Mon AlloCiné
Après la tempête
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
3,7
482 notes dont 59 critiques
12% (7 critiques)
36% (21 critiques)
22% (13 critiques)
25% (15 critiques)
5% (3 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Après la tempête ?

59 critiques spectateurs

Christoblog

Suivre son activité 306 abonnés Lire ses 986 critiques

4,0Très bien
Publiée le 01/05/2017

Présenté à Cannes comme un film mineur de Hirokazu Kore-Eda (et à ce titre "relégué" dans la section Un certain regard), Après la tempête s'avère être un petit bijou d'écriture et de mise en scène. A travers les allers-retours très subtils effectués entre les différents personnages (un homme, son ex-femme, son ami, sa soeur, son fils), Kore-Eda dessine en creux un tableau émouvant, et un poil désabusé, de la condition humaine - et même plus spécifiquement de la condition masculine. Son héros, Ryota, est en effet un raté à plusieurs titres. Ecrivain en panne d'inspiration et en délicatesse financière, fils qui peine à satisfaire ses parents (y compris son père décédé, dont l'ombre plane délicatement sur tout le film), Ryota tente de faire revenir à lui son ex-épouse et à séduire son petit garçon. Toutes ses manoeuvres sont compliquées, ses petits calculs parfois couronnés de succès (mais pas toujours) et les progrès aléatoires. L'art de Kore-Eda se montre tout entier dans cette petite musique dont le drame semble exclu, mais qui résonne parfois comme une tragédie antique : le quotidien apparaît alors comme éternel, à la faveur d'une conversation nocturne sur la mort ou dans l'évocation d'un souvenir d'enfance. Après la tempête dessine avec précision, amour et un brin de noirceur caustique, une galerie de personnage attendrissants et proches. Il apportera beaucoup de bonheur aux amoureux de la profondeur d'analyse du grand cinéaste japonais

BomberWoman

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 63 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/04/2017

Kore-Eda frappe encore une fois très juste avec un film plein de sensibilité et d'émotions qui ne tombe jamais dans la mièvrerie. Le film est un portrait de famille magnifique, comme toujours.

Claroulovesyou

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 3 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 26/04/2017

Un film beau, fin, juste, délicat, drôle, avec des acteurs d'un talent inouïe. Une vraie perle ce film !

JFoxx

Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 487 critiques

4,0Très bien
Publiée le 07/04/2017

Un très joli film d'une tendresse à couper le souffle qui est très contemplatif mais rentre avec brio dans l'intimité de ses personnages dans une forme de huis clos pour réunir une famille et les faire revenir à l'essentiel.

TTNOUGAT

Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 2 162 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 10/05/2017

Plus Kore-Eda vieilli plus sa mise en scène gagne en qualité et en classicisme…Il se rapproche à chaque film un peu plus d’Ozu, son nombre de plans fixes n’a jamais été aussi grand. Comme il prend soin de remplir l’écran de détails subtils et qu’il pratique les ellipses fréquemment, sa technique s’intègre totalement dans son récit et ne se fait pas remarquer d’emblée. ‘’Après la tempête ‘’ est un monument d’humanité, il traite d’un sujet extrêmement fréquent au Japon comme en France mais par la profondeur des propos et du jeu des acteurs sa description est fondamentale. Il n’est ni pessimiste ni optimiste, aussi la présence de la grand-mère apportant l’émotion est fondamentale. Sans elle, le ressenti final serait bien diffèrent. Kore-Eda est un des dix plus grands cinéastes vivants, de ceux dont l’utilité ne peut être mise en doute, de ceux devant lesquels on se pose des questions sur notre vie écoulée ou à venir…Le bonheur, comme le découvre inopinément la grand-mère lors de l’admirable séquence entre elle et son fils, est de savoir ce dont il faut se passer pour l’obtenir

BerDums

Suivre son activité 0 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 09/05/2017

La tempête est dans les coeurs, mais des rapports humains d'une rare profondeur l'emportent et rétablissent le calme. KORE-EDA nous entraîne comme d'habitude dans une introspection familiale à trois générations avec ses acteurs favoris, dont Kirin KIKI qui joue la grand-mère. Dans une interview sur france-inter, avec Laure ADLER, le 27 avril 2017, il a dit qu'elle lui rappelait sa mère par son petit côté langue de vipère et sa gaieté. Comme le père du film lui rappelait son propre père, un peu immature, obligeant l'enfant à devenir mature rapidement, sans connaître l'insouciance d'une enfance révée. Un film pour ceux que la famille et sa psychologie intéressent.

