Mon AlloCiné
Rock'n Roll
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
2,7
4933 notes dont 715 critiques
8% (55 critiques)
26% (188 critiques)
25% (177 critiques)
18% (129 critiques)
14% (101 critiques)
9% (65 critiques)
Votre avis sur Rock'n Roll ?

715 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 941 abonnés Lire ses 1 159 critiques

4,0Très bien
Publiée le 20/02/2017

"Rock' n Roll" met le paquet dans tous les sens du terme ! Guillaume Canet se met en scène dans une parodie autobiographique terrible, déconcertante, drôle et très caustique à la fois... Et jusqu'à ce point, il fallait oser pousser la satire dans de telles extrémités et le mieux du mieux, c'est que c'est franchement réussi... Mettre sa propre vie, sa propre existence sous les feux de la rampe était un pari original et un exercice périlleux, mais Guillaume Canet le fait avec intelligence, en s'égratignant même avec une certaine cruauté qui surprend, interpelle, dérange presque pour nous réjouir et en rire mais plutôt jaune... Le thème du "rester jeune et beau... et rock" dans tous ses états (!), est traité jusqu'à son paroxysme car la fin renversante et incroyable en franchit même les limites jusqu'à l'absurde, tant elle deviendrait presque une fable sans concession de ce qui attend l'homme dans la réalisation de ses délires les plus profonds. Pour ce faire, la transformation psychologique puis physique de l'acteur est à ce titre phénoménale, mais l'observation de son état d'esprit au fur et à mesure de l'évolution de son estime de soi, l'est tout autant également ! Autant dire que ce film assez gonflé (!) tout de même est une sacrée entreprise et que les acteurs qui y ont participé, peu ou prou, ont tous contribué à leur façon à sa réussite. Après la performance unique du cinéaste dans sa propre autodérision hallucinante, il faut reconnaître que Marion Cotillard joue le jeu de l'épouse à merveille avec un parlé québécois irrésistible et surtout une scène d'imitation dont on ne dira mot bien sûr ! Pour les rôles secondaires, également sous forme d'autoportraits, chacun y met son grain de sel avec bonheur et tant mieux... Que de scènes déjantées, croustillantes et révélatrices sur le mal être de vieillir, sur cette crise de la quarantaine, d'autant plus que cette fois, c'est l'homme qui en est l'objet ! Une idée très originale, qui a le mérite de troubler et de quoi nous retourner complètement !

tony-76

Suivre son activité 513 abonnés Lire ses 1 185 critiques

3,5Bien
Publiée le 17/02/2017

Rock'n Roll, nouveau film de Guillaume Canet qui est également l'acteur principal de ce récit dans lequel il joue sur sa propre image de star. Après son échec commercial de Blood Ties, il revient avec une comédie originale et grinçante à souhait ! En effet, l'acteur-réalisateur fait sa promo de manière intelligente à savoir mettre des images et des vidéos sur les réseaux sociaux dans lequel l'acteur balançait des dossiers à sa femme et ainsi de suite... Cela a beaucoup plu ! Rock'n Roll est un film parlant de Guillaume Canet, comédien de 42 ans qui se remet en question le jour où, sur un plateau de tournage, sa jeune partenaire à l'écran lui dit qu'il n'est pas « très rock » car sa vie de famille est bien rangée avec sa femme Marion Cotillard, son fils, sa maison de campagne et sa passion pour les chevaux. Et comprend qu'il faut tout faire pour changer cette mauvaise image... C'est avant tout, un film de potes avec un scénario franchement osé et faut dire que l'auteur des Petits Mouchoirs y va à fond dans son délire ! C'est culotté et cocasse. Les dialogues sont féroces, gras et très bons dans l'ensemble. Il utilise beaucoup d'ambition et d'autodérision avec pas mal de clins d’œil à sa filmographie Spoiler: (Jappeloup, La Prochaine fois je viserai le cœur) et une critique du show-biz. C'est un exercice d'autodestruction parfaitement assumé de Canet !! Son rythme reste correct, même si la dernière partie part loin, très loin dans son propos Spoiler: - la chirurgie esthétique et le dopage pour la musculation - cela flotte un peu pour cause de quelques longueurs mais, le twist final vaut le coup d’œil... L'acteur assure le show en cassant son image, c'est juste excellent ! En pleine crise de la quarantaine, il va tout faire pour devenir ce personnage rock. Marion Cotillard Spoiler: en étant concentrée sur ses projets dont un fait beaucoup rire (travaillant sur un film de Xavier Dolan) et en révisant son accent québécois s'avère amusant et est toujours aussi belle. Les producteurs Attal dépassés par les faits de l'acteur se révèlent efficaces, tout comme Philippe Lefèvre et les guests stars, honnêtes Spoiler: - Ben Foster, Gilles Lellouche, Johnny Hallyday et encore Kev Adams. Les musiques sont assez bonnes, assez rocks pour séduire. Le film veut transmettre des messages comme la peur de vieillir, la nouvelle génération, l'image qu'on renvoie aux autres... Au final, Rock'n Roll est un film compétent qui se démarque bien des comédies actuelles. Guillaume Canet modernise le cinéma français et ça fait du bien !

