Notez des films
Mon AlloCiné
    Chez Nous
    Note moyenne
    3,3
    31 titres de presse
    • 20 Minutes
    • Ouest France
    • Closer
    • Culturebox - France Télévisions
    • Culturopoing.com
    • Femme Actuelle
    • La Croix
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Nouvel Observateur
    • Marianne
    • Télé 2 semaines
    • Voici
    • Bande à part
    • Cahiers du Cinéma
    • Charlie Hebdo
    • CinemaTeaser
    • GQ
    • La Voix du Nord
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Libération
    • Positif
    • Rolling Stone
    • Télérama
    • Elle
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Studio Ciné Live
    • VSD

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    31 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    "Chez nous" n'est pas seulement un divertissement réussi, c'est aussi une puissante mise en garde.

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Un très bon film qui tient de bout en bout, avec suspense et sans caricature.

    Closer

    par La Rédaction

    Un film fort.

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Alors "Chez nous", brûlot anti-FN ? Le mélange entre fiction et réalité fonctionne. Mais c’est dans la fiction que le film s’en tire encore le mieux. Il en résulte une impression romanesque, au-delà de tout jugement politique, où le cinéma reprend ses droits.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Culturopoing.com

    par Laura Tuffery

    Lucas Belvaux est chabrolien de coeur et c’est en véritable géographe qu’il sonde les âmes autant que les terroirs, ces espaces entremêlés où s’ancrent rancœurs, colères et frustrations, c’est « chez nous » et Chez Nous.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Femme Actuelle

    par La Rédaction

    Si le film possède une dimension politique, c'est avant tout parce qu'il nous interpelle en dressant le portrait d'une France divisée. Bravo à Emilie Dequenne, formidable.

    La Croix

    par Jean-Claude Raspiengeas

    Malgré quelques scènes un peu faiblardes, des situations bancales, cette fiction, si proche de la réalité, est portée par de très bons acteurs (André Dussollier passant de la suavité à la menace, Émilie Dequenne ballottée, Catherine Jacob conforme au modèle, Guillaume Gouix en petite frappe tourmentée).

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un film où toute ressemblance avec un parti d’extrême droite n’est pas de pure coïncidence : et même si la démonstration est un peu lourdement chargée, elle donne à réfléchir.

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    Si aucun film ne peut prétendre modifier les opinions, le cinéma est fait pour donner à s'interroger. En cela, "Chez nous" atteint ses objectifs.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Marianne

    par Jean-Claude Jaillette

    Tout sonne juste (...).

    Télé 2 semaines

    par La Rédaction

    Un film nuancé et servi par d'excellents comédiens. Passionnant.

    Voici

    par La Rédaction

    Pertinent et audacieux.

    Bande à part

    par Jo Fishley

    Le populisme a ceci de singulier, qu’il s’habille sans monstruosité, et c’est d’abord ce qui frappe dans le film de Lucas Belvaux : la respectabilité et l’amabilité. Il n’y a ni fous furieux, ni idéologues dangereux, mais l’extrême normalité d’une France déboussolée, en crise, se sentant exclue, reléguée, se raccrochant à d’impossibles chimères.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Cahiers du Cinéma

    par Laura Tuillier

    Le film est inégal (…), mais à un parti qui voudrait faire oublier sa nature, il sait opposer le récit documenté d’une mascarade qui camoufle comme elle peut son envers de mépris et de mensonge.

    Charlie Hebdo

    par Sigolène Vinson

    Le film aurait pu être très bon, il est finalement utile.

    CinemaTeaser

    par Emmanuelle Spadacenta

    Le film de Belvaux repose d'abord sur des platitudes, des réflexions de comptoir, au risque de paraître écrit avec paresse. Mais finalement, ce qu'a compris le cinéaste, c'est que l'image d'Epinal du "Français qui se laisse séduire par l'extrême droite", c'est le canon idéal pour modeler sa démonstration.

    GQ

    par Jacques Braunstein

    La morale de l’histoire est claire : derrière le nouveau Front National se cache l’ancien. Ce n’est bien sûr pas faux, mais c’est peut-être moins pertinent que le regard tout en nuances sur le nouveau visage du populisme déployé au début du film.

    La critique complète est disponible sur le site GQ

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Les personnages principaux – innocente recrue, idéologue, fidèle soldat à qui nulle rédemption n’est permise – sont écrits et campés avec davantage de finesse et d’acuité. L’œuvre est nécessaire, salutaire. À voir, pour se glacer les sangs !

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Face à une Émilie Dequenne impeccable, André Dussollier et Guillaume Gouix naviguent avec justesse entre différentes zones de gris. En toile de fond, les paysages à la fois beaux et désolés d’une région en souffrance.

    Les Fiches du Cinéma

    par Chloé Rolland

    Comment un parti d’extrême-droite s’achète une respectabilité auprès d’un électorat qu’il ne défendra pas. “Chez nous” en fait le récit à travers le parcours d’une candidate novice. Belvaux retrouve Émilie Dequenne, parfaite pour dépasser les clichés.

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Belvaux n'évite pas certains raccourcis et surlignages. Son film a le mérite néanmoins d'essayer de regarder et comprendre un phénomène politique dangereux, au ras de son vécu quotidien.

    L'Express

    par Eric Libiot

    Le scénario brasse large et délaisse trop souvent le vrai sujet : l'attirance et la répulsion de Pauline pour ce parti qui lui offre une nouvelle vie. Lorsque le film s'y attaque bille en tête, il est convaincant parce qu'il refuse la facilité à outrance.

    Libération

    par Didier Péron

    Le film est à la fois habile à décrire cette tambouille et en même temps, il est trop linéaire, didactique, privé de véritables conflits pour vraiment troubler et ouvrir sur des questions dont on aurait le sentiment que le cinéaste accepte qu’elles le dépassent.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Positif

    par Dominique Martinez

    Porté par de bonnes intentions, Lucas Belvaux n’a malheureusement pas réussi à fusionner l’adaptation informelle du roman de Jérôme Leroy et son propre récit social.

    Rolling Stone

    par Xavier Bonnet

    Dans les noirceurs du Nord de Lucas Belvaux, personne ne vous entendra voter...​

    Télérama

    par Louis Guichard

    Dans ce film irrégulier, il y a toujours une scène inattendue pour relancer l'intérêt (...).

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Elle

    par Anne Diatkine

    Le film, trop didactique et linéaire à notre goût, demanderait un débat après sa projection et la résurrection de feu "Les Dossiers de l'écran".

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Le film politique du début, plutôt crédible et pertinent, laisse place à un romanesque assez maladroit et artificiel. Le personnage de Stanko (Guillaume Gouix), militant identitaire et ancien camarade de Pauline, prend toute la place.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    Cette évocation à peine voilée du Front national et de sa présidente est plombée par une mise en scène sursignifiante.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Studio Ciné Live

    par Sophie Benamon

    Trop explicatif par moments, trop elliptique à d'autres, "Chez nous" n'offre pas le relief attendu par l'originalité de son sujet.

    VSD

    par Bernard Achour

    Reste que si le film parvient à ouvrir les yeux ne serait-ce que d’un seul spectateur, il n’aura pas été conçu en vain.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top