traversay1

Suivre son activité 338 abonnés Lire ses 2 586 critiques

4,0Très bien
Publiée le 30/04/2017

La quête du bonheur, toujours, mais avec une pointe d'amertume à cause des illusions perdues. Kore-eda est de retour avec ce qui pourrait être une énième variation sur ces thèmes chéris, si ce n'est que le fond est cette fois enrichi et approfondi et touche bien plus juste que dans Notre petite soeur, qui flirtait avec la mièvrerie (sentiment tout personnel). Le personnage central d'Après la tempête, Ryôta, est un homme encore jeune mais dont l'existence prend une tournure décevante : un divorce non digéré, une situation professionnelle médiocre, des espoirs déçus comme romancier. Le film est un condensé de la vie de Ryôta avec ses occasions manquées et la recherche de l'équilibre dans le cocon familial, comme un baume qui sert à panser sa propre faillite. Un sujet que Kore-eda traite avec sa pudeur et sa bienveillance habituelles. En y ajoutant une certaine ironie et une pointe de pessimisme, tout relatif. Entre Ozu et Naruse, les deux grands cinéastes japonais dont Kore-eda est l'évident héritier. Au rythme d'un typhon qui passe (le 24ème de l'année !), après lequel reviendra le calme, le film garde une forme apaisée et interrogative, contemplative diront ses détracteurs. Cela en fait sa beauté avec la longue réunion finale où Ryôta se retrouve avec sa mère, son ex-épouse et son fils. L'intrigue se resserre, les sentiments affleurent et l'émotion va crescendo. Autour de son héros, Après la tempête a laissé de l'espace à ses autres personnages pour exister. La figure de la mère de Ryôta est la plus touchante. Cette veuve a l'âge de la sagesse et de la sérénité. La façon dont elle essaie de sauver son fils et son couple brisé montre que Kore-eda, fidèle à lui-même, trouve toujours des raisons d'espérer. Après la tempête, il y a l'accalmie et un avenir à construire.

Albator94z

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 231 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 29/04/2017

Avec beaucoup de pudeur Hirokazu Kore-eda filme la terrible désillusion du couple mais aussi les liens affectifs subsistants ... vraiment magnifique ...

Attila de Blois

Suivre son activité 100 abonnés Lire ses 2 705 critiques

4,0Très bien
Publiée le 28/04/2017

Une nouvelle fois, Hirokazu Kore-Eda réalise un superbe long métrage où les liens familiaux, l'enfance et la condition sociale sont au coeur de cette histoire d'une incroyable tendresse. Comme toujours dans son cinéma, Kore-Eda tisse une intrigue simple autour de laquelle gravite des personnages très attachants et un confortable parfum de nostalgie. Sans parler d'oeuvre contemplative, "Après la tempête" dégage une force tranquille, couvrant parfois des probématiques plus sérieuses et dramatiques. Bref, ceux qui connaissent déjà le cinéma de Hirokazu Kore-Eda ne seront pas dépaysés et les autres peuvent se pencher sans hésitation devant ce très bon film.

rollioni

Suivre son activité 211 abonnés Lire ses 1 590 critiques

4,5Excellent
Publiée le 27/04/2017

Encore un petit chef d'œuvre signé Kore eda....On soulignera la grande délicatesse et un certain bonheur accordé à ce portrait d'un écrivain japonais lamda dans un Tokyo filmé avec beaucoup d'intimité et de joie....Petites ruelles , arrières cours, jardins, rues en perspective, intérieurs dédoublés, il y a une certaine harmonie du montage et de la prise en photo qui m'a rappelé l'été de kikujiro du génie Kitano ......Et puis les personnages sont attachants, avec en arrière plan la figure du père, Spoiler: et un amour filial qui semble persister jusque dans la vie de couple ratée (l'homme divorce) .....A noter beaucoup de justesse dans l'expression des sentiments, mais aussi dans les dialogues très souvent pertinents dans leur sensibilité......A ajouter enfin, une grande douceur de la technique, plus accentuée que dans les films précédents du réalisateur, seule la musique se faisant trop discrète.... A ne pas rater c'est un bijou.....

