devoir se surpasser, y compris physiquement. "Pour le premier film, je n'aurais jamais pu m'imaginer ce que je m'apprêtais à faire – mais la deuxième fois, c'était pire", plaisante Jordan.

    Entraînement intensif (bis)

    Michael B. Jordan était conscient que le réalisme était décisif. "Il fallait absolument que je me glisse dans la peau d'un boxeur quand je monte sur le ring", affirme le comédien. "Il fallait que je le sente au fond de moi. Je me suis entraîné tous les jours jusqu'à l'épuisement. Parfois, je m'entraînais deux fois par jour, et je rentrais chez moi avec les mains enflées. Quand on a confiance en soi et dans ce qu'on fait, c'est plus facile de se sentir en pleine possession de ses moyens face à la caméra". Pour y parvenir, Jordan a notamment travaillé avec l'entraîneur de boxe Patrice "Boogie" Harris qui déclare : "Jordan a été surnommé 'Monsieur Pattes d'ours' parce que je travaille pas mal avec ces protections". Harris, qui dirige un club de boxe dans la région de Washington et de Baltimore, pratique la discipline depuis 33 ans et a été repéré par Jordan sur Instagram. "Je poste des vidéos sur ma page Instagram et un jour mon fils me dit : 'Il y a Michael B. Jordan qui te suit'", raconte le sportif. "Je lui ai répondu : 'Qui me suit ?' Et du coup, je me suis mis à le suivre à mon tour. Deux semaines plus tard environ, quelqu'un m'a envoyé un message privé pour me demander si la perspective de participer à un projet de film pouvait m'intéresser, et puis on m'a appelé pour savoir si j'accepterais de travailler sur le plateau de CREED II, car Michael B. Jordan souhaitait travailler avec moi". "La collaboration avec Boogie a été décisive dans ma préparation", indique Jordan. "Il m'a appris des tas de choses, y compris des petits détails à connaître sur le ring et dans les coins auxquels on ne pensait pas, ou des gestes qu'un vrai boxeur ferait dans un tel contexte. Grâce à Boogie, ma prestation a été aussi réaliste que possible".

    Entraînement intensif (ter)

    Le travail avec les pattes d'ours fait partie intégrante du conditionnement cardiaque d'un boxeur. Celui-ci doit aussi pratiquer sans relâche l'entraînement au sac de frappe et au saut à la corde. Les boxeurs font ainsi des rounds avec des mitaines et s'entraînent à la corde à sauter. Michael B. Jordan tenait à ce que le coach Patrice "Boogie" Harris le fasse travailler comme un authentique boxeur et le surprenne par des tactiques inattendues auxquelles il puisse parer afin de développer sa rapidité et sa coordination. "Boogie est très doué et maîtrise parfaitement la rapidité et la technique et il vous fait vraiment progresser", déclare Jordan. "Si Adonis doit être plus rapide et plus fort, et capable de battre et de surpasser le redoutable Viktor, c'est grâce à Boogie qu'il peut y arriver". Harris comprend désormais pourquoi Jordan lui a demandé, au début de son entraînement, de le traiter comme un vrai boxeur. "Et c'est ce que j'ai fait", assure Harris. "Il a fait preuve de concentration, comme un authentique athlète. Lui et ses partenaires devaient être capables de se déplacer comme des boxeurs. Je les ai vus basculer dans un autre monde en entendant 'Action !' Avec ce simple mot, tout bascule".

    Catégorie poids lourd ?

    Michael B. Jordan explique que lorsqu'il a découvert son partenaire, ennemi juré et adversaire Florian "Big Nasty" Munteanu, il s'est exclamé : "Dans quelle catégorie est-ce qu'on va se battre ? Il est gigantesque !" Pendant la pesée, Munteanu se souvient qu'ils étaient tous les deux conscients qu'ils allaient devoir travailler pour espérer se battre dans la catégorie poids lourd. "Je crois bien que Mike pesait environ 86 kg et qu'il faut peser au moins 90 kg pour être poids lourd", se rappelle Munteanu. "Il pesait 22 kg de moins que moi". Pour surmonter cet écart, Munteanu a dû perdre du poids et Jordan s'étoffer. "Je n'ai sans doute jamais été aussi baraqué", note Jordan. "Je suis plus imposant que dans le premier CREED et BLACK PANTHER. Tout est affaire d'entraînement. Un boxeur doit avoir une certaine allure et peser un certain poids. Pour être à la hauteur, on a intensifié les exercices de cardio, en parallèle de l'entraînement à la boxe, ce qui représente un gros effort physique – sur un rythme de deux fois par jour, tous les jours pendant six semaines". Selon Danny Hernandez, Jordan "était gonflé à bloc et tenait à s'entraîner comme un véritable athlète. Il a fait preuve d'un engagement total, en se soumettant à un entraînement délirant. On s'entraînait et on répétait les scènes de combat, côte à côte, jusqu'à ce que je lui dise : 'tu as besoin de faire une pause', et il se mettait alors à frapper dans un sac. Il travaillait sans cesse. Il ne s'arrêtait jamais".