bérénice c.

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 18 critiques

4,5Excellent
Publiée le 15/02/2017

Quelle folie dans ce film ! On suit complètement le délire de Guillaume Canet qui va très loin, sans inhibition . Marion Cotillard est à fond et joue le jeu sans tergiversation, on se régale malgré quelques longueurs. Les morceaux de bravoure s'enchaînent, tout comme les répliques géniales et on pardonne aisément les scènes un peu plus faibles. Ce festival incroyable est bien plus profond qu'il n'y paraît , bref un grand bravo, la promesse de la bande-annonce est largement tenue.

nina179cath

Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

1,0Très mauvais
Publiée le 26/02/2017

Ça démarre bien c'est sympa, le couple Canet Cotillard est attachant Et pis Ca part de travers La fin est interminable, ridicule et dérangeante Seul l'attachement entre 2 protagonistes reste sympa A éviter

lhomme-grenouille

Suivre son activité 788 abonnés Lire ses 2 908 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 25/02/2017

Je ne sais pas vous, mais moi, ce Guillaume Canet, je ne peux m’empêcher d’avoir de la sympathie pour lui… Pourtant je ne l’aime pas en tant qu’acteur et je l’aime encore moins en tant qu’auteur… Eh bah malgré tout ça, je vais quand-même voir tous ses films ! Allez comprendre ! J’ai beau avoir trouvé « Ne le dis à personne » totalement creux, caricatural et surfait ; j’ai beau avoir trouvé « Les petits mouchoirs » incroyablement immature et superfétatoire – bref autant de signaux qui devaient m’annoncer la catastrophe qu’allait être « Rock n’Roll » – eh bah pourtant, je me suis quand même laissé tenter… Bah oui… Comme quoi, quand on prend un mec sympa et qu’on vous le présente dans une bande-annonce plutôt bien fichue, il y a toujours moyen de se faire avoir, même quand on est doublement averti ! Et là pour le coup : chapeau ! Alors que d’habitude les bandes-annonces ont souvent une fâcheuse tendance à gâcher des films, pour le coup celle de ce « Rock n’ Roll » a quand même su grandement m’enjoliver le truc. Ça avait l’air sympa vu comme ça, vous ne trouvez pas ? D’ailleurs, si au bout du compte je dois bien tirer mon chapeau à quelqu’un, c’est bien au gars qui réalisé cette BA et à personne d’autre ! Parce que l’air de rien, le gars il a quand même su regrouper tous les moments sympas du film en un concentré de deux minutes. Mieux encore : il a même carrément su retransformer certaines scènes pour les rendre encore meilleure que dans le long-métrage ! (Spoiler: Petit exemple de ce moment où l’ami Canet se défroque en lançant quelques propos fleuris à sa belle. Dans la BA elle lui envoie juste un regard tueur qui le fait se rhabiller tout de suite. Efficace. Mais dans le film, Marion ne se contente pas d’un regard. Elle lui répond avec un accent québécois ridicule parce qu’elle travaille un rôle pour Xavier Dolan. D’ailleurs, dans le film, j’ai trouvé ce gag récurrent de l’accent québécois d’un moisi et d’un looooourd ! Je peux vous dire que, pour l’occasion, on s’est bien gardé de le mettre dans la BA ! Comme quoi les mecs savaient très bien ce qu’ils nous vendaient !) D’une certaine manière, je pourrais presque commencer par ça pour vous parler de ce « Rock n’ Roll », histoire que vous vous fassiez une bonne idée de ce que j’ai vécu durant ces 2h03 : je pourrais commencer par vous dire qu’au final, la BA est un bien meilleur film que le long-métrage de Guillaume Canet en lui-même. Alors ça peut paraitre cruel de balancer ça de but en blanc, mais d’un autre côté, regardons la vérité en face. Ce film c’est quoi ? C’est juste une idée – celle qui consiste à mettre en scène la crise de la quarantaine – et que le film va ensuite faire tourner en boucle toutes les cinq ou dix minutes avec toujours plus ou moins la même illustration. Ah bah Guillaume on n’arrête pas de lui dire qu’il n’est plus dans la génération des jeunes qui montent ; qu’il n’est plus aussi sexy qu’avant ; qu’il n’est plus à la page ; qu’il est désormais davantage destiné aux rôles plus mûrs !