Mon AlloCiné
    Lettres de la Guerre
    Note moyenne
    3,5
    13 titres de presse
    • Transfuge
    • La Voix du Nord
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Humanité
    • Marianne
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Inrockuptibles
    • Le Monde
    • Le Figaro

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    13 critiques presse

    Transfuge

    par Nathalie Dassa

    Entre guerre et amour, Ivo M. Ferreira fait ainsi vibrer la plume de cet écrivain en devenir, à travers une lecture intimiste qui sublime la beauté des paysages africains, des soldats au front et surtout cet amour à distance qui lui donne l'espoir et le maintient en vie.

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    À travers ce journal intime, se révèle tout un pan de l’histoire que certains préféreraient oublier. Et l’auteur de désacraliser certaines sacro-saintes valeurs (famille, catholicisme, patriotisme) piliers de la société portugaise et des valets du régime salazariste.

    Le Nouvel Observateur

    par Jérôme Garcin

    Pour le spectateur, le choc n’est pas seulement visuel, il est aussi physique. L’expérience est d’ores et déjà inoubliable.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Marguerite Debiesse

    Appelé en Angola en 1971, l’écrivain António Lobo Antunes adressa à sa femme 280 lettres. Elles sont le socle de cette illustration raffinée des dégâts psychologiques générés par un conflit honteux.

    L'Humanité

    par Dominique Widemann

    Une superbe lecture en images inspirée des lettres passionnées qu’envoie à sa femme le futur écrivain Lobo Antunes, sur le front de la guerre coloniale en Angola.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Marianne

    par Grégoire Chertok

    (...) un bien joli film (...).

    Studio Ciné Live

    par Thierry Cheze

    La monotonie guette, mais la beauté visuelle finit par envoûter.

    Télérama

    par Jacques Morice

    Noir et blanc soyeux, peu de dialogues, mais des mouvements fluides de caméra, autour de diverses silhouettes : un capitaine cultivé avec lequel António joue aux échecs, un griot, une fillette perdue... Pour ce premier film, le cinéaste a trouvé une forme envoûtante, concrète et surréelle à la fois.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    La Croix

    par Arnaud Schwartz

    Ainsi que l’a voulu le réalisateur, ce sont donc les lettres, lues par les deux acteurs formant le couple (Miguel Nunes et Margarida Vila-Nova) qui donnent véritablement corps à ce film poétique et contemplatif. Le spectateur trouve sa place au cœur de cette intimité épistolaire, pour un moment de cinéma suspendu.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Davantage de dialogues auraient atténué le côté linéaire et illustratif de ce film en noir et blanc empreint de mélancolie qui nous plonge dans l’intimité d’un homme confronté à l’absence, l’ennui et la peur. Ses plans n’en restent pas moins d’une authentique beauté, comme les épîtres récités en voix off.

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    On pense par flashes à "Apocalypse Now", à "Non ou la vaine gloire de commander", et surtout au "Tabou" de Miguel Gomes dont on retrouve la puissance littéraire et mélancolique. Cette ressemblance est la qualité (c’est magnifique) et la limite de ce film (ça a déjà été fait).

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Une idée de cinéma, séduisante sans doute, mais qui laisse sur sa faim. L’influence du Tabou (2012), de Miguel Gomes, est par ailleurs évidente, et rend la comparaison d’autant plus cruelle.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Des images en noir et blanc des lettres de l'écrivain portugais Antonio Lobo Antunes, du temps où il était militaire en Angola, entre 1971 et 1973. Ennuyeux et prétentieux.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top