Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Passion
note moyenne
3,6
60 notes dont 9 critiques
22% (2 critiques)
33% (3 critiques)
11% (1 critique)
11% (1 critique)
11% (1 critique)
11% (1 critique)
Votre avis sur Passion ?

9 critiques spectateurs

Marta B
Marta B

Suivre son activité Lire sa critique

1,0
Publiée le 17/05/2019
Inintéressant. Très lent je me suis ennuyé . Trop long je n’ai pas compris le message. Je ne comprends pas pourquoi avait une bonne critique.
philipper75
philipper75

Suivre son activité Lire ses 13 critiques

2,5
Publiée le 17/05/2019
2 heures, tout çà pour çà ! Une histoire soporifique ! Il va se marier mais finalement il en aime une autre, laquelle aime celui qui ne l'aime pas, et le copain qui, marié va avoir un enfant, s'aperçoit qu'il est amoureux de la tante, qui a perdu son chat !! Non, vraiment... Bonne nuit.
traversay1
traversay1

Suivre son activité 477 abonnés Lire ses 3 021 critiques

3,0
Publiée le 17/05/2019
Après Senses et Asako I & II, il était tentant de voir ce que Ryusuke Hamaguchi avait tourné auparavant, alors qu'il n'avait que 30 ans. Passion, son deuxième film, peut donc se lire comme un essai de son oeuvre à venir, quelque chose comme un brouillon, avec des qualités, comme ce goût de l'exploration des sentiments et du romanesque mais aussi pas mal de défauts, notamment une mise en scène pas très assurée, qui entre finalement en résonance avec les affections de ses protagonistes, un peu hésitantes. Dans ce qui s'annonce comme une sorte de jeu de la vérité, cruel et libérateur, les hommes de Passion, au seuil de la trentaine, n'en sortent pas grandis, face à des femmes qui semblent plus mûres et honnêtes, au même âge. Il y a un côté marivaudage dans le film, pas désagréable, mais tout de même trop bavard, qui rappelle non pas Rohmer mais plutôt le grand cinéaste Yasuzo Masumura, mais en moins cynique et sensuel. Passion est évidemment aussi narrativement bien plus faible que Senses et ce n'est pas qu'une question de longueur. Les personnages sont moins aboutis du point de vue psychologique, ce sont même des lacs d'inconstance, et il manque surtout de l'émotion à ces péripéties sentimentales. Maintenant, si les distributeurs s'intéressaient à nouveau à Hamaguchi pourquoi ne pas aller voir du côté de son tout premier film, le remake fort intrigant du Solaris de Tarkovski ?
CLAUDINE g.
CLAUDINE g.

Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 365 critiques

0,5
Publiée le 15/05/2019
Je ne trouve pas le qualificatif adéquat pour ce film, qui n'a rien de passionnant. Que de longueurs...de plus des personnages qui ne savent pas ce qu'ils sont réellement, ni où ils vont. Ennuyeux à mourir !!!
islander29
islander29

Suivre son activité 269 abonnés Lire ses 1 765 critiques

4,5
Publiée le 16/05/2019
quelle sensibilité ce film….Il fait penser au cinéma plus cérébral des coréens...Dissection en direct sous le bistouri des sentiments amoureux….La thérapie ? il n'y en a pas...Le sentiment amoureux ne se met dans aucune case, il varie d'un couple à l'autre, d'une relation douce d'une femme avec deux hommes , d'une homme pour une femme qui le méprise….il est complexe, d'autant plus complexe qu'on analyse….Et c'est là que le bats blesse...Dns un couple à un moment donné on jette l'éponge , on s'habitue c'est tout comme dit la chanson...C'est l'intérêt de ce film, de savoir qu'à trente ans, on cherche encore sa moitié, dans des soirées arrosées, dans des repas, sur des ports remplis de containers...Le film est d'une maturité exceptionnelle, ( sans savoir l'âge du réalisateur), je lui tire mon chapeau….J'ai appris des choses sur moi même comme quand on lit un bon bouquin.....Le film se compose de scènes audacieuses, de dialogues (un peu à la coréenne, je me répète) et elles ont de l'intérêt (ma préférée est celle sur le port, pleine de facétie (est ce un hasard, si quand l'amoureux touche le nez de celle qu'il convoite, une énorme corne de brume de bateau retentit), quelle trouvaille ???? Il y a du Godard dans cette séduction que tout le monde désire et que nul ne sait atteindre, autant femmes que homme….la scène dans la classe sur la non violence, vaut à mon avis bien des discours littéraires ( que d'intensité dans la rhétorique)...Je dis ça, je ne dis rien, si vous voulez découvrir une partie de votre âme, les japonais ont l'art et la manière de vous aiguiller….Je conseille, c'est brillant…..
Clémentine
Clémentine