… Toujours la même chose. Ça loope et ça loope encore en permanence sans que rien de plus ne soit rajouté dans la machine. C’est creux au possible. Du coup, on pourrait se demander pourquoi il étend son film sur plus de deux heures alors s’il n’a rien à dire… Eh bah parce que justement, le vrai but de Guillaume Canet, ce n’était visiblement pas de raconter vraiment une histoire, mais plutôt – un peu comme pour « les petits mouchoirs » – de nous refaire le coup du film de potes. Alors c’est parti : on met en scène la copine Marion, le pote Gilles, le clan Attal, et toute la petite famille du cinéma… Ah ça ! C’est marrant de se mettre en scène, de jouer son propre rôle au bureau ! C’est finalement aussi fun que de faire un lip dub d’entreprise ou un petit film pour l’anniversaire d’un pote ! Et c’est là que le film de Canet devient vite agaçant, pour ne pas dire embarrassant. Ce gars a vraiment l’impression – sincère en plus – que la mise en scène fantasmée de son quotidien passionne nécessairement tout le monde. Le voir péter au lit alors qu’il a la belle oscarisée Marion Cotillard à côté de lui ; le voir trimbaler des packs d’eau comme monsieur tout-le-monde tandis que sa nana s’efforce de faire pousser des haricots dans son salon, le voir se préoccuper d’un petit pépin de santé bien gênant au niveau de l’entrejambe, désacraliser un peu son univers et ses copains quoi… Le pire c’est que ça aurait pu être intéressant, c’est vrai… Mais pour ça il aurait fallu que ça réunisse trois conditions. D’une part, il aurait fallu que ce soit fait honnêtement. Oui, je sais, j’ai dit que Canet était sincère dans sa démarche, mais pour moi on peut être sincère sans être honnête. Le quotidien qu’il nous montre est totalement reconstruit, artificiel, grotesque. Le pire c’est qu’il ne s’en cache même pas ! Ce n’est pas une vision qui se moque du quotidien des acteurs, c’est une vision qui montre à quel point les acteurs doivent être funs et sympas en vrai parce qu’ils savent super bien se moquer d’eux-mêmes ! D’autre part, il aurait fallu que ce soit fait avec talent. Parce que oui, pour moi, ça reste quand même le principal défaut de Guillaume Canet : c’est un gars qui selon moi n’a aucune subtilité de réalisation. Il copie vaguement ce qu’il a vu chez les autres ; il fait ça assez grossièrement ; et au final ça ne dit pas grand-chose. La seule intro en mode « Birdman » de ce film… mais elle m’a fait juste saigner du nez tellement elle puait d’amateurisme ! D’ailleurs, cette seule intro dit tout selon moi. Personnellement, j’ai y clairement vu l’intention de Canet de faire comme dans le film d’Innaritu – explorer les tourments intérieurs de l’acteur en mal de notoriété – mais de raccrocher ça à la culture du cinéma français. Or, en ce moment, le cinéma français académique, c’est un cadre peu clair, une image dégueulasse et un rythme approximatif. Le pire, c’est qu’il commence un plan séquence qu’il ne termine même pas jusqu’au bout. Puisque son personnage principal est Guillaume Canet, alors le plan séquence sensé l’introduire dans son univers aurait dû finir sur Guillaume Canet en train de se remette les roupettes en place, plutôt que de se finir sur la porte de son camion-loge pour ensuite transiter sur un gros plan mal foutu de ses fesses. Le pire c’est que tout le film est comme ça : un peu crassou, pas logique dans ses artifices, si bien que lorsqu’il se risque à