Mon AlloCiné
Zoologie
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Zoologie" et de son tournage !

Le personnage de Natasha

Tandis que Classe à part, le précédent et premier long métrage de Ivan I. Tverdovskiy, constituait un portrait d'adolescents, Zoologie est centré sur une femme d’âge mûr. Le jeune metteur en scène né en 1988 explique cependant posséder beaucoup de points communs avec ce personnage. Il développe :

"En fait, je suis même peut-être plus âgé qu’elle. Dans le film, Natasha est un peu comme une vierge qui serait confrontée pour la première fois – à 55 ans – aux complexités de la vie, à des sentiments profonds, aux conflits et aux malentendus. Bien sûr, les personnes de ma génération ont fait face à ces événements bien plus tôt dans la vie. Ce qui est extrêmement important dans cette histoire, c’est qu’une femme ayant déjà vécu la plus grande partie de son existence et qui, en théorie, devrait commencer à s’apaiser, se voit accorder une seconde chance. Elle commence à mener une nouvelle vie en faisant face à des événements qu’elle n’avait jamais eu l’opportunité d’expérimenter avant. Pour moi, c’est un aspect très intéressant de la composition dramatique."

Un remède contre l'uniformisation

Ivan I. Tverdovskiy voit Zoologie comme un film pouvant servir de "remède" contre l’unification et la standardisation de toute société. Le réalisateur fait ainsi le constat selon lequel les gens qui l’entourent vivent d'une façon bien plus standardisée qu'il y a cinq ans : "Les gens ne recherchent plus leur individualité, au lieu de cela ils se tournent vers quelque chose d’universel. Il faut que tu achètes tes vêtements dans les boutiques à la mode, que tu ailles à des concerts branchés et que tu aies dans ton frigo une variété de nourriture spécifique, la même que celle de ton voisin."

Elément surnaturel

L’élément surnaturel de la queue dans le bas du dos du personnage de Natacha contraste avec le contexte réaliste dans lequel baigne Zoologie. Ivan I. Tverdovsky explique : "La queue est la caractéristique qui distingue les gens les uns des autres. Elle symbolise quelque chose de spécial au même titre que tes opinions politiques, tes goûts musicaux ou artistiques, ton orientation sexuelle ou ton origine. C’est une notion assez souple. À un moment, notre protagoniste dit « Nous sommes tous différents », pour moi, la signification principale de la queue est là. Ta queue est ce qui te distingue de millions d’autres personnes."

Faire vrai

Ivan I. Tverdovsky n'a pas souhaité faire un film de science-fiction malgré la présence de cette étrange queue d'animal dans le dos d'un personnage humain. Le cinéaste a toutefois voulu imaginer hypothétiquement de quoi aurait l’air une queue si nous pouvions réellement en développer une. Avec les designers et experts en effets spéciaux, ils se sont ainsi efforcés de parvenir à quelque chose de réaliste. "Bien sûr, certaines personnes pourront dire que notre queue est hideuse – mais peut-être que si nous pouvions réellement en avoir une, elle ressemblerait exactement à ça", confie Tverdovsky.

S'habituer à une présence

La queue a été conçue en animatronique par plusieurs techniciens. Ivan I. Tverdovsky n'a pas voulu la créer via des effets spéciaux parce qu'il voulait que la comédienne Natalya Pavlenkova passe du temps avec cette véritable queue. "J’avais besoin qu’elle la ressente physiquement. J’avais besoin de cette queue sur le plateau. De plus, l’actrice n’était pas autorisée à la quitter. Elle devait vivre toute l’histoire en la portant. Sinon, nous n’aurions pas eu un résultat suffisamment réaliste à l’écran", se rappelle le cinéaste.

Le cadre spatial du film

En ce qui concerne les lieux de tournage, Ivan I. Tverdovsky a voulu éviter la représentation de "quartiers glauques" que l'on peut voir dans bien des films venant de Russie. Dans cette optique, il a choisi une ville côtière dans le sud du pays. Le metteur en scène se souvient :

"C’était très surréaliste – Il n’y a pas d’autre endroit où nous aurions pu trouver une église orthodoxe située dans une épicerie ou une énorme antenne parabolique en béton appartenant à une station météorologique. Rien n’a été construit ou inventé – tous ces endroits existent vraiment. Nous voulions que ce lieu surréaliste soit beau et j’espère que cet endroit près de la mer a permis d’atteindre ce résultat."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Star Wars - Les Derniers Jedi (2017)
  • Le Crime de l'Orient-Express (2017)
  • La Deuxième étoile (2017)
  • Santa & Cie (2017)
  • Coco (2017)
  • Drôles de petites bêtes (2017)
  • Garde alternée (2017)
  • Girls Trip (2017)
  • L'Expérience interdite - Flatliners (2017)
  • Paddington 2 (2017)
  • Star Wars - Le Réveil de la Force (2015)
  • Bienvenue à Suburbicon (2017)
  • La Montagne entre nous (2017)
  • Lucky (2017)
  • Le Brio (2017)
  • Maria by Callas (2017)
  • La Promesse de l'aube (2017)
  • C'est tout pour moi (2016)
  • Les Gardiennes (2016)
  • Mariana (Los Perros) (2017)
Back to Top