Mon AlloCiné
Soy Nero
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Soy Nero" et de son tournage !

Genèse du film

A l'origine du projet se trouve un arrêt prononcé par la justice iranienne interdisant à Rafi Pitts de retourner en Iran. Le cinéaste, qui possède une mère iranienne, un père anglais et beau-père français, a soudainement pris conscience de cette idée de frontière et s'est ainsi posé la question suivante : pourquoi veut-on appartenir à quelque chose, un Etat, un pays, une nation ? Il poursuit :


"J’ai donc commencé à réfléchir à des gens qui ont des malheurs plus profonds, plus réels. Où sont-elles, les frontières ? Où sont les murs ? Et qui a besoin de les traverser ? Très vite, je me suis concentré sur le cas américain, parce que c’est l’exemple même du pays d’immigrants connaissant aujourd’hui un problème avec l’immigration. Un pays avec une histoire si courte, peuplé de façon si diverse, et qui inspire encore tant d’espoirs autour du monde : devenir « Américain » ! Et puis je suis tombé sur le cas de ces soldats immigrés, les « green card soldiers »."

Les « green card soldiers »

Même si peu le savent, il existe dans l'armée américaine des « green card soldiers » en provenance du monde entier et ce depuis la guerre du Vietnam. Il s'agit pour ces derniers d'un moyen d’obtenir la citoyenneté américaine après deux ans de service. Depuis le 11 septembre et le "Patriot Act" de George Bush, beaucoup de migrants illégaux ont ainsi rejoint l'armée américaine pour devenir « green card soldier » et éviter l'expulsion. Rafi Pitts développe :


"Ils ne devenaient américains qu’à leur retour du front ou à leur mort. Ils se sentaient comme des soldats apatrides et en voulaient beaucoup à Bush qui ne les reconnaissait pas comme pleinement américains, tandis que les Mexicains ne les considéraient déjà plus comme étant des leurs. Lorsqu’ils obtiennent enfin leur naturalisation, ces citoyens ne sont pas tout à fait à l’abri pour autant. Il suffit d’un minuscule prétexte pour bannir les soldats qui ont été naturalisés de cette manière. Ils ont servi l’armée pendant trois ans et pour une altercation ou une histoire de cannabis, ils sont expulsés."

Se documenter...

Rafi Pitts a écrit le scénario de Soy Nero avec Razvan Radulescu pendant trois ans. Le réalisateur s'est installé aux Etats-Unis un an avant le début du tournage pour se documenter, rencontrer des vétérans, etc. Il s'est également rendu dans des bars des quartiers populaires au Mexique (où les gens savent ce que "green card soldiers" signifie) et dans un camp de "green card soldiers" expulsés à Tijuana.

Acteur principal

Johnny Ortiz, qui joue le rôle principal de Nero, est moitié guatémaltèque, moitié mexicain. Il s'agit d'un acteur non professionnel qui s’est retrouvé dans un gang lorsqu'il était enfant et qui a connu très tôt la prison. S'il ne correspondait pas vraiment à ce que cherchait Rafi Pitts, le metteur en scène a décidé de modifier son scénario dès qu'il a rencontré le jeune homme.

Aide de l'armée ?

Le metteur en scène Rafi Pitts avait espéré pouvoir obtenir du matériel militaire authentique de l’U.S force pour le tournage de son film, mais pour cela il aurait dû modifier son scénario (ce qu'il a refusé).

Reflet du cinéaste

Avec Soy Nero, Rafi Pitts n'a pas voulu ouvrir un dossier d’actualité sur les réfugiés ou l’immigration clandestine même s'il s'agit d'un sujet grave que les gens doivent connaître. Le cinéaste confie : "Je suis souvent gêné par le jeu que cela engendre, parfois, dans l’Industrie : la recherche du bon sujet qui colle aux préoccupations supposées de la société. Un film est la somme des choix d’un cinéaste, une expression unique, qui devient un individu à part entière. On se retrouve, en tant que cinéaste, à devoir expliquer un film alors qu’au fond on ne raconte que soi-même, comme chez un psy tandis que le film lui-même, que l’on est incapable d’expliquer, il vit sa vie et c’est tant mieux !"
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Ghost In The Shell (2017)
  • Baby Boss (2017)
  • La Belle et la Bête (2017)
  • Gangsterdam (2016)
  • Lion (2016)
  • Split (2017)
  • Patients (2017)
  • Justice League (2017)
  • Logan (2017)
  • Les Figures de l'ombre (2016)
  • Sage Femme (2017)
  • Grave (2016)
  • Fast & Furious 8 (2017)
  • Les Trois prochains jours (2010)
  • The Lost City of Z (2016)
  • Kong: Skull Island (2017)
  • Sous le même toit (2016)
  • Orpheline (2016)
  • Telle mère, telle fille (2016)
  • L'Embarras du choix (2016)
Back to Top