des parenthèses de mise en scène très codifiées à l’américaine, ça tranche encore davnatage parce qu’en plus, il faut que l’ami Canet nous la joue à chaque fois assez archétypal (Spoiler: Le passage avec où Marion Cotillard chante en playback sur du Céline Dion est, dans cette logique là, un cas assez révélateur)… Mais bon, dans tout ça, plus que de l’honnêteté, plus que du talent, je pense surtout que ce qui aurait rendu service au film, ça aurait été qu’il soit fait avec intelligence. Et je finirais d’ailleurs là-dessus : mais qu’est-ce que ce film est mal pensé ! J’entends par là qu’il n’a quasiment aucune structure. Comme je le disais plus tôt, ce film est une sorte de loop perpétuelle qui illustre sans cesse la même idée, et on dirait que l’effort de l’ami Guillaume face à ça, ça a été de chercher les perles qu’il se devait d’enfiler pour qu’au final il ait un joli collier. Or, là, j’ai vraiment l’impression que le pauvre gars a un petit peu laissé dériver son imagination parce que, à la fin, on sombre dans une sorte de freestyle assez navrant où je ne voyais plus du tout où le gars voulait en venir… Expliqué vite fait, ça donne ça : Spoiler: puisqu’on le recale à tous les rôles de jeune parce qu’il est fait trop vieux, Guillaume Canet décide de se faire botoxer une fois, puis deux fois, puis il passe carrément au bistouri. Il devient difforme. Parallèlement il décide de se resculpter le corps. Il dégoûte Marion dans un premier temps mais – mystère – au bout de son processus de mutation, comme Guillaume se sent bien dans sa peau malgré le fait que tout le monde le raille, il redevient à nouveau attirant pour Marion. Ils font l’amour lors d’une scène de sexe absolument ridicule (…et cette scène n’est pas ridicule parce que Canet la voulait ridicule, juste parce que, quand Canet veut rendre un truc ridicule, ça le rend doublement ridicule.) …Et tout cela finit à Miami, où Guillaume décroche un rôle pour une série américaine de seconde zone… Mais qu’importe, parce que Guillaume et Marion s’aiment. Et que ce qui compte dans la vie, ce n’est pas l’image que se font les gens de vous. Ce qui compte, c’est que vous soyez aimé par votre chérie… Fin. Non mais voilà quoi… Tout ça pour en arriver à un message aussi cul-cul et ridicule que ça ! Mais quelle misère franchement ! …Et le pire dans tout ça, c’est qu’au final, ce nouveau film, « Rock n’ roll », eh bah il n’entame en rien la sympathie que j’ai pour Guillaume Canet… Bah oui. Allez comprendre… Moi-même je ne suis pas sûr de comprendre pourquoi. Encore une fois, je pense qu’il est sincère dans ce qu’il fait. Il n’est pas bon, mais il est sincère. Et même si je vis désormais presque tous ses films comme des purges, je n’arrive pas à le tailler complètement pour autant. Limite, on me demanderait si je conseillarais ou pas d’aller voir « Rock n’roll » je ne suis même pas sûr de répondre non. Je répondrais certes que c’est nul, chiant et mal foutu, mais limite je dirais quand même d’aller le voir pour que vous puissiez ressentir par vous-même à quel point c’est nul, chiant et mal foutu (…et aussi pour voir Spoiler: le crocodile au sac à dos à la toute fin du film : c’est le seul truc que j’ai trouvé marrant et qui m’a fait rentrer l’instant d’une seconde dans le trip de Canet.) Au fond, c’est d’ailleurs pour cela qu’au final, le sentiment qui domine me concernant pour ce « Rock n’Roll » c’est davantage l’embarras plutôt que le dégoût et le rejet. Parce que moi je l’aime bien ce Guillaume Canet… Et ça me gêne presque pour lui qu’au final, ce qu’on retiendra sûrement de sa carrière, c’est ce parcours là de cinéaste… Mais bon que voulez-vous, l’Histoire du cinéma est parfois bien cruelle… Surtout quand on la cherche à ce point…