Maitre Kurosawa

Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 1 033 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 29/05/2017

Après le sympathique "Notre petite sœur", Hirokazu Kore-eda revient avec un film plus âpre, centré autour des relations familiales et donc intergénérationnelles – thème central du cinéaste. Il est ici question d'un père divorcé, détective privé, qui s’endette à force de parier sur des courses de chevaux et qui se trouve donc incapable de payer la pension de son ex-femme, problème classique que ne va pas véritablement traiter Kore-eda, qui se montre plutôt attentif à la mort définitive d'un couple et sur ce que celui-ci peut sauver, à savoir l'amour pour leur enfant. La bienveillance du cinéaste pour ses personnages, tendres, émouvants mais surtout très imparfaits, combinée à une lucidité sur l'avenir de cette famille, révèle la sensibilité et l'intelligence d'un film subtil dans son écriture mais qui, dans son refus louable de passages en forces, s'interdit toute forme de rupture, à la fois dans l'évolution de son scénario et dans son ton trop monocorde, symptôme d'un point de vue très vite cernable qui ne parvient pas à être solidement renouvelé sur la durée. "Après la tempête" est donc un film devant lequel on peut s'ennuyer mais qui insuffle aussi un vrai plaisir à travers ses personnages nuancés et sa délicatesse.

fab21

Suivre son activité 47 abonnés Lire ses 827 critiques

4,5Excellent
Publiée le 27/05/2017

Après la tempête, le dernier film de Kore-Eda est une merveille de sensibilité, un film d'une grande pudeur sur la famille qui évite tous les poncifs du genre. Jamais mélo malgré un sujet relativement dramatique, le film offre à ses acteurs, les plus jeunes comme les plus vieux, une très belle partitions à jouer. Subtil, solaire et souvent drôle, après la tempête a quelque chose de tcheckovien, c'est une oeuvre simple et sincère, une certaine vision du Japon loin des clichés de la grande ville et de la campagne.

manuelobzh

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

3,5Bien
Publiée le 15/05/2017

Un film d'un ressort dramatique très puissant. On est tenté de regarder différemment, dès la sortie du film, les événements les plus anodins de notre quotidien

Krebs

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 18 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/05/2017

Ce qui caractérise ce film, tout autant que le réalisateur, c'est sa finesse. Sur fond d'une histoire de couple divorcé avec un enfant qui ne peut voir son père qu'une fois par mois, tout repose sur la complexité des personnages, leurs questionnements, leurs faiblesses et leurs regrets. On ne s'ennuie pas une minute dans ce film, où les personnages deviennent très vite attachants. Le regard de l'enfant est évidemment clé, et c'est autour de lui que l'histoire s'articule. Un très bon film, qui confirme que Hirokazu Kore-eda est un grand réalisateur.

Gfa C.

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 269 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 11/05/2017

Vu et avis le 20170511 .-.-.-.-.-.-. Film lent, exigent et profond .-.-.-.-.-.-. Le premier film de koreeda que j ai vu est distance qui m avait estomaqué. J ai du essayer de le voir 6 fois au cinéma, pas une seule fois j ai réussi à le regarder sans m endormir, et des la première vision j ai considéré distance et koreeda parmi ce que je préfère. .-.-.-.-.-.-. Comme souvent, le film cherche à montrer l indicible, ni à l expliquer, ni à le théoriser, juste le montrer et le faire comprendre. Pas d explication, pas de morale/de vrai fil conducteur, c est juste au spectateur de comprendre ce qu il veut. Le film est lent, ne dit pas grand chose, il montre des gens simples, communs, et pourtant le film à la profondeur de la vérité lorsqu elle est simple. Il y a même une gravité inhabituelle chez koreeda. .-.-.-.-.-.-. Le début est assez lent, le film a un peu de mal a se mettre en place. Les petites combines du père, ses faiblesses, il me semble qu'il n'était pas utile d'y consacrer autant de temps, que le sujet n'est pas aussi porteur que la fin du film avec les relations intrafamiliales. A la fin du film, on peut se demander quelle est l'utilité du jeune détective avec qui le père fait ses enquêtes. Probablement à montrer que Ryota a pu être auparavant un homme plus attachant, Si le début me semble discutable, à partir du repas avec la famille de la soeur de Ryota et le début de la tempête, le film prend une profondeur bien supérieure. Les discutions entre ryota et successivement son ex-femme, sa mere et son fils sont passionnantes et justifient amplement la longue mise en place du film.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top