Notez des films
Mon AlloCiné
    Tramontane
    note moyenne
    3,7
    65 notes dont 19 critiques
    répartition des 19 critiques par note
    9 critiques
    4 critiques
    4 critiques
    1 critique
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Tramontane ?

    19 critiques spectateurs

    Blog Be French
    Blog Be French

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 263 critiques

    2,0
    Publiée le 31 mai 2016
    Film présenté à la Semaine de la Critique, Tramontane, de Vatché Boulghourjian, raconte l'histoire de Rabih, un jeune chanteur aveugle qui parcourt le Liban après avoir découvert qu’il n’était pas le fils biologique de ses parents. Cette quête s'avère au final bien plus soporifique que prenante, même si la recherche d'identité dans un pays qui a connu les guerres partaient d'un postulat intéressant. Aucun enseignement à tirer de cette réalisation assez simpliste, à la photographie parfois terne, même si quelques séquences chantées rendent le film passable.
    Barbara C.
    Barbara C.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 25 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mars 2017
    J’aime le Liban et Tramontane me rappelle la beauté des paysages et la musique incroyable. Le film est aussi doux que violent. Il reste encore dans mes pensées et ne les quitte pas. Excellent film, du grand cinéma libanais, une découverte à ne pas manquer cette semaine en salle.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 441 abonnés Lire ses 2 138 critiques

    4,0
    Publiée le 17 octobre 2016
    Rabih, un jeune chanteur aveugle de 24 ans, habite dans un petit village du Liban. Le besoin d’un passeport lui permettant d’accompagner la chorale de son école dans une tournée en Europe va lui faire découvrir qu’il a été adopté. Dès lors, il n’a de cesse, en parcourant le Liban, de rechercher ses véritables origines. "Tramontane", film libanais, est le premier long métrage du réalisateur koweïtien Vatche Boulghourjian. La recherche de ses origines par un jeune adulte est certes un sujet que le cinéma avait déjà abordé plusieurs fois, mais le contexte de "Tramontane" permet d’y apporter un regard neuf, montrant, au travers de la recherche de Rabih, un pays incapable de raconter sa propre histoire. Ce film, émouvant et puissant, faisait partie de la sélection de la Semaine de la Critique de Cannes 2016 et on l'aurait bien vu recevoir la Caméra d'Or !
    Jérome D.
    Jérome D.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 27 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mars 2017
    Allez voir Tramontane, ce film parle à tout le monde. Il m’a touché en plein cœur. Le film est sensible et délicat, la musique envoutante ausculte l’intrigue des personnages. Les acteurs sont d’une justesse folle.
    lulu B.
    lulu B.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 23 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mars 2017
    Tramontane est une pépite découverte à la Semaine de la Critique. Il dessine une histoire intime et bouleversante basée sur un secret de famille. C’est beau et déchirant, entêtant et intime. A voir
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 957 abonnés Lire ses 3 183 critiques

    3,5
    Publiée le 1 mars 2017
    Un homme est à la recherche de sa véritable identité perdue dans les mensonges inhérents aux guerres qu'a connu le Liban. Le premier film de Vatche Boulghourjian, Tramontane, possède une haute valeur symbolique. Rabih, son héros, est aveugle, musicien et sa mère adoptive lui a caché ses origines. Comme son pays lui-même, incapable désormais de relater sa propre histoire, Rabih est démuni et doit chercher la vérité, si tant est qu'il n'en existe qu'une version. Remarquablement écrit, avec des découvertes successives, Tramontane accorde une large place à la splendeur des paysages libanais et à la musique, jouée sur scène. Le cinéaste se garde de tomber dans l'apitoiement, refuse l'émotion facile et adopte une mise en scène pleine de grâce pour une histoire qu'il rend limpide et profonde. Le film est rehaussé par l'interprétation sensible et viscérale de Michel Adabachi.
    chas
    chas

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 134 critiques

    3,5
    Publiée le 1 mars 2017
    Les paraboles visant à décrire une situation générale à travers un récit familial peuvent parfois être lourdingues. Et ce n’est pas le cas ici où il est question de la situation du Liban. La recherche d’identité d’un jeune chanteur aveugle pour l’établissement d’un passeport est crédible. Elle prend les dimensions d’une quête où s’empilent les mensonges au fil de dédales administratifs. La musique porte ce film et la poésie souligne l’émotion tout en masquant des vérités dont la révélation risque de mettre en péril une paix fragile. Le jeune chanteur apaisé, épuisé, n’a pas trouvé le fin mot à propos de ses parents biologiques. Il devra se contenter de morceaux d’authenticité au milieu de tant de renoncements, de mensonges.
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 704 critiques