http://lhommegrenouille.over-blog.com

kidpad100 ..

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 16 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/02/2017

J'ai beaucoup aimé ce film mais, je ne sais pas réellement pourquoi... en effet il n'est pas si drôle que ça... mais il a des aspects que j'ai beaucoup aimé comme son réalisme, du fait que tous les acteurs jouent leurs propres rôles. On se sent vraiment dans la vie de Guillaume ! Allez le voir, vous verrez par vous même à quel point Rock'n Roll est une totale réussite !

Angel C.

Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/02/2017

Un excellent film qui remplit toutes les prétentions affichées, celle d'un décalage hilarant, d'une auto dérision poussée à l'extrême. Une belle façon de passer le cap de la quarantaine ;-) !

Alain D.

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 1 172 critiques

4,0Très bien
Publiée le 03/07/2017

Comédie délirante réalisée par Guillaume Canet. Il nous offre une flopée de séquences épiques, des dialogues percutants, de l'action et beaucoup de rythme. Sur un ton léger, décalé, drôle et empli d'autodérision, le scénario aborde la crise de la quarantaine ; il brosse un portrait sans concession de Guillaume Canet fait par Guillaume Canet (GuiGui pour les intimes). Le succès de cette comédie ne tient pas seulement à l'originalité de son scénario, mais aussi à l'excellence de ses interprètes : Camille Rowe est rayonnante dans le rôle de la fille de Guillaume, Yvan Attal est grandiose dans son propre rôle de producteur, quant à Marion Cotillard elle se révèle comme toujours, sublime dans le rôle principal ; un rôle très riche lui permettant une grande palette d'émotions. A noter également une bonne BO de Maxim Nucci et de sympathiques interventions de Gest : Kev Adams, Johnny Hallyday …

Hey Jude

Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 13 critiques

4,5Excellent
Publiée le 17/02/2017

Ce film est un peu plus fou qu'une sage comédie sur la crise de la quarantaine. Si les efforts désespérés de Guillaume, acteur dit "rangé", pour regagner une jeunesse "rock and roll', donnent un ton loufoque et décalé à souhait, le film peut aussi basculer dans une satyre plus sombre assez dérangeante. Entre séquences rêvées sur du Céline Dion, entretien avec un Johnny Hallyday délicieux d'autodérision ou pétages de plomb en direct, ça part un peu dans tout les sens, tout en restant cohérent dans le propos et captivant. Mais là ou le film devient vraiment bon, c'est quand il pousse son idée vraiment loin. Vous avez vu la bande annonce? Le pire reste a venir... Bref une très bonne surprise, intelligente réflection sur l'image de soi d'un Guillaume Canet qui n'a peur de rien, et d'une Marion Cotillard géniale d'autodérision.