    Adapter son style

    Pour un boxeur professionnel, habitué à asséner des coups et non à les retenir, l'apprentissage de la chorégraphie combats pour les besoins d'un tournage n'a rien d'évident. "Il s'agit de ne pas faire mal et d'esquiver les coups", indique Florian Munteanu. "C'est différent d'un match de boxe"Michael B. Jordan et Munteanu ont travaillé avec le cascadeur Danny Hernandez et son équipe, dont Daniel Bernhardt et Don Theerathada faisaient partie. Ils ont ainsi progressé étape par étape, s'engageant dans ce que Jordan appelle un "ballet violent, une sorte de danse brutale que nous répétions jour après jour. C'était un entraînement extrêmement intensif, mais qui s'est avéré efficace". S'il s'agit d'abord d'esquiver les coups, un match de cinéma se démarque d'un authentique affrontement sur le ring dans la mesure où il faut tendre les bras et asséner des frappes plus amples et plus longues – à l'inverse des gestes serrés et lents des vrais boxeurs. "Tout est une question de distance", précise Munteanu. "Bien évidemment, la distance pour un film est différente de celle requise pour un vrai match puisqu'il faut se positionner de sorte à éviter le contact avec l'adversaire. Il faut donc adapter son style".

    Lieux de tournage

    Au bout de dix semaines de tournage à Philadelphie, Steven Caple Jr, Michael B. JordanSylvester Stallone et l'équipe technique se sont rendus à Deming, au Nouveau- Mexique (qui a campé la Vallée de la Mort) pour tourner les scènes se déroulant dans le désert. "Quand on a quitté Philadelphie et qu'on a débarqué en plein désert du Nouveau-Mexique, on avait le sentiment de plonger au coeur des ténèbres", raconte le directeur de la photo Kramer Morgenthau, en riant. "Dans le scénario, on est censés terminer le tournage dans un lieu appelé 'purgatoire'. Rocky emmène Adonis dans ce campement rudimentaire, dans un trou totalement paumé, afin qu'il soit fin prêt pour son match contre Viktor". Autant dire qu'il s'agissait d'un bouleversement majeur pour une équipe qui venait de passer six mois, depuis janvier 2018, à tourner en extérieurs sous des températures glaciales, ou dans des salles de sport, des hôpitaux, des appartements et les studios de SunCenter à Aston, en Pennsylvanie. Situé à deux heures de route d'El Paso, au Texas, sur l'autoroute I-10 bordant la frontière américano-mexicaine, la ville de Deming était le site idéal pour le campement de Purgatoria El Box et sa région digne de l'enfer. Le passage des espaces urbains et des salles de sport encombrées aux paysages désertiques du sud-ouest américain distingue CREED II des précédents films de la saga. "Les séquences de montage d'entraînement font partie de la légende de ROCKY", affirme Caple. "Il est important qu'elles soient filmées d'une certaine manière. Dans la boxe, on est confronté à son adversaire, mais en réalité, on est surtout confronté à soi-même. On y fait allusion dans la séquence de montage".

    Salles de sport

    Certains spectateurs reconnaîtront deux salles de sports. À commencer par Little Duke's Gym, où Apollo Creed s'entraînait autrefois et où Adonis, dans le premier opus, fait la connaissance de Danny "Stuntman" Wheeler et doit lui céder sa Mustang adorée suite à un pari impulsif… puis la gagne à nouveau – avec son titre de champion poids lourd – au début de CREED II. On aperçoit aussi le Front Street Gym dans le quartier de Kensington, à North Philly [au nord de la ville, NdT], où Rocky entraîne Adonis. C'est un autre site emblématique pour tous ceux qui recherchent authenticité et cachet. De vieux pots de peinture sont suspendus au plafond pour colmater les fuites d'eau, d'énormes sacs de frappe sont réunis par du chatterton et se balancent le long de chaînes rouillées, elles-mêmes fixées à des planches qui parcourent le plafond. Et la salle n'a guère changé depuis longtemps… La production a été ravie de dénicher de nombreux décors, très différents, dans la région de Philadelphie, permettant d'y tourner des scènes se déroulant en Russie, en Ukraine, à Las Vegas et à Los Angeles.

    Atmosphère sur le ring

    Le réalisateur Steven Caple Jr souhaitait ralentir l'action à certains moments des matchs pour souligner les coups physiques et affectifs de ce "ballet violent". Le chef-opérateur Morgenthau s'est alors servi de la caméra Arriflex Arri Alexa, équipée d'objectifs Panavision, mais aussi de la Phantom à haute vitesse permettant de filmer à 1000 images par seconde. De nombreuses scènes ont par ailleurs été tournées à 120 images par seconde. Les scènes de boxe ont été soigneusement préparées à l'avance : les différentes phases qui les composent ont chacune leur propre style, mais se fondent harmonieusement dans la palette de couleurs associée à telle ou telle ambiance. "Tout d'abord, les sorties de ring des boxeurs étaient très importantes aux yeux de Steven, si bien que nous avons fait pas mal de recherches pour savoir à quoi ressemblaient les vrais matchs, et on a conçu ces sorties de ring en fonction de la personnalité des personnages", ajoute le directeur de la photo. "Quand ils sont au tapis, outre l'éclairage du ring, on a travaillé sur les éclairages autour du ring qui permettent d'obtenir l'atmosphère recherchée".
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Le Roi Lion (2019)
    • Once Upon a Time… in Hollywood (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • C'est quoi cette mamie?! (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Crawl (2019)
    • Playmobil, Le Film (2019)
    • Anna (2019)
    • Parasite (2019)
    • Midsommar (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Le Coup du siècle (2019)
    • Yesterday (2019)
    • The Operative (2019)
    • Mon frère (2019)
    • Dora et la Cité perdue (2019)
    • Frankie (2019)
    • Le Gangster, le flic & l'assassin (2018)
    • La Source (2018)
    Back to Top