    4,5
    Publiée le 2 mars 2017
    Quand Fethi Ben Slama différencie l'Islam comme culture, de la religion islamique, eh bien ce film de Vatche Boulghourjian nous en donne une magnifique illustration. Nombre de phrases sont ponctuées de la référence à Dieu, ce sont des manières de dire, qui imprègnent la pensée et d'une certaine manière la modélisent. On peut en tant qu'occidental se révolter de la soumission des femmes, qui servent le thé, de la place dminante de l'homme dans le discours. Les femmes avancent à l'arrière plan. S'agit-il d'inégalité entre les sexes ? De différenciation des rôles et des places sexués ? En tout cas, cela n'est pas sans effet sur l'énonciation des faits, de la recherche de la vérité. Cela passe par des temps de narration ponctués de détours, d'attente : ainsi on ne se met pas à parler avant d'avoir goûté le thé. Point de précipitation. Le temps du regard, du silence, de l'observation, des questions en amont des réponses aux questions posées, sont des éléments culturels singuliers. Lorsque Rabih rend visite à celles et ceux auprès de qui il enquête, s'il demande par exemple, si son interlocutrice est bien celle qu'il a en face de lui, celle-ci lui rétorque "qui la demande ?" Comme si avant d'échanger, il fallait établir le cadre dans lequel se passera la conversation. "Tramontane" m'a évidement rappelé le film "Go Home" dans cette excursion au milieu du Liban, dans ces recherches historiques au sein d'une guerre incompréhensible, en suspens, où enterrer les faits semble la posture la moins dangereuse. Rabih est aveugle, il se découvre adopté et veut savoir la vérité sur ses origines. En fait, c'est le caché, le secret, qui est encombrant, une fois qu'on sait qu'il existe. L'issue est-elle dans le dévoilement du secret ou bien dans le fait de secouer la chape qui pesait ? Ce film est vraiment une belle réussite cinématographique!
    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 780 critiques

    3,0
    Publiée le 5 avril 2017
    Rabih, jeune chanteur aveugle, découvre qu'il n'est pas le fils biologique de ses parents quand il décide d'obtenir un passeport pour se produire à l'étranger. Ce film sur la quête de ses origines démarre assez lentement et ce n'est que dans la deuxième partie que Rabih nous fait découvrir le Liban à travers ses recherches et ses rencontres. On y visite un pays superbe avec une histoire lourde à porter pour beaucoup, des non-dits et une grande pudeur. Un film porté par une musique envoûtante et rehaussé par la performance de Barakat Jabbour.
    Marie M.
    Marie M.

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 83 critiques

    4,0
    Publiée le 29 novembre 2017
    "Tramontane" est une quête de soi qui questionne intelligemment l’identité, les racines ou encore la filiation. Porté par une passion de la musique et une envie de se produire en Europe, Rabih va mener l’enquête sur sa naissance et sa véritable famille afin d’obtenir les papiers nécessaires à sa sortie du territoire. A travers l’histoire de ce jeune aveugle à la poursuite de vérité et de sens, c’est l’histoire du Liban et de sa mémoire éclatée par les conflits qui apparait. Rabih va ouvrir les yeux sur les silences de sa famille et l’aveuglement d’un pays face aux erreurs passées. Pleine de doutes, de secrets mais aussi de sagesse et d’amour, cette quête joue du double sens avec brio, mêlant habilement l’individuel et le collectif. "Tramontane" c’est l’histoire d’un personnage attachant, sensible et qui nous donne une belle leçon d’humanité : revenir sur le passé, le comprendre, pour apprendre à mieux le dépasser à défaut de pouvoir le changer. de chroniques sur mon blog : plumeetpellicule.wordpress
    Marie-Noëlle L.
    Marie-Noëlle L.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 60 critiques

    3,5
    Publiée le 10 octobre 2016
    Excellent film vu au Festival du Film Francophone de Namur où il a remporté le Prix Découverte. L'acteur, aveugle lui-même, est émouvant de sincérité et tout en finesse. Le film évolue dans un village et ses environs du Sud du Liban entre traditions chrétiennes et musulmanes, mais là n'est pas le débat : c'est la quête d'identité de Rabih lors de la découverte de son "adoption" dans d'étranges circonstances et qu'il va tenter d'élucider malgré les oppositions farouches qu'il rencontre. Ce premier long métrage de Vatche Boulghourjian, d'origine arménienne, est prometteur par ses prises de vue audacieuses et une photographie admirable des paysages désertiques libanais. A voir si vous êtes curieux du Proche-Orient !
    vgadelle
    vgadelle

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 3 mars 2017
    La quête de son histoire et celle, tout aussi complexe, de son pays. Rien n'est donné, il faut fouiller, creuser. La justesse du propos touche autant que la sublime musique. La mise en scène éclaire l'intrigue de manière subtile. On est très loin des clichés.
    olivierzam
    olivierzam

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    4,5
    Publiée le 20 décembre 2018
    superbe surprise !!!!! tous les ingrédients sont là : une histoire forte et plausible , des acteurs plus vrais que nature , le dépaysement du Liban, et enfin la musique arabe ..envoutante . A ne pas rater pour tous les cinéphiles avertis .
    Sy31
    Sy31

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 21 mars 2017
    Tramontane c'est une quête identitaire à la fois intime et bouleversante. La justesse des mots et la beauté de la musique vous emportent et vous touchent de manière subtile et intense. c'est un beau film libanais qui mérite ça place !
    kowarsky
    kowarsky

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 6 mars 2017
    Tout dans ce film est d'une extreme élegance: du rythme de la narration au magnifique jeu des acteurs (époustouflant Barakat Jabbour), de la cinématographie à l'utilisation de la (très belle) musique. Dans son premier long métrage Boulghourjian a réussi un coup de maitre, celui de filmer la violence sans violence, avec sobriété et pudeur, dans un monde où tout peut basculer d'un instant à l'autre. Du grand cinéma!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top