Nathalie B.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/02/2017

Excellent film!! Un peu long par moment mais la fin est excellente et surprenante on ne s'y attend pas du tout. Nous avons passé un très bon moment.

Juliette D.

Suivre son activité 6 abonnés Lire sa critique

2,0Pas terrible
Publiée le 20/01/2017

On rigole, un peu, au début... Principalement aux blagues que l'on a déjà vues dans la bande annonce. Puis, vers le milieu du film, une blague qui aurait dû durer 5 minutes, s'éternise.... jusqu'à la fin du film! Et là ça ne fait plus rire du tout! C'est même gênant et pathétique. Quant à Marion Cotillard, ce rôle, un peu trop déjanté, n 'est pas crédible, et sonne creux. Bref, une très grosse déception... Je m'attendais vraiment à mieux de la part d'un acteur (et réalisateur), qui est capable de jouer tout en finesse, avec un humour parfois subtil. Dans la lignée des Bronzés 3 ou autre comédie française avec de l'humour facile et potache.

tomtom4475

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

0,5Nul
Publiée le 26/02/2017

L'idée est sympa au départ mais se perd au bout d'à peine 1/2h dans un délire dérangeant et même pas drôle. C'est long, mais que c'est long !! Même en film d'avion, on passe son chemin. Vite.

Chaussettedu45

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 11 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 15/02/2017

Très drôle et plutôt original au début, le film se perd dans la deuxième partie. Une idée bien pensée et qui fait réfléchir sous forme de blague, sympa mais qui dure, dure, dure bien trop longtemps. Le dernière tiers est dérangeant. J'ai peut-être rien compris ou n'ai juste pas un humour assez potache. Point positif, Marion Cotillard est une fois de plus très juste. Elle peut décidément tout jouer, vraiment tout, tabernak (vous comprendrez en allant voir le film) !

Alpha Press

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 12 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 16/02/2017

génial ! j'ai beaucoup rigolé tout le long du film. pour une fois on voit ce qu'est réellement la vie d'un acteur et des problématiques que nous, simples spectateurs, ignorons vraiment... en tout cas beau sujet avec pas mal de rigolade et merci de ne pas toujours se prendre au sérieux ! ça fait du bien de voir quelque chose de différent.

emma emma

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 26 critiques

4,5Excellent
Publiée le 15/02/2017

J'avais peur de voir un film très égocentré, sur le mode "Je suis une star, ma femme est une star, mes amis sont des stars, mon fils sera une star…mais qu'est-ce que je suis malheureux…!!" En plus, je ne suis pas, à priori, fan du couple Canet-Cotillard.. Mais ce film m'a bluffée! Est-ce parce que l'équipe du film était là, humble et fébrile, en tous cas, je ressors de la séance sur le c.. Guilaume Canet pousse très loin l'autodérision, et Marion Cotillard est tout bonnement excellente Spoiler: (ah son accent québécois, ah sa claudication…). L'un et l'autre nous offrent une parodie d'eux-même très jubilatoire, avec des moments de clins d'oeil très savoureux Spoiler: (comme le César en pied de table, par exemple, ou la "reprise" de Céline Dion - grand moment) Et nous, spectateurs, ressentons bien tout le plaisir qu'ils ont pris à ce gros délire. Après, il est difficile de parler du film sans spoiler l'histoire, donc je me contenterai de dire que l'action se scinde en 2 parties : dans la première, on assiste au pétage de plomb, crescendo, de Canet (ça monte déjà bien haut..) jusqu'à cette seconde partie… ahhhh la seconde partie..!! Bref, une des premières bonnes surprises de l'année.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top