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 16/05/2019
Vu le 15 mai 2019: Passion aurait pu prendre le pluriel. Superbe mélodrame doux-amer, au coeur de l'âme humaine, ses émotions, sa complexité. Avec ce film, on aborde les couleurs et l'imbroglio des sentiments dans un Japon moderne. Ce film mêle pudeur, émotions ténues, feutrées, voire âpres. On plonge dans une autre culture où les codes dans la relation aux autres sont différents. Il faut aimer le Japon et le comprendre. Ce film permet cette ouverture d'esprit. On s'identifie à ces tranches de vies pleines de sensibilité,de brutalité qui font réfléchir. Ce film délicat, sensible, bien filmé permet d'aborder la culture japonaise sous un autre angle, une vue de l'intérieur. Je recommande.
Bénédicte C
Bénédicte C

Suivre son activité Lire sa critique

4,0
Publiée le 16/05/2019
Immersion parfaite dans le Japon moderne. Film plein de finesse, de pudeur, où les sentiments si discrets des Japonais prennent ici une voix. Le temps leur est donné et peu à peu, mêlant le jeu et des fois la rudesse, les choses se disent. Contradictoire comme les sentiments savent l'être, on se retrouve en eux, dans ces tranches de Vies si simples mais qui font bien ce qu'est la Vie. Quelques jolies notions Spirituelles sont à noter, merci à tout ceux qui y ont participé et on permit sa naissance..... Je recommande ce film, sensible et élégant... Bénédicte.
Gfa Cro
Gfa Cro

Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 502 critiques

5,0
Publiée le 16/05/2019
Vu et avis le 20190519 J apprécie beaucoup. Je le savais déjà et ça se confirme une fois de plus, ce n est que le troisième film que je vois de lui et des le second je savais que le réalisateur est déjà dans le plus petit nombre de mes réalisateurs vraiment préférés. Ce qu il dit m intéresse profondément ainsi que sa façon de le dire. Le film ne commence pas très bien. Je n ai pas apprécié la sequence du restaurant qui ouvre le film. Je trouve les protagonistes filmés de trop près. Il y a de nombreux plans montés cut les uns après les autres au début. Ces images sont montées tellement rapidement, les acteurs sont tellement en gros plan, le passage de l un à l autre tellement abrupte que cela ne m a pas plu. J ai trouvé cela inutilement fatiguant. La petite scène dans le taxi qui précède était très bien. On voit très bien qu elle est moteur dans ce qui se passe et qu il ne fait que suivre. Ce qui se confirme au restaurant lorsque ça se réalise. Mais cette séquence dans le taxi pèse trop peu par rapport au restaurant, on ne connaît pas encore les enjeux du film. C est bien avec le restaurant que le film se pose, et le résultat me semble moyen. C est à peu près la seule faiblesse que je trouve au film.bien sûr la séquence au lycée tranche lorsqu elle intervient et détonne par rapport à la totalité du film. C est la seule chose du film qui se passe en dehors du cercle relationnel, c est le moment où il y a le plus de monde, c est le seul moment intermédiaire entre le huis clos dans une pièce à très peu et les extérieurs dégages qui font respiration. La séquence de discussion élève professeur fait parenthèse / digression. On commence avant sans parler et elle se termine de retour dans l appartement quand elle refuse d en parler. Il faut attendre la soirée entre Tomoya, Takako et Takeshi pour bien comprendre que le film cherche à dresser des portraits et que la séquence du lycée fait partie du portrait de kaho. Cette séquence au lycée est assez étrange mais ne m a pas perturbé d aucune façon. J ai trouvé les noms des personnages dans l article ‘ Splendide ébauche de «Passion»’ de libération. J approuvé largement ce qu il dit tant bien même que j avais probablement oublié la scène de la belle mère. Je comprend le journaliste qui parle de sa scène préférée car à ses yeux la plus jolie esthétiquement. Personnellement j ai préféré celle du retour à l appartement de takako lorsqu ils sont à trois à chercher à trouver leurs vérités. Je privilégie souvent le message à l esthétisme. D autant plus que la projection avait un double probable souci. Bas de l image un peu coupé sûrement et l image probablement pas tout à fait assez lumineuse. Aussi dans cette scène dont parle la journaliste, j ai très longtemps cherché les acteurs à l image m empêchant d être suffisamment concentré sur ce qui se disait. J apprécié beaucoup ce cinéma que je trouve touchant sincère et élégant.
Les choix de pauline
Les choix de pauline

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 61 critiques

4,0
Publiée le 15/05/2019
Un vrai régal que ce premier film. Un film japonais que j’ai trouvé très latin, plus incarné que d’ordinaire. On y retrouve cette élégance , ce raffinements , ce masochisme zen propre aux films nippons mais ici les personnages se parlent vraiment, se bousculent, évoluent et cela fait du bien!!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top